L'actu du Vendredi 14 Février

L'actu du Vendredi 14 Février

Garcia : « Parfois, il faut savoir être moins flamboyant mais efficace »

OL.fr

À deux jours de la rencontre de Ligue 1 face à Strasbourg au Groupama Stadium (dimanche, 15h), le coach de l'OL Rudi Garcia s'est exprimé en conférence de presse.

Le point sur le groupe

« Nous allons récupérer des joueurs suspendus comme Marcelo ou Jean Lucas. Il y a des incertains, notamment Lucas Tousart et Karl Toko-Ekambi. Ils ne se sont entraînés ni hier ni aujourd’hui, nous verrons la situation demain. Karl a pris un coup sur le genou, mais les médecins n’ont pas l’air inquiets. Léo Dubois a repris jeudi dernier, il retrouve petit à petit un bon niveau physique car il a beaucoup travaillé avant de revenir dans le groupe. Il faut qu’il retrouve des sensations et du rythme, ce qui prend toujours un peu de temps lors d’un retour de blessure. Je ne sais pas encore exactement quand est-ce qu’il reprendra. »
 
Bruno Guimaraes

« Il postule pour être dans le groupe de dimanche. J’ai besoin de voir s’il est capable de comprendre son rôle tactique de milieu de terrain à l’OL. Il faut que je vérifie tout ça à l’entraînement et en vidéo. Il y a une chose certaine, le championnat brésilien n’est pas le même que celui de France. Il a commencé la saison il n’y a pas si longtemps et il est frais. Il a seulement dû gérer le décalage horaire mais il a l’air très bien maintenant. L’idée est de prendre les décisions les plus justes et objectives possibles. Plus que dans le groupe, il faut qu’il trouve ses marques dans le jeu de l’équipe. »
 
Strasbourg et les prochaines rencontres

« Je pense que la meilleure chose à faire est de gagner le prochain match, d’autant plus que nous n’avons pas gagné le dernier. C’est mathématique, il suffit de regarder les équipes capables de faire des séries. Dans un championnat aussi serré, il est ainsi possible de remonter très vite en cas de série de victoires. Strasbourg est une équipe solide, athlétique, agressive. Il faudra être capable, quatre jours après un gros match, de garder un niveau tactique, technique et physique suffisant pour battre Strasbourg. La priorité est la Ligue 1 avec le match de Strasbourg, les grosses échéances qui arriveront plus tard ne doivent pas interférer. Nous jouons tous les trois jours depuis décembre. Que l’on ne s’étonne pas qu’il y ait des grands joueurs à l’infirmerie. »
 
Les difficultés à domicile

« Même si nous avons l’une des meilleures défenses du championnat, je trouve que nous prenons trop de buts et nous n’en mettons pas suffisamment au Groupama Stadium. Nous avons perdu 18 points à domicile en ayant pris uniquement six buts. Quand nous ne savons pas gagner les matches, il faut au moins décrocher le nul. J’espère que nous avons progressé sur ce point. Il est de toute façon difficile d’être flamboyant à chaque match en jouant tous les trois jours. »
 
Le rôle de Marcelo

« C’était bien que Marcelo vienne s’exprimer pour expliquer son point de vue sur les évènements, ce n’était pas facile pour lui. Le plus important, c’est que tout est bien qui finit bien. Depuis Bordeaux, la situation s’est assainie. Comme nous ne sommes pas riches en défenseurs axiaux, c’est bien de pouvoir compter sur un Marcelo à 100%. C’est la grinta personnalisée, il a toujours été important pour le groupe. Il est l’exemple que je prends quand je parle au groupe d’intensité et de don de soi. C’est un exemple concret de ce qu’il faut faire en terme de saine agressivité et le groupe a besoin de ça. Joachim Andersen revient bien lui aussi. Mercredi, c’était l’un des seuls à trouver des failles intéressantes sur ses relances, notamment en trouvant souvent Karl Toko-Ekambi. Je compte sur chacun de mes joueurs et je veux qu’ils soient dans les meilleures dispositions possibles. Nous devons tous nous entraider. »
 
Houssem Aouar

« Son match de mercredi m’a satisfait. Il a marqué au terme d’une très belle action collective. Il a très bien travaillé, ses stats montrent qu’il a récupéré beaucoup de ballons. Cela prouve que les joueurs se sont mis au service de l’équipe contre le deuxième du championnat. Nous sentions que nous n’étions pas particulièrement en difficulté et que la situation allait pencher de notre côté. Nous avons beaucoup parlé tous les deux. Maintenant que je le connais mieux, je lui ai montré la voie des améliorations que j’attendais de lui. J’attends qu’il devienne bien plus régulier. En jouant tous les trois jours, il est normal qu’il y ait parfois des baisses de régime. Les joueurs sont intelligents, ils comprennent qu’il faut gérer leur temps de jeu. Il est sur la bonne voie par rapport à ça. Avec nos deux absents offensifs majeurs, beaucoup de situations sont réglées par Houssem. »
 
Le jeu de l’équipe

« Il y a eu de bons matches dans le contenu, notamment à Nantes et Bordeaux. Je suis le premier à dire que nous gagnons plus de matches en jouant bien et que les spectateurs sont plus heureux comme ça, mais nous sommes sur quatre tableaux et il faut parfois gérer ses efforts en faisant tourner l’effectif. Parfois, il faut savoir être moins flamboyant mais efficace. J’espère que dimanche, nous gagnerons de belle manière. Si nous n’y arrivons pas, il faudra en tout cas arracher les trois points, c’est le plus important. »

 


 

Marcelo : "Mon objectif est de conduire Lyon au meilleur endroit possible"

OL.fr

Avant la rencontre face à Strasbourg de dimanche, Marcelo était en conférence de presse pour évoquer la 25ème journée de Ligue 1 Conforama.

Coupe de France

"Ça fait plaisir de s’être qualifié contre Marseille. Lyon est une grande équipe. On va rejouer contre le PSG en demi-finale, ça sera la troisième fois cette saison. Les battre ça sera très important, ce sera une revanche, mais surtout on veut aller en finale de Coupe de France. Pour moi jouer à Lyon ou à Paris c’est pareil ce sera un match difficile, j’espère que l’on va gagner cette rencontre."
 
Les difficultés en championnat

"On joue quatre compétitions différentes donc c’est compliqué d’être toujours performants. Le championnat c’est très important, on veut terminer sur le podium. Que ce soit les joueurs ou le staff, tout le monde est concentré sur cela. C’est difficile d’expliquer pourquoi on est moins bon à domicile. Je pense que comme je disais avant cela, on a disputé une succession de matches où on a bien joué. Ce qui est compliqué c’est de maintenir un certain rythme. L’équipe se constitue petit à petit. On évolue en fonction des adversaires aussi. On ne peut pas toujours attaquer à 100%, on cherche bien entendu à s’améliorer."
 
OL-Strasbourg

"Il faut que l’on gagne pour se rapprocher du podium. Après on va jouer Metz, il faudra également gagner. Lyon a besoin de remporter tous les matchs. Je pense que la 3ème place c’est possible si on fait une série de 4-5 victoires."
 
Sa saison d’un point de vue personnel

"Je pense que j’ai progressé comme joueur et comme personne. J’ai beaucoup appris à aborder des situations difficiles que tout le monde peut rencontrer dans la vie. J’ai grandi en tant qu’humain, en tant que papa et en tant que joueur. Quelques fois les choses ne vont pas bien, mais là en ce moment je suis bien et je vis bien. Je veux profiter au maximum de ces super moments car ça ne dure pas toujours. Quand ça ne va pas il faut persévérer."
 
Sa réconciliation avec les supporters

"Pendant un long moment j’ai beaucoup réfléchi. Je suis chrétien et la chrétienté nous apprend à pardonner même lorsque l’on est pas coupable. Quand on pardonne on ferme la porte à tous les maux et à toutes les mauvaises choses. La réconciliation on ne l’avait pas préparé. Je suis heureux depuis. Les supporters savent que je suis dévoué et que je les respecte. Je travaille tous les jours pour le club et qui sait dans quelques temps on commémorera surement un titre ensemble. Mon objectif est aujourd’hui de conduire Lyon au meilleur endroit possible. Si un jour il faut partir, je partirais mais pour l’instant j’ai un contrat que je compte honorer et je veux profiter au maximum de ce super club. Je regrette le geste que j’ai fait aux supporters ça ne me représente pas, ce n’était pas le vrai Marcelo. Il y avait des enfants dans le stade en plus donc je m’en excuse encore une fois auprès des fans. On apprend de ses erreurs et ça a été le cas pour moi."
 
Ses performances depuis la réconciliation

"Ce jour-là j’ai fermé une porte. J’ai laissé tout le négatif derrière moi. Tout devient naturel et la performance revient. A partir de là l’esprit et le corps sont connectés et forcément je suis meilleur."

 


 

Garcia le zappe, mais Gouiri rêve d’écraser la Ligue 1

Foot01.com

Buteur en Youth League cette semaine, Amine Gouiri est considéré comme un grand espoir de la formation lyonnaise. Mais l’attaquant de 19 ans peine à percer au plus haut niveau…

Utilisé à seulement quatre reprises avec les professionnels depuis le début de la saison, Amine Gouiri s’impatiente. Proche de rejoindre Nîmes puis Le Havre durant le mercato hivernal, le buteur rhodanien est un jeune homme impatient d’avoir sa chance au plus haut niveau. Chez la majorité des supporters, on est convaincu par le potentiel et par le niveau intrinsèque d’Amine Gouiri, lequel n’a toutefois pas encore charmé Rudi Garcia depuis la venue de ce dernier à Lyon. Mais l’attaquant formé à l’OL n’est pas du genre à baisser les bras. C’est ainsi que sur la chaîne TV officielle du club, Amine Gouiri a livré ses ambitieux objectifs pour l’avenir.

« Je veux avoir le maximum de temps de jeu cette saison et commencer à mettre des buts. Et à long terme être un titulaire indiscutable à l’OL et surtout remporter une Ligue 1 car ça fait longtemps que ça n’a pas été le cas. L’OL c’était le club à rejoindre, que je suis depuis tout petit et que je supporte. J’étais plus qu’heureux de rejoindre l’Olympique Lyonnais » a indiqué Amine Gouiri avant de s’exprimer sur deux hommes faisant l’unanimité dans le Rhône : le directeur sportif Juninho et son jeune coéquipier du centre de formation, Maxence Caqueret. « Maintenant qu’il est directeur sportif c’est très bien pour nous, même si on ne réalisait pas trop au début. Il nous fait toujours des câlins et nous encourage toujours, il est très important pour l’équipe. C’est bien de voir Maxence (ndlr : Caqueret) faire des performances comme cela, j’espère qu’il va continuer à être aussi efficace ». Reste à voir si dans les prochaines semaines, Amine Gouiri connaîtra la même ascension que Maxence Caqueret à l’OL. C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter…

 


 

MU prépare une grosse offre pour Dembélé

Maxifoot.fr

Très apprécié en Angleterre, Moussa Dembélé (23 ans, 36 matchs et 19 buts toutes compétitions cette saison) devrait l'objet d'une offensive de Manchester United l'été prochain. Selon le Daily Star, le club mancunien a décidé de passer à l'action lors du prochain mercato et va proposer 60 millions de livres, soit environ 72 millions d'euros !

Une telle offre sera difficile à refuser pour l'Olympique Lyonnais, qui avait déboursé 22 millions d'euros pour le faire venir en provenance du Celtic en 2018. Pour convaincre le joueur, MU est prêt à lui proposer un salaire d'environ 720 000 euros par mois.

 


 

Buffon craint Lyon

Maxifoot.fr

Après la demi-finale aller de la Coupe d'Italie entre le Milan AC et la Juventus Turin (1-1), jeudi soir, le gardien turinois Gianluigi Buffon (42 ans, 11 matchs toutes compétitions cette saison) a affiché beaucoup de prudence au moment d'évoquer Lyon, le prochain adversaire de la Juve en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. L'ancien Parisien s'est montré élogieux envers l'OL.

"Ce sera certainement un adversaire difficile car l'année dernière encore Lyon a fini troisième en Ligue 1. C'est une équipe expérimentée, qui a l'habitude de jouer les derniers tours de très haut niveau, quand la rencontre est importante. Selon moi, ils seront très performants", a indiqué l'Italien au micro de RMC Sport.

Le match aller se jouera le 26 février à Lyon.

 


 

Aulas balance son insulte favorite à L’Equipe

Footradio.com

Jean-Michel Aulas continue d’envoyer à tour de bras contre ceux qui critiquent l’OL et notamment le jeu pratiqué par les hommes de Rudi Garcia.

Encore en course dans toutes les compétitions, ce qui est tout de même à souligner, l’Olympique Lyonnais va enchainer les gros matchs dans les semaines à venir. Mais c’est la situation au classement qui préoccupe tout le monde à Lyon, puisque le podium s’éloigne pratiquement à chaque journée. Tout le monde, non, car Jean-Michel Aulas continue d’afficher son optimisme à toute épreuve, à l’image de sa dernière sortie sur Twitter. Répondant à un article de son journal préféré, à savoir L’Equipe, le président de l’OL a de nouveau fait savoir son incompréhension devant les critiques formulées contre son club. Pour le dirigeant lyonnais, il serait temps d’ouvrir les yeux.

« Arrêtez de critiquer l’OL et Rudi Garcia. Nous ne le méritons pas : le club est exemplaire économiquement et sportivement. Tout reste possible. Vos analyses sur la question du jeu sont subjectives, soyez plus objectifs et moins à charge ou allez jouer à la PlayStation », a lancé un Jean-Michel Aulas légèrement sur les nerfs ces derniers jours, mais qui parvient à répartir ses critiques entre L’Equipe et RMC. Une insulte “Playstation” qu’Aulas aime bien servir et resservir, et dont l’ASSE avait été l’une des premières cibles il y a un bout de temps. L’important étant pour Jean-Michel Aulas de défendre l’institution, l’équipe et son entraineur Rudi Garcia malgré les critiques à son égard.

 


 

Le dernier bon match d’Aouar ? En 2018 selon Sagnol

Footradio.com

Element offensif souvent inspiré et décisif, Houssem Aouar fait désormais partie des cadres de l’effectif de l’OL.

Avec les blessures de nombreux joueurs offensifs, le numéro 8 lyonnais est devenu un leader technique, surtout dans la très bonne phase connue par l’OL au mois de janvier. Néanmoins, pour Willy Sagnol, le Lyonnais pêche encore trop en raison de son irrégularité. Un constat qu’il n’est pas le premier à faire, mais le consultant de RMC va quand même très loin dans sa critique, estimant que Rudi Garcia ne pouvait par exemple pas compter sur des joueurs comme Aouar, trop décevants sur la durée.

« Taper sur Garcia, c’est un peu la mode parce qu’il a fait des erreurs en communication et nous a donné le bâton pour lui taper dessus. Mais il y a quand même une grosse partie de cet effectif lyonnais qui est très largement surcoté. Qui ? On peut en citer plein ! Pour moi, un des joueurs qui est surcoté parce qu’on l’annonce toujours comme un joueur très talentueux, c’est le petit Aouar. Ses éclairs contre l’OM ? Non, mais ce n’est pas ça. Un joueur que l’on annonce avec un très grand talent, il doit être bon à tous les matchs. Je veux bien qu’il fasse la différence de temps en temps, encore heureux, parce qu’on ne le paye pas non plus à ne rien faire. Mais il est décevant depuis le match aller contre Manchester City il y a un an et demi. C’est pourtant un joueur que j’aime beaucoup pour son profil, j’adore ce qu’il est capable de faire. Mais il ne le fait pas assez souvent », a envoyé l’ancien défenseur du Bayern Munich, qui ne va pas se faire des amis au sein des supporters de l’OL, pour qui Aouar est l’un des rares joueurs capables d’aider son équipe à élever son niveau.