L'actu du Jeudi 5 Septembre

2 matchs ferme pour Koné

Maxifoot.fr

Réunie ce mercredi, la Commission de discipline de la LFP a infligé trois matchs de suspension, dont un avec sursis, au latéral gauche de Lyon, Youssouf Koné, suite à son expulsion à Montpellier (0-1), lors de la 3e journée de Ligue 1. L'ancien Lillois a déjà purgé un match contre Bordeaux (1-1). Expulsé justement contre les Girondins, son coéquipier Thiago Mendes prend un match.

Le Lillois Yusuf Yazici prend aussi un match de suspension pour son carton rouge face à Reims (0-2).

 


 

Genesio se remet en question et répond à Memphis Depay

Football365.fr

Dans un entretien accordé à RMC, l’ancien entraîneur de l’OL, Bruno Genesio, a répondu aux commentaires de Memphis Depay sur les méthodes de Sylvinho. Celui qui coache aujourd’hui le Beijing Guoan a également remis sa communication en question.

Actuellement en poste du côté du Beijing Guoan, Bruno Genesio n‘est jamais bien loin – encore aujourd’hui – des débats qui entourent l’Olympique Lyonnais, alors que son aventure de trois ans et demi entre Rhône et Saône a pris fin cet été après une dernière saison particulièrement éprouvante. C’est ainsi que plusieurs joueurs, dont Moussa Dembélé et Memphis Depay, se sont prêtés au jeu des comparaisons entre l’ancien joueur lyonnais et son successeur Sylvinho. « Le changement était nécessaire, j’ai une impression de fraîcheur, et c’était ce qu’il nous fallait », avait ainsi notamment déclaré le Néerlandais. « J’ai lu certaines choses qui m’ont blessé de la part de certains joueurs, a de son côté avoué Genesio sur RMC mercredi soir. Je préfère ne pas les commenter car il faut garder de l’humilité ».


Genesio : « Memphis ? Quand j’entends parler de discipline… »


Sauf que le technicien de 53 ans a évidemment été relancé sur ce sujet : « Ça me confirme simplement du milieu et de certains joueurs. Mais ça reste anecdotique, a-t-il ajouté. J’entends des choses qui me font sourire quand j’entends parler de règles et de discipline, quand on sait que le joueur en question est arrivé une semaine en retard la saison dernière. Je n’en veux pas à Memphis, je sais qu’il a cette personnalité-là ». Celui qui souhaite qu’on le « laisse tranquille » et qu’on « arrêté les comparaisons » n’a toutefois pas triché au moment de s’exprimer sur d’éventuels regrets. « Ce que je changerais ? Ma communication, notamment vis-à-vis des supporters, n’a peut-être pas été la meilleure et n’a pas été comprise », a-t-il assuré.


« Ma communication m’a peut-être porté préjudice »


Genesio a en effet régulièrement été pointé du doigt par une partie des supporters lyonnais sur les questions du jeu… et de l’absence de remise en question : « J’ai eu l’image de quelqu’un qui ne se remettait pas en question, qui se trouvait des excuses, même si c’était tout l’inverse, a-t-il expliqué. Mais dans ma communication, ce n’est pas ce que j’ai réussi à transmettre et peut-être que ça m’a porté préjudice ». Quoiqu’il en soit, l’OL appartient désormais au passé. Et le technicien français rêve de remporter son premier trophée en tant que coach du côté de la Chine, où la lutte pour le titre est encore ouverte avec le Guanhzhou Evergrande.

 


 

Aulas dément les chiffres qui circulent pour Lopes

Topmercato.com

Jean-Michel Aulas a démenti avoir offert un salaire de 400 000 euros à son gardien de but, Anthony Lopes (28 ans).

"Malheureusement les chiffres annoncés sont erronés comme trop souvent même si le contrat est très significatif !", a publié le président de l'OL par le biais de son compte Twitter. L'international portugais est désormais engagé jusqu'en 2022 avec le club lyonnais.


 

Un ancien entraîneur conseille Aulas et Juninho sur un poste bien précis

Butfootballclub.fr

Premier entraîneur à avoir offert le titre de champion de France à l’OL, Jacques Santini aimerait que les Gones recrutent une sentinelle faisant peur.

Trop gentils, les Lyonnais ? C’est la théorie défendue par Jacques Santini hier dans France Football. L’entraîneur du premier titre des Gones, en 2002, estime que l’effectif manque cruellement d’un numéro six à la Philippe Violeau, susceptible d’intimider les adversaires et de l’empêcher de faire mal quand les avants sont dans un mauvais jour.

« L’équipe lyonnaise est trop perçue comme une formation talentueuse qui peut faire de belle chose dans ses bons soirs. Mais elle ne fait pas peur, elle n’envoie pas le message à l’adversaire qu’il va souffrir sur le terrain. Sylvinho va devoir trouver des leaders, des mecs qui sortent de leur coquille pour emmener les autres, pour donner une âme et une exigence de tous les instants. »

Pas sûr que ce soit un critère de recrutement pour le directeur sportif de l’OL, Juninho, et son entraîneur, Sylvinho, même si les deux ont forcément eu des partenaires de ce genre dans les grands clubs où ils sont passés, ainsi qu’en sélection du Brésil…


 

Sylvinho a recalé un lieutenant de Cristiano Ronaldo !

Butfootballclub.fr

Si l’OL a brièvement échangé avec la Juventus pour Sami Khedira, Sylvinho a vite dit non au recrutement de l’Allemand.

Preuve que l’Olympique Lyonnais demeure attractif vu de l’étranger, le club de Jean-Michel Aulas s’est vu proposer quelques grands noms lors de ce Mercato d’été. Comme le révèle « L’Equipe », l’OL aurait en effet pu faire venir, s’il le souhaitait, l’ex Champion du monde allemand Sami Khedira (Juventus de Turin, 22 ans).

En effet, quelques jours après avoir perdu Nabil Fekir (Bétis), Lyon – qui s’était mis en quête d’un milieu relayeur – s’est vu proposer l’ancien joueur du Real Madrid. Derrière cette proposition : le frère et agent de Khedira, inquiet de la concurrence au sein de la Juve et qui tentait d’exfiltrer son client toujours sous contrat jusqu’en juin 2021.

Si l’OL a brièvement échangé avec la Juve, ouverte à un prêt de Khedira, Sylvinho a finalement retoqué cette piste. La raison ? Le technicien brésilien n’était « pas convaincu par la capacité de l’Allemand à enchaîner les matches toute une saison après ses galères physiques ».

 


 

Saint-Étienne - OL en prime time

Lequipe.fr

Le premier derby de la saison entre l'OL et Verts (9e journée) est programmé le dimanche 6 octobre à 21 heures.

Dévoilée jeudi par la Ligue, la programmation de la 9e journée du Championnat réserve, sans surprise, sa meilleure exposition au derby Saint-Étienne - Lyon à Geoffroy-Guichard. La première confrontation entre voisins rhônalpins cette saison aura lieu le dimanche 6 octobre à 21 heures.

Marseille ouvrira la journée le vendredi 4 octobre à Amiens (20h45), tandis que le PSG recevra Angers le lendemain à 17h30. Lille accueillera Nîmes le dimanche à 15 heures.

 

 

 

 

Last modified on jeudi, 05 septembre 2019 15:30