L'actu du Jeudi 19 Mars

L'actu du Jeudi 19 Mars

Thiago Mendes n’est pas le seul joueur à avoir quitté Lyon

Butfootballclub.fr

Si Thiago Mendes est retourné au Brésil, le milieu n’est pas le seul joueur de l’OL à avoir fui Lyon et le coronavirus. Kenny Tete serait aux Pays-Bas…

Pour faire face à cette période de confinement, l’Olympique Lyonnais a imposé des règles strictes à ses joueurs en chômage technique. Alors que certains étrangers – notamment les Sud-américains – songeaient à rentrer dans leur pays, le club s’est opposé à cette idée, imposant à ses joueurs de rester sur Lyon et travailler à domicile.

Si Thiago Mendes a transgressé cette règle en retournant au Brésil auprès de sa famille, ce ne serait pas le seul. Invité à parler de son confinement sur « RMC » mercredi soir, Anthony Lopes a vendu la mèche pour un deuxième joueur : « Je suis chez moi dans l’agglomération lyonnaise. On a quand même des règles assez strictes. Cela se passe bien, ce n’est que le début. Thiago Mendes est parti, les autres non, je crois que Kenny Tete est à Amsterdam avec sa famille mais le reste est sur Lyon ».

Si comme Mendes, le Néerlandais pourrait faire l’objet de quelques remontrances pour sa décision, le latéral droit risque surtout d’être mis en quarantaine pour quinze jours à son retour dans l’Hexagone pour mesure sanitaire…

 


 

Le message de Bruno Guimarães face au coronavirus

Le10sport.com

En plein confinement, Bruno Guimarães a tenu à donner de ses nouvelles, mais également à faire passer un message concernant l'épidémie de coronavirus.

A l'image d'autres footballeurs, Bruno Guimarães profite du confinement imposé par Emmanuel Macron pour faire passer des messages concernant le coronavirus. Sur les réseaux sociaux, le Brésilien donne donc de ses nouvelles. « Salut tout le monde, tout va bien ? J’espère que oui. On traverse une période compliquée, ici, en France. On est confiné, en quarantaine pour quinze jours. Aéroports, frontières... tout est fermé. Ici, pour sortir de la maison, il faut remplir un papier émis par le gouvernement, raconte-t-il, à l’attention aussi de ses compatriotes. Il faut indiquer à quelle heure on part, à quelle heure on va rentrer. On ne peut sortir que pour faire ses courses, aller à la pharmacie... Ils ne laissent entrer qu’une personne à la fois. C’est une situation très contrariante, pour moi, comme pour tous. C’est difficile. En attendant, on reste à la maison. On regarde Netflix, on joue aux jeux vidéos, énumère-t-il. J’espère que tout se normalisera, le plus rapidement possible. Je pense à vous, mes supporters. Comme le président français l’a dit : "C’est une guerre", mais dans cette guerre, on ne peut aller dans les rues pour aider. Ce qu’on peut faire, c’est rester à la maison et prier pour que tout se redevienne normal le plus vite possible. Le club nous a donné des programmes d’entraînement pour qu’on se maintienne en forme : abdos, flexions, courses... En dehors de ça, on doit rester confiné à la maison. Je vous embrasse », confie le milieu de terrain de l'OL dans des propos rapportés par RMC Sport.

 


 

Folle de Lyon, la Juve cible un 3e Gone au mercato

Foot01.com

Fan des jeunes talents de l’Olympique Lyonnais, la Juventus Turin ne s’intéresse pas qu’à Houssem Aouar et Rayan Cherki. Un troisième Gone plaît également à la Vieille Dame.

Difficile de dire si le huitième de finale aller de la Ligue des Champions y est pour quelque chose. En tout cas, la Juventus Turin apprécie beaucoup certains joueurs de l’Olympique Lyonnais. A commencer par Houssem Aouar dont le prix serait déjà fixé. En effet, le Corriere dello Sport confirme le montant de 70 millions d’euros réclamé pour le milieu de terrain polyvalent. Et apparemment, ce prix n’a pas l’air de refroidir les Bianconeri. Ces derniers comptent sur les bonnes relations entre les présidents Andrea Agnelli et Jean-Michel Aulas, lequel avait publiquement ouvert la porte à la Juve sur ce dossier.

A noter que dans son article, le quotidien sportif confirme aussi l’intérêt de la Vieille Dame pour Rayan Cherki, même si l’on imagine mal le club rhodanien lâcher son milieu offensif de 16 ans aussi rapidement. A priori, la Juventus Turin aura beaucoup plus de chances de parvenir à ses fins sur le troisième dossier lyonnais évoqué. Toujours selon la même source, le champion d’Italie suit aussi les performances d’Amine Gouiri, que nos confrères osent comparer à Karim Benzema. Pourtant, l’attaquant de 20 ans ne réalisait pas une énorme saison avant l’interruption. Ses cinq apparitions toutes compétitions confondues n’ont pas convaincu l’entraîneur Rudi Garcia. La Juve tenterait donc un sacré pari.

 


 

L'Olympique Lyonnais mis au chômage partiel !

Foot01.com

En réaction à la mise en sommeil des championnats de football, l'Olympique Lyonnais a officialisé mercredi soir la mise au chômage partiel du personnel sportif.

Les clubs français sont contraints de prendre des décisions rapides après la mise en pause du championnat de Ligue 1 chez les hommes et chez les femmes, et l'OL a décidé de passer à l'action sans trop attendre. « Compte tenu des mesures prises par les autorités pour lutter contre la propagation du Covid-19, qui ont entraîné la suspension de toutes les compétitions et entraînements, l’Olympique Lyonnais, à l’instar d’autres clubs de Ligue 1, informe avoir mis l’ensemble de son personnel sportif en chômage partiel jusqu’à nouvel ordre. L’Olympique Lyonnais précise, par ailleurs, avoir mis une partie de ses salariés administratifs en chômage partiel. Les autres collaborateurs ont été placés en « télétravail » et pour ceux dont la présence physique est nécessaire à la poursuite de leur activité, ils continuent d’opérer sur le site du Groupama Stadium dans le respect des mesures strictes de prévention contre le coronavirus », indique le club de Jean-Michel Aulas dans un communiqué.

 


 

L'OL va devoir trancher pour le Groupama Stadium entre foot et concerts

RMC.fr

Une éventuelle reprise de la Ligue 1 avec des matchs au mois de juin pourrait avoir une conséquence inattendue pour le Groupama Stadium. L'OL va devoir trouver une solution pour jouer dans son stade alors que plusieurs concerts y sont également prévus dans les mois à venir.

Suspendue jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie de coronavirus, la Ligue 1 pourrait se disputer pendant le mois de juin. Le report de l'Euro à l'été 2021 a donné la priorité aux championnats nationaux qui devraient ainsi aller à leur terme.

Pendant que la France est toujours en situation de confinement, la LFP travaille déjà à une reprise potentielle de la saison. Et pour plusieurs clubs cela pourrait bien donner lieu à de nouveaux casse-têtes.

Six matchs et sept  concerts à Lyon

L'OL en particulier va devoir trouver une solution pour le Groupama Stadium. Propriétaire de son stade, le club rhodanien a prévu d'y accueillir plusieurs concerts au mois de juin, dont ceux de Paul Mc Cartney et Patrick Bruel. Si le foot et la musique auraient pu cohabiter sans encombre, le coronavirus a tout chamboulé.

Avec six matchs de L1 à domicile, plus un éventuel quart de finale de Ligue des champions, le calendrier de l'enceinte lyonnaise s'annonce déjà chargé, rien qu'avec les obligations de l'OL. Problème, entre le 5 juin et le 10 juillet, le Groupama Stadium doit également accueillir sept concerts dont quatre affichent déjà complet selon le journal Le Progrès. Une situation qui complique la donne puisque l'autre stade de la ville, Gerland, est désormais utilisé par le club du LOU qui devra aussi terminer la saison de Top 14.

L'OL en attente

Le président Jean-Michel Aulas va devoir trancher entre le sportif et les activités annexes de son stade et les recettes potentielles (favorables à l'OL) pourraient faire pencher la balance en faveur du football.

Aucune décision ne devrait être officialisée avant de connaître le plan d'action de la LFP... et surtout, avant la fin de cette épidémie de coronavirus qui bouleverse le calendrier des clubs de Ligue 1. Outre l'OL, plusieurs autres équipes de l'élite risquent de connaître la même problématique. L'OM, Bordeaux, le LOSC ou encore l'OGC Nice se retrouvent dans une situation similaire.

 


 

Vidéo : les joueurs lyonnais font le #StayAtHomeChallenge

Twitter

 


 

OL Fondation : 300 000 euros contre le Coronavirus

OL.fr

L’Olympique Lyonnais a souhaité apporter son soutien à tout ce qui est mis en œuvre pour lutter contre cette pandémie qui frappe aujourd’hui la France.

Après concertation avec les plus éminents spécialistes ainsi que la Préfecture du Rhône, le club a défini les modalités de sa contribution pour répondre de la façon la plus pragmatique possible aux besoins les plus urgents, en particulier dans notre région Auvergne-Rhône-Alpes.
 
L’Olympique Lyonnais a ainsi décidé par l’intermédiaire de sa Fondation, d’affecter immédiatement à la gestion de cette crise une somme globale de 300 000 euros qui sera répartie sur deux axes essentiels :
 
- 100 000 euros pour financer via la Fondation Hospices Civils de Lyon (HCL), les deux projets de recherche clinique menés par les équipes de médecins chercheurs des Hospices Civils de Lyon,
 
- 200 000 euros pour répondre aux besoins d’urgence de notre territoire (matériel et équipements pour l’Hôpital, aide aux plus démunis).
 
Les responsables d’OL Fondation ont pris dès aujourd’hui directement contact, d’une part avec la Fondation HCL pour les informer de ce don, d’autre part avec la Préfecture pour identifier les besoins prioritaires du territoire auxquels la Fondation pourra consacrer son aide.

L’Olympique Lyonnais rappelle l’impérieuse nécessité de respecter toutes les directives édictées pour limiter au mieux la propagation de ce virus et il apporte son soutien à l’ensemble du personnel de santé qu’il souhaite aider comme il en a besoin.

 

 

Last modified on jeudi, 19 mars 2020 20:35