Infos du Vendredi 12 Mai

Rybus pourrait rejoindre le CSKA Moscou

Football365.fr

Maciej Rybus pourrait retourner en Russie un an seulement après l’avoir quittée. A l’été 2016, l’international polonais (27 ans, 43 sélections) faisait ses adieux au Terek Grozny et partait rejoindre Lyon. Apparu à 26 reprises sous le maillot des Gones cette saison, le latéral gauche n’a pas vraiment donné satisfaction à son entraîneur et a souvent été cantonné au banc des remplaçants. Jeudi, face à l’Ajax Amsterdam (3-1), il est entré en jeu en lieu et place de Jérémy Morel. Même s’il a plutôt été convaincant, avec notamment une passe décisive à destination de Rachid Ghezzal, Rybus pourrait profiter du prochain Mercato estival pour quitter la capitale des Gaules.


CSKA – Lyon, le dialogue serait ouvert


Selon Izvestia, l’ancien joueur du Legia Varsovie aurait la cote auprès du CSKA Moscou, qui aurait même ouvert des négociations avec l’OL. « Le CSKA est intéressé par Rybus, aurait lancé une source proche du club au quotidien russe. Les représentants du CSKA ont déjà entamé des négociations avec le club français au sujet des conditions du transfert. Le dialogue est également mené en parallèle avec les représentants de Rybus. Il est encore trop tôt pour parler des détails, mais l’accord serait bénéfique pour toutes les parties : le CSKA Moscou, Lyon et le joueur lui-même. » Le média parle d’une somme d’environ quatre millions d’euros.

 


 

UEFA :  Lyon visé par une procédure disciplinaire

Lequipe.fr

Au lendemain de son élimination aux portes de la finale de la Ligue Europa, le club lyonnais a appris vendredi qu'il faisait l'objet d'une procédure disciplinaire. L'Uefa reproche à ses supporters l'utilisation d'engins pyrotechniques, l'envahissement du terrain, des jets d'objets et des escaliers bloqués.

Déjà sanctionné d'une suspension de deux ans avec sursis de toute compétition européenne après les incidents survenus face au Besiktas, l'OL devra attendre le 20 juillet pour connaître la décision de l'instance de contrôle, d'éthique et de discipline. L'Ajax est également cité pour dégradations.

 


 

Ménès l'annonce, ça va bouger à Lyon après l'élimination !

Foot01.com

A l’heure du bilan, Pierre Ménès estime que l’Olympique Lyonnais peut avoir de gros regrets, car finalement sans réussir un match époustouflant, loin de là même, l’OL a été proche de rafler la mise jeudi soir. Pour le consultant de Canal+, il est évident que Lyon s’est raté et qu’inévitablement les choses vont devoir sérieusement bouger.

« Les Lyonnais pourront se dire qu’ils étaient à deux doigts de l’exploit, qu’ils sont fiers d’avoir presque réussi l’impossible etc. Sauf que c’est bien ça le plus frustrant : sans même sortir un grand match, avec des individualités pas à leur niveau (Nkoulou, Fekir, Tolisso), beaucoup de déchet technique et un jeu presque uniquement basé sur l’enthousiasme, Lyon était effectivement à deux doigts de jouer la première finale européenne de son histoire.

Voilà, le football français s’arrête encore une fois en demi-finale. Une sorte de malédiction. Mais pour le coup, il y a plus de reproches à faire à Lyon qu'à Monaco. La fin de saison va désormais sembler longue à des Lyonnais qui n’ont plus qu’à assurer leur 4e place en championnat, histoire de rejouer la Ligue Europa l’an prochain. Avec pour objectif d’atteindre cette fois la finale, qui se jouera… au Parc OL. Avec quels joueurs et quel entraîneur ? Difficile à dire aujourd’hui, car l’été pourrait être mouvementé entre Saône et Rhône… », estime, sur son blog, Pierre Ménès. L’avenir dira si cette vision est la bonne.

 


 

Aulas relance le dossier Ghezzal

Footmercato.net

Partira ? Partira pas ? Rachi Ghezzal (25 ans) entretient le suspense quant à son avenir à l’Olympique Lyonnais. Interrogé après l’élimination en Europa League contre l’Ajax Amsterdam, le président des Gones Jean-Michel Aulas a donné un indice de taille sur le mercato de son international algérien, en fin de contrat en juin.

« Il semble qu’il n’a plus très envie de partir et on va voir comment on pourrait le garder… », a expliqué le patron rhodanien, relayé par Le Progrès. On devrait rapidement entendre parler d’une possible prolongation pour le Fennec, annoncé du côté de Séville, Rome, Monaco et Malaga dernièrement...

 


 

Govou accuse des joueurs de choisir leurs matches

Foot01.com

Pour la troisième fois de son histoire, l'Olympique Lyonnais est éliminé en demi-finale d'une Coupe d'Europe. Et l'échec de jeudi soir fait d'autant plus mal que le ticket pour la finale a semblé très proche. Mais à l'heure de faire le bilan, Sidney Govou n'est pas tendre. Car pour l'ancien attaquant de l'OL, certains joueurs lyonnais sont clairement fautifs, incapables d'avoir la même motivation pour chaque match.

Evoquant le retour d'Alexandre Lacazette, Sidney Gouvou estime que si ce dernier a tout donné, alors qu'il revient de blessure, d'autres n'ont pas eu cette rage et cette motivation, notamment au match aller. « Quand votre meilleur joueur, qui plus est buteur, n’est pas là à l’aller, vous savez que le match sera différent. Mais quand je vois les efforts que certains ont été capables de faire ce soir (hier), alors qu’ils ne les font pas en Championnat ou à l'aller, c’est surtout là que c’est rageant. Si tout le monde avait abordé le match aller comme ils ont pris le retour, on serait en finale ! », constate, dans L’Equipe, Sidney Govou, qui estime que le but néerlandais au Parc OL résume bien le comportement de la formation lyonnaise.

 


 

Genesio (entraîneur de Lyon) : «En Ligue 1 on a manqué de régularité»

Lequipe.fr

«Avez-vous revu le match ?
Oui, ça m'a confirmé ma première impression. On a fait une entame avec beaucoup d'envie et d'agressivité mais de façon précipitée, ce qui nous a conduits à beaucoup de déchets et beaucoup de déséquilibres à la perte du ballon. On a pris un but gaguesque, comme souvent cette saison. Ensuite, on a fait preuve d'énormément de caractère pour revenir au score et mener avant la pause. Après, notre deuxième période a ressemblé à celles livrées contre la Roma (4-2) ou Paris (1-2) avec beaucoup d'impact et de pression sur cette équipe de l'Ajax. On est passés tout près...

Justement, la déception est-elle accentuée par le fait que l'exploit était vraiment tout proche ?
Oui, forcément. Mais comme je l'ai dit après le match, si on doit avoir des regrets, c'est surtout sur le match aller. Parce qu'on a encaissé quatre buts. Parce que dans nos temps forts, on a également la possibilité de marquer ce deuxième but qui aurait changé beaucoup de choses.


«Des erreurs qui ne devraient pas exister»


Comment expliquez-vous le but encaissé jeudi soir après une action quasi jumelle quelques minutes auparavant ?

Celle d'avant est encore pire parce qu'on est à deux contre trois. Là, c'était un trois contre trois, c'est ce qu'on avait demandé. Mais il y a un manque de communication au départ, puis des erreurs individuelles qui ne devraient pas exister à ce niveau-là. Encaisser un but sur un action construite, on peut l'accepter mais là... Sur les cinq buts qu'on a pris sur l'ensemble des deux matches, il y en avait au moins trois évitables.

Est-ce difficile de tourner la page ?
Ce qui est sûr, c'est que cette élimination va rester longtemps dans nos têtes. On n'a pas l'occasion de jouer une finale de Coupe d'Europe tous les ans, que ce soit pour les joueurs comme pour le staff. Mais c'est aussi dans ces moments-là qu'on grandit, qu'on se construit. Le plus important, maintenant, c'est de penser au Championnat avec ces deux derniers matches à jouer (à Montpellier et contre Nice). On a l'objectif de terminer quatrième, bien sûr. Mais entre nous, on s'est aussi fixé de faire mieux en termes de points que la saison dernière.


«On a déjà évoqué la saison prochaine»


Mathieu Valbuena a parlé jeudi soir d'une saison médiocre. Est-ce également votre avis ?

Si on parle des résultats, je ne dirais pas médiocre. On aurait dû faire mieux en Championnat mais en Coupe d'Europe, notre parcours a été plus qu'honorable. Le problème, en L1, c'est qu'on a manqué de régularité, notamment sur des matches présumés plus faciles. On a failli dans ces matches-là. Il faudra analyser les causer et éviter que ça se reproduise la saison prochaine.

Avez-vous déjà évoqué la saison prochaine avec Jean-Michel Aulas ?
Oui, on l'a déjà évoquée. On travaille déjà là-dessus, ensemble.

Votre motivation est-elle intacte ?
Oui. Le sport de haut niveau, c'est savoir rebondir après des évènements comme celui qui vient d'arriver. Il faut aussi se nourrir des échecs.»

 


 

Fekir : « Je suis sous contrat et dans ma tête, je suis Lyonnais à 100% »

Olweb.fr

L'attaquant lyonnais s'est présenté en conférence de presse ce vendredi matin quelques heures après la soirée européenne face à l'Ajax.


L’élimination contre l’Ajax


« On y croyait mais ça n’a pas suffi. On prend le but trop tôt. On s’est mis en difficulté par rapport au match aller. On n’avait pas fait ce qu’il fallait. Il nous manquait qu’un petit but. Il faut passer à autre chose. On voulait vite marquer. Peut-être qu’on n’est pas restés assez de joueurs sur le but encaissé, qu’il y a eu un peu de précipitation. C’est la plus grosse déception de ma carrière. On ne peut pas revenir en arrière. Il y a de la frustration car c’était une équipe à notre portée. »


La fébrilité défensive


« On a des lacunes défensives mais il ne faut pas rejeter la faute sur les défenseurs. C’est toute l’équipe qui doit travailler défensivement. »


Retour à la L1 à Montpellier


« On sait qu’il nous faut un point pour assurer la 4ème place. On va tout donner contre Montpellier, même si le match de l’Ajax reste encore dans les têtes. C’est un club qui me réussit bien. J’espère que ça va continuer dimanche. »


Ta saison


« Je me sens bien, j’arrive à tenir les 90 minutes. Je n’ai pas de gêne au genou. Tout va bien. Ma saison est à l’image de celle de l’équipe. Il y a des hauts et des bas, du bon et du moins bon. Je donne le meilleur de moi-même pour l’équipe. Je suis un peu au-dessous de mon niveau. Je ne suis pas trop mal au niveau des statistiques mais je dois être meilleur dans le jeu. Je ne me contente pas de ça car je sais que je suis capable de faire beaucoup mieux. Je suis en contrat avec l’OL jusqu’en 2020. On verra bien ce qu’il se passera après la saison. Dans ma tête je suis Lyonnais à 100%. J’ai l’intention de rester à l’OL mais on ne sait pas ce qu’il peut se passer. »


Ton positionnement sur le terrain


« Je me sens bien en soutien d’Alex Lacazette. On a une bonne complicité même si elle est moins flagrante qu’il y a deux ans. »


L’équipe de France


« Il y a beaucoup de très bons attaquants. C’est à moi de tout faire pour gagner ma place et la confiance du sélectionneur. Il m’a appelé pour parler un peu. Il m’a dit de ne rien lâcher et de continuer à travailler. »