L'actu du Samedi 16 Mai

L'actu du Samedi 16 Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL

Houllier dénonce un complot et conseil un recrutement européen

Football365.fr/Foot-sur7.fr

L’Olympique Lyonnais n’en démord pas. Après Jean-Michel Aulas, c’est Gérard Houiller, son conseiller, qui a vivement contesté le dénouement de cette saison 2019-20, arrêtée il y a deux semaines par la LFP.  Et si protester contre la décision du gouvernement et de la Ligue est une chose, imaginer un complet contre l’OL en est une autre. C’est pourtant le point de vue, clairement assumé, de l’ancien entraîneur lyonnais.


« Un plan pour éliminer l’OL »


« Il y a un axe entre l’OM et le PSG et il a frappé fort. Il s’est mis des alliés de son côté avec des arrangements entre amis et je pense que c’était surtout un complot, un plan pour éliminer l’OL, a expliqué Houiller sur OLTV, dans des propos relayés par L’Équipe. Ce sera étouffé car je dirai que l’État est présent et partie prenante. J’ai suivi toutes les conférences de presse d’Emmanuel Macron ou Édouard Philippe et on n’a jamais parlé de sport. Et comme par hasard, sur la dernière, on dit que le Championnat ne pourra pas reprendre. C’était la première fois que l’on parlait de sport. J’ai trouvé ça un peu bizarre. »


« On va au bout d’un championnat ou on considère qu’il est nul »


« J’ai trouvé cela très injuste. Un championnat ne s’arrête pas à la 3e, à la 19e ou à la 28e journée. On va au bout sinon on considère qu’il est nul et non avenu. J’ai dit sur une chaîne anglaise que nous avions pris une décision trop hâtive. Rien n’empêchait d’attendre trois semaines, ou fin mai, ou encore début juin, pour voir ce que l’on allait faire, a-t-il encore expliqué, en faisait référence aux autres championnats européens qui, pour la plupart, espèrent toujours reprendre. Ce qui se passe aujourd’hui est encourageant, peut-être que cela ne le sera plus dans trois semaines, donc nous aurions pu attendre. Si ça se passe bien en Allemagne ou en Angleterre à partir du mois de juin, vraiment nous aurons l’air ridicules. Nous aurons été la seule grande nation à avoir arrêté trop vite. »


Gérard Houllier exige des renforts à Lyon


Interrogé sur la télé de l’ OL, Gérard Houllier a défendu la position de Jean-Michel Aulas au sujet de la polémique sur la décision de l’arrêt de la Ligue 1. Pour ce qui est du recrutement, le bras droit du patron des Gones songe à la mise sur pied d’une nouvelle équipe. « Il faut profiter de ce moment pour rebâtir une équipe qui peut jouer la Champions League », a-t-il déclaré dans l’émission d’ OL Night System.

« C’est le moment de prendre des risques si malheureusement on ne joue pas de Coupe d’Europe la saison prochaine. L’ OL est une référence sur le plan européen. Quand on démarche un joueur, il est attiré, car le club lui donne une garantie de jouer l’Europe les années suivantes », a expliqué l’ancien entraineur de l’ OL ensuite.

Pour cet été, Gérard Houllier admet que « l’équipe de Rudi Garcia a besoin d’être renforcée ». Il ajoute que Lyon a « aussi peut-être besoin d’un renouveau et d’un nouvel élan, car il y a des fois des cycles ». Pour finir, le technicien de 72 ans n’a pas de doute « qu’il faudra avoir une équipe avec une envie différente », comparativement à celle de la saison dernière. Rappelons que l’OL a terminé 7e de Ligue 1 et est privé de Ligue des Champions en 2020-2021.


 


 

C'est officiel, Bruno Cheyrou quitte le PSG pour rejoindre l'OL

RMC.fr

Le PSG a officialisé ce vendredi le départ de Bruno Cheyrou, qui était à la tête de la section féminine.
 
C'était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel: Bruno Cheyrou quitte le PSG. Il était depuis novembre 2017 directeur sportif de la section féminine.

C'est un secret de polichinelle aussi, mais cette fois, ce n'est pas encore officiel, l'ancien international français de 42 ans (3 sélections), va prendre la tête de la cellule de recrutement de l'OL, en remplacement de Florian Maurice, en partance lui pour Rennes où il sera directeur sportif.

Et Bruno Cheyrou n'entend pas disputer un mercato d'observation, dans un club où l'été s'annonce chaud, entre l'incertitude Depay, la vente programmée d'Aouar et les offres pour Dembélé.

 


 

Lyon est très intéressé par le Sochalien Maxence Lacroix

Francefootball.fr

Auteur d'une saison très prometteuse avec Sochaux, le défenseur central Maxence Lacroix (20 ans) est dans le viseur de l'OL.

Déçu des performances de Joachim Andersen, recruté l'été dernier pour 24 millions d'euros (+ 6 millions de bonus éventuels), l'Olympique Lyonnais, en quête de concurrence dans ce secteur de jeu, a sondé plusieurs options ces dernières jours. Les Rhodaniens ont notamment creusé la piste menant au Sochalien Maxence Lacroix. L'international U20 français est un des solides espoirs à son poste. L'été dernier, il figurait sur les tablettes de la Roma sans que le transfert n'aboutisse.

Âgé de 20 ans, le natif de Villeneuve-Saint-Georges allie notamment qualités athlétiques et excellente technique individuelle. Cette saison, il s'est imposé en charnière centrale en Ligue 2 et a disputé 20 matches sous les ordres d'Omar Daf. Il est donc désormais dans le viseur de l'OL, qui pourrait très rapidement accélérer sur ce dossier. Sous contrat jusqu'en juin 2022, son indemnité de transfert devrait être largement accessible pour Lyon (4 à 5 millions d'euros).

 


 

Deux clubs positionnés sur Imran Louza

Butfootballclub.fr

Si l’on en croit RMC, le milieu de terrain du FC Nantes, Imran Louza, serait dans le viseur du Milan AC et de l’OL au prochain mercato d’été.

Le FC Nantes parviendra-t-il à conserver ses meilleurs éléments lors du mercato estival ? Ce matin, et nous vous en parlions sur notre site, l’entraîneur Christian Gourcuff donnait déjà quelques indications sur les semaines à venir, pressé qu’il était de garder ses jeunes espoirs et d’en faire monter d’autres en équipe première.

Problème, l’excellente saison passée d’Imran Louza, 28 matches disputés avec quatre buts et trois passes décisives, suscite logiquement des convoitises. Et selon RMC, deux clubs suivent avec attention le dossier du milieu de terrain âgé de 21 ans. Il s’agit, en premier lieu, du Milan AC, qui ne paraît toutefois pas en mesure de payer, au minimum, les dix millions d’euros attendus par les dirigeants nantais.


Juninho sous le charme


Toujours selon le média, L’Olympique Lyonnais suit également le dossier. Juninho, le directeur sportif, apprécierait particulièrement le joueur. A suivre.

 


 

Génésio sondé pour remplacer André Villas-Boas

Lequipe.fr

Pour succéder à l'entraîneur portugais, sur le départ, l'Olympique de Marseille s'est rapproché de techniciens qui connaissent bien le Championnat de France.

Des intermédiaires proches du Comex de l'OM n'ont pas attendu les derniers rebondissements pour envisager l'après André Villas-Boas. Lors de la deuxième quinzaine du mois d'avril, l'entourage de Christophe Galtier a ainsi été sondé. Sous contrat jusqu'en juin 2021 avec le LOSC, le technicien a fait savoir qu'il était concentré sur la suite de son aventure avec le club nordiste alors que son président Gérard Lopez n'a guère apprécié la manoeuvre. « Super le projet lillois ! », avait ironisé Jacques-Henri Eyraud dans un texto adressé à Andoni Zubizarreta, le 16 février dernier au soir, juste après la victoire marseillaise au stade Pierre-Mauroy (2-1). Mais il semble que le profil de Galtier, ancien entraîneur adjoint ou intérimaire de l'OM en des temps difficiles (1999-2001) corresponde à la nouvelle donne voulue par Eyraud, avec moyens limités et joueurs du centre de formation ou prometteurs à valoriser.

Autre technicien dont le nom revient dans le landernau marseillais, et qui aurait été récemment examiné : Leonardo Jardim (45 ans). « JHE » a toujours apprécié cet entraîneur qui a connu quatre belles saisons à la tête de Monaco avant un double limogeage. Habitué de la L1 et des politiques de trading, aussi roué et pragmatique que Villas-Boas, il adore Marseille. Mais il a un prix, élevé, et un proche, contacté, a avoué son scepticisme. L'OM a aussi pris des informations sur Bruno Genesio mais aucun contact direct n'a été lancé.

Beaucoup de techniciens intéressés sont ainsi en attente du montant des rémunérations possibles, et celui-ci ne devrait plus atteindre les cimes Rudi Garcia (350 000 € brut mensuels après sa prolongation d'octobre 2019) ou AVB (300 000 € brut, mais il bénéficiait du régime des impatriés). Guère fan des profils type Bielsa, et après une relation idyllique avec le corporate Garcia suivie d'une expérience mouvementée avec le libre-penseur Villas-Boas, il apparaît peu probable qu'Eyraud aille vers des personnages trop animés, comme Gabriel Heinze.

 


 

L’offre pour Dembélé, Aulas ne pourra pas dire non

Foot01.com

Un seul départ pour régler tous les problèmes ? C'est une perspective envisageable si Manchester United met bien 65 ME pour Moussa Dembélé.

A l’heure où Jean-Michel Aulas multiplie les combats depuis l’annonce de la fin de la saison en France, le visage de l’OL pour la saison prochaine a de quoi inquiéter ses supporters. Entre les joueurs autorisés à partir comme Houssem Aouar, et ceux qui sont suivis de près par des clubs étrangers comme Memphis Depay et Moussa Dembélé, le mercato s’annonce complexe. Concernant le buteur français, son profil séduit clairement les clubs anglais. Chelsea le suit depuis plusieurs mois, mais le club la formation la plus pressante est toujours Manchester United. Les Red Devils, qui ont vécu une nouvelle saison difficile sans un buteur de renom capable de fixer les défenses comme le faisait Romelu Lukaku, pourraient miser très gros pour recruter l’ancien du Celtic Glasgow.

Le média espagnol Todofichajes confirme ainsi les informations récentes du Daily Express à propos d’une offre en préparation de la part du Board d’Old Trafford. Et, bonus compris, la proposition pourrait dépasser les 65 ME. Une aubaine pour le club lyonnais, qui mise sur une perte de 50 ME avec la fin de la saison prématurée et les absences de revenus, sans pour le moment compter une absence éventuelle de Coupe d’Europe. En cas de transfert, il faudra bien évidemment recruter devant pour compenser, mais cet été pourrait provoquer un incroyablement renouvellement dans la ligne offensive de l’OL, et pourquoi pas profiter à la jeunesse qui attend son tour, avec notamment les Caqueret, Cherki et Gouiri.

 


 

Le député Rouillard répond à Aulas : « On attend des propositions et une parole collective »

Lequipe.fr

Député LREM du Morbihan et passionné de foot, Gwendal Rouillard (44 ans) veut placer les présidents de clubs face à leur responsabilité à la suite de la lettre envoyée aux parlementaires par Jean-Michel Aulas, le patron de l'OL.

« Que pensez-vous de la lettre envoyée aux parlementaires par Jean-Michel Aulas, pour obtenir du soutien ?
Je comprends parfaitement qu'on puisse défendre son club et ses intérêts. C'est légitime et même souhaitable. Mais ce que nous attendons de Jean-Michel Aulas et des autres dirigeants, ce sont des propositions et un comportement qui incarnent l'intérêt général. Or, depuis des semaines, nous avons des prises de position individuelles, des tensions entre les uns et les autres mais aucune parole collective, à part celle de Noël Le Graët (le président de la FFF).

Quelles propositions attendez-vous ?
Je n'ai rien entendu ou presque sur l'avenir du football français et européen, l'évolution du modèle économique des clubs pros, l'accroissement de leur responsabilité sociale - même si des efforts ont déjà été faits -, la régulation ou l'équité entre les clubs. Un de ces instruments, c'est l'instauration du « salary cap », en France et en Europe. Je serais curieux d'entendre Aulas sur cette question, par exemple. Ça me semble une mesure de bon sens et de pertinence économiques. Jusqu'à maintenant, un paquet de sujets restaient tabou dans le foot. C'est ce que j'attends aujourd'hui des dirigeants du foot français : comment structurer les clubs dans la France du XXIe siècle.


« C'est le moment de mettre tous les sujets sur la table »


Comprenez-vous qu'Aulas remette en cause la décision du gouvernement concernant l'arrêt de la saison ?

Si on se concentre seulement sur ce sujet, on est en partie à côté de la plaque. Quand on dit que le Championnat devait notamment se poursuivre pour des raisons économiques, en particulier celles liées aux droits télés, on parle bien de modèle économique. Donc on doit réfléchir ensemble, dès maintenant, à l'avenir du modèle économique des clubs dans les trois à cinq ans à venir. C'est le moment de mettre tous les sujets sur la table. Pas pour charger les épaules du foot français, car il n'est pas responsable de tous les maux de la société ; il en est même parfois victime. Mais pour que le foot apporte sa pierre à l'édifice de la nation. Alors s'il vous plaît, chers présidents de clubs : travaillez, argumentez, faites des arbitrages entre vous, mais ayez une parole collective. »

 


 

Aulas et les incompétents de L1, Leboeuf a honte

Foot01.com

Depuis le début de la crise sanitaire, Jean-Michel Aulas est clairement le président de Ligue 1 le plus présent dans les médias.

Plutôt favorable à l’idée d’une saison blanche en début de pandémie, le boss de l’Olympique Lyonnais a ensuite changé son cheval de bataille en militant activement pour une reprise de la Ligue 1… puis pour un championnat à 22 équipes la saison prochaine. Il y a quelques jours, Jean-Michel Aulas a poussé les recours à son maximum en écrivant aux députés afin de critiquer publiquement la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Une activité médiatique qui a véritablement fatigué les présidents de Ligue 1 mais également les consultants à l’image de Frank Leboeuf, lequel a clairement critiqué « JMA » dans les colonnes du Parisien.

« J'ai beaucoup de respect pour le président Aulas. Ce qu'il a bâti à Lyon depuis plus de 30 ans est simplement extraordinaire. Mais on ne peut pas être aussi aveugle et surtout égoïste. Sa proposition des playoffs était seulement destinée à permettre à son club de sauver sa saison avec une éventuelle qualification pour une coupe européenne. Nul n'est dupe. Il en fait trop. Je ne remets pas en cause ses qualités de président. J'en viens à m'interroger en peu plus, en revanche, sur ses qualités humaines » a confié le consultant de RMC, avant de s’exprimer ensuite plus globalement sur la cacophonie qui règne au sein du foot français en cette période délicate.

« C'était assez indécent ces débats stériles au regard de la situation sanitaire dramatique dans le pays, avec, chaque jour, de très nombreux décès. Certains, à force de parler, dissimulent de plus en plus mal une forme d'incompétence. On a pourtant affaire à des adultes et souvent à des chefs d'entreprise. Là, c'était un immense foutoir. J'ai assisté à des bagarres de clocher mettant aux prises certains présidents assez pathétiques. J'ai eu honte de notre football. Chacun doit se calmer, manifester de l'humilité et de la compréhension. Jouez collectif messieurs ! C'est le seul moyen de sortir la tête haute de ce triste épisode » a-t-il ajouté. Pour une fois, l’ancien défenseur de Chelsea ne devrait pas être loin de faire l’unanimité auprès des fans de foot…

 


Vidéo : Le sprint de Memphis

Twitter




Selon un sondage d'Odoxa, 67% des amateurs de foot estiment qu'Aulas a tort de s'obstiner

Lequipe.fr

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a engagé deux recours devant le tribunal administratif pour contester l'arrêt définitif du Championnat 2019-2020.

Selon les résultats du baromètre sport Odoxa, réalisé pour Groupama et RTL et publié ce samedi, 67% des amateurs de football interrogés estiment que Jean-Michel Aulas a tort de s'obstiner pour la reprise du Championnat de France 2019-2020. À la suite de l'arrêt définitif de la saison le 30 avril, qui pourrait amener Lyon (7e) à ne pas être européen pour la première fois depuis 1997, le président de l'OL a déposé plusieurs recours devant la justice. Par ailleurs, 76% de ce même panel considèrent que l'établissement du classement de la saison au quotient à l'issue de la 28e journée est « une bonne décision ».

Autres résultats de ce sondage : 80% des amateurs de ballon rond considèrent que la reprise de la Bundesliga, ce week-end, est « prématurée ». Et 67% d'entre eux jugent que les joueurs du PSG et de Lyon seront « moins bien préparés » que leurs adversaires si la Ligue des champions va à son terme, l'UEFA envisageant de la terminer en août.

Cette enquête a été réalisée les 13 et 14 mai auprès de 1 005 personnes, dont 374 amateurs de football.

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL


Last modified on samedi, 16 mai 2020 20:43