L'actu du Jeudi 22 Août

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Août

Tatarusanu déjà prêté ?

Football.fr

A peine arrivé, Ciprian Tatarusanu veut partir de Lyon, d'après le journaliste roumain Emanuel Rosu mercredi soir.

Le gardien aurait quitté Nantes pour l'OL en pensant qu'Anthony Lopes allait s'en aller, c'est en tout cas ce qu'on lui aurait vendu. Face à la situation, il voudrait désormais au moins un prêt avant la fin du marché des transferts.

En cas de départ, c'est le jeune Suisse Anthony Racioppi (20 ans) qui passerait n°2 dans la hiérarchie des portiers.

 


 

Coupet évoque le cas Tatarusanu

Football.fr

Grégory Coupet, l'entraîneur des gardiens de l'Olympique Lyonnais, a commenté sur Twitter la situation de Ciprian Tatarusanu. Le Roumain n'apprécierait pas d'être cantonné à un rôle de doublure d'Anthony Lopes et pourrait (déjà!) quitter le club rhodanien, quelques semaines seulement après son arrivée en provenance de Nantes.

"Il apprécie d’être dans un grand club comme le nôtre mais sa situation le fragilise pour son statut de capitaine avec sa sélection", a confirmé l'ancien gardien des Gones, en répondant à un supporter de l'OL.

 


 

"Ils lui ont promis qu’il serait numéro 1", le sélectionneur roumain agacé par la situation de Tatarusanu

RMC.fr
 
Cosmin Contra, le sélectionneur de la Roumanie, met la pression à l’OL. Dans une interview accordée à Digi Sport, le coach de 43 ans assure que les Gones ont promis à Ciprian Tatarusanu un statut de numéro 1 en le recrutant cet été après son départ de Nantes. Sauf qu’Anthony Lopes est toujours là pour l’instant…

Les sélectionneurs montent régulièrement au créneau pour défendre leurs joueurs. Mais rarement de façon aussi frontale. Dans une interview accordée à Digi Sport, Cosmin Contra a carrément taclé l’Olympique Lyonnais. Le coach de 43 ans accuse les Gones d’avoir menti à son gardien, Ciprian Tatarusanu, en le recrutant cet été après son départ de Nantes. Selon lui, la direction du club rhodanien avait promis à l’ancien portier de la Fiorentina (qui a signé jusqu’en 2022) un statut de titulaire.

"Il avait un accord verbal avec Lyon alors qu’ils voulaient vendre Anthony Lopes, assure Contra. Ils lui ont promis qu’il partirait et qu’il serait le n°1 de l’équipe. Lopes n’est pas parti, son transfert a échoué et Tatarusanu se retrouve maintenant dans une situation ingrate. Sylvinho (le coach lyonnais, ndlr) lui a dit qu’il ne jouerait que la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.


Tatarusanu souhaite partir en prêt


Effectivement, Tatarusanu (33 ans) a été laissé sur le banc lors des premières journées de Ligue 1, à Monaco (0-3) puis contre Angers (6-0). De quoi redouter une saison pénible dans le Rhône. A moins qu’il ne trouve une porte de sortie d’ici la fin du mercato (le 2 septembre). "Il essaie de parler à ses dirigeants afin qu’ils le laissent partir en prêt pour une saison, révèle le sélectionneur roumain. Je ne crois pas que ce sera à Nantes. Il veut une équipe de bon niveau."

En attendant, la Roumanie se prépare à défier l’Espagne (le 5 septembre à Bucarest), puis Malte (le 8 septembre à Ploiesti), en éliminatoires de l’Euro 2020. Avec Tatarusanu dans les buts? "Je dois voir s’il sera titulaire ou pas. Souvent, je décide en fonction de ce que je vois à l’entraînement, prévient Contra. Tatarusanu a joué des matchs d’entraînement, donc ce n’est pas un problème. Si son mental est bon, alors ce ne sera pas un problème". Pour cette fois au moins.

 


 

Terrier prêt à quitter Lyon ? Ce serait une erreur colossale

Foot01.com

Tandis que le mercato est entré dans ses dix derniers jours, Martin Terrier semble être tenté par un départ de l'Olympique Lyonnais un an seulement après s'être installé dans l'effectif rhodanien. En manque de temps de jeu, l'attaquant de 22 ans, arrivé pour 11ME en provenance de Lille, aurait des touches à l'étranger et il pourrait éventuellement obtenir un bon de sortie. Pour Dominique Sévérac, ce serait une lourde erreur pour Martin Terrier de quitter aussi vite l'OL, et le journaliste de lui conseiller de rester à Lyon car les choses peuvent vite changer au sein de l'équipe de Sylvinho.

« Il y a du monde dans le groupe de Sylvinho, mais c’est à Lyon et l’OL joue la Ligue des champions, et les 9 buts en 2 matches c’est une histoire du mois d’août et dans six mois on ne sait pas comment cela va se passer. On ne sait si on aura besoin de lui, si Moussa Dembélé ne sera pas blessé, si Memphis Depay va faire des efforts défensifs pendant deux mois et après va arrêter parce qu’il sera installé et se croira tout permis. Le foot ce n’est pas, je vois que je ne joue pas deux matches et je m’en vais », a fait remarquer Dominique Sévérac, qui estime que Martin Terrier ne doit pas abdiquer si vite.

 


 

Rémi Garde viré par l'Impact Montréal !

Foot01.com

Arrivé en novembre 2017 sur le banc de l'Impact Montréal, avec une grosse délégation lyonnaise, Rémi Garde a été limogé ce mercredi par le club canadien qui évolue en Major League Soccer.

L’Impact de Montréal a annoncé mercredi que Rémi Garde avait été démis de ses fonctions et que Wilmer Cabrera le remplacera à titre d’entraîneur-chef. L’entraîneur-adjoint Wilfried Nancy et l’entraîneur des gardiens Rémy Vercoutre demeureront au sein du personnel d’entraîneurs de Wilmer Cabrera. L’entraîneur-adjoint, Joël Bats, et le préparateur physique Robert Duverne ne resteront pas avec l’Impact précise la formation canadienne.

« Puisque j’ai un très grand respect pour Rémi comme personne et comme professionnel, cette décision a été très difficile et longuement réfléchie, mais nos insuccès des derniers mois et la façon dont le club se comporte sur le terrain nous ont mené vers ce changement. On espère qu’une confiance nouvelle pourra être insufflée aux joueurs en vue du dernier droit de la saison afin d’accéder aux séries éliminatoires et de bien performer en finale du Championnat canadien. Je tiens à remercier sincèrement Rémi Garde pour son engagement et son professionnalisme avec notre club depuis novembre 2017. Je lui souhaite la meilleure des chances pour la suite de sa carrière », a déclaré le président et chef de la direction de l’Impact de Montréal, Kevin Gilmore.

 


 

300 supporters autorisés à faire le déplacement à Montpellier

Twitter

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Août

 

Last modified on jeudi, 22 août 2019 17:05