Infos du Dimanche 20 Août

OL - ASSE : Embrouille entre supporters sur fond de bâche volée

Foot01.com

Depuis quelques heures, une photo circule sur les réseaux sociaux où l'on peut voir une énorme banderole des Bad Gones - Kop Virage Nord visiblement en possession de supporters stéphanois, lesquels ont affiché en dessous un message à destination de leurs homologues lyonnais. « Vous avez inventé le cinéma, pas l’imprimerie », indique cette banderole aux couleurs des Green Angels. Forcément dans le camp des fans stéphanois, on ricane de ce bon tour joué aux rivaux et voisins, cette banderole ayant été volé chez un imprimeur.

Mais en réponse à cela, les Bad Gones ont publié un communiqué musclé histoire de relativiser « l’exploit » des Ultras de l’ASSE. « Bien que le bout de tissu affiché par nos voisins consanguins est semblable en tout point à celui qui nous a été livré par nous fournisseur cela n’en fait pas LA bâche de notre groupe (…) Il s’agit du problème de notre fournisseur, il devra prendre ses responsabilités et en assumer les conséquents. Nous le laissons à ses problèmes internes et son dépôt de plainte pour vol et recel. Nous sommes actuellement en possession de l’original, toutefois cette bâche n’ayant jamais été utilisés, elle est pour nous sans grande valeur. Ce vol sans honneur perpétré par ce pseudo groupe l’a été envers un imprimeur, pas envers les Bad Gones. Néanmoins nous avons décidé de ne pas l’utiliser. De notre côté, nous apporterons toutes les réponses que nous jugerons nécessaires à cet affront venu d’un groupe insignifiant se targuant d’un vol sans courage ni honneur. En s’affichant fièrement sur les réseaux avec une pâle copie d’une pseudo bâche, il reste ainsi fidèle à l’image que l’on avait de lui, un groupe sans envergure, que nous avons eu de cesse depuis de nombreuses années de ne voir que de dos, prenant leurs jambes à leur cou…. », ripostent les Bad Gones. Le prochain derby sent déjà la poudre...

 


 

Marçal incertain pour Nantes

Lequipe.fr

Remplacé à la 74e minute par Mouctar Diakhaby samedi contre Bordeaux (3-3), Fernando Marçal a ressenti une pointe musculaire aux ischio-jambiers. «C'est toujours inquiétant de voir un joueur s'arrêter sur une course», a commenté Gérald Baticle, l'entraineur-adjoint de l'OL, interrogé par le Progrès.

L'ancien Guingampais va passer des examens dans la semaine qui diront s'il pourra jouer samedi prochain à Nantes (4e journée, 17h00).

 


 

Lyon proche d'un accord pour Pape Cheikh ?

Foot01.com

Pape Cheikh n'a pas été retenu par son entraîneur pour le match joué, et perdu, samedi par le Celta Vigo contre la Real Sociedad. Il semble désormais évident que le milieu de terrain du club espagnol s'apprête à partir et si l'on en croit la presse anglaise, l'Olympique Lyonnais pourrait bien avoir pris le dessus sur Tottenham lors de ces derniers jours. Même si on ne sait pas si c'est une décision stratégique pour mieux revenir à la charge au dernier moment, mais Sky Sports affirme que les Spurs ont levé le pied dans le dossier Pape Cheikh, et que c'est désormais l'OL qui a toutes les cartes dans les mains pour finaliser la venue du joueur du Celta Vigo.

Le champion d'Europe U19 avec l'Espagne pourrait donc rapidement rejoindre l'Olympique Lyonnais. A moins que Tottenham ressorte subitement du bois, ce qui n'est pas la tendance ce dimanche dans la presse anglaise, le Celta Vigo semblant clairement vouloir prendre son temps afin de tirer le maximum de la vente de Pape Cheikh, lequel avait une clause libératoire de 30ME mais devrait être finalement vendu pour 3 fois moins.

 


 

Le but de Nabil Fekir les a tous bluffés

Football365.fr

La Ligue 1 a repris depuis deux semaines à peine, et nous tenons peut-être déjà le plus beau but de la saison. Samedi, face à Bordeaux, Nabil Fekir a ouvert le score d’un lob exceptionnel de 54 mètres. Cette inspiration géniale a donné le ton d’une rencontre spectaculaire, même si elle s’est conclue sur un nul au goût amer pour les Lyonnais (3-3). Après le match, l’international français a évidemment été assailli de questions au sujet de son but. « J’ai vu Costil avancé, j’avais pris l’info avant, j’ai tenté ma chance pied droit et j’ai eu de la réussite, a sobrement expliqué le capitaine des Gones. J’ai fait ça à l’instinct. C’est un geste que j’ai déjà travaillé à l’entraînement, que j’ai déjà tenté en match. C’est un but que je rêvais de marquer, c’est fait. »


Genesio : « C’est pour cela que les gens viennent au stade »


Frustré par le score final et quelque peu agacé par l’expulsion de Sergi Darder, selon lui sévère, Bruno Genesio n’a revanche pas tari d’éloges à l’égard de Fekir, dont il a loué l’audace. « C’est le talent, l’inspiration, la créativité, a commenté l’entraîneur lyonnais. Cela montre aussi qu’il est bien car lorsque l’on tente ce genre de geste, c’est que l’on est bien. Cela démontre que son début de saison est quasiment parfait. Ce but est exceptionnel et c’est pour cela que les gens viennent au stade. Il envoie un message sur son début de saison et qu’il est redevenu très performant, proche du niveau qu’il avait avant sa blessure. »


Costil : « Il faut savoir reconnaître quand le but est super beau »


La satisfaction d’avoir décroché in extremis le point du nul était prédominante dans les esprits girondins. S’il a plaidé coupable du fait de sa position trop avancée au moment de la frappe, Benoît Costil a également reconnu que la réalisation de Fekir était un bijou. « Que dire ? C’est un but fantastique, a soufflé le portier bordelais. A aucun moment on ne voit qu’il va frapper. Celui qui me dit qu’il l’avait vu je le féliciterai, parce que moi je n’en suis pas capable. Je sais que Nabil est gaucher, je le connais bien, alors frapper comme ça, du pied droit, sans un geste pour l’annoncer, sans armer… J’ai cru un moment que j’aurai le temps de faire une impulsion, mais le ballon n’est pas monté. Il faut savoir reconnaître quand le but est super beau : alors voilà, je m’incline. »

 


 

Ménès encense Fekir… et tance Costil

Butfootballclub.fr

Le match nul spectaculaire entre les Girondins de Bordeaux et l’OL (3-3) a été marqué par le chef d’oeuvre de Nabil Fekir. Pierre Ménès a commenté cette action magistrale.

Le gardien des Girondins de Bordeaux Benoît Costil va devenir célèbre dans le monde entier puisque le chef d’oeuvre a déjà été vu partout via les réseaux sociaux. L’attaquant de l’OL a en effet réalisé un lob de 54 mètres pour venir ouvrir le score devant le gardien international, qui s’est incliné presqu’en applaudissant. Sur son blog, Pierre Ménès a évidemment commenté cette action de génie et, s’il a tiré un coup de chapeau à Fekir, il a aussi noté que Costil y était aussi pour quelque chose.


« Costil est loin d’être inoubliable »


« Samedi après-midi, on a assisté à un Lyon-Bordeaux assez étrange, d’une qualité technique générale assez moyenne mais ponctué de superbes buts, avec en premier lieu ce lob de 50 mètres signé Fekir. Le néo-capitaine lyonnais est en train de revenir à son niveau d’il y a deux ans, c’est-à-dire le niveau international. Avec lui, Traoré a confirmé toutes les qualités entrevues lors des deux premières journées avec notamment un joli coup-franc. Au passage, je trouve que sur ces deux buts, Costil est loin d’être inoubliable », a affirmé le consultant de Canal+.