L'actu du Mercredi 30 Octobre

Etonnantes révélations sur la chasse à la taupe lyonnaise

Foot01.com

Juninho et Rudi Garcia ont fait savoir à tour de rôle qu'ils étaient agacés par les fuites venues du vestiaire lyonnais. Et les premières mesures sont prises.

Du côté de l’Olympique Lyonnais on n’a pas apprécié que les compositions de l’équipe de Sylvinho, puis de Rudi Garcia soient relayées très rapidement dans les médias et Juninho et le nouvel entraîneur de l’OL l’ont fait savoir. Mais le club de Jean-Michel Aulas a décidé de régler ce problème en prenant des mesures pour le moins drastiques. Outre la fin des entraînements ouverts au public, même si ce jeudi fera exception, l’Olympique Lyonnais pourrait également supprimer le quart d’heure donné aux journalistes à l’avant-veille des rencontres de Ligue 1.

Et Le Progrès précise qu’autour de Rudi Garcia, on serre les rangs et on veut tout contrôler dans les moindres détails. « Le cercle englobant joueurs, staff technique, staff médical, s’annonce privé et très fermé. Il suit tout, y compris ce que peut dire l’un de ses joueurs en conférence de presse par le biais de la chaîne du club. Même les agents de sécurité, notamment ceux accompagnant les joueurs sur le terrain d’entraînement ont été priés de rester à dix mètres, à leur grande surprise », explique le quotidien régional, qui confirme donc que le chasse à la taupe est lancée et que celui qui voudra faire fuiter des informations sur l’Olympique Lyonnais prendra de gros risques pour le faire.

 


 

Vidéo : les petits ponts de Cherki et Memphis

Twitter

 

 


 

Giroud, contact établi ?

Maxifoot.fr

Intéressé de longue date, l'Olympique Lyonnais avance bel et bien sur le dossier de l'attaquant de Chelsea Olivier Giroud (33 ans, 4 apparitions en Premier League cette saison). D'après le média Soccer Link, le club rhodanien a pris contact avec l'agent du Français, pour anticiper une éventuelle arrivée lors du mercato hivernal en janvier.

Sous contrat jusqu'en juin 2020 et barré par la concurrence de Tammy Abraham et de Michy Batshuayi chez les Blues, le champion du monde tricolore joue peu depuis le début de l'exercice, et pensera forcément à se relancer cet hiver, en vue de grappiller du temps de jeu sur la seconde partie de saison et ainsi confirmer sa présence dans le groupe de l'équipe de France pour l'Euro 2020. A Lyon, Giroud pourrait disposer d'une belle opportunité afin de retrouver la lumière. Une occasion parfaite pour les deux parties ?

 


 

Le nouvel adjoint de Rudi Garcia traîne des casseroles avec l’OM et l’ASSE

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Rudi Garcia pourra-t-il travailler dans la sérénité ? Déjà critiqué pour son passé à l’OM, l’intéressé voit aussi surgir des soucis liés à l’ASSE.

Rudi Garcia a été conforté par Jean-Michel Aulas. Le président de l’OL a affirmé mardi que l’arrivée de Paolo Rongoni avait même été évoquée à sa signature au début du mois. Garcia n’a donc pas agi en traître, mais cela n’empêchera pas les supporters lyonnais de lui faire totalement confiance.

Pire, le recrutement de l’ancien préparateur physique de l’OM auprès de Garcia à l’OL ne va pas arranger les choses. Actif sur Twitter, l’intéressé a en effet déjà liké des publications pros-OM et pros-ASSE qui n’ont pas manqué de faire réagir les supporters lyonnais. Ces derniers ont ressorti ces messages pour comprendre à qui ils auraient désormais à faire.

Parmi eux, il y a ainsi des propos de Mourad Boudjellal, qui espérait « tout casser chez Jean-Michel Aulas parce qu’il le mérite bien », des clichés de Rémy Cabella avec le maillot de l’ASSE ou encore un montage de Nabil Fekir brandissant le maillot stéphanois de Mathieu Debuchy ! Le chemin de la rédemption semble encore long à l’OL pour Garcia et son staff.


 

350 ME de budget pour ça, Pierre Ménès est consterné

Footradio.com

Il y a quelques jours, l’Olympique Lyonnais a commencé à sortir la tête de l’eau contre Metz (2-0).

Samedi, le club rhodanien a effectivement mis fin à une série de huit matchs de suite sans la moindre victoire en Ligue 1. Une disette inédite pour Lyon durant ce XXIe siècle. Par conséquent, et malgré son troisième succès de la saison en championnat, l’OL se situe à la treizième place, deux petites unités au-dessus de la zone rouge. Autant dire que le bilan au premier quart de l’exercice est plus que mauvais. Et ce n’est pas Pierre Ménès qui dira le contraire, lui qui estime que le Lyon actuel ne fait tout simplement pas honneur à son statut de grand club français.

« Pour l’instant, ma déception de la saison en Ligue 1, c’est Lyon, qui est très mal classé… On parle toujours de budget en France, mais on dit jamais que Lyon a 350 millions d’euros de budget. Et très franchement, on ne les voit pas sur le terrain… », a balancé, sur Canal+, le célèbre journaliste, qui estime que l’OL devrait être à la lutte avec le Paris Saint-Germain au sommet de la Ligue 1, plutôt que de se situer dans le bas-fond du classement. Ce ne sont pas les supporters des Gones qui iront dans le sens inverse…

 


 

Cette recrue à 24 ME répond enfin, il attend la suite

Footradio.com

Depuis le début de cette saison, l’Olympique Lyonnais ne dispose pas vraiment d’une charnière centrale type.

Si Jason Denayer est indéboulonnable, tant il fait figure de sécurité au sein de la défense du club rhodanien, Marcelo et Joachim Andersen ne se sont pas encore départagés. Suite à un départ compliqué, le Danois a été remplacé par le Brésilien, qui a montré de belles choses après une saison dernière délicate. Malgré tout, le joueur de 23 ans a repris le pouvoir aux côtés de Denayer depuis l’arrivée de Rudi Garcia. Titulaire et plutôt bon lors de la victoire face à Metz samedi (2-0), Andersen a marqué des points. Suffisamment pour redevenir un titulaire à part entière, selon Nicolas Puydebois.

« Denayer et Andersen ont fait un bon match contre Metz, mais il faudra les voir sur une opposition plus conquérante. Il faudra voir si les automatismes sont bien réels. Quand il a remplacé Andersen, Marcelo a fait des bons matchs, malgré son manque de vitesse. Il doit rentrer dans la rotation. Il peut se mettre au diapason sur quelques matchs, mais la régularité lui manque sur une saison entière. Il lui manque ça pour être un vrai taulier de l’OL. C’est pour ça qu’on est allé chercher Andersen. Ma charnière titulaire, c’est Denayer – Andersen. Il n’y a pas photo. Mais il faut qu’ils prouvent sur la longueur », a précisé le consultant d’Olympique-et-Lyonnais, qui espère qu’Andersen validera enfin son statut de deuxième joueur le plus cher de l’histoire de l’OL.

 


 

Favard révèle pourquoi Lyon a choisi Garcia

Foot01.com

Le 14 octobre dernier, l’Olympique Lyonnais annonçait dans un communiqué la signature de Rudi Garcia, lequel a été choisi par l’état-major rhodanien pour succéder à Sylvinho. Un choix étonnant de la part de l’OL, qui a surpris la majorité des supporters du club. D’autant qu’en parallèle, un entraîneur réputé comme Laurent Blanc était disponible, et a également été reçu par Jean-Michel Aulas. Pour de nombreux observateurs, il était absolument évident que ce choix de nommer Rudi Garcia est celui de JMA, et que Juninho n’a pas eu son mot à dire dans ce dossier après l’échec Sylvinho.

La réalité est bien différente selon Gilles Favard. En effet, sur le plateau de L’Equipe du Soir, le consultant a affirmé que c’était bel et bien Juninho qui avait choisi de nommer Rudi Garcia à la tête de l’équipe professionnelle de l’Olympique Lyonnais. Pour « Le Spectre », qui va plus loin dans ses explications, le feeling n’est tout simplement pas passé entre Laurent Blanc et Juninho durant l’entretien entre les deux hommes. Le staff pléthorique de l’ancien coach du PSG (seulement 3 adjoints en réalité) ne serait donc qu’une excuse pour l’OL et pour son directeur sportif, qui n’a tout simplement pas eu de coup de cœur footballistique avec Laurent Blanc. Une révélation qui ne devrait pas manquer de faire réagir…

 


 

Juninho tient déjà deux noms pour cet hiver

Foot-sur7.fr

Malgré les nombreux renforts arrivés lors du mercato d’été dernier, l’ OL n’écarte pas du tout la possibilité de se renforcer en janvier. Dans cette vision, le club aurait coché les noms de deux cibles, à l’étranger.

La crise qui secoue l’ OL en ce début de championnat fait réfléchir les dirigeants du club. Ils songeraient à renforcer leur équipe lors du mercato hivernal. Lyon était 17e de Ligue 1 au bout de 10 journées, avant de remonter à la 13e place, avec seulement 13 points, suite à sa victoire sur le FC Metz, lors de la 11e journée.

Le club a même changé d’entraineur. Rudi Garcia a pris la place du Brésilien Sylvinho, le 14 octobre dernier, après 9 journées de championnat. Malgré tout, l’ OL n’est pas totalement guéri. L’équipe ne compte que 2 petits points d’avance sur le premier relégable.

Dès lors, Jean-Michel Aulas et Juninho auraient l’intention de recruter encore d’autres joueurs, lors de la trêve hivernale. Deux pistes à l’étranger sont explorées dans cette perspective, selon les révélations de Mercato 365.

Des scouts de l’ OL ont en effet supervisé Konstantinos Tsimikas (23 ans) et Andreas Bouchalakis (26 ans), lors du match de Ligue des Champions entre l' Olympiakos Le Pirée et le Bayern Munich, la semaine dernière.

Le premier est un latéral gauche, tandis que le deuxième est un milieu de terrain international. Ce sont deux joueurs grecs dont la valeur respective est estimée à 4 M€ et 3 M€, par le site spécialisé Transfermarkt.


Last modified on mercredi, 30 octobre 2019 15:48