L'actu du Mercredi 6 Novembre

Voir aussi... OL 3-1 Benfica : L'After

Vers un forfait de Memphis Depay pour l’Olympico ?

Butfootballclub.fr

Blessé à la cuisse mardi face au Benfica Lisbonne en Ligue des champions (3-1), l’attaquant de l’OL Memphis ne prendra aucun risque pour le choc dimanche face à l’OM (21h).

L’OL a marqué des points dans la course aux 8es de finale de la Ligue des champions en s’imposant hier face au Benfica Lisbonne (3-1). En revanche, il a sans doute perdu Memphis Depay pour l’Olympico face à l’OM dimanche à l’Orange Vélodrome en clôture de la 13e journée de L1 (21h).

Depay est en effet sorti sur blessure à la mi-temps en se tenant la cuisse. Le pessimisme est de rigueur en interne car une déchirure musculaire est redoutée. « La tendance n’est pas très bonne, a avoué le président de l’OL Jean-Michel Aulas au micro de RMC Sport. On va attendre qu’il passe des examens mercredi. Il faudra trouver des solutions (sans lui). Ce sera le coach et Juninho qui les trouveront. J’ai senti à la mi-temps que les joueurs étaient touchés. C’est le plus beau des compliments pour Memphis. Aujourd’hui, c’est le leader de fait. Il est presque indispensable. »

Rudi Garcia a été plus énigmatique car il veut attendre les examens de ce jour avant de se prononcer sur Depay. « Memphis a ressenti une douleur derrière une cuisse. C’est une alerte. Il voulait continuer mais il n’en était pas question, a-t-il expliqué en conférence de presse. Sa sortie a peut-être aussi permis à Benfica d’être meilleur car nous avions perdu notre leader technique et ça les a relancés. Pour Memphis, on en saura plus mercredi. »

 


 

Aulas prêt à recruter en janvier

Maxifoot.fr

De passage au micro de la radio RMC mardi, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a savouré la sortie de crise de son équipe, victorieuse contre Benfica (3-1) en Ligue des Champions et lors de ses trois derniers matchs toutes compétitions confondues. Le dirigeant a profité de l'occasion pour ouvrir la porte à quelques retouches de son effectif au cours du mercato hivernal.

"Ça fait quatre ans qu'on dégage de l'ordre de 70 M€ d'EBITDA, c'est-à-dire le résultat plus les amortissements, a apprécié le patron des Gones. On a probablement la meilleure santé financière du championnat de France. On n’a peut-être pas fait toujours ce qu'il fallait, mais cette année on a dépensé un peu plus de 100 millions d'euros. (...) S'il faut réinvestir, que Juninho et le conseil d'administration estiment que c'est nécessaire pour franchir un cap, pourquoi pas."

Une déclaration qui fera plaisir aux supporters lyonnais, et à l’entraîneur Rudi Garcia.

 


 

Dubois attend encore plus

Maxifoot.fr

En Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais a obtenu un succès précieux face au Benfica Lisbonne (3-1) mardi. Capitaine des Gones à l'occasion de cette rencontre, le latéral droit lyonnais Léo Dubois (25 ans, 4 matchs en LdC cette saison) a savouré le retour en forme de son équipe.

"L'OL définitivement lancé ? Définitivement je ne sais pas, en tout cas on a envie de continuer comme ça, de gagner. Ça fait plaisir de regoûter à la victoire. On a un peu mangé notre pain noir depuis le début de saison donc c'est bien. Mais comme je dis, il y a encore beaucoup de choses à régler car en seconde période, on peut faire beaucoup mieux que ce qu'on a fait", a analysé l'ancien Nantais pour RMC Sport.

L'OL devra confirmer dimanche en Ligue 1 sur la pelouse de l'Olympique de Marseille.

 


 

Un but et un cambriolage pour Bertrand Traoré

Footradio.com

Pris pour cible par les supporters lyonnais ces dernières semaines, Bertrand Traoré est aussi dans le viseur des malfaiteurs.

L’attaquant burkinabé a pour la deuxième fois en quelques mois été victime d’un cambriolage selon Lyon Mag. Les faits se sont déroulés ce mardi soir, pendant le match de Lyon face à Benfica.  A cette occasion, le numéro 10 de l’OL était remplaçant, mais il est entré en jeu de manière efficace, avec notamment plusieurs actions intéressantes et un but inscrit en fin de match, ce qui a permis à son équipe de valider sa victoire.

Mais sa belle performance risque forcément de passer au second plan, puisque la police a constaté que des voleurs étaient parvenus à s’introduire dans sa maison de Chassieu. L’été dernier, le vol n’avait concerné que quelques objets à l’extérieur de la maison, retrouvés rapidement. Cette fois-ci, les cambrioleurs ont réussi à s’introduire dans la maison de Bertrand Traoré, pour un butin plus conséquent selon les premières informations de Lyon Mag.

 


 

Aulas fait une énorme révélation sur la piste Laurent Blanc

Le10sport.com

Longtemps annoncé comme l’option prioritaire de l’OL pour assurer la succession de Sylvinho, Laurent Blanc a finalement été devancé par Rudi Garcia. Pourtant, l’ancien entraîneur du PSG tenait la corde comme l’a indiqué Jean-Michel Aulas.

Suite au limogeage de Sylvinho officialisé le 15 octobre dernier, l’OL a étudié trois options concrètes pour le poste d’entraîneur : Laurent Blanc, Jocelyn Gourvennec ainsi que Rudi Garcia, comme Le 10 Sport vous l’avait révélé en exclusivité. C’est finalement l’ancien technicien de l’OM qui a eu les faveurs de l’OL. Et pourtant, Jean-Michel Aulas a annoncé mardi soir sur les ondes de RMC Sport que Laurent Blanc a longtemps fait figure de favori en coulisses.


« Pour moi, c’était Laurent Blanc… »


« On a beaucoup parlé d’une question d’argent ou de staff, mais ce n’était pas du tout cela. Pour moi, c'était Laurent Blanc quand je l'ai appelé. J'avais passé une partie de la Coupe du monde en Russie pas très loin de lui. Il me fait toujours bonne impression. On a pris la décision en notre âme et conscience, qui nous paraissait la plus adaptée. Cela ne veut pas dire que Laurent n'aurait pas réussi ou fait beaucoup mieux. (...) On prend nos décisions en fonction d'un certain nombre de critères, on essaie de trouver la meilleure solution », a indiqué le président de l’OL sur les coulisses de la piste Laurent Blanc, finalement écartée au profit de Rudi Garcia.

 


 

Ménès ulcéré par les sifflets à Lyon

Foot01.com

Mardi soir, l’Olympique Lyonnais a confirmé son net regain de forme en enchaînant une troisième victoire de suite toutes compétitions confondues. Un succès capital en Ligue des Champions face à Benfica (3-1).

Pour cette rencontre, Rudi Garcia avait décidé de miser sur le même onze de départ que pour le match à Toulouse avec une attaque composée de Reine-Adelaïde, Aouar, Depay et Dembélé. La formule a fonctionné et cerise sur le gâteau, les remplaçants ont également été performants à l’image de Bertrand Traoré, buteur en fin de match. Pourtant, c’est sous les sifflets que le Burkinabé avait pénétré sur la pelouse du Groupama Stadium Une attitude peu intelligente de la part des supporters lyonnais selon Pierre Ménès…

« A la mi-temps, Depay est sorti, touché à la cuisse - ce qui laisse un vrai doute sur sa participation à l’Olympico de dimanche - et les Lyonnais ont alors un peu arrêté de jouer, semblant hésiter sur la tactique à suivre. Le but de Seferovic les a inquiétés avant que Traoré, entré en jeu sous les sifflets si intelligents des supporters, ne marque le but de la délivrance dans les dernières minutes. C’est la première victoire lyonnaise à domicile en Ligue des Champions depuis trois ans (…) Le cercle vertueux semble s’être enclenché à Lyon et comme par hasard, certaines individualités sont en net regain de forme, à l’image de Thiago Mendes, Aouar qui a été magnifique, Depay avant sa sortie ou encore la charnière Andersen-Denayer. C’est une bonne soirée pour Lyon, même s’il ne faut pas s’enflammer » a commenté Pierre Ménès, globalement optimiste pour la suite des événements à Lyon même s’il est impératif de rester prudent.

 



Dembélé est un plot, la virulente attaque

Footradio.com

Victorieux du Benfica Lisbonne ce mardi, l’Olympique Lyonnais a fait un premier pas sérieux vers la qualification en Ligue des Champions.

En dépit des trois buts marqués par son équipe, Moussa Dembélé n’a pas du tout convaincu Emmanuel Petit, qui reproche à l’attaquant lyonnais d’être peu mobile, rarement trouvé, et pas capable de conserver le ballon. Le champion du monde 1998 aurait aimé voir l’international espoir prendre les devants en seconde période, marquée notamment par la sortie sur blessure de Memphis Depay.

« Lyon est toujours à deux visages, sur courant alternatif. Ils sont capables d’emballer le match, de faire une très belle première demi-heure. On sentait une équipe qui avait envie d’être efficace, de jouer simple. Je ne suis pas sûr que ce soit la sortie de Memphis Depay qui change tout. Ils sont allés dans la gestion, ont beaucoup reculé, et ce qui devait arriver arriva. Pourquoi ils descendent de 20 mètres comme ça dès la reprise. Depay comme Aouar peuvent garder le ballon, ce n’est pas le cas de Dembélé, qui reste figé. Il ne demande jamais le ballon, c’est un plot, il ne bouge pas », a dénoncé le consultant de RMC, sans pitié avec un joueur que l’on attend surtout dans la surface, où il n’a pas non plus été très présent en dehors d’une action d’éclat qui aurait pu lui permettre de marquer l’un des buts de l’année.

 


 

Ménès donne des pistes lyonnaises à l’OM avant l’Olympico

Butfootballclub.fr

Pierre Ménès a analysé la victoire de l’OL mardi contre le Benfica Lisbonne en Ligue des champions (3-1). Riche d’enseignements avant le choc contre l’OM dimanche (21h).

L’OL respire mieux en Ligue des champions. Grâce à leur succès sur le Benfica Lisbonne hier à Décines (3-1), les Gones se sont replacés dans la course aux 8es de finale et peuvent se concentrer sur l’Olympico de dimanche face à l’OM (21h).

Pierre Ménès a analysé le succès de l’OL hier en C1 en désignant les joueurs lyonnais les plus en forme avant l’Olympico. « Le cercle vertueux semble s’être enclenché à Lyon et comme par hasard, certaines individualités sont en net regain de forme, à l’image de Thiago Mendes, Aouar qui a été magnifique, Depay avant sa sortie ou encore la charnière Andersen-Denayer. C’est une bonne soirée pour Lyon, même s’il ne faut pas s’enflammer », a-t-il observé sur son blog.

S’il semble pessimiste pour la présence de Memphis Depay, Ménès encourage l’OL à poursuivre sur ce cercle vertueux contre l’OM. « C’est la première victoire lyonnaise à domicile en Ligue des Champions depuis trois ans. Ce n’est pas anecdotique, a-t-il affirmé. Cette équipe ne maîtrise pas encore l’ensemble de son match mais elle progresse et emmagasine de la confiance, parce qu’elle gagne des matchs. Les victoires amènent la sérénité, qui amène la qualité de jeu, qui amène les victoires. »



Voir aussi... OL 3-1 Benfica : L'After

 

Last modified on mercredi, 06 novembre 2019 11:43