L'actu du Samedi 31 Août

Voir aussi... OL - Bordeaux : L'Avant Match

Tousart a envisagé un départ

Maxifoot.fr

Après sa nomination au poste de directeur sportif, Juninho avait confié son intention de recruter un milieu au profil plus technique que celui de Lucas Tousart (22 ans, 3 matchs et 1 but en L1 cette saison). De quoi vexer l'ancien Valenciennois, qui a envisagé de quitter l’Olympique Lyonnais cet été.

"Oui bien sûr, j'ai pensé à partir. C'est vrai que c'était un moment clé de ma jeune carrière. Cela ne m'intéressait pas de rester et de faire 4-5 matchs dans l'année, a raconté l’international Espoirs français à Canal+. J'ai pris la décision de rester après une discussion avec Juni et le coach (Sylvinho). Bien sûr, ils ne m'ont pas garanti de temps de jeu mais j'ai senti qu'ils pouvaient me faire progresser. C'est ça qui m'a poussé à rester."

Titulaire et performant depuis le début de la saison, Tousart a sans doute fait le bon choix.

 

 


 

Nice s’offre Stanley Nsoki

Footmercato.net

L'OGC Nice a annoncé l'arrivée du défenseur formé au Paris Saint-Germain dans le cadre d'un transfert définitif.

« Après avoir renforcé son secteur offensif, le Gym a enregistré la signature de Stanley Nsoki. Le défenseur arrive sous forme de transfert en provenance du Paris Saint-Germain, son club formateur ». Via un communiqué officiel publié sur son site internet, l’OGC Nice vient d’annoncer l’arrivée de Stanley Nsoki, le latéral gauche de 20 ans qui arrive en provenance du Paris Saint-Germain.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé de façon officielle par les Aiglons, mais les médias évoquaient un montant de 12,5 millions d’euros déboursés par le club du sud de la France. La durée du contrat n’est également pas précisée par la formation passée sous pavillon britannique il y a quelques jours seulement. Nsoki est la quatrième recrue de la semaine du côté de Nice, après les arrivées de Claude-Maurice, de Dolberg et d’Ounas.

Le joueur ne manquait pas de prétendants, puisque depuis le début du mercato, on a parlé de la Juventus, de Newcastle, de l’Olympique Lyonnais, du Betis ou encore de la Fiorentina comme possible destination pour celui qui est apparu sous la tunique parisienne à 12 reprises la saison dernière en championnat. Décidément, INEOS a décidé de gâter Patrick Vieira cet été. Reste à voir si d’autres joueurs débarqueront sur la Côte d’Azur dans les prochains jours, mais ce sera le cas, puisque Hichem Boudaoui est sur le point de signer...

 


 

Juninho laisse filer un attaquant en Ligue 2 (officiel)

Butfootballclub.fr

Alors que l’OL est plutôt armé sur le plan offensif, les places pour les jeunes sont rares. Un prêt est donc une bonne solution.

Avec Memphis Depay, Dembélé, Traoré, Cornet ou Terrier sans compter les pépites du club, l’OL est bien fourni en attaque et doit déjà gérer ces temps de jeu. Les autres attaquants du club ont donc tout intérêt à trouver un challenge ailleurs.

C’est notamment le cas du jeune Yann Kitala qui a décidé de rejoindre le FC Lorient dans le cadre d’un prêt, comme l’a officialisé l’OL aujourd’hui. « L’Olympique Lyonnais informe du prêt de son attaquant Yann Kitala au FC Lorient. Ce prêt, sans option d’achat, prend effet dès aujourd’hui et s’achèvera au terme de cette saison, le 30 juin 2020. »

 


 

Bruno Génésio : « nous pouvons remporter le titre »

Lucarne-opposee.fr

Un mois après son arrivée en Chine, Bruno Genesio s’est confié à la presse chinoise. L’occasion de revenir sur quatre semaines d’activité et de réaffirmer ses ambitions.

Qu’est-ce qui vous a poussé à venir en Chine ?

Lors des trois saisons et demi passée, j’étais à la tête de l’Olympique Lyonnais. D’un point de vue personnel je souhaitais m’éloigner de Lyon et de la France. L’Europe était trop proche, la Chine me semblait un bon challenge. Avant de venir j’ai vu avec mon agent qui s’est renseigné sur la Super League, il en a ressorti que de nombreux joueurs étrangers de haut niveau ainsi que certain des meilleurs entraineurs étrangers sont là. Leurs présences a permis d’améliorer la qualité des joueurs chinois. Le niveau de la Super League est assez élevé, j’ai le sentiment que les grands noms présents peuvent aider la Super League à passer un palier en terme de compétitivité et de niveau technique. Sur la vie à Pékin, je n’ai connu aucune difficulté depuis mon arrivée ici, que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan professionnel. Lors de mon arrivée, le club était déjà en très bonne place au classement, mon premier objectif est de garder la seconde place. J’espère que nos joueurs ont aussi la ferme conviction que nous pouvons réussir l’exploit de remporter le titre. Concernant l’inclusion de jeunes joueurs dans notre effectif et dans la 11 de départ, j’ai eu la possibilité de visiter le centre de formation, et je dois dire que ce dernier est très professionnel avec un niveau de tout premier ordre. C’est un des points communs avec Lyon.

Votre bilan après un mois passé à Pékin ?

Le temps passe très vite, j’ai décidé de venir en Chine en 48 heures et mon adaptation a été plutôt bonne, mon staff et moi-même sommes arrivés dans un club très professionnel. Sous la direction du président Zhou (NDLR : Zhou Jinhui) et manager général Li (NDLR : Li Ming1), le club est très bien structuré, tous les employés du club sont salariés à temps complet. Ce type de management me rappelle la Ligue 1 avec un niveau de management proche de celui du PSG ou de Lyon. Je ne pense pas qu’il y ait de grande différences entre l’Olympique Lyonnais et le Beijing Guoan, chaque employé sait ce qu’il doit faire, les taches sont très bien réparties afin de maximiser les performances. Le club possède d’excellent joueurs chinois ainsi que de joueurs étrangers très talentueux (Kim Min-jae, Bakambu, Fernando, Renato Augusto, Johanthan Viera). Petit à petit j’essaie d’injecter de nouvelles idées tactique et de rendre les joueurs réactif a notre discours et à nos idées.

Pour vous, quelle est la problématique qu’il faut résoudre et quelles solutions doivent être apportées ?

Guoan est une très bonne équipe, mais il y a encore beaucoup de choses à améliorer pour arriver à être au top niveau. Notre défense par exemple, il faut savoir jouer haut et parfois jouer plus bas, nous devons avoir un système défensif plus varié, mais aussi assez simple. Il y a aussi le rythme dans le jeu, nous devons pouvoir jouer de façon rapide et de façon posé, les joueurs doivent comprendre le concept de changement de rythme et apprendre à maitriser le tempo d’un match. Par exemple si nous marquons, nous devons garder le contrôle du jeu, rester maitre du tempo. Au contraire si nous sommes menés, nous devons mettre un énorme pressing et attaquer pour revenir au score. C’est ce type de changement de rythme que les joueurs doivent apprendre à maitriser.

Quelques mots sur la pause internationale…

Nous venons de reprendre l’entrainement après une coupure d’une dizaine de jours. Actuellement le groupe est incomplet car plusieurs joueurs sont appelés en équipe nationale. Cela indique que nous avons un groupe très fort, ce qui est une très bonne nouvelle. Vingt joueurs sont présents ainsi que cinq joueurs qui ont été promus de l’équipe réserve et de l’équipe U19. Pour débuter notre préparation nous allons nous focaliser sur la condition physique puis nous passerons une quinzaine de jours à travailler la partie tactique pour avoir une meilleure compréhension des phases offensives et défensives.

Est-ce que l’absence des internationaux va être préjudiciable pour le travail tactique ?

Cela ne devrait pas avoir de réel impact. Les internationaux sont effectivement importants, mais les joueurs présents avec nous sont largement au niveau pour le travail tactique.

Pouvez-vous nous faire part de votre philosophie de jeu ?

J’aime avoir une équipe avec une grosse capacité à contrôler le ballon et qui est équilibrée entre attaque et défense. Si nous perdons la possession, nous devons faire le maximum pour récupérer le ballon très rapidement et nous projeter vers l’avant. Si nous n’arrivons pas à reprendre le contrôle, il nous faut passer rapidement en mode défensif. Pour moi l’équilibre entre l’attaque et la défense est primordial. J’en ai déjà parlé avec les joueurs et nous avons beaucoup travaillé avec l’aide de la vidéo. J’ai déjà vu des améliorations lors des précédentes rencontres.

Avec l’absence de Viera, comment continuer à contrôler la possession ?

Je sais que Beijing Guoan était déjà une équipe qui aimait garder le ballon, ma façon de voir les choses est assez différente de celle qui était en place. Bien sûr Johnathan Viera est très important et son absence est préjudiciable. Nous avons aussi Zhang Xizhe qui est blessé, mais nous avons assez de bon joueurs pour pouvoir évoluer à haut niveau. Selon moi dans le football moderne, la transition entre les phases offensives et défensives est la clé.

Est-ce que Yu Dabao pourrait être repositionné sur le front de l’attaque ?

Je connais très bien Yu Dabao, c’est un très bon attaquant que ce soit en équipe nationale ou pour le club. Quand je suis arrivé, il était déjà positionné en défense centrale, je pense qu’un joueur a besoin de stabilité, il n’est pas imaginable de jouer attaquant un jour puis passer défenseur le match d’après. Je pense que Dabao fait du très bon travail en défense centrale.

Quel est votre point de vue sur la situation de Cédric Bakambu ?

Cédric a inscrit plus de vingt buts (23) la saison dernière, il a prouvé que c’était un joueur sur qui on pouvait compter. Lors de ma prise de fonction, j’ai senti que Cédric avait besoin d’encouragement et qu’il devait retrouver de la confiance, j’ai une grande confiance en ses capacités à rebondir. Souvent l’attaquant est jugé par rapport à ses statistiques, pour moi ce n’est qu’un aspect du travail d’attaquant, il faut aussi regarder comment le joueur aide l’équipe. Par exemple contre Dalian, Bakambu n’a pas évolué à sa position habituelle et pourtant sa prestation a été très satisfaisante. Cédric a besoin de retrouver de la confiance, il ne devrait pas avoir de problème à trouver le chemin des filets.

Et concernant Renato Augusto ?

Renato Augusto est un joueur qui a besoin de beaucoup de liberté dans le jeu, il a besoin d’espace pour s’exprimer. Je ne pense pas que son style de jeu soit en contradiction avec ma vision tactique, de plus il s’investit beaucoup dans les phases défensives et avec ses coéquipiers.

Quid de l’utilisation de Kim Min-jae et Fernando ?

Il est difficile de répondre à cette question. Tous nos joueurs étrangers sont très bons, si j’avais la possibilité je les titulariserais tous, mais les restrictions règlementaires m’en empêchent. Je me base sur deux aspects. Premièrement leur disponibilité, puis dans un second temps leur style de jeu et celui de l’adversaire. Par exemple face à Dalian, nous avions besoin de renforcer notre défense, j’ai décidé de titulariser Kim. Fernando peut aider notre équipe sur le plan offensif, car il a une aisance technique exceptionnelle. Après chaque match, je prends à part les joueurs étrangers qui n’ont pas jouer, l’on discute afin d’éviter tout problème de frustration.

Pour finir, est ce que la formation utilisée va évoluer ?

Je souhaite utiliser deux formations, la première est le 4-3-3 et la seconde le 4-2-3-1, avec une possibilité de les adapter selon les adversaires. Une chose dont je suis assez content est que les joueurs ont réussi à très bien s’adapter à ses systèmes de jeu. Je vais mettre en place le meilleur onze possible et essayer de garder une certaine stabilité lors des prochaines échéances.

 


 

Malcom a hâte de retrouver Lyon

Maxifoot.fr

Arrivé au Zénith Saint-Pétersbourg cet été, Malcom (22 ans) va croiser la route de l’Olympique Lyonnais en phase de groupes de la Ligue des Champions. Une confrontation qui rappelle de bons souvenirs à l’ancien ailier des Girondins.

"J'ai eu de la réussite, j'ai marqué à chaque match disputé contre Lyon, vraiment à chaque match ! J'espère que cette réussite se poursuivra et que je marquerai de nouveau. Moi ou l'un de mes coéquipiers. Le plus important, c'est que l'on gagne et que l'on passe la phase de groupes", a confié le Brésilien au site officiel du club russe.

L’OL est prévenu, sa bête noire a très envie de récidiver…

 

 


 

Un international algérien à Lyon, l'Allemagne s'emballe

Foot01.com

Satisfait de son effectif, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Sylvinho pourrait quand même recevoir du renfort avant lundi soir.

Présent à Monaco pour le tirage au sort de la Ligue des Champions jeudi, le président Jean-Michel Aulas a révélé des discussions avec le Paris Saint-Germain pour Stanley Nsoki. Apparemment, les solutions disponibles au poste de latéral gauche ne sont pas jugées suffisantes à Lyon. Mais ce n’est peut-être pas tout. D’après le quotidien allemand Bild, le club rhodanien est aussi à la lutte pour attirer Nabil Bentaleb (24 ans).

En effet, le milieu de Schalke 04 aurait été aperçu à l’aéroport de Düsseldorf où l’attendait un vol pour Lyon. Autant dire que nos confrères ont immédiatement pensé à l’OL, sans aucun autre indice, ni la moindre information pour confirmer cette étrange tendance. Ce qui est certain pour l’ancien joueur de Tottenham, actuellement en difficulté dans son club, c’est que le Werder Brême aimerait le relancer. Le directeur sportif Frank Baumann a récemment confirmé un intérêt. Une piste a priori plus crédible pour le natif de Lille.

 


 

Le dernier coup de cœur de Juninho et Sylvinho a repoussé leurs avances

Butfootballclub.fr

L’OL aimerait bien ficeler l’arrivée d’un latéral gauche avant la fin du mercato. Dalbert (Inter Milan, 25 ans) n’a pas donné suite à l’intérêt du duo Juninho – Sylvinho.

L’OL va devoir redresser la tête. Battus mardi à Montpellier (0-1), les Gones sont attendus au tournant lors de la réception des Girondins de Bordeaux (17h30). En parallèle du volet sportif pur et dur, les recruteurs lyonnais tentent encore de faire venir un latéral gauche.

Si Youssouf Koné fait le travail depuis son arrivée en provenance du LOSC, les doutes sont jetés sur Fernando Marçal (30 ans). Les nombreuses blessures du latéral brésilien ne rassurent pas Juninho et Sylvinho sur sa capacité à tenir la distance cette saison.

Malgré une marge de manœuvre limitée par un quota de joueurs extra-communautaires déjà atteint, l’OL serait même récemment revenu à la charge pour Dalbert (25 ans). L’Équipe précise qu’il s’agissait de la priorité de Sylvinho et Juninho. L’ancien Niçois a toutefois préféré quitter l’Inter Milan pour la Fiorentina, sous forme de prêt. Soucieux de son temps de jeu, le Brésilien n’était pas convaincu par le statut offert par l’OL.

 


 

Ce Lyon « écœurant » doit viser le titre en Ligue 1 !

Footradio.com

Battu par Montpellier mardi à La Mosson (1-0), l’Olympique Lyonnais a été stoppé dans son élan après deux victoires en ouverture de la Ligue 1.

Evidemment, cette défaite face aux Héraultais ne remet pas en cause l’objectif de l’Olympique Lyonnais cette saison : titiller un maximum le Paris Saint-Germain dans la course au titre. Cet objectif, fixé aux joueurs par Juninho, reste réalisable pour Yoann Riou. Sur l’antenne de La Chaîne L’Equipe, le consultant a indiqué qu’il croyait toujours aux chances des Gones, en dépit de cette défaite plus que gênante à La Mosson.


Lyon concurrent du PSG, Yoann Riou y croit


« J’ai été évidemment extrêmement déçu par le match de Lyon contre Montpellier mardi. Il y avait un manque d’agressivité, de grinta, de rébellion. Mais je maintien que l’OL doit absolument viser le titre et se battre avec le Paris Saint-Germain. Montpellier et Monaco ont pu être champions sous l’ère Qatari, Lyon peut le faire aussi, ils ont des grands joueurs. Cette baffe est une bonne chose, elle va remettre les pendules à l’heure. Tout est positif cette année même si face à Montpellier, ils m’ont écœuré » a expliqué le journaliste, qui espère néanmoins que l’OL ne retombera pas dans ses travers de la saison dernière après ce revers face au MHSC. Sans quoi il sera alors impossible de réellement concurrencer Paris…

 


 

Rennes : Cornet dans le viseur

Football.fr

Rennes souhaiterait étoffer son secteur offensif pour performer en championnat et en Ligue Europa. Dans la recherche d'un leader d'attaque, les Bretons auraient coché le nom de Maxwel Cornet, selon L'Equipe.

En manque de temps de jeu en ce début de saison, l'ailier ivoirien pourrait être tenté par un départ, notamment pour une formation qui lui garantirait une place de titulaire. Le quotidien ajoute qu'une offre entre 15 et 20 millions d'euros aurait été transmise à l'OL qui l'aurait refusée. Pour autant, le club lyonnais reste ouvert à la négociation.

Pour l'instant, Rennes est la seule équipe à avoir remporté ses 3 premiers matches de la saison.

 

 

Voir aussi... OL - Bordeaux : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 31 août 2019 16:20