L'actu du Jeudi 6 Février

L'actu du Jeudi 6 Février

Voir aussi... OL 0-0 Amiens : L'After

Léo Dubois de retour à l’entraînement !

Footmercato.net

Cette saison, l’infirmerie de l’Olympique Lyonnais affiche complet. Memphis Depay, Jeff Reine-Adelaïde, Oumar Solet, Youssouf Koné ou encore Léo Dubois sont blessés et absents. Mais concernant ce dernier, il semblerait qu’il se rapproche d’un retour.

En effet, l’OL a indiqué que le latéral droit français était de retour à l’entraînement collectif. Une nouvelle qui réjouira certainement Rudi Garcia, qui n’a pu compter que sur Kenny Tete à ce poste hier face à Amiens (0-0).

 


 

Aulas demande du respect

Maxifoot.fr

Battu à Nice (2-1), accroché par Amiens (0-0), l'Olympique Lyonnais reste sur deux résultats décevants en Ligue 1. Cela n'a toutefois pas l'air de saper le moral du président Jean-Michel Aulas, satisfait du parcours de son club depuis le coup d'envoi de l'exercice.

"Plus d'objectivité pour notre OL, encore à l'honneur avec le partenariat signé avec Emirates. Nous sommes 6es de Ligue 1 contre 17es le 19 octobre (lorsque Rudi Garcia a été nommé, ndlr). Nous sommes qualifiés dans toutes les compétitions masculines et féminines, en règle avec le fair-play financier, contrairement à d'autres qui chantent très fort en ce moment !", a clarifié le dirigeant rhodanien sur Twitter.

"Nous croyons toujours en notre objectif initial : le podium est à sept points et il reste encore 15 matchs de Ligue 1. Nous sommes en compétition partout avec cinq blessés majeurs de longue durée. On travaille sérieusement et ne vous en déplaise, on sera là", a rajouté JMA.

 


 

Emirates, c'est 20-25 M€ par an

Maxifoot.fr

Comme annoncé ce jeudi, Emirates sera le prochain sponsor principal du maillot de l'Olympique Lyonnais. Ce partenariat signé jusqu'en juin 2025 rapportera entre 20 et 25 millions d'euros au club rhodanien, d'après les informations publiées par Les Echos et L'Equipe.

Il s'agit d'une collaboration avantageuse financièrement pour l'OL puisque le contrat avec le sponsor actuel Hyundai est estimé entre 5 et 7 millions d'euros par saison.

 

 


 

Coupe de France : pas de supporters marseillais à Lyon

Butfootballclub.fr

La Préfecture du Rhône vient de trancher : il n’y aura pas de supporters de l’OM à Lyon lors du quart de finale de Coupe de France face à l’OL.

Le quart de finale de Coupe de France, OL-OM, prévu la semaine prochaine, se disputera donc sans aucun supporter marseillais. C’est ce que vient de décider la Préfecture du Rhône au travers d’un arrêté, conséquence « de graves incidents qui ont perturbé le dernier match de championnat au Stade Vélodrome mais aussi les nombreux antagonismes opposant les supporters des deux clubs. »

A noter que cette saison, en championnat, il n’y avait pas eu de supporters lyonnais au Vélodrome, lors du match remporté par Marseille (2-1) le 12 novembre dernier. Avant son arrivée au Vel’, le bus des joueurs lyonnais avait d’ailleurs été caillassé.

 


 

Lyon sans avenir avec Garcia, Riolo prédit le pire

Footradio.com

Accroché à domicile par Amiens (0-0) mercredi, l’Olympique Lyonnais rate une nouvelle occasion de recoller au podium de Ligue 1. Une saison sans Ligue des Champions se profile, d’où l’inquiétude de Daniel Riolo.

Cette fois, l’Olympique Lyonnais devra peut-être dire adieu à la deuxième place de Ligue 1. Celle occupée par l’Olympique de Marseille qui possède désormais 13 points d’avance. La dernière marche du podium semble le seul objectif encore à la portée des Gones, qui devront rattraper leurs sept longueurs de retard sur le Stade Rennais, sachant qu’un déplacement au Parc des Princes attend les hommes de Rudi Garcia dimanche. Une situation périlleuse pour Daniel Riolo, qui s’inquiète déjà pour l’avenir du club rhodanien, notamment sur l’aspect financier.

« En janvier, ils ont consenti à des investissements sur le recrutement. Ils ont pensé : “on a l’habitude de plutôt bien réussir nos deuxièmes partie de saison”. Il y a eu un petit complexe de supériorité genre “bon, dans cette Ligue 1, on devrait y arriver.” Mais ils ont dépensé de l’argent maintenant qu’il ne devait pas dépenser, a rappelé le consultant de RMC. Et s’ils ne vont pas en LdC… C’est pour ça que je parle de catastrophe industrielle. Parce qu’ils joueront au mieux l’Europa League en ayant dépensé de l’argent sur des joueurs qui ne sont pas des cadors. Des paris ont été faits pour monter sur le podium, mais s’ils sont perdus, ça va être un handicap pour la saison prochaine, ça va être un coup en arrière. Ça va être horrible pour le club. »


Dans une impasse avec Garcia ?


« Et je ne parle même pas de ce qui a été dit “on va regarder le PSG dans les yeux…”. Là, ils sont déjà à plus de 20 points. Tout ce que dit Aulas sur le PSG qui ne respecte pas la concurrence… Ils ne battent pas Amiens à domicile ! Ils sont à sept points de Rennes qui n’a même pas la moitié de leur budget, ils sont même derrière Montpellier. Et Garcia, c’est un mauvais choix. Que tu ailles ou pas en LdC, tu le gardes ? Mais tu ne vas nulle part avec lui. Si tu vas en LdC, c’est mort. Et si tu veux reconstruire, ce n’est pas avec lui que ça doit se faire. Beaucoup de choix ont été mal faits à Lyon », a critiqué Riolo, très pessimiste pour les Lyonnais.

 


 

Ménès éloigne dangereusement les Gones de la C1

Butfootballclub.fr

Pierre Ménès n’a pas été tendre avec les joueurs de l’OL, qui ont manqué de génie pour buter devant le SC Amiens mercredi au Groupama Stadium (0-0).

L’OL n’avance plus. Il semble ainsi déjà loin le temps où les Gones surfaient sur une dynamique positive en début d’année, après un échec à Nice dimanche (1-2) et un piètre match nul devant le SC Amiens mercredi à domicile (0-0).

Pierre Ménès a décrypté la prestation d’ensemble des Gones, qui ont manqué de percussion dans le domaine offensif pour déverrouiller le cadenas picard. Le manque chronique de régularité qui découle dans les résultats est dommageable dans la course à la Ligue des champions.

« C’est du Groupama Stadium qu’est venue la déception du soir. Alors c’est sûr, Gurtner a fait un grand match. Mais il faut reconnaître qu’Amiens a aussi eu des opportunités et que Lopes a dû s’employer, a-t-il analysé sur son blog. Dans la situation et le besoin urgent de points de l’OL, c’est presque intolérable d’en perdre deux à domicile face à des Amiénois si mal en point depuis des semaines. On retrouve cette irrégularité chronique dans les performances des Lyonnais, qui dure depuis trop longtemps, quel que soit l’entraîneur en place sur le banc. A force de perdre des points, la course à la Ligue des Champions va devenir de plus en plus compliquée pour les Rhodaniens. »

 


 

La pique de Duluc sur Garcia

Maxifoot.fr

Trois victoires en Coupe de France, une qualification en finale de la Coupe de la Ligue, deux succès en championnat... L'année 2020 avait bien commencé pour l'Olympique Lyonnais et laissait présager un retour en forme des Gones pour la seconde partie de la saison. Mais la machine s'est grippée depuis deux matchs : une défaite à Nice (1-2) dimanche, puis un nul contre Amiens (0-0) mercredi.

Il n'en fallait pas plus pour faire ressurgir les doutes sur les capacités de l'OL à atteindre ses objectifs de podium en fin de saison. D'ailleurs, le journaliste Vincent Duluc n'a pas manqué l'occasion d'envoyer une petite pique à l'entraîneur lyonnais Rudi Garcia. "A la nomination de Rudi Garcia, l'OL était à 4 points de l'OM. Il a aujourd'hui 13 points de retard", a écrit notre confrère sur Twitter.

Pendant que Lyon continue de manquer de régularité, Marseille avance à un rythme soutenu. Depuis leur dernière défaite en championnat, le 27 octobre contre Paris (0-4), les Marseillais restent sur 9 victoires et 3 nuls en Ligue 1.

 


 

Des ralentis à 360 degrés pour PSG-Lyon

Lequipe.fr

Dimanche soir, 38 caméras 5K installées au Parc des Princes permettront à Canal + de proposer des ralentis à 360 degrés du match PSG-Lyon.

Grâce à une nouvelle technologie de la société américaine Intel, les diffuseurs pourront proposer des ralentis d'une action sous tous les angles possibles. À commencer par Canal +, dimanche soir (21 heures), lors de PSG-Lyon.

Dimanche soir (21 heures), à l'occasion du choc de Ligue 1 PSG-Lyon, Canal + va tester une nouvelle technologie, créée par Intel et intitulée « True View », permettant de diffuser des ralentis à 360 degrés, sous tous les angles possibles. Ces images donnant des images très immersives pas loin de ressembler à un jeu vidéo de football.

« C'est un supplément éditorial qui va améliorer le produit Ligue 1, se félicite Didier Quillot, directeur général de la Ligue. C'est comme s'il y avait des caméras dans les yeux des joueurs. On va voir ce que Neymar voit. On va voir ce que Mbappé voit. On fait entrer la technologie dans les stades. La volonté est d'améliorer le produit et l'expérience des téléspectateurs.»

Cette nouvelle vision des actions et des acteurs de la L1 est rendue possible grâce à 38 caméras 5K installées tout autour du Parc des Princes. Le stade Orange Vélodrome et le Groupama Stadium seront également équipés la saison prochaine, a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP) lors d'une présentation à la presse ce jeudi. Celle-ci financera d'ailleurs ces différentes installations, à raison environ d'un million d'euros par club.

La LFP et les diffuseurs (Canal + et beIN Sports jusqu'en fin de saison) pourront ensuite utiliser à leur guise cette technologie pour diffuser ces ralentis 3D sur leurs différentes plates-formes. Ces images ne pourront néanmoins pas être utilisées par le VAR.

Intel équipe déjà sept clubs de Liga, trois de Premier League (Arsenal, Liverpool et Manchester City) et est aussi implanté en NBA (basket US) et en NFL (foot américain).

 

Voir aussi... OL 0-0 Amiens : L'After

 

Last modified on jeudi, 06 février 2020 21:08