L'actu du Mercredi 12 Février

L'actu du Mercredi 12 Février

Voir aussi... OL - OM : L'Avant Match

70 ME, la fortune exigée par Aulas pour Dembélé !

Foot01.com

Durant tout l’hiver, Moussa Dembélé a fait l’objet de nombreuses rumeurs en Angleterre. Et pour cause, le buteur de l’OL plaît à deux cadors de Premier League…

Chelsea et Manchester United sont effectivement très intéressés par le profil de Moussa Dembélé, lequel a de grandes chances de quitter l’Olympique Lyonnais en fin de saison. En interne, on ne retiendra pas l’ancien international espoirs français, qualification ou pas pour la prochaine Ligue des Champions, notamment car la direction a apprécié l’attitude irréprochable de Moussa Dembélé en janvier. Malgré l’intérêt de géants européens, l’ex-buteur du Celtic Glasgow n’a jamais cherché à forcer son départ, ce que Jean-Michel Aulas et Juninho ont grandement apprécié.

Reste maintenant à voir dans que club Moussa Dembélé va signer… Chelsea et Manchester United sont sur les rangs mais pour s’octroyer les services de Moussa Dembélé, il va falloir sortir le carnet de chèques. Car selon les dernières indiscrétions obtenues par The Sun, c’est une somme de 60 millions de livres sterling, soit un peu plus de 70 ME, que l’Olympique Lyonnais souhaite récupérer dans l’opération. Une somme colossale que Manchester United pourrait se résoudre à poser sur la table afin de régler, avec un an de décalage, la succession de Romelu Lukaku, transféré à l’Inter Milan à la surprise générale l’été dernier.

De son côté, Chelsea souhaite recruter un réel concurrent à Tammy Abraham, alors que les remplaçants Michy Batshuayi et Olivier Giroud ne seront pas retenus. De son côté, l’Olympique Lyonnais devra utiliser avec malice la somme d’argent récupérée grâce à la vente programmée de Moussa Dembélé pour se renforcer en attaque. Car, comme le rappel L’Equipe, le recrutement de Tino Kadewere ne suffira pas à combler la perte du meilleur buteur de l’Olympique Lyonnais, lequel a déjà scoré à 19 reprises toutes compétitions confondues depuis le début de la saison.

 


 

Guimaraes a obtenu un gros cadeau de Lyon

Foot01.com

S’il est sélectionné, le milieu de terrain lyonnais Bruno Guimaraes risque de faire faux bond à l’OL et de disputer les Jeux Olympiques l'été prochain. Il s’en est assuré.

Elu meilleur joueur du tournoi qualificatif qui vient de se dérouler en Colombie, Bruno Guimaraes a par la même occasion gagné son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo qui auront lieu cet été. Mais avec son transfert à l’Olympique Lyonnais, le Brésilien est toutefois à la merci de son club. L’OL peut en effet décider de ne pas libérer son joueur, à l’image de ce que le PSG peut faire avec Kylian Mbappé à la même période. Dans le très long calendrier FIFA, aucune date n’est réservée pour les Jeux Olympiques, et les sélections concernées doivent donc avoir l’autorisation des clubs pour récupérer les joueurs. Conscient de cette difficulté, et qu’il pouvait être difficile de réclamer un mois de liberté peu après une arrivée, Bruno Guimaraes a pris les devant avec l’OL en demandant s’il pouvait être libéré pour cette période.

Selon le média brésilien Globo, le jeune milieu avait discuté de cela dans les négociations de son contrat, prévoyant donc une éventuelle qualification de son pays. « J’ai parlé à Lyon, et ils ont dit qu’ils feraient n’importe quoi pour me libérer. On doit encore définir les modalités mais j’ai fait cette demande. Après, il faut que je sois sélectionné », a livré l’ancien de Paranaense à la presse de son pays. Il faut dire que, dans le but de séduire Guimaraes, très sollicité cet hiver, l’OL n’a probablement pas pu lui refuser cette demande qui lui tient visiblement à coeur.

 


 

Nahuel Molina, le premier coup de Lyon au mercato d'été ?

Foot01.com

Cette saison, l’Olympique Lyonnais compte trois joueurs au poste de latéral droit. Mais la blessure longue durée de Léo Dubois a mis Rudi Garcia dans l’embarras…

Et pour cause, les prestations de Rafael et de Kenny Tete sont clairement insuffisantes, ce qui handicape grandement l’Olympique Lyonnais. Sans aucun doute, le club rhodanien se séparera du Néerlandais ou du Brésilien à l’issue de la saison, afin d’offrir une plus grande concurrence à Léo Dubois, lequel se remet de sa blessure au genou et devrait postuler à une place dans le groupe de l’OL très prochainement. Le mercato hivernal vient à peine de fermer ses portes que déjà, la direction sportive de l’Olympique Lyonnais s’est mise en quête d’un renfort à ce poste dans l’optique de l’été prochain.

Et comme souvent depuis l’arrivée de Juninho, c’est en Amérique du Sud que l’OL a concentré ses recherches. Ainsi, selon les informations de la radio argentine Mundo Boca, le jeune et prometteur latéral droit de Boca Juniors, Nahuel Molina, serait tout proche de s’engager avec « un club français disputant régulièrement la Ligue des Champions ». Selon toute vraisemblance, et selon de nombreux talk-show sud-américains, il s’agit bien de l’Olympique Lyonnais, qui a jeté son dévolu sur le défenseur de 22 ans, natif de Cordoba en Argentine. Désormais, l’enjeu pour Juninho et Jean-Michel Aulas sera de faire une place à Nahuel Molina dans l’effectif. Kenny Tete, dont le nom est régulièrement cité en Italie et Rafael, parfois associé à des clubs turcs, seront donc sans doute priés d’aller voir ailleurs lors du prochain mercato estival. A condition bien-sûr que la venue de ce jeune défenseur d’1m75 se confirme…

 


 

Le communiqué des Bad Gones sur la situation de l'équipe

Twitter





 

Vidéo : Memphis retouche le ballon

Twitter

 


 

Un Olympico décisif pour l’avenir de Rudi Garcia ?

Butfootballclub.fr

Ce soir, en quart de finale de la Coupe de France, l’OL accueille l’OM. Victoire impérative pour le technicien lyonnais, Rudi Garcia.

Il était donc dit que Rudi Garcia, l’actuel entraîneur de l’OL, retrouverait ses anciens protégés de l’OM à trois reprises cette saison. Pour la Ligue 1, et la défaite au stade Vélodrome, c’est déjà fait. Restent désormais un quart de finale de Coupe de France, ce soir, et la seconde manche du duel en championnat à Lyon.

L’Olympico, devenu ces dernières années un match bouillant, pourrait permettre à Garcia de s’imposer, enfin, face à une formation du Top 5. Ce qu’il ne parvient (presque) jamais à faire depuis son banc de touche.

Une victoire serait également, selon Rolland Courbis, la bienvenue quant à l’avenir même du technicien à l’OL. Hier, comme vous l’avez sans doute lu, Jean-Michel Aulas a clairement mis la pression sur son coach en attendant une qualification européenne en fin de saison. Qui passe, aussi et surtout par une victoire finale en Coupe de France.

Rolland Courbis : « Pour le moment, le bilan de Garcia est moyen. Je pense que le plus dur et le plus important est à venir. Ce quart de finale contre l’OM, c’est pour lui LE match à ne pas perdre. L’équipe d’André Villas-Boas est amputée de plusieurs joueurs et la rencontre a lieu à Lyon. L’élimination est donc interdite s’il veut avoir une chance de s’intégrer ».

 


 

Le Bayern Munich ne veut plus de Tolisso !

Butfootballclub.fr

Selon les médias allemands, le Bayern Munich songe à vendre Corentin Tolisso, l’ancien joueur de l’OL, très peu utilisé cette saison.

Deux ans et demi après avoir quitté l’OL pour le Bayern Munich, rien ne va plus pour Corentin Tolisso en Bavière. Le milieu de terrain de l’équipe de France joue de moins et moins et d’après Bild, le Bayern aurait l’intention de le vendre cet été.

A 25 ans, Tolisso ne ferait plus l’affaire et l’état major munichois voudrait faire de la place au milieu pour recruter Kai Havertz (20 ans, Bayer Leverkusen). Depuis le début de l’année 2020, Tolisso n’a joué que 15 minutes en Bundesliga. Le champion du monde 2018 est clairement derrière Joshua Kimmich, Thiago Alcantara, Leon Goretzka, Thomas Müller et Philippe Coutinho au Bayern, où il est sous contrat jusqu’en juin 2022. l’ancien Gone avait été acheté pour 42 M€ en 2017.

 


 

Garcia, cote en baisse à l’OL ?

Goal.com

Selon une information révélée par Le Parisien, les responsables de l’OL ne sont pas sûrs que Rudi Garcia soit l’homme de la situation à Lyon.

Et si Rudi Garcia quittait l’Olympique Lyonnais au bout de huit mois seulement passés au club. Alors que son contrat n’expire qu’en 2021, le technicien de 55 ans pourrait en effet ne faire qu’un petit tour du côté du Rhône. À en croire Le Parisien, Aulas et ses disciples ne sont pas sûrs qu’il soit capable de ramener le club au premier plan du football français.

Avec le PSG, l’OL reste le seul club engagé dans quatre compétitions différentes cette saison. Les Gones sont même à un match de s’offrir leur premier trophée depuis 2012 puisqu’ils défient le PSG en finale de la Coupe de la Ligue. En Ligue des Champions, ils affrontent, par ailleurs, la Juventus en 8es de finale. Toutefois, leur situation en Ligue 1 est loin d’être enviable puisqu’ils sont actuellement 9es, à sept points de la 4e place. L’objectif, qui est la qualification pour la prochaine C1, risque bien de leur échapper.

Aulas aurait des doutes sur Garcia

Ce retard conséquent commence à inquiéter les responsables lyonnais. Bien que l’ayant soutenu publiquement ces derniers jours, Jean-Michel Aulas se poserait des questions sur celui qu’il a choisi pour succéder à Sylvinho. Il n’est pas encore question de limogeage, mais les doutes sont là. Aussi bien chez les dirigeants que chez les actionnaires.

À en croire la source citée plus haut, les critiques de Rudi Garcia sur la préparation physique d’avant-saison ont aussi été très peu appréciées en interne. Sans oublier que le public du Parc OL ne l’a toujours pas accepté, ne se privant pas de le siffler à la moindre occasion. L’ancien coach de l’OM est donc loin de faire l’unanimité. Un succès ce mercredi contre Marseille justement (quarts de finale de la Coupe) ne serait assurément pas de trop afin d’améliorer sa cote et s'offrir un peu de tranquillité.

 


 

Silence les Bad Gones, Aulas tape du poing sur la table

Foot01.com

Le président de l'Olympique Lyonnais a répondu ce mercredi à un communiqué des Bad Gones qui s'en prenaient avec virulence à Rudi Garcia et à ceux qui l'ont nommé au poste d'entraîneur.

A quelques heures du très attendu match entre l’OL et l’OM, en quart de finale de la Coupe de France, les Bad Gones ont publié un communiqué via les réseaux sociaux. Pour la plus puissante association de supporters de l’Olympique Lyonnais, il est désormais temps de se poser les bonnes questions du côté des bureaux d’OL Groupe. « Mi-octobre, les objectifs en championnat étaient quelque peu réajustés dans le temps : il fallait revenir sur le podium au soir de la 19ème journée. Non seulement cet objectif de mi-saison n'a pas été atteint mais pire, en ce mercredi 12 février l'écart s'est encore creusé et paraît, à ce jour, incommensurable. De 4 points de retard sur l'actuel 2ème, notre club que nous soutenons corps et âme en compte aujourd'hui 16. Comment cela peut-il être possible ? Comment un entraîneur recruté pour ses capacités à redresser à court terme notre équipe peut-il avoir accéléré la décadence visible au classement ? Que personne ne nous prenne pour plus idiots que nous sommes : oui, mi-octobre l'OL était 17ème et a "gagné" 8 places au classement. Même si nous ne revendiquons pas des qualités d'analystes de la performance sportive infaillibles, nous savons être factuels et pragmatiques : les divers classements (général, à domicile, etc...) ne peuvent être remis en cause aujourd'hui. Et les 2 parcours dans les coupes nationales ne sauraient masquer toutes les lacunes (...) De ce fait, il serait de bon ton que la direction du club se focalise sur la situation préoccupante qui est la nôtre, en arrêtant de prendre ses plus fidèles amoureux pour ce qu'ils ne sont pas », écrivent notamment les Bad Gones, visiblement très mécontents et pas décider à tout gober.

En réponse à cette charge brutale, Jean-Michel Aulas a été très virulent ce mercredi après-midi en conférence de presse. « Je ne peux pas les rassurer, parce que vous, les journalistes, participez avec un certain nombre d’autres au bashing anti-OL. Et quand on a un certain nombre de résultats positifs, vous les occultez complètement en parlant de la qualité de jeu. Mais moi j’étais au Parc des Princes dimanche, et les actions de jeu qui ont amené les buts de l’OL et qui auraient pu amener le troisième but étaient exceptionnelles. J’étais à côté du directeur sportif du PSG, Leonardo, qui m’a dit: « il y a une qualité de jeu à Lyon qui permet d’espérer un certain nombre de choses tout à fait positives. » Moi je prétends que la qualité de jeu est bien meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a quelque temps, et qu’on est en phase de progression. Si on nous coupe les ailes avant qu’on joue les matchs, ça va être difficile. Si par contre on nous laisse faire et qu’on discute à la fin des résultats sportifs, économiques et stratégiques du club, à ce moment-là on pourra tirer des enseignements de choses qui ne sont pas des impressions, mais des réalités », a lancé le président de l’Olympique Lyonnais, qui n’est pas loin de voir un complot anti-OL dans lequel les Bad Gones sont tombés. Le résultats du Lyon-Marseille ce mercredi soir permettra de détendre l'atmosphère, ou pas, du côté du Groupama Stadium.

 


 

Vidéo : JRA en reprise (sans ballon)

Twitter




Voir aussi... OL - OM : L'Avant Match

 

Last modified on mercredi, 12 février 2020 20:12