L'actu du Mardi 19 Mai

L'actu du Mardi 19 Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL

Ceferin a conforté Aulas dans une lettre

RMC.fr
 
Selon Le Parisien, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a donné raison à Jean-Michel Aulas dans une lettre concernant la fausse date butoir du 3 août, qui a sans doute précipité l’arrêt de la Ligue 1. Le championnat de France aurait pu se poursuivre au-delà.

Voilà qui devrait conforter Jean-Michel Aulas dans ses intentions. Le président de l’OL répète depuis plusieurs semaines - depuis l’arrêt de la Ligue 1 en réalité - que la date fatidique du 3 août, supposément fixée par l’UEFA pour terminer les championnats, n’en était pas une. Et c’est Aleksander Ceferin en personne, dans un courrier daté du 14 mai, qui lui donne raison.

Les instances du football français se seraient-elles précipitées dans leur décision ? C’est ce que semble suggérer le patron de la Confédération européenne, confirmant ainsi une première prise de position de l’UEFA, qui démentait déjà en avril dernier l’existence d’une "date butoir précise pour terminer la saison", et notamment la Ligue des champions.


Le 3 août, une simple "recommandation"


"Quant à savoir si l'UEFA a effectivement donné à ses associations membres un délai au 3 août pour terminer leurs championnats nationaux, la clarification suivante devrait répondre à votre question, écrit Aleksander Ceferin dans un courrier adressé à Jean-Michel Aulas, que Le Parisien s’est procuré. Les dates du 20 juillet (pour les associations nationales classées 16 à 55) et du 3 août (pour celles classées 1 à 1,5, dont la France) ont été mentionnées dans les présentations faites lors des réunions avec secrétaires et présidents des 55 associations membres de l'UEFA le 21 avril et lors des réunions entre l'UEFA, les groupes de travail ECA et EL (Union des Ligues européennes). Cependant, nous avons toujours mentionné lors de ces réunions que ces dates ne sont que des recommandations, formulées à titre provisoire et non pas officiel."


La Ligue 1 aurait pu se terminer dans un "format adapté"


La Ligue 1 pouvait donc continuer après le 3 août, contrairement à ce qu’expliquaient plusieurs présidents de Ligue 1, ainsi que la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Par ailleurs, au début de la lettre dont il est question, Ceferin précise qu’il était tout aussi envisageable de trouver un autre moyen, si besoin, de terminer l’exercice 2019-2020, quitte à changer la formule, comme l’avait proposé Jean-Michel Aulas.

"La recommandation de l'UEFA était donc clairement d'encourager les associations et les ligues nationales à faire de leur mieux pour terminer les championnats nationaux en cours, soit dans le format d'origine, soit dans un format adapté, si nécessaire, a confirmé Ceferin. Le but était de tout faire pour protéger l'intégrité des compétitions et garantir l'application du principe du mérite sportif."

 


 

Gigot ouvre la porte à un challenge en Ligue 1

Butfootbalclub.fr

Depuis quelques jours, l’intérêt de l’OL pour le défenseur central Samuel Gigot a été révélé. Et le joueur ne dit pas non à un avenir en France.

Grâce à des performances réussies sous le maillot du Spartak Moscou, Samuel Gigot a attiré l’oeil de l’OL en quête d’un défenseur central. L’insider Mohamed Toubache avait dévoilé l’intérêt lyonnais pour le joueur de 26 ans il y a quelques jours.

Et du côté du joueur, on ne dit justement pas non à un départ de la Russie pour évoluer dans un championnat plus exposé. « C’est sûr que si j’ai une opportunité, j’y réfléchirai, c’est certain. Surtout, je pense que quand vous êtes européen vous rêvez de jouer dans l’un des meilleurs championnats du continent. Mais bon, j’essaye déjà de donner le maximum sur le terrain pour être le meilleur possible », explique le joueur à Goal.

Samuel Gigot, par la suite, a clairement ouvert la porte à la Ligue 1, un championnat où il n’a jamasi eu l’occasion d’évoluer. « Si, moi j’aimerais bien. Si j’ai la possibilité de connaitre la Ligue 1, oui pourquoi pas. C’est normal quand vous êtes Français. J’ai toujours bougé à l’étranger, donc si j’ai la chance un jour, je n’y serai pas opposé », a conclu le défenseur français.

 


 

Aulas est prévenu, Parker est prêt à prendre le pouvoir !

Foot01.com

Depuis plusieurs mois, le nom de Tony Parker est très présent dans l’actualité de l’OL en raison de sa proximité avec Jean-Michel Aulas.

Plus que jamais, le président du club de basket de l’ASVEL est pressenti pour prendre la succession de JMA dans les trois ou quatre ans à venir. Une idée qui a fait son chemin chez les deux intéressés mais également chez les supporters lyonnais, lesquels sont plutôt favorables à la promotion de « TP » au poste de président de l’OL. L’ancien meneur de l’équipe de France de basket est très motivé à l’idée de relever le défi comme il l’a de nouveau indiqué au cours d’un entretien accordé à BFM. Jean-Michel Aulas est prévenu, Tony Parker attend son feu vert pour prendre le pouvoir à Décines.

« C’est un défi immense mais en même temps c’est excitant car avec ce qu’il a mis en place, je pense que tu peux faire tellement de choses. On peut accomplir tellement de choses par rapport à tout ce qu’il a mis en place pour pouvoir grossir le budget et faire d’autres projets, et continuer à investir dans le sport en France. Pour moi, c’est excitant. Oui il y aura une pression énorme, ce qui est normal.  Ils ont gagné tellement de titres de champion de France, il a construit un club énorme. Moi, j’aime les challenges comme ça. De toute façon, c’est Jean-Michel qui décidera, c’est lui qui décidera du timing. Je sais qu’il a évoqué 3 à 4 ans dans les journaux. Quand il est prêt, il est prêt. Il saura dans son cœur quand il est prêt à passer la main. Moi, c’est un honneur qu’il me considère comme son futur successeur » a indiqué Tony Parker, lequel multiplie les déclarations en ce sens depuis quelques mois. Le poste de président de l’OL lui tient visiblement très à cœur…

 


 

Marçal : « Cela met des tâches sur ma saison »

OL.fr

Actuellement au Brésil pour des raisons personnelles, le défenseur brésilien a pris de son temps pour donner de ses nouvelles. Fernando Marçal est aussi revenu sur sa saison entre moments difficiles, blessures et très belles prestations.

« Fernando, quel regard portes-tu sur ta saison ?

Je me suis blessé plusieurs fois. Cela a été super dur à vivre, surtout psychologiquement. Je faisais le travail pour revenir. Je voulais jouer et je ne pouvais pas. Je suis content de mes prestations quand j’ai joué, même si j’ai été moins bon à certains moments. J’ai marqué un but contre-mon-camp alors que je faisais un bon match. Je me sentais super bien. Face à Paris, c’est un moment très bizarre pour moi. Je ne dois jamais me faire exclure lors du match face au PSG. Il y a penalty mais c’est très sévère le rouge. Tout cela met des tâches sur ma saison. Après décembre, je me suis bien senti. J’avais la confiance du coach et de l’équipe. Je suis triste de l’arrêt de la compétition car je revenais bien.
 
Tu fais d’ailleurs partie des équipes-type face à l’ASSE et la Juventus…

J’avais beaucoup de confiance en moi à ce moment-là. Je me rappelle aussi des sauvetages face à Leipzig et face à l’OM. Cela montre que je vais tout le temps au bout de moi-même. Je me donne à fond. Quand j’ai la confiance, tout se passe bien normalement. Face à la Juventus, on sait qu’on joue une grande équipe. Il ne fallait pas laisser un centimètre d’espace à Ronaldo. On a joué avec 12 joueurs, l’ambiance était incroyable. Je suis vraiment heureux de ce match. Cette petite avance est super importante avant d’aller à Turin. Ce match-là et le derby sont mes meilleurs souvenirs.
 
Comment te prépares-tu pour la reprise ?

Je continue de m’entretenir physiquement. Je fais du travail physique plusieurs fois par semaine. C’est difficile mais c’est important de rester en forme. Je suis bien. On a besoin de garder le moral. Je n’aime pas travailler tout seul. C’est toujours mieux de travailler dans l’ambiance, en rigolant avec les coéquipiers.
 
As-tu un message pour les supporters ?

Je veux les remercier pour le soutien, même en dehors des terrains. Ils nous suivent de partout en France ou en Europe. Nos supporters sont incroyables. Ils doivent prendre soin d’eux. On va revenir pour leur donner du bonheur. »

 


 

LdC : Le PSG et l'OL avantagés, c'est possible !

Foot01.com

Samedi après-midi, la Bundesliga a officiellement repris ses droits. En attendant les retours toujours espérés de la Série A, de la Premier League et de la Liga.

Autrement dit, la Ligue 1 a de bonnes chances d’être le seul et unique championnat du top 5 européen à ne pas reprendre. Cela pose bien évidemment un problème économique, mais pas seulement. Lyon et le PSG, qui représentent encore la France en Ligue des Champions, risquent d’avoir un sérieux handicap au moment de disputer la fin de la C1 en août prochain. Un manque de rythme pénalisant et rédhibitoire pour les Gones et Paris ? Pas forcément selon les échos recueillis par Isabela Pagliari, laquelle s’est entretenue avec le kinésithérapeute brésilien du PSG, Bruno Mazziotti. Et si finalement, la fraicheur de Lyon et du Paris SG en Ligue des Champions était un atout ?

« C’est la première fois qu’on vit une chose pareille avec deux mois sans entraînement. Je ne sais pas dans quel état vont revenir les joueurs, je ne sais pas de combien de temps on aura besoin pour jouer au haut niveau. Mais en tout cas le fait que les joueurs s’entretiennent bien, se nourrissent bien, dorment bien pour ne pas être stressés, c’est très important. Par rapport à la Ligue des champions, si les adversaires jouent et pas le PSG, ça peut être un avantage. Car ils vont jouer tous les trois jours. Avec une bonne préparation, Paris peut être meilleur que les autres » a indiqué la journaliste d’Europe 1, toujours très au fait de ce qui se raconte dans le vestiaire du Paris Saint-Germain. Reste maintenant à voir si cela se confirmera en août prochain durant avec notamment le match très attendu des 8es de finale retour de la Ligue des Champions entre l’OL et la Juventus Turin.

 


 

Ménès attaque Houllier et Aulas à la gorge

Foot01.com

Face aux interventions incessantes du président de l'Olympique Lyonnais, et ensuite de son conseiller, Pierre Ménès est sorti de ses gonds et a brutalement réagi.

Vendredi, invité d’OLTV, Gérard Houllier a laissé entendre que certains dirigeants de Ligue 1, et notamment le duo Al-Khelaifi-Eyraud, s’étaient entendus sur le dos de l’Olympique Lyonnais pour faire finir la saison de Ligue 1 brutalement. Face à cette attaque du conseiller de Jean-Michel Aulas, et aux messages quotidiens de ce dernier pour contester le choix de la Ligue de Football Professionnel, Pierre Ménès estime que trop c’est trop et qu’il serait bon que du côté de l’OL on se taise un peu sur ce thème. Le consultant de Canal+ estime que les dirigeants lyonnais dépassent les bornes et il tape fort sur le duo Houllier-Aulas.

« Déjà, j’ai envie de dire un truc, c’est que c’est moche de vieillir. L’axe PSG-OM il fallait quand même y penser, c’est une trouvaille, c’est costaud de penser à ça. En être réduit à parler de complot pour justifier l’arrêt du championnat qui est, encore une fois, jusqu’à preuve du contraire, une décision gouvernementale, cela me paraît fou. Comme cela me paraît fou de penser que les présidents ont pu influencer Edouard Philippe. Voilà, je suis peut-être naïf, mais je n’y crois pas. Il y a déjà Jean-Michel Aulas qui nous fatigue avec ses 5 tweets par jour, si Gérard Houllier s’y met. On n’a pas encore entendu Rudi Garcia, grâce lui soit rendue », a lancé, dans PierrotFaceCam, un Pierre Ménès sans pitié avec l’Olympique Lyonnais et qui n'en peut plus de la communication permanente du patron de l'OL et de son conseiller.

 


 

Essien explique avoir préféré l'OL malgré le forcing du PSG

RMC.fr

Michael Essien a profité d'un live Instagram pour revrenir ce lundi sur son transfert à l'OL durant l'été 2003. A l'époque, le milieu de terrain ghanéen évoluait à Bastia. Et il a choisi de rejoindre les Gones alors que le PSG lui faisait une cour assidue.

Pour ceux qui se posent la question: oui, Michael Essien est toujours un footballeur professionnel. A 37 ans, le milieu de terrain évolue depuis l'an passé en Azerbaïdjan. Sous les couleurs du Sabail FK. Ce lundi, il a profité de son temps libre pour participer à un live sur Instagram.

L'occasion de se livrer à quelques anecdotes sur sa riche carrière. Et notamment son transfet à l'OL durant l'été 2003. A cette époque, celui qui rejoindra ensuite Chelsea est en train d'exploser avec Bastia. Et les Gones sont loin d'être les seuls sur le coup. Paris est également à l'affût.


"Ma préférence a toujours été Lyon"


"Le PSG voulait sérieusement me faire signer dans la mesure où ils avaient fait une offre, révèle Essien, dans des propos rapportés par Sport24. Je rentrais chez moi quand on m'a prévenu que le PSG avait fait une proposition."

"Quand je suis retourné à Bastia, nous avons rencontré les membres du conseil d'administration et le président, poursuit-il. Je leur ai dit que je préférais rejoindre Lyon, même si j'aimais Paris. J'étais vraiment pris entre le PSG et Lyon, mais ma préférence a toujours été Lyon."

 


 

Le PSG et l’OL dans une C1 révolutionnée ?

Foot01.com

Lors de chacune de ses interviews, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin indique qu’il souhaite terminer la Ligue des Champions 2019-2020 au mois d’août prochain.

Toutefois, le patron du football européen entre rarement dans les détails. Peut-être car lui-même est dans le flou concernant le format de la fin de cette édition de Ligue des Champions ? Selon les informations du journal AS, tout cela est néanmoins en train de prendre forme puisque le média espagnol affirme ce mardi que l’UEFA souhaiterait faire jouer les quarts de finale sur un seul et unique match avant de proposer un Final Four à Istanbul, ville qui devait initialement accueillir la finale de la compétition.

Ce choix pourrait faire l’unanimité au sein de l’UEFA selon le média, mais devra tout de même être officiellement confirmé lors du Comex de l’instance européenne le 17 juin prochain. Si ce scénario est confirmé, alors la compétition reprendrait le 8 août (le 6 août pour l’Europa League) et décalerait automatiquement les dates de la prochaine édition de la Ligue des Champions. Pour rappel, l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain sont concernés. Le PSG est d’ores et déjà qualifié pour les quarts de finale après son succès contre Dortmund au Parc des Princes (2-0) tandis que de son côté, l’OL attend toujours la date officielle de son match retour face à la Juventus Turin. A l'aller, les hommes de Rudi Garcia l’avaient emporté 1-0 au Groupama Stadium grâce à un but de Lucas Tousart. D’ici là, il sera par ailleurs intéressant de savoir si la Série A aura repris la compétition, ce qui est très loin d’être garantie pour le moment…

 


 

Aulas croit plus que jamais à la reprise de la Ligue 1 !

Butfootballclub.fr

Sur Twitter, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a renouvelé son envie de voir la L1 s’aligner sur les autres grands championnats européens.

Lancé dans une bagarre juridique après l’arrêt de la saison en Ligue 1, Jean-Michel Aulas a eu un retour écrit d’Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, qui s’était déjà exprimé sur déplorer l’arrêt précoce du championnat français. Factuellement, l’instance européenne n’a jamais fixé de deadline au 3 août pour finir la saison comme l’écrit Le Parisien ce mardi : « Nous avons toujours mentionné lors de ces réunions que ces dates ne sont que des recommandations, formulées à titre provisoire et non pas officiel. J’espère que ces explications apporteront des réponses suffisantes à vos questions. La recommandation de l’UEFA était clairement d’encourager les associations et les ligues nationales à faire de leur mieux pour terminer les championnats nationaux en cours, soit dans le format d’origine, soit dans un format adapté, si nécessaire. Le but étant de tout faire pour protéger l’intégrité des compétitions et garantir l’application du principe du mérite sportif ».

De quoi redonner espoir à Aulas, si l’on en croit un message du président lyonnais cet après-midi, en réponse à Estelle Denis sur Twitter. « Ce serait formidable de s’aligner sur tous les autres pays Européens, cela donnerait une vraie chance au PSG et à l’OL de disputer les phases finales de C1 , et cela éviterait de continuer à dire faussement que j’étais pour une année blanche ! », a en effet écrit JMA, plus décidé que jamais.

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL

 

Last modified on mardi, 19 mai 2020 18:08