L'actu du Dimanche 30 Juin

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

Une offre de 30M€ pour Joachim Andersen

Footmercato.net

Voulant à tout prix se renforcer défensivement, l’Olympique Lyonnais a coché le nom de Joachim Andersen (23 ans). Le défenseur central est l’une des révélations de la dernière Serie A et a pleinement participé à la bonne saison de la Sampdoria. Des prestations qui plaisent au club rhodanien qui a déjà transmis une première offre de 18 millions d’euros pour le Danois.

Repoussée automatiquement par la Sampdoria, cette approche a été suivie par une deuxième salve des Gones. D’après les dernières informations de Sky Italia, ces derniers auraient proposé un chèque de 30 millions d’euros bonus compris. Encore une fois les Italiens - qui réclament 35 millions d’euros - n’ont pas été totalement convaincus et attendent une partie fixe plus importante. Les négociations se poursuivent.

 


 

Ils paniquent devant le mercato, deux nouveaux joueurs sur le départ

Foot01.com

L’Olympique Lyonnais est clairement entré dans une phase très active de son marché des transferts, avec des arrivées et des départs qui pourraient se concrétiser dans les prochains jours.

Parmi les joueurs dont personne ne parle depuis le début de l’été, il pourrait pourtant y avoir deux grosses surprise selon Le Progrès. En effet, Lucas Tousart n’a pas oublié, et digéré non plus visiblement, les propos de Juninho lors de son intronisation. S’il essaye de rester optimiste sur ses chances d’avoir du temps de jeu, les recrutements au milieu de terrain ne le laissent pas insensible. Le journal régional affirme ainsi que, si l’OL n’insiste pas vraiment pour le retenir, il pourrait regarder si un autre club ne lui fait pas une offre qui le tente.

Autre joueur dans une situation inconfortable : Kenne Tete. Il reste pour le moment le troisième larron chez les arrières droits, et commence à se demander également s’il ne vaut pas mieux aller voir ailleurs. L’OL ne serait probablement pas contre à l’heure où Léo Dubois a franchi un cap et où Rafael a récemment prolongé. Problème, le Néerlandais possède un très solide contrat, qu’il n’est pas certain de retrouver ailleurs. Une vente difficile à boucler, même si le déroulement du début de saison pourrait inciter l’ancien de l’Ajax Amsterdam à faire des concessions pour un départ.

 


 

Ndombélé proche de Tottenham

TF1.fr

Selon les informations de Téléfoot, Tanguy Ndombélé est tout proche de s’engager avec Tottenham.

Tanguy Ndombélé va prendre la direction de Londres. Selon les informations de Téléfoot, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais va s’engager dans les prochains jours avec Tottenham. Les deux clubs finalisent le transfert de l’international français (6 sélections).

Selon nos informations Tottenham va débourser la somme de 63 millions d’euros, plus bonus, pour récupérer Ndombélé et consolider son entrejeu, énormément affaibli par les blessures la saison dernière. Le joueur est déjà d’accord pour s’engager pour un contrat de cinq ans avec le club londonien.

 


 

Lyon discute pour Traoré

Eurosport.fr

D'après Téléfoot, Lyon et Everton seraient en pourparlers pour un transfert de Bertrand Traoré. L'ailier burkinabé de 23 ans sort d'une saison plutôt décevante dans le Rhône.

 


 

Aulas annonce pouvoir investir 100 millions d’euros

Footmercato.net

Cet été, l'Olympique Lyonnais régale sur le marché des transferts. Et ce n'est pas près d'être fini. En effet, Jean-Michel Aulas, le grand patron de l'OL, annonce qu'il peut investir 100 millions d'euros par mercato.

La place forte du mercato dans l’Hexagone est sans nul doute l’Olympique Lyonnais. En effet, les Rhodaniens ont vendu Ferland Mendy au Real Madrid et sont sur le point de céder Tanguy Ndombélé du côté de Tottenham. Mais les Olympiens se sont aussi renforcé avec les arrivées d’Heritier Deyonge, Ciprian Tatarusanu et Jean Lucas en attendant probablement les deux Lillois le milieu de terrain Thiago Mendes et le défenseur Youssouf Koné.

En attendant les mouvements des autres clubs de l’Hexagone, c’est donc l’OL qui se bouge le plus pour se renforcer. Dans son édition du jour, Le Progrès nous offre un entretien avec le grand patron du dernier troisième de Ligue 1, Jean-Michel Aulas. Il s’y explique sur ses stratégies pour l’avenir mais aussi sur le marché des transferts 2019 et sur ceux qui vont suivre dans les prochaines années. Et les supporters devraient être ravis de ses paroles.


Des achats raisonnables


« On est capable d’investir 100 millions d’euros par an, je ne sais pas si on le fera, mais pas sur un joueur. Sur cinq. Le modulo est plutôt 20 ou 25 millions d’euros. c’est une bonne stratégie », a commencé par expliquer l’incontestable patron de l’écurie sept championne de France. Mais alors, cela devient impossible de faire un très gros coup sur le marché. Recruter un joueur emblématique à coups de millions d’euros ? Une nouvelle fois, JMA s’explique.

« Est-ce qu’il vaut mieux être une année le roi des transferts pour se faire une notoriété ou est-ce qu’il faut bâtir sur une longue période une économie qui fasse qu’on se génère ses propres ressources ? Je participe avec mon conseil d’administration à un modèle de progression incroyable, ce qui permet de justifier dans un modèle aléatoire d’être toujours présent. C’est pour ça que le combat du respect du financial fair-play que je mène sur le plan européen est très important. Il est un peu paradoxal qu’en cinq ans, il fasse passer le résultat annuel des clubs de 1,7 milliards à + 600 millions, alors que pendant le même, la France a fait exactement l’inverse », analyse ainsi Jean-Michel Aulas. Que les supporters soient rassurés, JMA a encore de belles idées pour leur club.

 


 

Aulas évoque une possible "marque unifiée" entre l'OL et l'Asvel

RMC.fr

Interrogé par Le Progrès dimanche, Jean-Michel Aulas a détaillé ses ambitions pour les deux clubs alors que l’OL est entré au capital de l’Asvel.

Insatiable Jean-Michel Aulas. L’ambition du patron de l’OL n’est jamais trop grande pour son club de football, qu’il compte bien hisser au sommet du football français avant de passer la main. Pour ce faire, Jean-Michel Aulas a décliné sa vision à moyen terme avec trois grandes lignes directrices dont l’aboutissement sera de "transformer le groupe OL en un groupe d’entertainment mondial" et de façonner une marque qui génère des revenus conséquents en marketing et sponsoring à l’instar des très grands clubs européens, comme le PSG en France.


Une double identité pour la marque OL


Interrogé par nos confrères du Progrès sur la marche à suivre, Aulas a indiqué vouloir trouver une spécificité dans un environnement, celui du football européen, ultra-concurrentiel où les clubs du gotha les mieux administrés sont aussi les mieux installés. "Et quand on a analysé les structures de nos concurrents, les grands clubs qui sont visibles à l’international, on s’est rendu compte qu’ils étaient structurés, comme Barcelone, Madrid, par une identité football mais aussi basket." D’où la prise de participation minoritaire au capital de l’Asvel et de Lyon Asvel, annoncée en grande pompe la semaine passée.

Minoritaire ne veut pas dire anodine puisqu’elle se chiffre à quelque 3.5 millions d’euros et qu’en tant que partenaire, le groupe OL a prévu d’engager la somme de 2.5 millions d’euros par an pendant cinq ans. L’ambition est d’installer l’Asvel en France comme le club numéro un et d’en faire l’un des clubs les plus puissants d’Euroligue, une compétition que le club de Tony Parker va justement retrouver la saison prochaine. Le timing est idoine et la construction d’une salle à l’horizon 2023 augure d’un changement de dimension, à la fois pour l’OL et l’Asvel, qui en profitera les soirs d’Euroligue. La construction de la salle de spectacle étant prévue à proximité du Groupama Stadium, elle pourrait signifier un rapprochement des deux entités, voire une fusion entre l'OL et l'Asvel.


Rêver plus grand


"C’est pour le moment au service de deux marques, mais ça pourrait être demain au service d’une marque unifiée", nous apprend Jean-Michel Aulas au sujet de ses projets. L’idée a fait son chemin. "On n’en est pas là, reprend toutefois le président de l’OL. C’est le début d’une grande aventure. On peut utiliser la formidable image de Tony Parker non plus uniquement sur Villeurbanne, la Métropole de, la France, ou l’Europe, mais aussi sur des pays qui nous intéressent comme les USA et l’Asie. L’image de Tony Parker est probablement monnayable. A travers l’OL, on peut imaginer des choses qu’on ne pouvait pas imaginer auparavant." Et rêver plus grand?

 


 

Manu Lonjon salue cet élément si précieux pour le mercato de Lyon

Radiofoot.fr

L’Olympique Lyonnais devrait enregistrer dans les prochaines heures des renforts de poids. Les Gones veulent jouer les premiers rôles la saison prochaine.

La saison prochaine, Lyon sera entraîné par Sylvinho. Un entraîneur qui souhaite développer un jeu tourné vers l’avant. Pour cela, l’OL sait que le mercato estival sera déterminant. C’est la raison pour laquelle des joueurs bien spécifiques sont désirés, à l’image de Thiago Mendes. Juninho, le nouveau directeur sportif du club, veut apporter une touche brésilienne à l’effectif. Une touche à laquelle n’aurait pas forcément pensé Florian Maurice, qui a pourtant toujours fait du bon travail en tant que recruteur.


Florian Maurice est un visionnaire affirme Manu Lonjon


Sur son compte Twitter, le journaliste a annoncé le transfert de Wan-Bissaka à Manchester United. Un joueur auquel Florian Maurice avait pensé pour Lyon. « Aaron Wan-Bissaka qui va rejoindre Man Utd pour 50M hors bonus. Fut un temps, avant que sa cote explose en Angleterre, une des pistes de Florian Maurice pour l’OL. Il a quand même très souvent bon goût le scout de l’OL », a indiqué Manu Lonjon, qui souligne l’importance de Florian Maurice à Lyon, malgré l’arrivée récente de Juninho. Reste à savoir quel rôle il aura dans le futur mercato de l’Olympique Lyonnais.

 


 

Nicolas Fontaine à Lyon puis prêté dans la foulée

Soccerlink.fr

Comme annoncé par Bilel Ghazi, l’Olympique Lyonnais ambitionne l’arrivée de Nicolas Fontaine, talentueux joueur de 19 ans du Red Bull Leipzig.

En négociations avancées avec le club rhodanien, le joueur devrait être prêté dans la foulée en Belgique, ou Courtrai et Mouscron ont déjà fait part de leur intérêt. L’ailier de 19 ans souhaite poursuivre sa progression à l’aide d’un temps de jeu conséquent. Malgré ses deux ans de contrat restant avec Leizpig, l’OL ne devrait pas payer d’indemnité de transfert, car un pourcentage à la revente ainsi que des bonus liées aux performances seront inclus dans la transaction.

Les négociations sont en bonnes voies, le joueur privilégiant l’Olympique Lyonnais aux autres offres s’étant présentés à lui.

 


 

Aulas rêve d’un retour de Rapinoe selon l’adjointe des féminines

RMC.fr

Chroniqueuse pour TF1 pendant la Coupe du monde féminine de football, Camille Abily, qui est aussi adjointe de Jean-Luc Vasseur, entraîneur des féminines de l’OL, a livré les intentions de Jean-Michel Aulas concernant Megan Rapinoe, dont il souhaiterait le retour.

Adjointe de Jean-Luc Vasseur, entraîneur de la section féminine à l'OL, Camille Abily s’est laissée aller à une petite confidence: oui, Jean-Michel Aulas souhaite le retour de Megan Rapinoe, la star américaine de la Coupe du monde 2019 disputée en France. "Il a envie qu’elle revienne, sincèrement. ", a confié Camille Abily.

Femme engagée contre la politique du président Donald Trump et en faveur du combat mené pour la reconnaissance des droits de la communauté LGBT, elle était l’invitée de l’émission Téléfoot dimanche matin. Championne olympique 2012 avec les Etats-Unis, elle aura été une joueuse de l’OL pendant six mois, entre le mois de janvier et le mois de juin 2013.

Double buteuse contre la France (2-1) en quart de finale de la compétition, Rapinoe est définitivement passée de l’ombre à la lumière à l'échelle internationale. "J’avais besoin de revenir ici, mon niveau est encore meilleur en France, a-t-elle souri sur TF1." Très au fait de l’actualité, présente sur les réseaux sociaux, la milieu de terrain a peut-être eu vent des propos de Jean-Michel Aulas, tenus avant le match contre les Bleues.

"Si elles perdent vendredi soir et qu'elles veulent se consoler en revenant à Lyon, on est prêt à leur faire honneur, avait-il lâché, sourire aux lèvres. Mais il faut d'abord qu'elles perdent." Elles ont gagné. Et visiblement, la proposition tient toujours. "Apparemment, il avait envie que je revienne à Lyon, s’est amusée Megan Rapinoe. Si vous avez toujours envie, sortez l’argent." Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

 


 

Hamza Rafia (OL) se rapproche de la Juve

Lequipe.fr

Le jeune milieu offensif lyonnais devrait signer son premier contrat professionnel avec son club formateur avant d'être transféré chez le champion d'Italie.

En fin de contrat stagiaire avec l'Olympique Lyonnais, Hamza Rafia (20 ans) est toujours plus proche de s'engager avec la Juventus Turin. Arrivé à l'OL à l'âge de 10 ans, le milieu offensif n'était initialement pas dans l'optique de quitter le Rhône mais dans un souci de progression, les différentes parties ont jugé opportun de se diriger vers un départ dans le Piémont où le club bianconero lui propose, dans un premier temps, d'accumuler du temps de jeu avec la réserve qui évolue en Serie C.

Pour permettre à son club formateur de bénéficier d'une indemnité de transfert, Rafia devrait toutefois d'abord signer son premier contrat professionnel avec Lyon pour que le club rhodanien puisse bénéficier d'une indemnité de transfert. Une formule qui répondrait également à la volonté des dirigeants turinois de conserver leurs bonnes relations avec leurs homologues lyonnais.

 


 

20 ME pour Reine-Adelaïde, Lyon est chaud

Foot01.com

Eliminée en demi-finale de l’Euro Espoirs lundi face à l’Espagne, l’Equipe de France n’a pas affiché un visage très séduisant.

Néanmoins, certains joueurs ont tiré leur épingle du jeu. C’est le cas de Dayot Upamecano, lequel s’est imposé comme le patron des Bleuets en défense, ou encore de Jeff Reine-Adelaïde. Très bon avec Angers cette saison, le polyvalent joueur de 21 ans risque d’animer le mercato. Et pour cause, l’ancien joueur d’Arsenal est très convoité, selon les informations obtenues par Ouest-France, qui affirme que Saïd Chabane a fixé à 20 ME le prix de son meilleur joueur.

« Le jeune milieu de terrain angevin est courtisé par de nombreux clubs européens, tous aussi prestigieux les uns que les autres. Parmi eux, le FC Porto, le Milan AC mais aussi des clubs allemands comme le Bayer Leverkusen et le Borrussia Dortmund. En France, Lille et Lyon lui font les yeux doux. Même s’il s’imagine jouer l’Europe, ce ne sera pas le critère le plus déterminant au moment du choix : ce qu’il veut, c’est jouer. Beaucoup jouer » indique le média. Lille, qui va perdre Nicolas Pépé et Lyon, désireux de s’appuyer sur les meilleurs jeunes français, tiennent la corde. Reste à voir qui va rafler la mise…

 


 

Accord entre l'OL et Tottenham pour Ndombele

RMC.fr

Comme indiqué par L'Equipe, l'OL et Tottenham ont trouvé un accord pour le transfert de Tanguy Ndombele, à hauteur de 62 millions d'euros (+ 10 millions d'euros en bonus). Mauricio Pochettino, l’entraîneur des Spurs, a fait du milieu international français la priorité de son mercato estival pour remplacer Mousa Dembele.

L'ancien joueur d'Amiens, recruté par l'OL en 2017 pour 8 millions d'euros (option d'achat d'un prêt payant de 2 millions d'euros), doit encore trouver un accord contractuel avec Tottenham. Le club picard doit toucher 20% de la plus-value, soit environ 10,8 millions d'euros.

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019

 

Last modified on dimanche, 30 juin 2019 22:23