L'actu du Vendredi 15 Mai

L'actu du Vendredi 15 Mai

Aulas veut les noms des présidents qui auraient fait pression sur le gouvernement

RMC.fr

Jean-Michel Aulas s'est exprimé sur Twitter pour déplorer un lobbying de présidents de Ligue 1, qui auraient oeuvré pour obtenir l'arrêt du football français auprès du gouvernement.

Un lobbying qui n'est pas du goût de Jean-Michel Aulas. Dans un tweet publié ce jeudi soir, le président de l'OL a demandé à connaître le nom des présidents de Ligue 1 "qui appelaient régulièrement les conseillers à l'Élysée, à Matignon et au ministère des Sports pour arrêter le championnat".

Un message qui fait écho à des informations de L'Équipe, affirmant que des dirigeants avaient contacté l'exécutif pour obtenir l'arrêt prématuré et définitif de la saison 2019-2020.

La Ligue de football professionnel avait décidé fin avril de mettre un terme à la saison de championnat, après le choix du gouvernement d'interdire la tenue de matchs de football professionnel d'ici la fin du mois de juillet.

Le ministère des Sports avait ensuite précisé que des matchs à huis clos pouvaient avoir lieu en août, en cas d'évolution positive de la pandémie de Covid-19 et dans le respect de l'interdiction des événements rassemblant plus de 5.000 personnes.


Aulas omniprésent


Depuis l'officialisation du classement définitif de Ligue 1, qui prive l'Olympique Lyonnais d'une qualification européenne via le championnat, Jean-Michel Aulas occupe le terrain médiatique pour déplorer cette décision et demander un retour en arrière. L'influent président considère qu'il était possible de terminer la saison 2019-2020 au-delà du mois de juillet, que ce soit dans sa forme initiale ou dans une autre configuration. Il avait, en ce sens, proposé la tenue de playoffs pour les qualifications européennes et les relégations.

Pour joindre les actes à la parole, des recours ont été entamés par le club rhodanien. Jean-Michel Aulas a également écrit à des élus parlementaires pour leur demander du soutien, face à l'exécutif.

 


 

Quatre clubs français tentent de créer un tournoi au Qatar en juillet prochain !

Footmercato.net

Face à l'arrêt de la Ligue 1, pénalisés financièrement et sportivement, quatre clubs français, dont l'OL et le PSG, travaillent sur la création d'un tournoi en juillet prochain au Qatar !

Entre les dirigeants du football français, les relations se sont fortement tendues ces dernières semaines. L'impact de l'épidémie du coronavirus sur les finances, la décision du gouvernement d'arrêter la saison suivie par celle de la LFP, les nombreuses contestations venant des grands perdants, la cacophonie règne. Mais certains essaient malgré tout de rester constructifs en proposant de nouvelles idées. Pas celle de pousser pour une annulation de la décision et un retour de la Ligue 1, mais un tournoi entre quelques équipes au cœur de l'été.

En effet, selon les informations de RTL, quatre clubs français travaillent sur l'instauration d'un tournoi qui aurait lieu au Qatar, à Doha, en juillet prochain. Ces quatre clubs sont le Paris Saint-Germain, l'Olympique Lyonnais, le LOSC et l'AS Saint-Etienne. Pour les deux premiers, il s'agirait principalement de préparer leurs équipes respectives au retour de la Ligue des Champions, dont la suite de la compétition devrait se jouer durant le mois d'août. Sans championnat et sans préparation physique supérieure à des entraînements, les deux clubs iraient à l'abattoir...

Peu touché par l'épidémie, le Qatar pourrait ainsi accueillir ces quatre clubs, même si l'entrée du territoire est pour l'instant interdite aux étrangers. Chose qui pourrait changer au cours des prochaines semaines. Cela serait aussi l'occasion de réchauffer les relations entre les présidents de clubs, principalement entre Jean-Michel Aulas et les trois autres, Nasser Al-Khelaïfi, Bernard Caïazzo et Gérard Lopez. Lille et l'ASSE pourraient de leur côté préparer efficacement le retour de la Ligue 1 (le début de la saison 2020-2021 est espéré pour fin août), et de la Ligue Europa pour le LOSC, 4e du dernier championnat. Parviendront-ils à s'entendre pour mettre en place ce tournoi inédit ? Réponse dans les prochains jours.

 


 

La Juve pense à Depay

Maxifoot.fr

En vue d’un possible départ de Gonzalo Higuain lors du prochain mercato estival (voir ici), la Juventus Turin se cherche un nouvel attaquant et apprécie le capitaine de l’Olympique Lyonnais Memphis Depay (26 ans, 18 matchs et 14 buts toutes compétitions cette saison), révèle le média italien Calciomercato.

La polyvalence du Néerlandais, capable d’occuper toutes les places aux avant-postes, séduirait les Bianconeri. Sur le papier, l'ancien Mancunien, sous contrat jusqu’en juin 2021, semble accessible puisqu’il ne sera pas retenu par les Gones cet été sans une prolongation. De plus, l’OL, pour l’instant, ne disputera aucune compétition européenne la saison prochaine et Depay pourrait donc demander son départ.

Pour maximiser ses chances dans ce dossier, la Vieille Dame pourrait tenter un échange avec le défenseur central Merih Demiral, ciblé par les Lyonnais (voir ici). Pour l’heure, une telle option ne semble pas prioritaire pour autant dans le Piémont.

 


 

Arrêter la saison de Ligue 1, « une décision prématurée », pour Aleksander Ceferin (UEFA)

Lequipe.fr

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, a jugé « prématurée » la décision d'arrêter définitivement la saison de Ligue 1 en raison de la pandémie de coronavirus, ce jeudi.

Voilà une déclaration qui va encore faire beaucoup parler et surtout apporter de l'eau au moulin de Jean-Michel Aulas... Alors que le président lyonnais se bat depuis l'annonce de l'arrêt définitif de la saison de Ligue 1 pour tenter d'inverser ce scénario catastrophe pour son club, pas qualifié pour les coupes européennes (*), le patron de l'UEFA, Aleksander Ceferin, est allé dans son sens, ce jeudi, estimant que le choix du gouvernement français de pas autoriser la reprise de la compétition était trop hâtif.

« Pour nous, la chose importante est de savoir qui est champion, deuxième, troisième et quatrième. Mon avis sur le fait d'annuler la saison si tôt, ce n'est pas une chose idéale parce que beaucoup ont prouvé qu'on pouvait jouer, à l'exception de quelques championnats. Mais il revient au gouvernement de dire ce que les clubs peuvent faire. [...] Pour moi, cette décision est prématurée, a affirmé le président de la Confédération européenne sur beIN Sports. Cela ne touche pas l'UEFA. [...] Je respecte cette décision, pour laquelle nous n'avons pas été sollicités parce qu'elle a été prise par différents organes en France. »


« Je ne vois pas pour quelles raisons les autorités françaises interdiraient un match sans spectateurs (en Ligue des champions) »


Ceferin a aussi évoqué la suite de la saison européenne et notamment la fin de la Ligue des champions, pour laquelle Lyon et le PSG sont toujours en course. « Je ne vois pas pour quelles raisons les autorités françaises interdiraient un match sans spectateurs, a-t-il ajouté, en référence aux prochaines échéances qui restent à programmer, mais nous verrons bien. Cela n'est pas de mon ressort. » La C1 pourrait reprendre en août, l'OL ayant encore son huitième de finale retour à disputer contre la Juventus (victoire 1-0 à l'aller) et Paris étant déjà qualifié pour les quarts.

(*) L'OL serait qualifié en Ligue Europa s'il remporte la finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG.

 


 

Et si Klopp doublait Leonardo pour un grand nom de Ligue 1 ?

Le10sport.com

Directeur sportif du PSG, Leonardo penserait à Houssem Aouar pour renforcer le milieu de terrain de l’effectif parisien cet été. Entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp compterait chambouler les plans du champion de France.

Avec l’arrêt du championnat, l’OL a terminé à la septième place du classement de Ligue 1. Son absence en Europe la saison prochaine va causer de grosses pertes dans les caisses du club. Ainsi, afin de rééquilibrer les comptes, les joueurs disposant des plus grosses valeurs marchandes devraient être vendus à l’intersaison. Houssem Aouar fait partie de cette catégorie et ne manque pas de courtisans. Hormis l’intérêt du PSG, que le 10sport.com vous dévoilait en exclusivité en janvier dernier, Manchester City, la Juventus ainsi que Liverpool seraient sur les rangs pour accueillir le maître à jouer de l’OL lors du prochain mercato.


Liverpool dans le coup pour Aouar et prêt à rafler la mise


D’après les informations divulguées par le Corriere dello Sport, Liverpool ne serait pas présent dans le dossier Aouar pour simplement faire de la figuration. En effet, l’entraîneur des Reds, à savoir Jürgen Klopp, tiendrait en très haute estime le milieu relayeur de l’OL et voudrait le compter dans les rangs de son effectif la saison prochaine. Klopp apprécierait particulièrement son profil polyvalent, et au vu des infimes dépenses de Liverpool lors des deux dernières sessions des transferts et du titre de champion d’Angleterre qui se profile, les Reds devraient avoir de gros moyens lors du mercato.

 


 

En arrêtant la Ligue 1, le gouvernement français a voulu faire du football un "symbole"

Eurosport.fr

LIGUE 1 - Une enquête publiée vendredi par nos confrères de L'Equipe dévoile les raisons profondes de l'arrêt de la saison de football en France décidée par le gouvernement le 28 avril dernier. Si l'argument sanitaire a évidemment pesé de tout son poids, l'idée des autorités était aussi de faire du football un exemple.

La France fera-t-elle jusqu'au bout figure d'exception parmi les cinq grands championnats cette saison ? A l'heure actuelle, la Ligue 1 est en tout cas seule à avoir officiellement clôturé sa saison, une décision prise par la LFP (Ligue de football professionnel) sous la contrainte du gouvernement le 28 avril dernier. Alors que la Bundesliga reprendra son cours ce week-end, la Liga, la Serie A et la Premier League comptent bien faire de même en juin. Si l'incertitude liée à la pandémie de coronavirus pourrait mettre à mal leurs plans, la position française n'a pas été déterminée seulement par l'argument sanitaire selon une enquête de L'Equipe publiée vendredi.

Comme souvent ces dernières années, le football a été en partie utilisé pour faire passer un message politique. "On ne nie pas le fait qu'il y a une dimension symbolique forte dans cette décision. Nous avions à expliquer à tous les Français qu'ils allaient être contraints de faire un certain nombre d'efforts, nous voulions les sensibiliser sur la gravité de la situation. Dans ce cadre-là, nous voulions éviter que les gens puissent avoir l'impression, au travers de la tenue de matches de football, qu'il n'y aurait pas trop de risques", a indiqué une source proche de l'Elysée au quotidien sportif.

Alors que certains clubs comme l'Olympique Lyonnais ou Amiens se sont insurgés contre la décision de la LFP et ont même saisi la justice en recours, cette information pourrait constituer un nouvel argument de poids pour ceux qui s'estiment lésés financièrement et sportivement. Entrée dans la première phase de son déconfinement lundi, la France aurait peut-être pu envisager de terminer la saison en cours à huis clos pour limiter les risques de contamination. Mais seul l'avenir dira si le gouvernement a eu raison ou non de prendre les devants.

 


 

Un second Lyonnais file au Stade Rennais

Butfootballclub.fr

Après Florian Maurice, qui a quitté l’OL pour rejoindre le Stade Rennais, Philippe Bizeul prend le même chemin. Il devient adjoint de Julien Stéphan.

C’est désormais une mode : quitter l’OL et rejoindre le Stade Rennais. Après Florian Maurice, qui a décidé de quitter Lyon et sa cellule recrutement pour devenir directeur sportif du SRFC (non officiel), voici que Philippe Bizeul, qui était entraîneur adjoint de l’équipe réserve de l’OL, prend à son tour la direction de la Bretagne.

L’information a été donnée ce matin par nos confrères du Progrès. Bizeul intégrera donc la staff de Julien Stéphan et remplacera Jean-Marc Kuentz, qui, lui, doit logiquement retrouver le Racing Club de Strasbourg.
A noter, enfin, que Philippe Bizeul a déjà l’expérience du football professionnel, lui qui était l’adjoint de Mickaël Landreau au FC Lorient.

 


 

La date de reprise de l'entraînement est connue

RMC.fr
 
L'OL a validé ce vendredi la date du retour des joueurs à l'entraînement de l'équipe professionnelle. Le groupe entraîné par Rudi Garcia démarrera sa préparation début juin.

Privé de compétition après l'arrêt de la Ligue 1, l'OL va désormais s'atteler à préparer la prochaine saison. Selon les informations de RMC Sport, le groupe rhodanien effectuera son retour à l'entraînement dans un peu plus de trois semaines. Le club lyonnais a décidé ce vendredi d'organiser sa reprise pour le 8 juin.


Une semaine de vacances est prévue avant la compétition


Une date volontairement tôt pour permettre aux joueurs de reprendre en douceur avant les prochaines échéances. Outre l'idée de participer à un tournoi au Qatar durant le mois de juillet, l'OL préparerait ainsi une éventuelle reprise de la Ligue des champions en août ainsi que le retour de la Ligue 1.

Les Lyonnais devraient tout de même bénéficier d’une semaine supplémentaire de congés entre la reprise de l’entraînement et celle de la compétition pour couper une préparation qui pourrait s’étirer sur deux mois. En attendant le retour à l'entraînement, l'OL doit également gérer certains dossiers concernant son staff, dont celui de Gregory Coupet, en fin de contrat au 30 juin. A Lyon, la reprise se précise.

 


 

Louza, un an et puis s'en va?

RMC.fr
 
Imran Louza a impressionné pour sa première saison en Ligue 1 avec le FC Nantes. Plusieurs clubs, en France et en Europe, suivent de près la situation du milieu offensif de 21 ans.

"Pour moi, c’est la révélation. En arrivant au FC Nantes, je ne le connaissais pas". Christian Gourcuff a résumé, il y a quelques semaines en conférence de presse, la première saison chez les professionnels d’Imran Louza. Un exercice bouclé avec 28 matchs (quatre buts et trois passes décisives) et récompensé par des premières sélections en équipe de France espoirs. Puis par un geste important des dirigeants nantais, qui lui ont offert une revalorisation salariale début 2020, sans étendre la durée de son contrat (juin 2024).

Après avoir fait l’objet d’une bataille entre agents pour essayer de récupérer le milieu de terrain, qui s'est engagé avec Mogi Bayat, c'est au tour des clubs d'entrer dans la course. La bonne saison d’Imran Louza a attiré l’œil de plusieurs recruteurs.

Ceux de l’AC Milan sont les premiers à avoir activé des contacts plus concrets. Sous l’impulsion de Ralf Rangnick, en négociations pour devenir le nouvel entraîneur des Lombards, le club italien a fait part de son intérêt. Il faudra désormais attendre de savoir si l’Allemand deviendra bien le technicien des Rossoneri et si la Serie A ira à son terme pour que les dirigeants décident de formuler une offre écrite.

Lyon surveille la situation

En renégociant le contrat d’Imran Louza en début d’année, le FC Nantes a cependant souhaité fermer la porte à un départ. Mais les connexions de Mogi Bayat avec la direction nantaise pourraient débloquer ce dossier. L’AC Milan devra, de toute manière, faire un effort financier. Il est difficile d’imaginer le joueur de 21 ans quitter sa ville natale pour moins de 10 millions d’euros cet été. Et avec la crise actuelle, c’est une somme devenue importante sur le marché. En France, l’Olympique Lyonnais reste attentif à la situation du Nantais. Juninho apprécie la polyvalence du milieu de terrain.

Louza prépare la reprise à Nantes

En attendant, Imran Louza se prépare à reprendre l’entraînement avec le FC Nantes, le 15 juin. Le Français profite de son temps libre pour s’investir socialement. Un souhait de longue date en passe de se concrétiser avec l’association Rêves. Imran Louza va devenir parrain de cette association qui permet aux enfants très gravement malades de réaliser leurs rêves. Ce que le Français a pu réaliser cette saison avec le FC Nantes.

 


 

Annoncé proche de l'OL, Bruno Cheyrou quitte ses fonctions au PSG

Footmercato.net

Simple coïncidence ou timing idoine ? Annoncé comme le futur successeur de Florian Maurice au sein de la cellule de recrutement de l'Olympique Lyonnais ces dernières semaines, Bruno Cheyrou vient de quitter ses fonctions au PSG. C'est le club qui vient de l'annoncer via un communiqué sur son site officiel.

Ce dernier était, depuis le 14 novembre 2017, le directeur sportif de la section féminine du Paris Saint-Germain. «Le club le remercie pour l’implication dont il a fait preuve au cours de l’exercice de ses missions et lui souhaite bon courage dans ses futurs challenges», peut-on lire. Et ceux-ci pourraient être connus rapidement.

 

 

 

Last modified on samedi, 16 mai 2020 00:45