L'actu du Dimanche 3 Novembre

Voir aussi... Toulouse 2-3 OL : L'After

Juninho savoure la victoire mais pointe un "problème à régler"

RMC.fr

Le directeur sportif lyonnais Juninho s'est réjoui de la victoire miraculeuse de l'OL à Toulouse (2-3), ce samedi soir à l'occasion de la 12e journée de Ligue 1. Il pointe toutefois encore un "problème à régler" en défense.

"C'est une victoire qu'on apprécie car elle a été difficile à obtenir": Juninho peut effectivement se délecter du succès de l'Olympique Lyonnais à Toulouse (2-3), obtenue sur le fil samedi soir lors du multiplex de la 12e journée de Ligue 1. Mené à deux reprises, le club rhodanien s'est imposé grâce à un splendide but de Memphis Depay dans le temps additionnel (90e+5). L'attaquant néerlandais s'était illustré une première fois pour la première égalisation (26e), tandis que son partenaire d'attaque Moussa Dembélé s'était chargé de la deuxième (67e).

"Le rôle des remplaçants a été important dans cette rencontre. Ils ont tous fait de bonnes entrées. Cela n'a pas toujours été le cas cette saison. C'est important pour l'avenir. On va compter sur eux", a réagi Juninho après la rencontre.


Le secteur défensif, un "problème à régler"


L'ancien milieu de terrain brésilien a toutefois pointé du doigt les lacunes défensives. L'OL a d'abord été pris à revers par Yaya Sanogo à la 15e minute, puis surpris sur un centre dangereux qui a fini en but contre son camp d'Anthony Lopes (57e). "On prend encore deux buts. C'est un problème à régler", a ainsi prévenu Juninho.

Avec cette deuxième victoire de suite, à trois jours de la réception de Benfica pour la journée de la phase de poules de la Ligue des champions (coup d'envoi mardi à 21h00 sur RMC Sport 1), l'OL se replace à la huitième place du championnat. Malgré un début de saison catastrophique, le club n'est désormais qu'à trois points du podium.

 


 

Le message de Depay aux supporters

Maxifoot.fr

Auteur d'un doublé samedi, Memphis Depay (25 ans, 10 matchs et 7 buts en L1 cette saison) a permis à l'Olympique Lyonnais de s'imposer en fin de match contre Toulouse (3-2). Après la rencontre, l'attaquant néerlandais en a profité pour réclamer le soutien des supporters malgré la période difficile traversée par son équipe depuis le début de la saison.

"Nous sommes capables de faire de bons matchs, mais aussi de perdre bêtement. (...) Il y a parfois des difficultés, les supporters nous font des reproches, et peut-être plus à certains joueurs, mais nous avons besoin de tous nos supporters. Alors je demande un respect mutuel, on sait ce que l'on doit faire et on va tâcher de l'emporter contre Benfica", a déclaré Depay au micro de Téléfoot.

 


 

Fekir n’exclut pas de revenir à l’OL un jour

Footmercato.net

Entre 2013 et 2019, Nabil Fekir (26 ans) aura porté le maillot de l’Olympique Lyonnais à 193 reprises (69 buts). Capitaine du club rhodanien la saison dernière, le milieu offensif a décidé de tenter l’aventure en Liga cette année en signant au Betis Séville. Mais l’international tricolore (22 sélections, 2 buts) n’exclut pas de revenir un jour dans son club formateur.

« À Lyon, j’étais un jeune du centre de formation qui avait faim. J’ai réussi à faire mon trou dans un des plus grands clubs français. J’ai donné le maximum pour mon club de cœur, j’aimerais que les gens retiennent ça, tout simplement, explique le Français dans un entretien accordé à Téléfoot. Revenir un jour à Lyon ? Pourquoi pas. C’est mon club de cœur. C’est dans un coin de ma tête. Pour l’instant, je suis au Betis, je suis bien. Pourquoi pas plus tard. »

 


 

Marcelo, un clash à Toulouse qui sent le divorce

Foot01.com

Déjà à deux doigts de se battre avec des supporters lyonnais au retour du match perdu à Benfica, Marcelo a été proche d'en découdre physiquement à la mi-temps du match TFC-OL.

Relégué sur le banc de touche de l’Olympique Lyonnais par Rudi Garcia, Marcelo a connu un nouveau sale moment lors de son échauffement à la pause. En effet, selon Le Progrès, le défenseur brésilien, qui avait failli se battre avec des supporters de l’OL lors du retour des joueurs à Lyon après la défaire à Benfica en Ligue des champions, a été copieusement insulté et menacé par quelques-uns des 600 fans rhodaniens présents au Stadium à Toulouse samedi soir. Plutôt que de laisser filer, Marcelo est monté dans les tours, et s’est rapproché de ceux qui s’en prenaient verbalement à lui. Ce mouvement du joueur vers la tribune a provoqué un petit mouvement de foule au sein du parcage lyonnais. Mais heureusement, les stadiers présents sur place ont vite réagi et ont calmé tout le monde, évitant que la situation ne tourne à la bagarre.

Reste que la situation de Marcelo à Lyon commence à devenir très tendue, d’autant plus si le défenseur brésilien ne joue plus. Il se pourrait bien que tout cela se règle lors du mercato d’hiver, Jean-Michel Aulas et Juninho n’ayant pas réellement intérêt à conserver un joueur qui est en rupture totale avec les supporters et qui n’apporte plus réellement grand-chose sur le plan sportif.

 


 

Lyon c'est beau, Pierre Ménès adore cet OL là !

Foot01.com

La victoire arrachée par l'Olympique Lyonnais samedi soir à Toulouse est accueillie à sa juste valeur par un Pierre Ménès qui voit déjà du mieux dans l'OL version Rudi Garcia.

N’en déplaisent aux grincheux, l’Olympique Lyonnais sauce Rudi Garcia a repris du poil de la bête. En dehors du bilan purement arithmétique, sept points pris en trois matchs, l’OL a affiché des qualités que l’on ne lui connaissait plus face à Toulouse. Pour Pierre Ménès, même si tout n’a pas été parfait pour le club de Jean-Michel Aulas, il est évident que Lyon respire nettement mieux et a retrouvé la hargne offensive qui lui faisait défaut.

Pour le consultant de Canal+, l’Olympique Lyonnais fait de nouveau plaisir à voir. « Lyon l’a emporté au bout du bout des arrêts de jeu et au caractère à Toulouse (…) On ne peut pas dire qu’on ait retrouvé une qualité de jeu phénoménale à Lyon, mais en revanche cette équipe a retrouvé du caractère et son ADN. Celui d’une équipe qui prend des buts mais en marque un de plus que son adversaire. Celui d’une équipe séduisante, agréable à regarder. Et qui signe donc une deuxième victoire consécutive et un joli rapproché au classement », fait remarquer, sur son blog, Pierre Ménès. Un résultat que Rudi Garcia et ses joueurs devront confirmer dans une semaine au Vélodrome face à Marseille dans un contexte autrement plus bouillant qu'à Toulouse.

 


 

Tout le monde est bon, sauf Andersen, Obraniak accuse

Footradio.com

Dans la difficulté, l’Olympique Lyonnais a réussi à relancer une nouvelle dynamique positive du côté de Toulouse (3-2).

Ce n’était pourtant pas gagné, car l’OL était mené 0-1 puis 1-2. Mais c’était sans compter sur Memphis Depay (26e, 95e) et Dembele (67e), deux des cinq meilleurs buteurs du championnat de France. Grâce à ses attaquants, Lyon a empoché sept points sur les trois matchs de L1 dirigés par Rudi Garcia, soit autant que lors des neuf journées précédentes. Cela veut donc dire que l’ancien coach de l’OM a trouvé la clé pour faire fonctionner son équipe. Avec un nouveau système en 4-4-2 et un bon choix des joueurs, Garcia est en tout cas dans le droit chemin. C’est l’avis de Ludovic Obraniak.


« L’OL sait où il en est »


« C’est le retour du bon sens à Lyon. Thiago Mendes est meilleur à deux au milieu. Ton meilleur buteur, Dembele, est à nouveau titulaire. Memphis n’est plus sur un côté. L’association entre les deux est là. Depay peut porter, sur ses épaules, le poids de la pression. C’est direct le brassard, c’est lui le taulier de cette équipe. Il prend les choses en main. Il a une mentalité de gagneur. Garcia doit continuer à lui donner de l’affect et des responsabilités. Il a enlevé son 4-3-3, c’est bien. Dans ce 4-3-3, Reine-Adelaïde n’existait pas. Ce garçon peut faire des différences sur le côté. L’OL sait où il en est. Le gros chantier, ça reste la défense. Andersen, ce n’est pas possible, car avec lui, c’est minimum deux buts par match… Et Koné, c’est très compliqué », a balancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que Lyon va rapidement devoir s’imperméabiliser s’il veut relancer une saison bien terne, alors que l’OL est à trois points du podium.

 


 

Boulette numéro 2 pour Lopes, Tatarusanu s'échauffe

Foot01.com

Souvent considéré comme le joueur le plus régulier de l’équipe sur ces dernières saisons, Anthony Lopes est méconnaissable sur ces dernières semaines.

Quelques prises de balle moins assurées, mais surtout deux grosses boulettes qui ne rentrent pas dans ses habitudes. Une relance pleine axe qui a directement coûté un but et au moins un point à son équipe à Benfica en Ligue des Champions, et cette sortie très mal négociée qui aurait pu précipiter la défaite de l’OL à Toulouse. Les erreurs font partie du jeu, mais cet enchainement commence à inquiéter pour celui qui avait fini par négocier une prolongation de contrat XXL cet été. Pas de quoi dramatiser pour Rudi Garcia, qui a tenté l’excuse de la faute d'un attaquant du TFC, avant de reconnaitre l’erreur de Lopes, sans l’enfoncer bien évidemment.

« Il y a quand même une charge sur lui qui fait qu’il ne capte pas le ballon. Je pense que c’est quand même un problème de choix. Il aurait dû boxer le ballon plutôt que d’essayer de le capter. Je suis assez tranquille sur le fait qu’il va nous prendre des points et nous faire de grands matchs. C’est un grand gardien », a souligné l’entraineur lyonnais, qui avait déjà souhaité montrer au créneau après le match à Lisbonne. Il ne faudrait toutefois pas que ces erreurs deviennent une habitude, car il faudra aller compter sur un Ciprian Tatarusanu capable de monter au créneau pour rappeler que Lopes a un concurrent à ce poste.

 


 

La sortie énigmatique de Lucas Ocampos sur le choix de Rudi Garcia !

Le10sport.com

Lucas Ocampos, qui a évolué sous les ordres de Rudi Garcia à l’OM, s’est montré surpris par sa décision de s’engager avec l’OL.

Rudi Garcia a pris une décision qui a surpris aussi bien les supporters marseillais que les supporters lyonnais. Libre depuis son départ de l’OM en fin de saison dernière, le technicien français a accepté de prendre la succession de Sylvinho sur le banc de l’OL. Sous contrat jusqu’en 2021, Rudi Garcia n’a pas été accueilli de la meilleure des manières par les supporters des Gones qui lui reprochent notamment son passé chez l’ennemi marseillais. Lucas Ocampos qui a évolué sous les ordres de Rudi Garcia à Marseille s’est montré circonspect devant le choix de son ancien entraineur.


«Il est allé chez le plus grand rival que l’OM puisse avoir»


« J’ai échangé avec lui par messages. Il est allé chez le plus grand rival que l’OM puisse avoir. Mais bon il faut l’accepter. C’est un travail, il faut être professionnel. Lorsque Rudi était avec nous, il était toujours très professionnel, il donnait pour l’institution, il la défendait. Même quand on le disait seul, il la défendait encore. Aujourd’hui, il a choisi un autre club. Je respecte la décision qu’il a prise » a déclaré Lucas Ocampos dans un entretien accordé à beIN SPORTS.

 

Voir aussi... Toulouse 2-3 OL : L'After

 

Last modified on dimanche, 03 novembre 2019 19:10