L'actu du Lundi 9 Septembre

Voir aussi... L'actu du Dimanche 8 Septembre

Un prodigieux remplaçant de Depay prêt à taper à la porte de Sylvinho

Butfootballclub.fr

Si Memphis Depay réalise un début de saison prometteur, le prodige annoncé de l’OL Rayan Cherki (16 ans) a le potentiel pour lui piquer sa place dans un avenir proche.

Le statut de Memphis Depay n’est pas en danger. L’attaquant de l’OL montre des choses très intéressantes depuis le début de la saison et semble être un élément sur lequel compte s’appuyer Sylvinho. Pour autant, l’international néerlandais, qui a flambé contre l’Allemagne vendredi soir, ne devra pas se reposer sur ses lauriers.

Rayan Cherki frappe en effet déjà à la porte des pros avec un talent qui semble inné. « Je l’ai vu, dès sept ans, réussir des choses que les autres ne savaient pas faire, résume Bruno Genesio dans L’Équipe. Il était très bon techniquement, très coordonné au niveau de ses appuis. C’est très rare de voir un vrai talent, qui réalise déjà des gestes incroyables à sept ans.Ce qui était marquant, c’est qu’on ne savait pas, et on ne sait toujours pas, visuellement, s’il est droitier ou gaucher. C’est une sacrée force, ça participe de sa faculté à faire la différence par le dribble. Ça lui donne une palette énorme. Le défenseur en face ne peut rien anticiper. Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un jeune si bien latéralisé si tôt. »

Doublement surclassé en moins de 19 ans nationaux la saison passée, international des moins de 16 ans, Cherki semble sur la bonne voie pour franchir un palier cette saison. « Il a fait la préparation avec les pros mais l’idée aujourd’hui est de le stabiliser, qu’il enchaîne les matches en U 19 ou en N 2 à haute intensité, explique Jean-François Vulliez, le directeur du centre de formation de l’OL. Il a seize ans, même s’il a une maturité physiologique précoce, la maturité psychologique c’est autre chose. On doit déjà lui donner un volume de travail pour qu’il réussisse tactiquement à s’exprimer. Puis, à un moment donné, il y aura le passage. » 

 


 

Depay refuserait une prolongation

Foot01.com

Sous contrat avec l’Olympique Lyonnais jusqu’en juin 2021, Memphis Depay risque d’animer le prochain mercato estival du club rhodanien.

Et pour cause, Jean-Michel Aulas devra prendre une décision capitale l’été prochain : prolonger sa star offensive ou la vendre, à un an de l’échéance de son bail. Et pour l’heure, c’est le deuxième scénario qui semble le plus probable. Effectivement, Calcio Mercato indique en ce début de semaine que Memphis Depay n’a aucunement l’intention de prolonger à Lyon, un club qu’il souhaiterait quitter l’été prochain pour une écurie plus huppée.

En Italie, le Milan AC est régulièrement associé à l’international néerlandais. Mais toujours selon le média transalpin, les exigences de Jean-Michel Aulas dans ce dossier sont effrayantes : 60 ME cash. Une somme que le club lombard n’est pas en mesure de sortir, ni pour Memphis Depay ni pour personne d’autre, en raison de la menace du fair-play financier. Néanmoins, le Milan AC espère secrètement que la valeur marchande de Memphis Depay va baisser dès lors que ce dernier sera dans son ultime année de contrat. Un plan qui ne va pas plaire à Jean-Michel Aulas, lequel devra faire le nécessaire pour s’éviter une situation très inconfortable avec l’ancien de Manchester United…

 


 

Nostalgique, ce Lyonnais a un plan au mercato

Foot01.com

Remplaçant depuis le début de la saison au profit du duo Andersen-Denayer, Marcelo n’est plus vraiment en position de force à l’Olympique Lyonnais. Si la situation n’évolue pas au cours de la saison, il est probable que le club rhodanien envisage un départ de son Brésilien. Et celui-ci pourrait ne pas s’y opposer, cette fois. La preuve, le défenseur de 32 ans a indiqué au média turc Hurriyet qu’il gardait une affection importante pour son ancien club de Besiktas, où il aimerait rejouer d’ici la fin de sa carrière.

« Je regarde Besiktas et d’autres matchs de la Süper Lig dès que je peux. Un jour, j’aimerais revenir à Besiktas. Ma femme et mes enfants aiment beaucoup la Turquie. Cependant, j’ai encore deux ans de contrat avec Lyon et je respecte beaucoup ce club. J’essaye de donner le meilleur sur le terrain. Lyon est en un grand club, et je m’entends bien avec tout le monde, y compris le président » a indiqué Marcelo, lequel a passé deux jours du côté d’Istanbul durant la trêve internationale. La preuve que le Besiktas est toujours dans un coin de sa tête, et qu’il ne dirait pas non à un come-back d’ici la fin de sa carrière de joueur professionnel.

 


 

L'avertissement de Genesio à Cherki

Maxifoot.fr

Plus grand talent du prestigieux centre de formation de l'Olympique Lyonnais, le milieu offensif Rayan Cherki (16 ans) semble promis à un avenir en or. À condition de ne pas brûler certaines étapes, et de ne pas se contenter de ses acquis techniques, comme lui suggère l'ancien entraîneur lyonnais Bruno Genesio.

"Ce qui était marquant, c’est qu’on ne savait pas, et on ne sait toujours pas, visuellement, s’il est droitier ou gaucher, s'est rappelé le technicien français dans L'Equipe. C’est une sacrée force, ça participe à sa faculté à faire la différence par le dribble. (...) Le risque, pour lui, ce serait de se contenter de son talent. Parce que ça suffira pour passer jusqu’à un certain niveau, pas après. Il a besoin des autres, les autres ont besoin de lui. Il doit l’avoir en tête. Mais je sais qu’il est très ambitieux, sa famille aussi. Il a la chance d’avoir grandi dans un cadre très structuré, très raisonnable."

De leur côté, les supporters de l'OL ont déjà hâte de le voir évoluer sous les ordres de Sylvinho. À l'heure actuelle, Cherki répète encore ses gammes avec l'équipe réserve, en National 2.

 


 

L'OL(F) toujours sans Alex Greenwood ni Shanice van de Sanden

Lequipe.fr

Les quadruples championnes d'Europe en titre entament leur campagne 2019-2020 mercredi en Russie contre Ryazan. Sans leurs internationales anglaise et néerlandaise, rentrées blessées de sélection.

Jean-Luc Vasseur, l'entraîneur de l'OL féminin, a retenu dix-neuf joueuses pour l'entrée en lice des quadruples championnes d'Europe en titre dans leur campagne 2019-2020, mercredi, en Russie contre Ryazan en 16es de finale aller de la Ligue des champions féminine (14 heures, heure française).


Le programme de la Ligue des champions féminine


Comme pour la visite à Reims, ce week-end (8-3), la recrue défensive anglaise Alex Greenwood et l'attaquante néerlandaise Shanice van de Sanden, rentrées de sélection blessées, sont indisponibles pour ce déplacement à 200 km environ au sud-est de Moscou (retour le 25 septembre à Lyon). Selma Bacha est aussi absente. Elle s'est blessée à la cuisse droite cet été lors de l'Euro U19.


Le groupe lyonnais


Sarah Bouhaddi, Katriina Talaslahti, Lisa Weiss - Lucy Bronze, Kadeisha Buchanan, Janice Cayman, Isobel Christiansen, Griedge Mbock, Wendie Renard - Saki Kumagai, Amandine Henry, Amel Majri, Dzsenifer Marozsan - Delphine Cascarino, Ada Hegerberg, Emelyne Laurent, Eugénie Le Sommer, Nikita Parris, Jessica Silva.

 


 

Alves, la référence pour Dubois

Maxifoot.fr

Titulaire à l'Olympique Lyonnais, référence à son poste en Ligue 1, Léo Dubois (24 ans, 4 matchs en L1 cette saison) passe les étapes les unes après les autres, sans en griller aucune. À l'instar de son modèle, Dani Alves (36 ans), ancien latéral droit du Paris Saint-Germain, parti cet été à Sao Paulo.

"Ma référence ? L’ancien joueur du PSG, Dani Alves. J’ai eu l’occasion de le jouer plusieurs fois au cours des deux dernières saisons avec Nantes puis Lyon. Même à 36 ans, il demeure compétitif avec des caractéristiques aujourd’hui de contre-attaquant. J’apprécie chez lui sa régularité. Il a remporté des titres très jeune et a su rester constant. J’admire les gens sachant gagner et vivre avec la victoire", a déclaré Dubois dans le quotidien régional Le Parisien.

Souvent porté vers l'avant comme le Brésilien, le Lyonnais a dû se calmer depuis l'arrivée de Sylvinho, qui lui demande de limiter ses montées offensives afin de se concentrer sur l'aspect défensif.

 


 

Denayer blessé au pied ?

Lequipe.fr

Forfait pour Écosse-Belgique ce lundi soir, Jason Denayer souffre d'une douleur à un pied selon la RTBF.

Titulaire à Saint-Marin vendredi (4-0), le défenseur de l'OL Jason Denayer ne figure pas sur la feuille de match de la Belgique face à l'Écosse, ce lundi soir, à Hampden Park, et est remplacé par Thomas Vermaelen. Selon la RTBF, il souffrirait d'une douleur à un pied et aurait été contraint de déclarer forfait pour ce sixième match du groupe I. Le sélectionneur Roberto Martinez n'a plus qu'une seule solution de remplacement en défense centrale avec la possibilité, le cas échéant, de faire redescendre Leander Dendoncker, qui est titularisé ce lundi soir au milieu.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 8 Septembre

 

 

Last modified on lundi, 09 septembre 2019 23:06