L'actu du Mercredi 7 Août

L'actu du Mercredi 7 Août

Voir aussi... Quel onze pour l'OL de Sylvinho ?

Sylvinho attend deux nouveaux joueurs

Lequipe.fr

En conférence de presse, ce mercredi, l'entraîneur lyonnais Sylvinho a évoqué la venue de deux nouveaux joueurs : un milieu de terrain et un défenseur.

Dans un premier temps, Sylvinho, le nouvel entraîneur de l'OL, a d'abord livré peu d'informations dans sa conférence de presse avant l'ouverture du Championnat à Monaco, vendredi soir. Son baptême du feu d'entraîneur numéro un ? « C'est un bon moment, l'équipe va s'améliorer au bout de trois ou quatre matches, et oui, je suis impatient, mais c'est un bon sentiment. Il y a des aspects physiques à améliorer, mais on a beaucoup d'espoir. »

Les difficultés de l'OL pendant la préparation ? « Être prêt, c'est une chose, tirer des conclusions c'en est une autre. Et ce n'est pas bon de tirer des conclusions trop tôt. »

Le Brésilien a notamment avoué avoir choisi son nouveau capitaine, à la suite de Nabil Fékir, mais a refusé de l'annoncer : « C'est clair dans ma tête, et vous le saurez vendredi. »

Mais, en fin de conférence de presse, quand le sujet du mercato est venu sur le tapis, le nouvel entraîneur lyonnais a été plus transparent et plus précis, en soulignant qu'il envisageait la venue de deux nouveaux joueurs. Un milieu de terrain, mais plutôt un milieu offensif ou un relayeur, puisqu'il a estimé qu'il avait assez de numéros six (« Thiago Mendes, Lucas Tousart, voire Jean Lucas et Caqueret »). Ensuite, un défenseur, sans qu'il ait précisé son poste. « Disons un défenseur capable de jouer à deux postes », a-t-il lâché, ce qui était soit une manière de ne pas répondre, soit une indication que l'OL cherche un gaucher polyvalent, puisque l'OL a déjà trois arrières droits (Dubois, Tete, Rafael), mais seulement Koné et le fragile Marçal à gauche.



Sylvinho : « des ajustements à faire mais nous sommes prêts »

OL.fr

L’entraîneur lyonnais s’est exprimé en conférence de presse, ce mercredi en début d’après-midi, avant le premier rendez-vous officiel de la saison 2019-2020 dans deux jours à Monaco.

Le départ de la saison

« Je pense que le début de la saison est toujours un bon moment. L’équipe va s’améliorer au bout de 3-4 matches. Etre prêt c’est une chose, tirer des conclusions en est une autre. Il ne faut pas aller trop vite. On a une équipe technique. Il y a des ajustements à faire avec les nouvelles recrues. Je pense que nous sommes prêts. Vous allez savoir le capitaine vendredi. Mais il y aura plusieurs personnes pour former ce leadership. »

La préparation

« Dans la préparation, il y a une partie physique, technique et tactique. On continue le travail physique et accentue le travail tactique. Mais tous ne sont pas au même stade car certains joueurs s’entraînent depuis peu. Un match amical n’est pas comme un match de championnat. »

Le système de jeu

« Il est important de faire une performance liée au contenu mais il nous faut aussi marquer des points. Je vais aligner une équipe par rapport aux conditions du moment. Je suis amoureux du système tactique. Mais je suis encore plus amoureux du football. J’ai besoin de m’adapter à l’adversaire et des joueurs que j’ai à disposition. On peut donc jouer en 4-3-3, 4-4-2 ou 4-2-3-1. Ce qui est sûr, c’est qu’on aura toujours une ligne de 4. »
 
Monaco

« Je suis le travail de Monaco depuis longtemps. C’est une équipe qui veut avoir une place pour disputer la Champions League. Il y a une base forte qui s’identifie sur le terrain et qui sait ce qu’elle doit faire. C’est très dangereux. »
 
Ses débuts sur le banc

« On a le désir de travailler. Il y a pas mal d’ajustements à faire encore une fois. On est dans l’euphorie et l’espoir. Le fait d’être dynamique est ma manière d’être. J’essaye de transmettre ceci à mes joueurs. Il faut retenir l’attention des joueurs. La vidéo est très importante pour moi. On vit sous pression. Mais Juninho m’en enlève, il ne m’en rajoute pas. »

Le mercato

« On peut encore penser à faire des changements. Sur le poste de 6, Thiago (Mendes), Lucas (Tousart) et Jean Lucas sont là et à l’avenir Maxence (Caqueret). Je pense surtout aux deux premiers. Il y a une phase d’amélioration dans le secteur défensif. Mendy est parti tandis que Marçal et Rafael ont été blessés durant la préparation. Il faut s’adapter. On a beaucoup de solutions pour résoudre les problèmes. »

 


 

Thiago Mendes : « Je m’inspire de Juninho et j’espère avoir sa réussite »

OL.fr

Thiago Mendes s'est présenté en conférence de presse, ce mercredi après-midi, à deux jours du déplacement à Monaco en ouverture du championnat de France.

Le match contre Monaco

« La préparation a été compliquée avec 4 défaites. Je n’aime pas perdre, même à l’entraînement. Il faut encore qu’on parvienne à trouver des automatismes, mais c’était seulement le début de saison. Que ce soit moi ou le reste de l’équipe, il faut qu’on évolue tous. On a un match important contre Monaco. Il faut qu’on soit à 100%. C’est très important de partir du bon pied. Cette année, on a des entraînements très physiques. Je pense que dès vendredi, cela va porter ses fruits. Monaco est une équipe qui a eu des difficultés l’année dernière mais ils ont acheté beaucoup de joueurs cet été. C’est une grande équipe qui sait être dangereuse, mais on sera prêt. »
 
Son poste de numéro 6

« Évoluer plus haut ? Je ne sais pas, cela dépendra de la compétition et des choix du coach. Je m’adapterais quoi qu'il arrive. Même si je l’ai déjà fait par le passé, c’est un peu nouveau pour moi puisque j’évoluais souvent avec un autre joueur à côté l’année dernière mais c’est juste une question de travail. Quand on a un schéma tactique différent de ce à quoi on est habitués, il faut s’adapter. Je vais donner le meilleur de moi-même pour tous les supporters et tous ceux qui ont cru en moi. »
 
Son acclimatation à l’OL

« C’est plus facile d’être avec des Brésiliens, bien sûr, mais nous apprenons tous le Français pour que ce soit le plus simple possible avec les autres joueurs de l’effectif. Quelle que soit l’équipe dans laquelle on joue, il faut s’adapter. Il faut toujours le faire pour se sentir à la maison, peu importe s’il y a des Brésiliens ou non dans l’équipe. Je ne suis pas le seul à suivre le travail de Juninho, il est très suivi au Brésil. Je m’inspire de lui et j’espère que j’aurais sa réussite avec l’OL. »

La sélection brésilienne

« Bien entendu, comme tous les joueurs, je suis compétiteur. Mon rêve, c’est d’accéder à la sélection, mais pour cela je dois continuer de faire ce que je sais faire en club. »

 


 

Aulas envoie un message clair à Lopes !

Le10sport.com

En fin de contrat en juin prochain, Anthony Lopes serait en discussions avec l’OL pour prolonger. Jean-Michel Aulas y est allé de sa mise au point sur ce dossier.

En fin de contrat en juin prochain, Anthony Lopes a tout intérêt à prolonger avec l’OL. C’est en tous les cas ce qu’a estimé Jean-Michel Aulas. Lors d’un entretien accordé à RMC Sport, le président des Gones a lâché ses vérités sur ce dossier. « Il serait bien bête de ne pas prolonger. Il faut lui demander. Lui-même m’a dit qu’il souhaitait absolument rester à Lyon. C’est sa ville, il y a fait sa carrière. On lui a proposé un contrat de quatre ans. Cela a bloqué sur une histoire d'agents, de commissions qui étaient à notre sens trop importantes pour un renouvellement. C'est un gros contrat sur quatre ans, ça représente des taux très importants. On a fait des propositions alternatives. Il souhaite absolument rester, il a un salaire qui lui est proposé qui est de niveau international, deux à trois étoiles. Il faut nous laisser discuter avec les agents. Ils sont intelligents et Anthony a envie de rester. Inévitablement, ils accepteront puisque c'est nous qui paierons et qui donnons du sens à cette proposition », a-t-il précisé.



L’OL a des raisons d’y croire pour Suso

Footmercato.net

Confirmée par Jean-Michel Aulas, la piste menant à Suso prend du corps ces dernières heures. La situation de l'Espagnol du côté de l'AC Milan peut faciliter la tâche de l'Olympique Lyonnais.

« Suso ? Il y a plusieurs réflexions, on va se réunir et en discuter avec Sylvinho, Juninho et Florian Maurice. On ne veut pas se tromper sur le profil et le poste. Dans l’attente de cette réunion, on a un certain nombre de pistes, le joueur de l’AC Milan que vous avez cité en fait sûrement partie, mais il n’y a pas de décision de prise, Florian fait son travail d’identification de pistes, de manière remarquable comme d’habitude. Peut-être qu’on va attendre le match de vendredi ». Ce mardi, au micro de RMC Sport, Jean-Michel Aulas confirmait que Suso (25 ans) faisait bel et bien partie des profils identifiés par l’Olympique Lyonnais.

La rumeur, qui circule depuis quelques jours déjà, prend donc du corps à la lecture de cette déclaration. D’ailleurs, les Gones pourraient profiter de l’étonnante situation du feu follet espagnol à l’AC Milan pour continuer à avancer leurs pions. En effet, après avoir été impressionné durant la préparation estivale, Marco Giampaolo, nouveau coach rossonero, compte sur l’Ibère et n’entend pas le laisser filer. « C’est un champion, c’est un joueur fort et nous devons garder les joueurs forts. Je l’ai aussi dit au club et à lui. Ce n’est pas un problème », a confié le technicien de l’écurie lombarde durant le week-end, sûr de son fait.


30-35 M€ pourraient suffire


Oui mais voilà, La Gazzetta dello Sport révèle ce mercredi que le représentant de l’international espagnol (4 capes) était dans les bureaux des pensionnaires de San Siro pour parler de l’avenir de son protégé. Et visiblement, la direction milanaise n’est pas du tout fermée à un départ. S’ils apprécient le natif de Cadiz, les Rossoneri ne verraient pas forcément d’un mauvais œil son départ, d’autant qu’ils négocient toujours pour attirer Angel Correa (24 ans, Atlético de Madrid) dans leurs filets, annoncé comme son successeur désigné en attaque.

Le quotidien sportif italien au papier rose explique que l’entourage de Suso est en contact régulier avec l’OL. Sous contrat jusqu’en juin 2022, l’ancien de Liverpool est évalué à 40 M€. Seulement, selon le Corriere dello Sport, une offre aux alentours de 30-35 M€ pourrait suffire à convaincre l’AC Milan de lâcher un de ses éléments les plus réguliers de son attaque ces dernières saisons (20 buts et 26 passes décisives en 110 matches de Serie A). Et à en croire Aulas, l’OL a « la possibilité de faire un certain nombre de choses »...



Riolo: "Lyon est en train de vivre une révolution"

RMC.fr
 
Jean-Michel Aulas était l'invité de RMC mardi. L'occasion pour l'After Foot d'évoquer la saison à venir pour l'OL. Et pour Daniel Riolo, Lyon serait "en pleine révolution" avec les arrivées de Sylvinho et Juninho aux manettes.
 
La saison de l'Olympique Lyonnais s'apprête à débuter ce vendredi face à Monaco (20h45), lors de la première journée de Ligue 1. Mais depuis plusieurs semaines déjà, tous les regards sont posés sur cet OL "nouvelle génération" avec les arrivées conjointes de Sylvinho (en tant que coach) et de Juninho (comme directeur sportif) cet été. Une évolution et même une révolution dans le mode de fonctionnement du club, jusqu'alors tenu d'une main de fer par son président Jean-Michel Aulas, sur laquelle revient Daniel Riolo pour RMC.


"Aulas a été malin: il n'a pas donné le pouvoir à Sylvinho mais à Juninho"


"C'est un énorme risque dans le fonctionnement historique du club, une révolution", commence-t-il. "J'ai souvent réclamé ces dernières années cette mise en retrait d'Aulas parce qu'il fallait que le club évolue. Lyon aurait pu continuer à faire ce qu'il fait depuis très longtemps, à savoir briller en Ligue 1, aller en Ligue des champions régulièrement, se qualifier en coupe d'Europe à tous les coups même s'il y a eu des contre-performances... (...) Mais sur le fonctionnement depuis 2010 il y avait beaucoup de choses qui étaient à revoir et moi il me semblait que les résultats bruts, pris comme ça d'un coup, me semblaient moins bons. Il fallait analyser les choses et Aulas l'a fait."

Daniel Riolo revient ensuite sur les difficultés que devraient connaître le nouveau coach de l'OL. "Ca ne va pas être simple parce que Sylvinho va se faire démonter je pense par les médias français, il va goûter à ce que c'est que d'être un entraîneur étranger en Ligue 1. Et surtout que Genesio avait tellement de soutien dans les médias que ça ne va pas être simple pour lui. Le moindre faux pas en préparation suscite des réactions. Heureusement pour lui Juninho va lui servir un peu de para-tonnerre. C'est là qu'Aulas a été malin: il n'a pas donné le pouvoir à Sylvinho mais à Juninho, qui est adoré du public lyonnais. À travers lui je pense qu'on laissera du temps à Sylvinho même si ça ne marche pas très bien et que les critiques sont mauvaises. Donc pour résumer oui j'y crois pour Lyon, mais ça ne va pas être simple."

Premier élément de réponse dès vendredi pour Sylvinho et ses hommes. Un match à suivre en direct commenté sur RMC Sport et bien sûr à la radio sur l'antenne de RMC.

 


 

Luis Fernandez climatise les anti-Sylvinho

Footradio.com

Les matches de préparation joués par l’Olympique Lyonnais n’ont pas rassuré les supporters de l’OL, lesquels se demandent à deux jours de la reprise du championnat de Ligue 1 ce que vaut réellement l’équipe désormais entraînée par Sylvinho. Après le départ de Bruno Genesion, certains s’affrontent encore sur les réseaux sociaux pour savoir si Jean-Michel Aulas a bien fait se céder à la vox populi, et des critiques tombent déjà sur le technicien brésilien.

Mais dans Le Progrès, Luis Fernandez estime qu’il est stupide de tirer des enseignements définitifs des matches amicaux d’avant-saison et que Sylvinho mérite qu’on lui accord du temps. « Les matches de préparation ne veulent rien dire du tout. On peut être invaincu et mal commencer le championnat. Et là, on s’interroge. J’ai connu des préparations difficiles. Ça ne veut rien dire. Sylvinho est nouveau à l’OL, il met sa patte. C’est une nouvelle formule. Il y a des nouveaux joueurs, un système à mettre en place. Il pense à la partie physique, il gère la projection mentale, la mise en confiance des joueurs, c’est de la prépa. L’OL a eu deux matches contre du gros calibre (Arsenal et Liverpool). C’est bien mieux. Et puis sincèrement, il n’y a aucune pression sur les matches amicaux, mais vraiment aucune », a confié, dans le quotidien régional, l’ancien joueur et entraîneur. Si Luis Fernandez le dit…

 


 

Remplaçant du remplaçant, il a une valeur d'enfer au mercato

Foot01.com

S’il y a bien un poste auquel l’Olympique Lyonnais est très fourni depuis un an maintenant, c’est au poste de latéral droit.

En effet, le club rhodanien compte trois spécialistes du poste avec le titulaire Léo Dubois, son remplaçant Rafael et un troisième larron en la personne de Kenny Tete. Également capable de dépanner en défense centrale, le Néerlandais ne devrait toutefois pas être retenu en cas de belle offre cet été au mercato. Cela tombe bien, le média hollandais Voetbal Primeur affirme que Kenny Tete est un joueur courtisé en ce mois d’août.

Effectivement, le club du Feyenoord Rotterdam s’intéresserait de très près au défenseur rhodanien, lequel pourrait être recruté afin de combler le départ de Jerry St. Juste. Néanmoins, Kenny Tete ne représenterait pas la seule cible du club néerlandais à ce poste puisque Daryl Janmaat, joueur bien plus expérimenté que Kenny Tete, figure également sur les tablettes du club de Rotterdam. Reste désormais à voir quel sera le choix définitif des dirigeants et surtout, quel sera le prix fixé par l’Olympique Lyonnais pour un éventuel transfert de Tete, lequel avait été recruté pour 4 ME en provenance de l’Ajax Amsterdam en juillet 2017.

 


 

Govou: "Lyon a fait un bon mercato"

Football.fr

Avant la reprise de la Ligue 1 vendredi avec Monaco-Lyon, Sidney Govou a analysé l'été lyonnais, ce mercredi dans Le Parisien. L'OL a notamment recruté Andersen (Sampdoria), Jean Lucas (Flamengo), Tatarusanu (Nantes), Koné et T. Mendes (Lille).

"Lyon a fait un bon mercato, même si jusqu'ici ça ne fonctionne pas très bien, estime l'ancien ailier international français. Autour, en revanche, je n'ai pas l'impression qu'il se passe grand-chose. Ce qui participera du maintien de Lyon tout en haut du classement, c'est davantage la faiblesse de ses potentiels adversaires: Marseille, Monaco, Bordeaux… Lille a fait une saison extraordinaire qu'il sera compliqué de répéter."

"Je ne doute pas que Juninho et Sylvinho vont bien travailler mais leur travail sera validé par la manière dont les joueurs vont l'accepter, poursuit celui qui est actuellement consultant pour Canal+. Comment les joueurs vont-ils réagir à ce nouveau système de jeu, à ses exigences, à cette nouvelle façon de penser ? A un président peut-être moins présent ? Quand on change l'organisation du club, ça impacte."

 


 

Lenny Pintor pisté par Brest, Dijon et Troyes

Footmercato.net

Recruté dans les toutes dernières heures du mercato estival 2018 pour 5 M€ à Brest et présenté en même temps que Moussa Dembelé, Lenny Pintor (19 ans) n’a pas réussi à se faire une place dans le groupe pro de l’OL. Avec seulement une minute de temps de jeu en L1 (le 19 octobre contre Nimes) et 8 petites minutes en Coupe de France face à Bourges, le bilan est bien maigre, et ce même si le jeune attaquant, sous contrat jusqu’en juin 2022), a brillé en Youth League (7 matches - 5 buts).

Conscient de la situation, le club rhodanien réfléchit très sérieusement à prêter l’attaquant international tricolore, qui a disputé récemment la Coupe du Monde U20 en Pologne avec les Bleus, pour qu’il puisse s’aguerrir. Selon nos informations, Brest (son ancien club) et Dijon en Ligue 1 et Troyes en Ligue 2 se sont déjà positionnés.

 

 

Voir aussi... Quel onze pour l'OL de Sylvinho ?

 

Last modified on mercredi, 07 août 2019 20:53