L'actu du Samedi 8 Février

L'actu du Samedi 8 Février

Tousart : "c'est très faible"

Maxifoot.fr

A 7 points du podium avant la 24e journée, l’Olympique Lyonnais se situe loin de ses objectifs en Ligue 1. Le milieu de terrain Lucas Tousart (22 ans, 20 matchs et 2 buts en L1 cette saison) ne s’en cache pas et assume le parcours décevant de son équipe.

"En L1, le constat n'est pas bon du tout, a reconnu le joueur prêté par le Hertha Berlin dans L’Equipe. C'est très faible à ce moment de la saison, on en est conscients. Chaque fois qu'on a eu des opportunités de passer devant ou recoller, on n'a pas su les saisir. (...) C'est vrai que quand on regarde nos résultats contre les équipes mieux classées que nous, le constat est alarmant. Mais cette saison, j'ai aussi l'impression que tout nous est tombé dessus. Il y a eu les changements de l'été, puis les blessures. Mais on n'a plus de marge, on l'a encore vu contre Amiens (0-0) mercredi."

L’écart avec les concurrents pourrait encore s’accentuer ce week-end sachant que l’OL ira défier le Paris Saint-Germain dimanche (21h).

 


 

Tousart a une clause de départ en cas de descente du Hertha Berlin

RMC.fr

Lucas Tousart a assuré ses arrières lors de sa signature au Hertha Berlin cet hiver. Le milieu de terrain de l'OL, qui doit rejoindre la capitale allemande cet été, dispose d'une clause en cas de descente du club en deuxième division.

Lucas Tousart est "un peu libéré". Dans un entretien à L'Equipe, le milieu de terrain de l'OL se dit soulager de savoir ce qu'il va faire l'été prochain. Cet hiver, le joueur de 22 ans s'est engagé avec le Hertha Berlin, qu'il ne rejoindra qu'en fin de saison. "Je me suis dit qu’être au début du projet pouvait être très intéressant" précise-t-il sur ce transfert qui "peut paraître un peu bizarre" mais "est très réfléchi".
 
Une clause pour éviter la descente

"Réaliste" sur le marché des transferts, Tousart assure ne pas avoir été poussé vers la sortie pour permettre à l'OL de récupérer 24 millions d'euros. Et il a négocié ses termes. Un départ dès cet hiver était "inenvisageable" et une clause lui évitera d'évoluer avec le Hertha en cas de descente en 2.Bundesliga, la Ligue 2 allemande.

"J’ai pu insérer ça dans la transaction, pour me protéger en cas de descente, précise-t-il à L'Equipe. Dans tous les cas, j’appartiens au club, mais disons qu’il y a une clause. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais s’ils descendent, effectivement, je n’irai pas. Je pense que je vais y aller." Le Hertha Berlin est 13e de Bundesliga avec 6 points d'avance sur le barragiste.

Présent pour les Jeux

Tousart s'est également assuré de pouvoir participer aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, sans avoir "vraiment eu à négocier". "D’après ce que j’ai compris, cinq autres joueurs de l’effectif peuvent aller aux JO, et le championnat d’Allemagne démarre fin août, alors que les Jeux se terminent le 8, a-t-il expliqué avant de plaisanter. Le calendrier est plus facile que pour Kylian (Mbappé)." Les Bleuets, qualifiés grâce à leur demi-finale de l'Euro Espoirs l'an dernier, vont retrouver les Jeux pour la première fois depuis Atlanta en 1996.

 


 

La date d’arrivée de Bruno Guimarães est connue !

Butfootballclub.fr

Recrue phare de l’hiver à l’Olympique Lyonnais, Bruno Guimarães (22 ans) arrive à Lyon lundi. Trop court pour l’OM.

Si l’Olympique Lyonnais a annoncé la signature de Bruno Guimarães (Athletico Paranaense, 22 ans) le 29 janvier dernier, le milieu brésilien n’a toujours pas posé le pied dans la Capitale des Gaules. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération, le capitaine du Brésil U23 dispute toujours le tournoi pré-Olympique en Colombie avec la Seleçao.

Sélectionnable dès la réception de Strasbourg

Dimanche, Guimarães dispute son dernier match dans la compétition face à l’Argentine et il ne trainera pas à rejoindre l’OL. En effet, selon le média local « UOL Esporte », l’intéressé ne fera pas de crochet par le Parana pour récupérer ses affaires et mettre en place son déménagement.

En effet, il s’envolera dans la foulée de Colombie pour rejoindre Lyon lundi. D’après le média auriverde, il pourrait même être présenté à la presse française dès mardi. A priori trop juste pour disputer l’Olympico OL – OM mercredi en Coupe de France mais potentiellement sélectionnable pour le match face au RC Strasbourg le week-end suivant (dimanche, 15h).

 


 

Neymar est forfait pour l’OL !

Le10sport.com

Alors que le PSG affronte l’OL ce dimanche, Neymar ne pourra pas tenir sa place pour cette rencontre.

Touché face à Montpellier, Neymar n’est pas encore à 100%. Ainsi, ce dimanche, le Brésilien ne sera pas sur la pelouse pour affronter l’OL. Présent en conférence de presse, Thomas Tuchel a confirmé le forfait de Neymar, annonçant : « Il s'est entraîné normalement ce matin, mais c'est trop tôt pour qu'il reprenne ce week-end ». A quelques jours de la rencontre de Ligue des Champions, on ne veut donc prendre aucun risque avec l'attaquant, espérant ainsi qu'il soit au top physiquement pour le Borussia Dortmund.

 


 

Pourquoi Rudi Garcia devrait quitter l’OL

Football.fr

En difficulté à l’OL, Rudi Garcia a été conforté par son président Jean-Michel Aulas. Quand on regarde l’historique des éloges du patron des Gones, c’est rarement une bonne nouvelle.

Après une défaite face à Nice (1-2) et un nul face à Amiens (0-0), l’OL retombe dans ses travers. Malgré un bon mois de janvier avec 7 victoires en 8 matches, les Lyonnais sont à 7 points du podium et à 13 points de Marseille ! Situation délicate pour l’ancien Marseillais qui, sur le plan comptable comme dans le jeu, n’y arrive pas. A son arrivée, les septuples champions de France étaient à 4 points des Phocéens…

Jean-Michel Aulas est donc monté au front pour défendre son technicien: « Il faudrait vraiment que la foudre s’abatte sur le club pour que nous ne continuions pas avec lui. Il n’est d’ailleurs pas prévu de discuter avec lui en fin de saison ».

Il faut dire que ce n’est pas le moment de lâcher pour celui qui aime prôner l’union sacrée. Le 4 avril prochain, Lyon ira au Stade de France pour tenter de battre Paris lors de la dernière finale de la Coupe de la Ligue. Enfin une possibilité de trophée pour le club, sevré depuis 2012 et une Coupe de France face à Quevilly.

Si l’on regarde de plus près, le président lyonnais est le paratonnerre qui règne sur Décines. En novembre 2015, l’OL est 9e de Ligue 1 et éliminé de la coupe d’Europe. Après une défaite contre Montpellier (4-2), le directeur de la Cegid conforte Hubert fournier et fustige les joueurs. « Non, on ne changera pas d’entraîneur dans les semaines qui viennent. Il est même urgent de ne rien faire à ce niveau-là « , ajoute le président. Trois semaines plus tard, l’ancien entraîneur de Reims est remercié et remplacé par Bruno Genesio, le seul et l’unique, le Lyonnais.

Trois ans plus tard, Bruno Genesio a un bilan mitigé et est très critiqué par les supporters. Le technicien est également encouragé à rester, tant que le club termine sur le podium en Ligue 1. Finalement, le 2 avril 2019 sonne le glas de l’aventure lyonnaise pour l’ancien entraîneur de Villefranche. Bensebaini marque et élimine l’OL (3-2), c’est la désillusion de trop au Groupama Stadium.

Alors oui, les chances de titre sont moindres comparées à l’année passée. Premièrement, car le tenant du titre Strasbourg avait éliminé Paris et Marseille (qui depuis a pris sa revanche), avant de se défaire de Guingamp en finale. Mais surtout parce que l’OL a perdu des cadres, Fekir, Ndombele et Mendy, qui n’ont pas vraiment été remplacés. Sans parler des blessures de Reine-Adélaïde et Memphis, tout deux victimes des ligaments croisés.

Enfin, Rudi Garcia n’est pas en réussite face au PSG (2 victoires en 5 saisons avec Lille, aucune en 3 saisons avec Marseille). Dimanche soir, l’OL se déplace au Parc des Princes pour la 24e journée de Ligue 1 et les deux équipes nous offriront un aperçu de cette finale du 4 avril. Il y a plusieurs détails à prendre en compte cependant: les absents dont Neymar, mais également un quart de finale contre l’OM pour Lyon mercredi prochain.

De plus, si Paris se qualifie face à Dortmund, les Parisiens auront un quart de finale de Ligue des champions à jouer le 7 ou 8 avril. Si ce ne sont celles de son président, Rudi Garcia s’attire déjà les foudres des supporters de l’OL.

 


 

Tony Parker futur patron de l'Olympique Lyonnais ?

Foot01.com

Homme d'affaires avisé et très proche de Jean-Michel Aulas, Tony Parker va intégrer le board de l'Olympique Lyonnais. Et si JMA tenait son successeur, et quel successeur !

Le 22 mars prochain Jean-Michel Aulas fêtera ses 71 ans et le président de l’Olympique Lyonnais est bien conscient qu’il lui faudra bien trouver un jour un remplaçant à la tête d’OL Groupe. Si le nom de son fils, Alexandre Aulas, a circulé, le scénario d’une prise de pouvoir par Tony Parker fait rêver les supporters du club. Car TP a déjà montré ses qualités de manager, et on sent bien qu’entre l’actuel président de l’Olympique Lyonnais et l’ancienne star française de la NBA cela fonctionne bien, plusieurs récentes sorties des deux hommes ayant confirmé cette vraie entente.

Le boss de l’OL ne le cache d’ailleurs pas, il souhaite que Tony Parker, qui est déjà associé à OL Groupe, entre un peu plus dans la structure. « Courant 2020, Tony Parker va entrer au conseil de l’OL. Le principe est acquis, Jérôme Seydoux et moi-même y sommes favorables. Il faut que je trouve le temps d’aller en Chine pour présenter l’opération à nos actionnaires chinois, mais ça va se faire, ils étaient d’accord, explique dans Le Dauphiné, Jean-Michel Aulas, qui refuse toutefois d’envisager un départ de son poste de président de l’Olympique Lyonnais. Tant qu’il me reste suffisamment de forces, je resterai aux commandes pour soulever un tel trophée. On n’en est pas loin. Et on le verra lors du huitième de finale contre la Juventus. On ne sera pas loin. Même si on a une chance sur un million, elle existe et on va la jouer. » A savoir si Cristiano Ronaldo autorisera que le rêve continuer pour le président de l'OL.


 

Le onze lyonnais de rêve de Bruno Genesio

RMC.fr

Bruno Genesio s'est prêté au jeu de son onze de rêve, exclusivement lyonnais, auprès de Téléfoot. L'ancien entraîneur de l'OL a livré une liste de noms de joueurs qu'il n'a pas forcément tous entraînés.

Depuis son départ de son poste d'entraîneur de l'OL à la fin de la saison 2018-2019, Bruno Genesio ne semble pourtant pas avoir mis son club de cœur de côté. C'est ce qu'il a prouvé ce samedi en se prêtant volontiers au jeu de son onze de rêve, exclusivement lyonnais, auprès de Téléfoot.

Même s'il a entraîné les Gones de 2015 à 2019, la liste qu'il a fournie comporte une majorité de joueurs qu'il n'a jamais eu sous ses ordres. Au poste de gardien de but, Genesio a opté pour Grégory Coupet, avant d'ajouter: "Il y en aura beaucoup de cette époque-là."

Une équipe en 4-4-2 losange... entraînée par Houllier

Par "cette époque-là", l'actuel technicien du Beijing Guoan pensait certainement aux années 2002-2008, lorsque l'Olympique Lyonnais avait alors remporté sept titres consécutifs de champion de France.

Anthony Réveillère à droite et Eric Abidal à gauche ont remporté ses faveurs, alors que sa charnière est 100% brésilienne avec Cris et Caçapa. Pour ce qui est du milieu de terrain, le coach tricolore a lui-même avoué: "Ça va être compliqué." Finalement, Juninho, Corentin Tolisso et Michael Essien ont remporté tous les suffrages.

Devant, avant de livrer le trio gagnant, l'ancien milieu de terrain a tenu à prévenir: "C'est peut-être pas très complémentaire." Il a fini par se décider et ajouter Karim Benzema, Alexandre Lacazette et Hatem Ben Arfa juste derrière, dans un 4-4-2 losange.

Enfin, au moment de livrer le nom du coach de cette équipe de rêve, Bruno Genesio n'a pas voulu citer son propre nom, optant même plutôt pour Gérard Houllier. Hilare, l'entraîneur a asséné, à son interlocuteur, un: "Tu m'as dit "pas de piège!""

Le onze lyonnais de rêve de Bruno Genesio: Coupet - Réveillère, Caçapa, Cris, Abidal - Juninho, Essien, Tolisso - Ben Arfa - Benzema, Lacazette. Entraîneur: Houllier.


 

Bonucci se méfie de l’OL

Footmercato.net

Cristiano Ronaldo veut remporter sa sixième Ligue des Champions. Le Portugais et la Juventus doivent dans cet optique ramener un bon résultat de Lyon, où les Bianconeri joueront leur 8e de finale aller (26 février). Le défenseur central turinois, Leonardo Bonucci, le sait également. L’international italien (95 sélections) se méfie des Lyonnais. Il s’est confié à Sky Sport Italia.

« Les supporters de Lyon sont très chauds et encore plus dans leur nouveau stade. Nous allons trouver une atmosphère électrique parce que vous pouvez y respirer le football et surtout lors d’une nuit de Ligue des Champions. On attend un grand match car (Rudi) Garcia a réuni de nombreux jeunes techniques et très rapides. Il va donc falloir y faire très attention », s’est-il prononcé. Et l’OL rappelle un très bon souvenir à l’Italien. En quart de finale aller de la Ligue Europa 2013/2014, la Juventus s’était imposée 1-0 au stade de Gerland sur un but de .... Leonardo Bonucci.

 



Lyon est une équipe moyenne, il calme les rêves de podium

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais se déplace ce dimanche sur le terrain du Paris Saint-Germain. Les Gones vont devoir serrer les dents pour ramener un résultat du Parc des Princes.

Les hommes de Rudi Garcia ne se sont pas mis dans les meilleures dispositions avant de jouer contre le Paris Saint-Germain. Les Gones restent sur une défaite contre Nice et un match nul à domicile face à Amiens. Il faudra donc que l’OL réalise un match parfait pour repartir de la capitale avec des points. Mais certains observateurs en doutent. Dominique Grimault ne dira pas le contraire, lui qui se montre très pessimiste quant à une place sur le podium pour Lyon à l’issue de la saison.

“Cette équipe ne progresse pas”

Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste n’a pas mâché ses mots. “Quand on regarde le dernier match de Lyon face à Amiens, on annonce immédiatement une lourde correction face au PSG. Lyon a été pitoyable. Il n’y avait que Cherki. Ce n’est pas normal qu’un môme de 16 ans montre la voie à son équipe. Cette équipe ne progresse pas, n’a pas de style et pas d’identité de jeu. Si le PSG joue à son niveau et fait pareil que contre l’OM… Je ne sais pas si cela est une saison de transition pour Lyon, mais le club affiche quand même une équipe très moyenne”, a notamment indiqué Dominique Grimault, pas du tout rassuré pour les Rhodaniens avant leur déplacement au Parc des Princes.

 


 

L'interview Konbini d'Aouar

Twitter

 


 

Cornet absent aussi contre le PSG

Foot01.com

Le groupe de l'Olympique Lyonnais contre le PSG

Lopes, Tatarusanu, Rafael, Tete, Marcelo, Denayer, Andersen, Yanga-Mbiwa, Marçal, Tousart, Mendes, Caqueret, Jean Lucas, Aouar, Terrier, Traoré, Dembele, Cherki, Toko Ekambi

Absent : Cornet (malade)

Reprise / Soins : Dubois, Koné, Memphis, Reine-Adélaïde, Solet

 

 

Last modified on samedi, 08 février 2020 19:55