L'actu du Dimanche 15 Mars

L'actu du Dimanche 15 Mars

60 ME pour Aouar, Aulas se frotte les mains

Foot01.com

Toujours séduite par Houssem Aouar, la Juventus Turin pourrait passer à l’action d’ici l’été prochain. Sachant qu’un autre cador européen serait sur le coup.

« J'aimerais le voir à la Juve et j'espère que c'est son ambition. » Avant le huitième de finale aller de la Ligue des Champions contre les Bianconeri (1-0), Jean-Michel Aulas jouait presque le rôle d’intermédiaire entre Houssem Aouar (21 ans) et la Vieille Dame. Il faut dire qu’un transfert de son milieu de terrain lui rapporterait gros. Du coup, le président de l’Olympique Lyonnais sera ravi d’apprendre que la Juventus Turin ne lâche pas le milieu français. En effet, Calciomercato confirme l’intérêt du champion d’Italie, dont la priorité Paul Pogba semble partie pour rester à Manchester United. C’est du moins la récente annonce du manager mancunien Ole Gunnar Solskjaer.

En tout cas, la Juve se concentrerait sur Aouar, décrit comme sa principale alternative devant Sandro Tonali (19 ans, Brescia). Rappelons que les scouts turinois suivent le Lyonnais depuis plusieurs mois. De plus, Aouar, passeur décisif pour Lucas Tousart lors du huitième aller, a peut-être définitivement convaincu le club italien en tant qu’adversaire direct. De quoi faire les affaires de l’OL qui, selon la source citée, pourrait récolter au moins 50 à 60 M€ sur ce transfert. De son côté, le clan du joueur ne fermerait aucune porte, pas même celle menant à Arsenal, son autre prétendant annoncé.

 


 

Florian Maurice transféré à Rennes ? Tonnerre de Breizh !

Foot01.com

En quête d'un directeur sportif, le Stade Rennais pense à Florian Maurice, le responsable de la cellule recrutement de l'Olympique Lyonnais.

Patron du mercato lyonnais, Florian Maurice a vu ses prérogatives prendre un peu de plomb dans l’aile depuis que Juninho est revenu à l’OL, le directeur sportif brésilien mettant son nez dans le recrutement de l’Olympique Lyonnais avec plus ou moins de réussite. Car si la venue de Bruno Guimaraes est à mettre à l’actif du chouchou des supporters, celle de Jean Lucas et de Sylvinho sont aussi dans son bilan et plutôt dans la colonne passif . C’est donc dans cette situation pas vraiment simple que Florian Maurice semble intéresser d’autres clubs de Ligue 1, du moins si l’on en croit les rumeurs qui circulent du côté du Stade Rennais.

En effet, selon France Football, Nicolas Holveck, futur président de l’actuel troisième de Ligue 1, est en quête d’un directeur sportif. Et s’il a pensé à Gilles Grimandi, qui a quitté Nice après le rachat du club azuréen par Ineos, Florian Maurice serait également dans une short-list. Cependant, pour l’instant, rien n’est acté du côté du Stade Rennais où le nouveau directeur sportif devra être aussi validé par Julien Stéphan, l’entraîneur de l’équipe bretonne. Reste à savoir si Jean-Michel Aulas laissera partir facilement son patron du mercato, même si la présence de Juninho a changé clairement la donne à l’Olympique Lyonnais.

 


 

Aulas répond sèchement à Eyraud !

Le10sport.com

Alors que la Ligue 1 a été suspendue à cause du coronavirus, Jean-Michel Aulas a suggéré d'annuler la saison en cours. Taclé par son homologue marseillais Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OL n'a pas manqué de lui répondre.

Jean-Michel Aulas n'a pas épargné Jacques-Henri Eyraud. Alors que le coronavirus sévit en France et dans le monde, la FFF a décidé de suspendre toutes ses compétitions, et notamment la Ligue 1. À la suite de cette mesure, le président de l'OL a proposé d'annuler la saison en cours et de la considérer comme «blanche». Une suggestion qui n'a pas manqué de faire réagir à l'OM. Après Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez, Jacques-Henri Eyraud s'est à son tour payé la tête de Jean-Michel Aulas : « Nous connaissons la volonté obsessionnelle de Jean-Michel Aulas de défendre l'OL par tous les moyens. Mais la ficelle est cette fois un peu grosse. Est-ce vraiment aimer et respecter le football quand, sans la moindre concertation, on suggère de nier les 28 journées de championnat déjà disputées. (...) Quand la fièvre sera retombée, Jean-Michel Aulas verra l'obscénité de sa proposition opportuniste. (...) Alors, si les joueurs de Lyon n'ont pas encore réussi à se qualifier pour l'épreuve reine, il reste un joker : le coronavirus. Une idée indécente », a déclaré le président de l'OM dans le JDD. Sur son compte Twitter, Jean-Michel Aulas n'a pas manqué de répondre à son homologue marseillais.

«Heureusement pour toi que le ridicule tue moins que le Coronavirus»

« Heureusement pour toi et tes disciples que le ridicule tue moins que le Coronavirus ! Pour le reste j’espère de tout mon cœur que le championnat reprendra vite et que nous pourrons le terminer comme le match de Champions League et la finale de la coupe. Pour toi Jacques-Henri (Eyraud) le plus dur commence. (...) Le foot Jacques-Henri n’a jamais été ta meilleure compétence : après avoir proposé d’augmenter les points pour les buts marqués hors de la surface (rire), les 200M€ de perte en 3 ans pour 30 autorisés par le FFP, tu t’exposes à une plainte en diffamation car tu as travesti mes propos ! », a posté le président de l'OL.

 


 

Le Graët recadre très fermement Aulas et Eyraud

RMC.fr

Les multiples attaques entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud sur la fin de saison de Ligue 1 en pleine épidémie de coronavirus n’ont pas plu du tout à Noël Le Graët. Dans l’émission Téléfoot, le président de la FFF a recadré très fermement les patrons de l’OL et de l’OM.

Le ton est grave. Interviewé par téléphone dans l’émission Téléfoot, Noël Le Graët s’exprime sur la pandémie de coronavirus qui bouleverse la planète et le monde du sport. Une crise sur laquelle croient bon de surfer Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud. Désireux de défendre les intérêts de leur club alors que l’issue de la saison de Ligue 1 est incertaine, le président de l’Olympique Lyonnais et de l’Olympique de Marseille s’allument depuis plusieurs jours à travers les médias ou les réseaux sociaux. Un conflit qui provoque la colère froide du président de la FFF.

"C'est le comex qui décidera"

"Je ne veux pas de polémique. C’est la Fédération française de football qui décidera si ça continue ou si ça ne continue pas. Le seul ennemi aujourd’hui, c’est le virus. Le reste n’a pas une importance capitale. Aujourd’hui, le football est au service de la santé. Je ne veux pas entendre des discussions qui n’ont aucun sens. On joue? On ne joue pas? On va attribuer le titre ou pas? C’est complètement inconséquent. Ça ne pose aucun problème d’avoir un peu de recul et de rappeler à tout le monde, pour que ce soit tout à fait clair, qu’il y a un comex (comité exécutif) à la Fédération française de football et que c’est ce comex qui décidera après avoir eu toutes les informations. Donc toutes les interviews qui sont faites à gauche ou à droite, où les gens qui veulent briller ou ne pas briller n’ont aucune importance."

"Ridicule, stupide et maladroit"

Relancé sur cette guéguerre, le dirigeant breton a recadré très fermement les patrons de l’OL et de l’OM : "Je leur demande de reprendre leur calme, d’être comme tous les Français qui aujourd’hui vont lutter chacun à leur manière, certains avec leurs difficultés dans les petites boîtes ou dans la vie de tous les jours où c’est beaucoup plus dur que de s’occuper de football. Je leur demande de se calmer et d’être dignes dans leurs déclarations qui n’ont aucun sens et qui ne les grandis pas. Ce sont deux grands dirigeants, ils montrent qu’ils ont deux bonnes équipes mais vouloir gagner une place européenne parce qu’il y a un virus ne me paraît pas être quelque chose de très qualitatif. La Fédération est seule maître du jeu sur le futur. Ne perdons pas de temps, ne soyons pas ridicules. Aujourd’hui, le combat c’est le virus. L’autre combat, qui joue une Coupe d’Europe? C’est stupide! La personne qui ne souhaite pas rester dans le cadre de cette ligne viendra me voir car je trouve ça assez ridicule, stupide, maladroit et pas adapté à ce que qui se passe aujourd’hui sur le terrain."

 


 

Aulas et "l'inspiration" Depay

Maxifoot.fr

En bon capitaine, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais Memphis Depay (26 ans, 18 matchs et 14 buts toutes compétitions cette saison) a pris du temps de sa rééducation pour rendre visite à ses coéquipiers jeudi, après une séance d’entraînement au Groupama Stadium. Une belle initiative, qui a particulièrement réjoui le président des Gones Jean-Michel Aulas.

"Memphis, quel bonheur de te voir au sein de ta maison, le Groupama Stadium. Tu as l’air en pleine forme. Nous sommes tellement heureux de te voir avec nous ! Tu es l’inspiration de l’OL, de l’institution, notre ambition d’être parmi les meilleurs en Europe avec notre leader", s’est enflammé le dirigeant sur Twitter ce samedi.

Une véritable déclaration d’amour, qui n’échappera pas au Néerlandais, éloigné des terrains depuis décembre et une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche.

 


 

Le onze de rêve de Dubois, les anti-PSG vont tousser

Foot01.com

Sur le compte Twitter de l’Olympique Lyonnais, Léo Dubois a composé son onze de rêve. Une équipe plutôt étonnante en raison de son accent parisien…

En tant que cadre de l’Olympique Lyonnais, Léo Dubois aurait pu composer un onze de rêve en privilégiant d’anciens Gones. Mais ce n’est visiblement pas le genre de la maison. Au risque de fâcher certains supporters du club rhodanien, le latéral droit a choisi son équipe en toute objectivité, et sans hésiter à aligner des joueurs passés ou toujours sous contrat avec le Paris Saint-Germain. Une tendance aperçue dès le poste de dernier rempart offert à Gianluigi Buffon. « Un très grand gardien qui a gagné des trophées. Pour moi, il a été le meilleur gardien », a expliqué Dubois, qui a également cité le latéral droit Daniel Alves.

« Il a gagné des trophées, il a duré, il a été un élément principal des victoires du Barça », a-t-il rappelé, avant d’offrir une place au milieu Lassana Diarra, « l'un des meilleurs numéros 6 de l'histoire » selon lui. Mais aussi à l’une des stars actuelles du PSG, Marco Verratti. « J'aime ce qu'il propose sur le terrain, sa faculté à jouer, à toujours gagner, à être présent, c'est ce que j'aime bien », a reconnu l’ancien Nantais. Enfin, l’international tricolore a placé Kylian Mbappé sur la gauche de son trio d’attaque puisque l’ex-Monégasque fait partie des « trois meilleurs attaquants au monde ».

Le onze de rêve de Dubois : Buffon - Dani Alves, Ramos, Varane, Marcelo - Diarra, Verratti - Messi, Zidane, Mbappé - Cristiano Ronaldo.

 


 

Vers un exode des Lyonnais l'été prochain ?

Foot-sur7.fr

Après un mercato d’hiver assez agité, l’OL devrait encore faire parler de lui l’été prochain. Mais cette fois, Lyon pourrait perdre plusieurs élements s’il ne finissait pas sur le podium.

Actuel 5e de Ligue 1, l’OL compte 10 points de retard sur le Stade Rennais (3e). Alors que la saison tend à sa fin, il paraît difficile de voir Lyon terminer sur le podium au terme de l’exercice actuel. Pour Dominique Grimaud, l’Olympique Lyonnais risque de perdre son attractivité au prochain mercato. Pire, le journaliste voit le club perdre pas mal d’éléments.

Dominique Grimaud estime en effet que plusieurs joueurs pourraient quitter l’OL. Notamment si les Gones ne parvenaient pas à décrocher un billet pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. « Sans la Ligue des Champions, Lyon subitement devient moins attractif. Aouar, Memphis, Dembélé, Guimaraes…il va falloir les garder », a-t-il fait savoir sur la chaîne de L’Equipe.

Outre Bruno Guimaraes, le reste des joueurs cités par Dominique Grimaud sont susceptibles de quitter l’OL. Meilleur buteur du club cette saison, Moussa Dembélé semble promis à la Premier League. S’agissant d’ Houssem Aouar, Jean-Michel Aulas a déjà fait savoir qu’il lâcherait son crack contre un joli chèque. Le président de Lyon espère voir son milieu de terrain porter les couleurs de la Juventus.

Quant à Memphis Depay, bien qu’actuellement blessé, le Néerlandais ne manque pas de prétendant. Il entre même dans la dernière année de son contrat l’été prochain.

 


 

Gouiri comparé à Benzema ? C'est un vrai rêve

Foot01.com

Amine Gouiri est l'un des nombreux talents issus du centre de formation de Lyon. Alors quand on évoque avec lui Karim Benzema, il a des étoiles dans yeux.

Du haut de ses 20 ans, Amine Gouiri est dans la lignée des attaquant formés à l’Olympique Lyonnais où Karim Benzema est devenu l’exemple à suivre. Même si le natif de Bourgoin-Jallieu a connu toutes les sélections françaises chez les jeunes, sa carrière a du mal à exploser au plus haut niveau. Cette saison, s’il a été trois fois dans le groupe de Rudi Garcia, Amine Gouiri n’a joué qu’à une seule occasion en Ligue 1 cette année et c’était à peine quelques minutes en remplacement de Moussa Dembélé dans le temps additionnel lors de la victoire à Metz (0-2). C’est surtout en Youth League et en N2 que l’attaquant de l’OL a brillé avec notamment six buts marqués en l’espace de quelques jours mi-février face à Saragosse et contre Moulins Yzeure

Dans les colonnes de Lyon People, et répondant à Barth Ruzza, Amine Gouiri avoue que voir son nom être associé à celui de Karim Benzema était forcément un privilège, et il en profite pour lancer un appel à l’attaquant français du Real Madrid.  « Ça fait quoi d’être comparé à Benzema ? Forcément ça fait plaisir ! Tu te rends compte ?! Si je peux faire une carrière comme la sienne, donne-moi le papier et je signe tout de suite, explique l’avant-centre de l’Olympique Lyonnais, qui a un petit message pour Karim Benzema. Pourquoi ne reviens-tu pas à l’OL ? Si ce n’est pas possible en tant que joueur, reviens au moins pour coacher les attaquants ! ». KB9 est prévenu, à Lyon on l’attend avec impatience, même si à priori il a prolongé son contrat avec le Real Madrid d’un an.

 


 

Ce titre de presse presque insultant à l’encontre d'Aulas

Butfoobtallclub.fr

Le quotidien L’Equipe est revenu sur la polémique liée aux propos de Jean-Michel Aulas (OL) sur une saison blanche, avec un titre limite outrancier.

Dans son édition du jour, L’Equipe consacre plusieurs pages aux remous provoqués par la déclaration de Jean-Michel Aulas dans Le Monde, dans laquelle il suggérait que 2019/20 pourrait être une saison blanche. Une proposition qui a provoqué un tollé puisqu’elle permettrait à l’OL de rejouer la Champions League en 2020/21 alors que les Gones sont bien mal partis pour le moment.

Pour son article principal concernant cette polémique, L’Equipe titre « Aulas ose tout ». Et quand on connaît le contentieux entre le président de l’OL et le quotidien sportif, cela n’a rien d’anodin. En effet, ce titre fait référence à une formule choc du film Les Tontons Flingueurs de Michel Audiard, sorti en 1963 : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ».

Et l’article, signé Vincent Duluc, un journaliste régulièrement attaqué par « JMA » sur Twitter, démarre fort : « Depuis bientôt trente-trois ans qu’il préside l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a toujours défendu les intérêts de son club, au risque de l’impopularité, de l’incompréhension ou même du ridicule. Il est bien possible que sa position sur l’annulation de la saison 2019/20 de Ligue 1 coche les trois cases ». Pour sûr, cela ne restera pas sans réponse !

 


 

Rennes écoeuré par les propos d'Aulas

Foot01.com

Le président de Rennes, troisième de L1, n'a pas apprécié les propos de JM Aulas et estime que le classement actuel est celui qui devra prévaloir en cas d'annulation du championnat.

Quelques heures après l’annonce par la LFP de la mise à l’arrêt du championnat de Ligue 1 à cause de l’épidémie de coronavirus, Jean-Michel Aulas a mis le feu chez les dirigeants des autres clubs. En estimant que si la saison ne devait pas reprendre, alors il faudrait repartir sur le classement de l’an passé, ce qui permettrait à l’OL d’avoir un ticket en Ligue des champions, le président de Lyon savait qu’il allait faire réagir. Et 24 heures, c’est du côté de Rennes que le ton est monté. Pour Jacques Delanoë, dont le club est actuellement troisième de L1 et donc qualifié virtuellement pour la prochaine C1, la déclaration de son homologue lyonnais est inadmissible.

« Personnellement je trouve cette déclaration de M. Aulas indécente. Si par malheur le championnat devait s'arrêter définitivement, il me semblerait sportivement équitable que le classement soit entériné au soir de la dernière journée jouée (à date, 75% du championnat ont déjà été effectués, on est donc bien loin d'une saison blanche...). En tout état de cause il me semble également que cette décision appartient de manière collégiale à l'ensemble des compétiteurs », a indiqué, dans un communiqué, l’actuel patron du Stade Rennais.

 


 

L’entraîneur de Nîmes fustige à son tour Jean-Michel Aulas

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de Nîmes, Bernard Blaquart, qui aurait pourtant intérêt à ce que la saison soit blanche, a critiqué la proposition du président de l’OL.

C’est assez rare pour être signalé : Jean-Michel Aulas fait l’unanimité contre lui dans le football français ! Sa proposition de considérer la saison en cours comme blanche n’a trouvé aucun écho positif. Même chez ceux qui, pourtant, auraient tout intérêt à vouloir que l’exercice en cours soit purement et simplement annulé.

Le Nîmes Olympique est ainsi en position de barragiste. Pourtant, son entraîneur, Bernard Blaquart, refuse de suivre le patron de l’OL : « C’est une déclaration qui n’a pas lieu d’être en ce moment. Aujourd’hui, le championnat a environ 45 jours pour redémarrer et finir fin juin. Donc, c’est malvenu. Et prématuré. Ce n’est pas la priorité aujourd’hui, je pense ».

« À chaque jour suffit sa peine dans la situation actuelle. Et sinon, sur ce sujet, bien évidemment qu’il faut tout faire pour aller au bout du championnat, pour l’équité. La question ne se pose même pas. Les intérêts personnels, on verra plus tard. »

 


 

Déclarations d'Aulas : Communiqué du club

OL.fr

Suite au déferlement médiatique de ces dernières heures, autour d’une question sortie de son contexte et qui a été posée par le journal Le Monde à Jean-Michel Aulas, l’Olympique Lyonnais tient à préciser que cette question était uniquement une hypothèse dans le cas précis où le championnat et la saison de L1 ne pourraient pas aller à leur terme.

Si jamais cette situation devait se présenter, c’est à l’ensemble de la famille du football français de se réunir pour décider de la meilleure décision à prendre en fonction des jurisprudences en la matière (il ne viendrait à personne l’idée, si le deuxième tour des élections ne pouvait se tenir, de se baser uniquement sur le résultat du premier tour pour valider les élus). Il y aura effectivement un certain nombre de décisions légales qui rentreront en ligne de compte, et qui devront être conformes avec l’intérêt général et les règlements de la Ligue de Football Professionnel et la Fédération Française de Football. Il sera alors temps de regarder avec sang-froid, si ce scénario se présente, qu’elles seront les conséquences pour les uns et les autres. Comme souvent, Jean-Michel Aulas a pris le temps de disséquer à l’avance l’ampleur de la situation, de la même manière qu’il l’avait fait dès jeudi soir, vis-à-vis du président de la Ligue et de celui de la Fédération pour proposer, dans l’intérêt général de se préoccuper avant tout de la santé des joueurs et de tous les acteurs de la compétition, et de substituer au huis clos qu’a décidé la Ligue, un arrêt jusqu’à nouvel ordre avec effet immédiat des matchs, plutôt que de poursuivre ce qu’avait décidé la Ligue.

Les propositions de l’UEFA, qui organise mardi des concertations cruciales sur ce qu’il va advenir des compétitions européennes, seront décisives. Il est aussi important de se poser la question concernant toutes les compétitions internationales qui sont organisées sous l’égide de la FIFA mais aussi des fédérations continentales avec en point de mire les Jeux Olympiques, prévus cet été, tout en respectant et prenant en compte le droit élémentaire au repos et aux vacances pour les joueurs, comme l’a d’ailleurs rappelé la FifPro.

Contrairement à ce que veulent bien dire les apprentis sorciers d’un football de coulisses malsain, l’Olympique Lyonnais milite bien évidemment pour que la saison puisse aller à son terme ; et ne pas reproduire ses propos clairs et précis, induit aussi une position subjective qui est très loin de la réalité ce qui implique l’écriture de ce communiqué officiel.

D’ailleurs, l’OL qui est toujours en course pour une place européenne en Ligue 1, a également une autre opportunité de se qualifier pour une coupe d’Europe avec la finale de la Coupe de Ligue à disputer face au PSG. L’OL est également toujours en lice en huitième de finale de la Ligue des Champions après son succès 1-0 face à la Juventus lors du match aller et le retour encore à jouer. De même, la situation nouvelle de plusieurs clubs ,en France comme à l’étranger, atteints par le coronavirus et la mise en quarantaine de leur effectif qui pourrait continuer de se développer rapidement montre bien que la question est de savoir ce qui va se passer pour toutes le compétitions de football pour cette année exceptionnelle, ce qui engendre la peur, l’angoisse et une situation non seulement de santé mais aussi économique, qui peut être dramatique pour l’ensemble du football mais aussi pour les autres sports collectifs professionnels.

Certains donneurs de leçons, ont voulu utiliser et détourner des propos à leur profit, dans un contexte basé sur le reproche et la polémique, ce qui n’a jamais été le sens de l’interview publiée dans le Monde. Paradoxalement, on voit bien que les plus virulents, à la limite de la diffamation, sont ceux qui ont voulu s’approprier ce qu’ils reprochaient à Jean-Michel Aulas, et ce qui est plus inquiétant, avec peut-être la complicité des institutions, qui ne devraient avoir de cesse d’analyser avec sang-froid la situation qui empire de jour en jour, et qui ne peut pas permettre à l’instant « T » d’avoir une vision réaliste des décisions objectives qu’il faudra prendre.

Face à cette situation inédite, l’urgence est aujourd’hui de freiner l’épidémie, de protéger les plus vulnérables, d’éviter les déplacements, et d’aider par tous les moyens les plus défavorisés, peut-être en participant à l’effort de solidarité face à cette pandémie, dans un pays où nous devrions tous être derrière les acteurs de la santé (infirmiers, médecins, centres de réanimations, hôpitaux…) qui participent à freiner ce fléau, dans l’intérêt général de la société.

Merci à tous ceux qui ont tenté de diaboliser les propos tronqués et déformés de Jean-Michel Aulas d’avoir l’éthique et l’honnêteté de reproduire intégralement les propos ci-dessus.

 


 

Ménès tente de raisonner Aulas

Maxifoot.fr

Jean-Michel Aulas ne s’arrête plus. Sévèrement critiqué pour sa proposition de saison blanche qui profiterait à l’Olympique Lyonnais, le président rhodanien multiplie les tweets pour se justifier. Ou pour tacler Jacques-Henri Eyraud.

Ce dimanche, le dirigeant des Gones a en effet rappelé l’idée de son homologue marseillais qui imaginait des buts comptent double. De quoi lasser Pierre Ménès. "Jean-Michel, vous allez nous faire un best of en plus. Concentrons-nous sur des choses plus graves", a répondu le consultant, plus inquiet pour la crise sanitaire que pour le classement en cas d'arrêt de la saison.

 

 

 

 

 

Last modified on dimanche, 15 mars 2020 19:40