L'actu du Dimanche 9 Février

L'actu du Dimanche 9 Février

Voir aussi... PSG - OL : L'Avant Match

Toko Ekambi veut déjà s’inscrire dans la durée à l’OL

Footmercato.net

Débarqué à l'Olympique Lyonnais en prêt en provenance de Villarreal, Karl Toko Ekambi a réalisé de bons débuts sous le maillot rhodanien. L'ancien joueur d'Angers se sent bien à Lyon et ne semble pas vouloir quitter l'Hexagone l'été prochain.

Un an et demi après son transfert d’Angers à Villarreal, Karl Toko Ekambi a effectué son grand retour en France lors du mercato hivernal. Le 20 janvier dernier, l’Olympique Lyonnais a en effet officialisé l’arrivée du Français, prêté par le club espagnol : « l’OL est heureux d’informer de la mutation temporaire jusqu’au 30 juin 2020 de l’attaquant international camerounais Karl Toko Ekambi, 27 ans, en provenance de Villareal (Espagne). Cette mutation temporaire d’un montant de 4 M€ est assortie d’une option d’achat d’un montant de 11,5 M€ auquel pourra s’ajouter un maximum de 4 M€ d’incentives ainsi qu’un intéressement de 15 % sur la plus-value d’un éventuel futur transfert (50% si le transfert a lieu avant le 15/09/20). »

Dans quelques mois, les Gones auront donc l’occasion de conserver le joueur de 27 ans s’ils le souhaitent. En tout cas, sur les pelouses, le natif de Paris a déjà montré de belles choses. Auteur de trois apparitions en Ligue 1 et d’une en Coupe de France, Karl Toko Ekambi a déjà trouvé le chemin des filets à deux reprises, et a également délivré une passe décisive. Présent dans le groupe lyonnais pour le déplacement du soir au Parc des Princes, pour y défier le Paris Saint-Germain (21h, à suivre sur notre live commenté), l’ancien Angevin espère donc enchaîner. Pour l’occasion, le principal concerné a donc accordé une interview au Progrès, et il a bien évidemment évoqué sa forme actuelle.


« J’ai envie de m’installer sur la durée à Lyon »


« Oui (je suis parti sur un bon rythme, ndlr), mais je dois faire mieux. Je suis content sans l’être complètement car les derniers résultats n’ont pas suivi. Je ne suis pas encore à 100%, je vais m’améliorer », a d’abord déclaré le joueur prêté par Villarreal avant de parler de son avenir. Et le message est clair : le Parisien veut poursuivre l’aventure avec l’Olympique Lyonnais dans quelques mois. « Si le club atteint ses objectifs, l’option sera levée. Je suis venu avec cette intention et je sais que ça va se réaliser car l’OL est un grand club et réalise presque tout le temps ses objectifs. »

« Il n’y a rien de sûr, mais c’est ma volonté. J’aimerais être fixé vite mais comme vous savez, il y a des contrats, des clauses, des options. Je veux bien finir la saison ici et démarrer la prochaine. J’ai envie de m’installer sur la durée à Lyon, a poursuivi l’international camerounais (22 sélections, 2 buts) avant de conclure. Je n’étais pas sur le marché, je devais rester à Villarreal au moins jusqu’à la fin de la saison. Je n’étais pas à la recherche d’un club, j’étais bien où j’étais mais l’occasion de Lyon s’est présentée. Je suis content, c’est une progression. L’OL joue régulièrement la Ligue des Champions, c’est le 2e club français. » Rendez-vous donc en juin prochain, ou peut-être un peu avant.

 


 

Depay, l’ex-médecin du club inquiet

Maxifoot.fr

Victime d’une rupture des ligaments croisés au mois de décembre, Memphis Depay (25 ans, 13 matchs et 9 buts en L1 cette saison) poursuit sa rééducation et continue d’impressionner sur les réseaux sociaux. Sur plusieurs vidéos (voir ici), on voit d’ores et déjà l’attaquant de l’Olympique Lyonnais courir sur un terrain et faire de l’exercice. De quoi inquiéter l’ancien médecin du club (1997-2008), Jean-Marcel Ferret.

"Ces vidéos ont interpellé pas mal de monde. Déjà, que Depay fasse du vélo signifie qu'il a une flexion à plus de 110 degrés, ce qui est bien après un mois de rééducation. Mais c'est effectivement assez surprenant de le voir courir sur place, sur un trampoline, en reprenant les ballons. C'est un peu bluffant car, en principe, c'est la faculté qu'on récupère le moins vite après ce genre d'opération. (…) Plus la rééducation va vite, plus c'est dangereux car le joueur se sent trop bien et tire sur le genou plus rapidement qu'il le devrait", a prévenu Jean-Marcel Ferret dans L'Équipe.

"Avec cette médecine de la performance, on a tendance à aller plus vite que la musique. C'est regrettable car, quand on triche avec la nature, ça se paie toujours à un moment ou à un autre", a conclu l'ancien médecin de l'OL. Depay est prévenu.

 

 



Garcia plutôt que Blanc, Houllier se défend !

Foot01.com

La nomination de Rudi Garcia au poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais après le limogeage de Sylvinho a étonné tout le monde, car Laurent Blanc était le favori. Mais Aulas et Juninho ont tranché.

Tout semblait annoncer la signature de Laurent Blanc au poste d’entraîneur de l’OL à l’automne dernier au moment où Jean-Michel Aulas a décidé de mettre un terme à l’expérience Sylvinho. Mais en l’espace de 24 heures, l’ancien entraîneur du PSG a vu sa candidature être recalée par l’Olympique Lyonnais qui lui a préféré Rudi Garcia. Une décision qui a mis en colère les supporters de l’OL, lesquels ont encore du mal à comprendre ce qui a poussé les dirigeants de Lyon à recruter celui qui la saison passée était sur le banc de l’Olympique de Marseille.

Invité de RTL, Gérard Houllier est revenu sur cet épisode. Et le proche conseiller de Jean-Michel Aulas a démenti avoir joué un rôle dans ce choix de ne pas faire venir Laurent Blanc à l’Olympique Lyonnais. « Le choix de l’arrivée de Rudia Garcia revient à Juninho et Jean-Michel Aulas. J’ai n’ai pas parlé contre Laurent Blanc, a prévenu Gérard Houllier, qui précise également que tout va bien entre Rudi Garcia et lui. J’ai une très bonne relation avec Rudi Garcia. Il a de l’expérience, plus que Bruno Genesio. Il a moins besoin de moi et il a toutes les qualités d’un bon entraîneur. » Bon entraîneur c’est sûr, mais l’Olympique Lyonnais avait peut-être besoin d’un grand entraîneur et pas seulement d'un bon.

 


 

La tentation de lancer Cherki est très forte chez Garcia

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Rudi Garcia serait tenté de titulariser le tout jeune Rayan Cherli face au PSG en clôture de la 24e journée de Ligue 1 au Parc des Princes (21h).

Que prépare Rudi Garcia au PSG au Parc ? Défense à 3 ou à 4, milieu à 2 ou à 3, l’entraîneur des Gones n’est pas à une surprise près depuis son arrivée à l’OL. Selon L’Équipe, tout est encore possible ce soir : il peut relancer Andersen et passer à 3 derrière voire lancer Rayan Cherki d’entrée, lui qui a changé la fin du triste nul contre le SC Amiens (0-0).

« Garcia va devoir décider s’il est prêt à débuter un match pareil, après deux rencontres très pauvres, offensivement, sur le plan collectif », glisse le quotidien sportif. Samedi, en conférence de presse; Thomas Tuchel n’a pas tari d’éloges au sujet du jeune attaquant de l’OL.

Quasiment le même 11 qu’à Nantes pour le PSG ?

Du côté du PSG, justement, Tuchel pourrait reconduire un onze très proche de celui qui s’est imposé à Nantes (2-1) mardi en raison de six absences d’envergure (Neymar, Thiago Silva, Marquinhos, Bernat, Diallo et Dagba). L’animation offensive devrait ainsi s’articuler autour de Mbappé, Sarabia, Di Maria et Icardi. Enfin, au regard des forfaits en défense, le coach allemand du PSG devrait renouveler sa confiance aux 4 qui ont joué à Nantes, à moins qu’il ne remplace Kehrer par Kouassi.

 


 

Tempête Ciara : Le match PSG-Lyon maintenu pour l'instant

Leparisien.fr

Un temps menacée de report, la rencontre entre le PSG et l’OL aura finalement lieu, ce dimanche soir, malgré la tempête Ciara qui sévit sur le nord de la France.

Le choc de la 24e journée entre le PSG et l'OL, ce dimanche soir (21 heures) au Parc des Princes, sera maintenu. Un risque d'annulation pesait sur cette rencontre en raison de la tempête Ciara qui sévit sur Paris et les autres départements du nord de la France.

Une réunion devait d'ailleurs se tenir à 17 heures au Parc des Princes entre les différentes instances décisionnaires à commencer par le délégué sécurité de la Ligue de football professionnel, les clubs. Mais selon les dernières indiscrétions et les échanges qui ont eu lieu entre les différentes parties, le match aura bien lieu malgré les rafales à plus de 100 km/h qui sont attendues ce soir sur l'Île de France.

Les journées reportées en Belgique et aux Pays-Bas

En France, 35 départements sont placés sous vigilance orange aux vents forts. Les conditions climatiques ont poussé les organisateurs d'événements sportifs à en reporter certains. A l'étranger, les championnats belges et néerlandais ont, eux, ordonné le report complet de la journée prévue ce week-end. La sécurité est, comme pour les autres cas, la raison principale.

La Premier League anglaise a, de son côté, décidé de décaler la rencontre entre West Ham et Manchester City, prévue ce dimanche à 17h30 à Londres. Cette décision a été prise car la sécurité des spectateurs et joueurs ne peut être assurée alors que la tempête commence à balayer le Royaume-Uni.

Le championnat allemand a aussi choisi de reporter le match entre le Borussia Mönchengladbach et Cologne.

 


 

Aulas a tort, l’OM va trouver 60 ME pour jouer la Champions

Footradio.com

Quelques jours avant l’Olympico entre Lyon et Marseille en quarts de finale de la Coupe de France, Jean-Michel Aulas a décidé de réattaquer son homologue Jacques-Henri Eyraud.

Alors que le club phocéen survole la course au podium en Ligue 1, la formation rhodanienne sent le danger venir. Huitième du championnat à huit longueurs du Top 3 avant son déplacement au PSG ce dimanche soir, l’OL devra effectivement réaliser un sans-faute sportif pour retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine. Mais pour cela, Aulas compte aussi sur un potentiel couac financier de l’OM. Cette semaine, le président des Gones a d’ailleurs attaqué ses rivaux marseillais à propos de leur déficit : « Si les Marseillais devaient terminer devant Lyon, ils devront respecter les règles du fair-play financier pour pouvoir jouer la Ligue des Champions. Là, ils sont complètement en dehors des clous du fair-play financier, avec la bénédiction de la DNCG ». Une pique qui n’est pas valable, selon Pierre Rondeau.


« Il serait improbable que Marseille soit exclu de la Ligue des Champions »


« Avant le match de mercredi en Coupe de France, la rivalité entre Lyon et Marseille est toujours là. Cette petite phrase d’Aulas dans la presse peut être vraie ou fausse, ça dépend comment on la prend. Il faut rappeler que l’OM d’Eyraud a passé un accord de règlement avec l’UEFA pour le fair-play financier. Il stipule qu’ils doivent respecter un déficit maximum autorisé de 30 ME à l’issue de cette saison. Donc entre les 90 ME de déficit actuellement et les 30 ME à présenter en juin 2020, il faut trouver 60 ME. Et là, Aulas fait une erreur. Car Marseille peut trouver cette somme-là. Avec les Droits TV. Si Marseille termine deuxième, ils passeraient de 46 ME de Droits TV à 51 ME d’abord. Puis avec la Ligue des Champions, ce serait 15 ME de participation, plus un market-pool de 25 ME. Au total, ça ferait déjà 45 ME. L’OM devrait alors trouver 15 ME. Pour ça, il y aura peut-être la Coupe de France, les ventes de joueurs ou la réduction de la masse salariale. Donc à ce niveau-là, il serait improbable que Marseille soit exclu de la Ligue des Champions pour non-respect du fair-play financier, car l’OM trouvera les 60 ME manquants. Aulas ne prendra pas la place de l’OM »
, a détaillé, sur Twitter, l’économiste du football, qui se veut donc rassurant par rapport aux comptes déficitaires de l’OM.

 

Voir aussi... PSG - OL : L'Avant Match

 

Last modified on dimanche, 09 février 2020 17:31