L'actu du Jeudi 31 Octobre

Garcia veut activer une arme en sommeil chez les Gones

Butfootballclub.fr

Conscient que l’OL a beaucoup à tirer d’une complicité entre Memphis Depay et Moussa Dembélé, Rudi Garcia veut travailler là-dessus.

Auteur de respectivement sept et cinq buts cette saison avec l’Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé (23 ans) et Memphis Depay (25 ans) ne se trouvent que rarement sur le terrain. En effet, depuis qu’ils jouent ensembles dans la Capitale des Gaules, les deux hommes ne se sont trouvés qu’une seule fois (Dembélé passeur pour Depay) en 37 buts inscrits. Une complémentarité qu’il convient de créer.

Rudi Garcia a bien compris que l’efficacité de ses deux pointes était la clé de sa réussite. Selon « L’Equipe », le technicien a appuyé, lors du débriefing vidéo du match de Metz, sur les avantages à tirer de cette complicité qu’il espère voir naître et qu’il a vu par bribes face aux Lorrains.


Depay davantage en soutien


Capitaine du soir, le Néerlandais serait d’ailleurs prêt à faire l’effort de son côté. « En 9 ou sur un côté, ça ne lui posait aucun problème. Il est disponible mais je sais ce qu’il peut apporter dans l’axe. Il peut évoluer entre les lignes, être proche de la surface donc très vite dedans. Les deux ont tout pour s’entendre », explique Rudi Garcia.


Dembélé en travail dos au but


Pour que cela fonctionne, l’ancien coach de l’OM devra également effectuer quelques ajustements dans le jeu de Dembélé : « A la limite, Moussa n’est pas spécialement un attaquant d’appui, dos au but mais un attaquant de mouvement. Mais il est capable de travailler dos au but. A moi de les faire bosser dessus. Et je trouve qu’ils se cherchent. C’est important et, quand ça fonctionnera bien, les adversaires seront inquiets en les voyant tous les deux ».

 


 

OM-OL : Sans Lucas Tousart et Sakai

LFP.fr

Le duel entre l'OM et l'OL, programmé lors de la 13e journée de Ligue 1 Conforama, se disputera sans Hiroki Sakai et Lucas Tousart, tous deux suspendus.

Hiroki Sakai et Lucas Tousart manqueront OM-OL, le duel entre les deux Olympiques, qui clôturera la 13e journée de Ligue 1 Conforama le dimanche 10 novembre (21h). Les deux joueurs ont écopé de leur 3e avertissement lors d'une période comprenant 10 matchs officiels le week-end dernier à l'occasion de la 11e journée de championnat. En conséquence, ils purgeront un match de suspension ferme, comme l'a annoncé la commission de discipline de la LFP mercredi.


Avertis contre Paris et Metz


Le latéral japonais de l'Olympique de Marseille Hiroki Sakai a reçu un carton jaune lors de la défaite contre le PSG dimanche (0-4). Le milieu rhodanien Lucas Tousart a, lui, été averti lors du succès de l'OL sur le FC Metz (2-0).  Le Lyonnais a disputé 10 matchs de Ligue 1 Conforama cette saison, Sakai 9.

 


 

Andersen : « Je pense avoir fait mes preuves »

OL.fr

Joachim Andersen s'est présenté en conférence de presse, ce jeudi, alors que se profile le déplacement des Lyonnais à Toulouse pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1 Conforama.

SON DEBUT DE SAISON MITIGE

« C’est toujours difficile à expliquer. Il y a plein de choses qui changent quand vous arrivez dans un nouveau club. Outre l'aspect sportif, il y a aussi des choses à gérer en-dehors du terrain. Je suis arrivé un peu diminué donc je n’étais pas non plus à 100%. Le jeu est également différent de ce que j’ai connu en Italie. Je dois encore m'adapter, mieux appréhender la manière de jouer. La principale différence concerne la défense et la tactique. En Italie, les joueurs travaillent plus sur ce plan. Ici, les joueurs offensifs ont plus de liberté d’expression, comme aux Pays-Bas. C’est la plus grande différence. Le prix de mon transfert ? Je n'y pense pas du tout. Je sais que cela a été une source de critiques envers moi car il y avait beaucoup d’attente autour de mon arrivée. Mes débuts avec l’OL n’ont pas été parfaits, surtout en pré-saison, mais je trouve que les choses vont mieux, notamment en championnat. Vous (ndlr les journalistes) avez été assez durs avec moi. »
 
SON AVIS SUR RUDI GARCIA

« Le coach est arrivé durant la trêve internationale et j’étais avec ma sélection à ce moment-là. Je n’ai pas joué les deux premiers matches lors de son arrivée car il ne m’avait pas encore vu jouer. Il m'avait prévenu. J’étais déçu mais c'était une décision normale. Puis je me suis entraîné seulement deux fois avant d’être titularisé. J’ai fait le boulot lors du dernier match contre Metz et j’espère continuer ainsi. Je pense avoir été bon. Je voulais montrer au coach qui j’étais. Je profite des entraînements pour lui montrer ce que je vaux. On verra quelle sera sa décision pour samedi. Je me sens bien ces derniers temps, j’ai confiance en moi et je pense avoir fait mes preuves. »

LES DIFFICULTES DE L'EQUIPE

« On n’a pas très bien commencé la saison, on avait du mal à se trouver. Contre Metz, c’était bien mieux. Tout le monde doit être impliqué : on doit attaquer et défendre ensemble. Cela nous aide à mieux contrôler nos matches, ce que l’on n’a pas su faire en début de saison. On a également manqué de chance, comme en témoignent tous ces buts concédés en fin de match. On pourrait compter neuf ou dix points de plus sans ce manque de réussite. Ne pas gagner pendant huit matches, c’est toujours difficile. On a beaucoup échangé. Les choses s’améliorent mais on doit poursuivre ainsi. J’espère que la victoire contre Metz n’est qu’un début. Si on enchaîne les bons résultats, on se retrouvera très vite en haut du classement. »
 
CE QU'IL PEUT APPORTER

« Je pense pouvoir apporter de la maîtrise à l’équipe, du contrôle au niveau du tempo. L'équipe compte beaucoup d’individualités donc il faut aussi de la solidité derrière. Dans le football moderne, il faut des défenseurs capables de jouer au ballon, de participer à la création afin d’approvisionner les milieux de terrain et de trouver les attaquants. Un autre aspect important concerne la communication, c’est essentiel de nos jours. »

 


 

Garcia : « Je compte sur tous mes joueurs »

OL.fr

Rudi Garcia s'est présenté en conférence de presse, ce jeudi, pour répondre aux questions des journalistes en marge du déplacement à Toulouse.

Etat des troupes

J’espère que tout le monde sera là. On a eu une alerte pour Léo Dubois. On l’a fait s’entraîner à part hier et aujourd’hui. On a ménagé Marçal, mais je pense qu’il sera apte pour le match à Toulouse.
 
Toulouse

Il faudra bien défendre car, pour attaquer, il faut pouvoir récupérer le ballon. Toulouse vient de changer de coach. Je connais bien Antoine Kombouaré. Il a beaucoup de qualités. le Téfécé est une équipe dangereuse. Il faudra tout faire pour gagner samedi.
 
L’importance du français

Lorsqu’on arrive dans un pays, la moindre des choses est d’en apprendre la langue. C’est important. Cela permet aux joueurs de communiquer plus facilement avec ses coéquipiers et les membres du staff.
 
La rotation de l’effectif

Je savais que je ferais appel à tout le monde. Il y a des joueurs qui sont rentrés dans le groupe au mérite et d’autres qui en sont sortis mais on compte sur tout le monde. Il y a beaucoup de matches à disputer donc on ne va pas faire jouer le même onze tout le temps.
 
Le retour de la confiance

Il y a des sourires sur les visages. La confiance revient. On reste sur deux clean-sheets en championnat contre Dijon et Metz. On a montré qu’il était possible d’être très offensifs sans prendre de but, à condition que les joueurs d’attaque ne donnent pas de munitions aux adversaires.
 
Les entraînements et la récupération

Je suis satisfait du travail effectué à l’entraînement. Les joueurs sont à fond. Ils savent que c’est important de mettre de l’intensité lors des séances. Nous avons beaucoup travaillé le placement. Il faut aménager des plages de récupération. Nous avons permis aux joueurs les plus impactés de récupérer.
 
Depuis son arrivée

J’ai besoin de mieux connaitre le club. Il est très bien organisé, je m'y attendais. C’est l’un des plus grands clubs en France. Il y a encore beaucoup de travail pour en connaitre tous les rouages.

Son staff

Nous avions évoqué lors de l’entretien le fait d’avoir quelqu’un à la préparation physique. Je voulais vérifier par moi-même les besoins. Paolo Rongoni était prévu dès mon arrivée. Nous allons trouver un équilibre pour travailler au mieux. Je discute avec tout le monde pour savoir qui est le plus compétent pour telle ou telle chose. Je compte sur tout mon staff de la même manière. Je les consulte tous. On fonctionne mieux à plusieurs cerveaux. Nous sommes assez pour le moment. Il faut que tout le monde se sente bien et à l’aise.

Les problèmes d'efficacité

J’ai des joueurs offensifs qui n’ont pas assez marqué. Il y a un manque de réussite et d’agressivité. On est jugé sur le résultat. On a gagné contre Metz donc on pense que c’est notre meilleur match mais ce n’est pas le cas. Ce qui compte, c’est le contenu. L’équipe montre qu’elle est capable de prendre en main les matches.
 
Le capitanat

Jason Denayer sera le capitaine contre Toulouse. Ma réflexion avance, mais elle n’est pas complète.

Bertrand Traoré

Il m’a fait tellement de misère quand j’ai joué contre lui que j’attends plus de sa part. Il a compris mon message. Il a été très bon cette semaine à l’entrainement, c'était même le meilleur joueur.



 

Dembélé à Manchester United, c’est chaud pour janvier

Foot01.com

Déclaré intransférable par son président, Moussa Dembélé quittera-t-il l’Olympique Lyonnais dès le mois de janvier en cas d’offre folle de Manchester United ? L’Angleterre le pense.

Buteur attitré de l’Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé se montre à son avantage cette saison avec déjà sept buts marqués. Néanmoins, dans le jeu et dans l’esprit de ses entraineurs, sa place de titulaire n’est pas si indiscutable que cela, et surtout il est parfois évoqué le fait que son jeu ne soit pas forcément adapté à celui de ses coéquipiers. L’attaquant formé au PSG possède clairement un profil de joueur de Premier League, et avec son efficacité offensive, son jeune âge et son expérience passée à Fulham puis au Celtic Glasgow, il intéresse énormément Manchester United. Le club anglais n’a pas réussi à remplacer Romelu Lukaku, et va agir pour cela cet hiver.

Selon la presse anglaise, et notamment The Sun, cela se concrétisera forcément par une tentative pour recruter Moussa Dembélé, même si aucune idée de prix n’a filtré pour le moment. Et le tabloïd d’affirmer que Lyon n’est pas fermé à cette idée, surtout que, dans un jeu de chaises musicales, Olivier Giroud pourrait en profiter pour revenir en France, où Jean-Michel Aulas l’apprécie beaucoup. Après, il faudra que tout le monde y trouve son compte, ce qui n’est pas gagné, sans compter que le message envoyé par l’OL à ses supporters sur les ambitions et l’avenir de l’équipe ne serait pas optimal.

 


 

Unique en France, il dévoile le projet XXL de JM Aulas

Footradio.com

Après le basket avec la star planétaire Tony Parker, Jean-Michel Aulas se met au tennis avec Jo-Wilfried Tsonga. En effet, OL Groupe a décidé de céder un terrain de 3,5 hectares à Thierry Ascione, Jo-Wilfried Tsonga et Patrick Bouchet (le président du tennis club Dardilly) au cœur d’OL-City. C’est donc à Décines, en 2022, qu’une académie avec au moins une quinzaine de terrains verra le jour. Tout sauf un hasard pour Bernard Lions, lequel a confirmé dans L’Equipe du Soir que l’ambition ultime de « JMA » était d’imiter Barcelone, avec un club omnisport ultra-compétitif.


Tennis, basket, foot, Aulas voit grand pour l’OL


« L’objectif de Jean-Michel Aulas est de créer un grand club omnisport en Rhône-Alpes. On parlait de Barcelone, c’est une entité omnisport. On avait l’impression que JMA a fait son stade juste pour faire son stade mais en réalité, il veut créer un énorme complexe OL Land avec des cliniques sportives, des hôtels, etc. C’est le grand dessin de Jean-Michel Aulas. Il est en train de créer quelque chose qui n’existe pas en France alors qu’à l’étranger, de nombreux clubs étrangers sont déjà omnisports avec du basket, du tennis, du foot… » a dévoilé le journaliste de L’Equipe. Visionnaire, Jean-Michel Aulas voit les choses en grand en France…

 


 

Terribles révélations sur la nomination de Rudi Garcia

Foot-sur7.fr

La nomination de Rudi Garcia aux leviers de commande du banc de l’ OL n’a pas encore fini de faire parler. C’est au tour de Daniel Riolo de lâcher son commentaire.

Sylvinho, génie venu du Brésil, n’a pas fait mieux que Bruno Genesio dont il avait pris la place sur le banc de l’ OL en fin de saison dernière. Jean-Michel Aulas et son staff l’ont limogé au bout de quelques journées pour le remplacer par Rudi Garcia, ancien entraîneur de l’ OM.

Un choix de l’ OL dont Daniel Riolo a expliqué les dessous. Pour le journaliste de RMC Sport, les recruteurs lyonnais se sont surtout empressés de nommer le technicien français le plus expérimenté qu’ils avaient à leur portée, à l’exclusion de tout autre considération.

« Ils n’ont pas voulu attendre. La situation était sportivement très mauvaise et sur le marché il n’y avait rien. Lyon n’a pas de réseau, Lyon n’arrive pas à attirer ou n’a pas l'idée de prendre un entraîneur de renommée internationale ou n’en veut pas. Ils ont pris un entraîneur français sur le marché, avec le CV le plus important en termes d’expérience », a confié le célèbre confrère à MadeInFoot avant de conclure : « Une solution de facilité et c’est reparti. La situation est claire. »

Reste qu’on voit mal en quoi c’est une « solution de facilité » de nommer un entraîneur expérimenté.

 


 

Memphis a pris sa revanche, Vikash Dhorasoo le félicite

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais ne vit pas un début de saison idéal. Le club rhodanien devrait laisser beaucoup de forces pour remonter au classement de Ligue 1.

Après un été pourtant prometteur, l’Olympique Lyonnais a perdu le fil. Sylvinho et maintenant Rudi Garcia ont du mal à tirer le meilleur du groupe rhodanien. L’ancien de l’OM devra, s’il ne veut pas connaitre le même sort que son prédécesseur, trouver la bonne formule, et rapidement. Son coup de poker contre Metz a en tout cas marché car Memphis Depay s’est révélé être un très bon capitaine. Vikash Dhorasoo est en tout cas sous le charme de l’international néerlandais.


« C’est une revanche pour Depay »


Sur le plateau de Yahoo Sport, le consultant a parlé de revanche concernant l’ancien de Manchester United. « C’est quand même le monde à l’envers. C’est une revanche pour Depay. Il est quand même identifié comme le mec pas fiable. Pourtant moi je ressens l’inverse. Il est collectif. Il est bien dans le vestiaire. On nous a vendus un mec inconstant, un mec qui joue quand il veut et qui n’est pas content d’être sur le banc. En fait, il est juste parfois mauvais et parfois bon. Il y a de l’inconstance. Par défaut, il se retrouve capitaine. Mais j’aimerais qu’il soit capitaine quand il y a d’autres options. Il faut l’installer dans la continuité en tant que capitaine à Lyon », a notamment indiqué Vikash Dhorasoo, content pour Memphis Depay.

 

 

Last modified on jeudi, 31 octobre 2019 14:34