Infos du Dimanche 3 Septembre

L’ambition osée de Mariano Diaz à Lyon

Foot01.com

Recrue quasiment inconnue du grand public en France et en Europe avant de signer à Lyon, Mariano Diaz a parfaitement réussi ses débuts, avec trois buts lors de ses deux premiers matchs. Depuis, l’attaquant formé au Real Madrid est plus discret, mais c’est aussi parce que son jeu le veut. En effet, le joueur d’origine dominicaine avoue dans Lyon Capitale qu’il n’a qu’une seule obsession, c’est celle de trouver le fond des filets.

« Ma qualité principale ? Marquer des buts. Je suis venu ici pour remplacer Alexandre Lacazette et faire aussi bien que lui. J’espère laisser une aussi bonne impression que lui », a livré Mariano Diaz, qui place la barre très haute. Même s’il n’est pas aussi impliqué que son prédécesseur dans le jeu, Mariano Diaz arrivera déjà à se faire adopter par les supporters lyonnais s’il devenait cette saison le finisseur en titre de son équipe, ce qui pourrait lui permettre d’atteindre un joli total de buts étant donné qu’il est entouré de techniciens comme Fékir, Traoré ou Memphis.

 


 

Les débuts prometteurs de la recrue Pape Cheikh Diop

Butfootbalclub.fr

Pendant la trêve internationale, quoi de mieux que de se dégourdir les jambes pour Pape Cheikh Diop, qui vient de poser ses valises à l’OL en toute fin du mercato estival ?

Pape Cheikh Diop ne perd pas de temps et a déjà goûté à la compétition sous ses nouvelles couleurs. Ce samedi, le milieu de terrain recruté cet été au Celta Vigo a été titularisé par Cris avec l’équipe réserve de l’OL, qui évolue en National 2, et a montré « quelques jolies choses lors des 60 minutes durant lesquelles il a évolué contre Annecy », selon nos confrères de Foot 01. Diop n’est toutefois pas directement impliqué dans la victoire de l’OL, qui s’est imposé 2 à 1 grâce notamment à un but, sur penalty, de Clément Grenier.

 


 

Le Groupama Stadium a des effets que personne n'attendait

Foot01.com

Inauguré début 2016 à l'occasion du match Lyon-Troyes, le stade du Parc OL, désormais baptisé Groupama Stadium, fait le bonheur du club rhodanien. Mais il n'y a pas que Jean-Michel Aulas qui est heureux de cette réussite, puisque ce dimanche, Le Progrès explique comment des riverains ont fait leur beurre grâce aux matches de football et aux concerts organisés dans le stade lyonnais. En effet, près de 300 logements sont proposés par le site Airbnb autour du Groupama Stadium et ils ne manquent pas de clients.

« J’avais besoin de revenus complémentaires, alors je me suis décidé à louer une chambre de chez moi. En 2016, le Groupama Stadium m’a apporté beaucoup de monde, même si ça s’est calmé depuis. Maintenant, je reçois plus des gens qui viennent pour les concerts, comme ceux de Rihanna ou Coldplay », explique un propriétaire qui loue son logement à Décines. Mais un autre « fournisseur » d'Airbnb explique lui qu'à chaque match il reçoit pour au moins une nuit des supporters venues de toute la France et même d'Europe. Comme quoi, le Groupama Stadium a finalement des effets positifs sur l'économie locale et pas que pour l'Olympique Lyonnais...

 


 

Aulas ricane encore sur le dos du PSG et de Desplat

Butfootballclub.fr

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas en a remis une couche sur le PSG et Bernard Desplat, son homologue de Guingamp qui a eu le malheur de le critiquer récemment.

En plus d’être accroc à Twitter, Jean-Michel Aulas est un adepte du running-gag ! S’il doit savoir que les blagues les plus courtes sont les meilleures, le président de l’OL se plaît pourtant à se venger de la pique acerbe envoyée par Bernard Desplat cette semaine dans L’Équipe. Taxé de « jaloux » par son homologue de l’EA Guingamp concernant la puissance financière du PSG, JMA a déjà répondu à sa manière et en a remis une couche ce dimanche en lui conseillant de lire un papier du Monde expliquant ce qu’il faut attendre de l’enquête de l’UEFA concernant les transferts du club de la capitale.


« Il a fallu payer car c’est un transfert, mais pas 222 millions d’euros ! »


Auparavant, ce même Aulas, en pleine conférence de présentation du championnat de France de foot féminin, avait trouvé le moyen de parler du PSG et de sa politique de transferts. Interrogé sur les recrues lyonnaises, chez les filles, il a égrené les noms, dont celui de Shanice Van De Sanden : « Il a fallu payer car c’est un transfert, mais pas 222 millions d’euros ! » La blague a fait mouche dans l’auditorium de la FFF. Comme quoi, un bon filon est toujours bon à prendre.

 


 

Une sanction d'urgence contre Paris pour sauver la Ligue des champions ?

Foot01.com

L'UEFA a pris tout le monde de court vendredi en annonçant le déclenchement immédiat d'une enquête sur le mercato réalisé cet été par le Paris Saint-Germain. Et si l'on en croit les confidences faites par un proche de l'instance européenne du football au Monde ce dimanche, le PSG pourrait même être rapidement sanctionné, histoire de ne pas attendre la saison prochaine pour qu'une punition ne tombe. Car du côté des responsables du fair-play financier on est persuadé que le Paris SG a franchi la ligne rouge en recrutant Neymar et Kylian Mbappé.

Au sein de l’Instance de contrôle financier des clubs, un responsable de ce dossier a fait des confidences au quotidien. « On est devant un cas à la fois exceptionnel et grave. La crédibilité du système est en jeu. Il faut que justice soit rendue sans qu’on attende deux ans. Il faut sauver la crédibilité de la Ligue des champions et on ne peut pas laisser le PSG faire deux saisons tranquillement », a prévenu cette source, qui laisse planer la menace d’une sanction lourde et rapide contre le Paris Saint-Germain. Reste tout de même à prouver la culpabilité du PSG, condamner sans jugement étant illégal, même dans le monde du football.

 


 

Lyon étrille Rodez lors de la première journée

Lequipe.fr

Un quadruplé d'Ada Hegerberg, un doublé d'Eugénie Le Sommer, un but de Kheira Hamraoui, l'Olympique Lyonnais n'a laissé aucune chance à Rodez, ce dimanche, à l'occasion de la première journée de D1.

Les joueuses de Reynald Pedros, qui a succédé cet été à Gérard Prêcheur, ont déroulé, menant 3-0 après seulement 25 minutes de jeu. A la mi-temps, l'OL avait déjà 4 buts d'avance grâce à Hegarberg (9e, 10e, 40e) et Le Sommer (25e). Au retour des vestiaires, la Norvégienne et l'internationale française ont encore marqué (77e, 82e), imitées par Hamraoui (79e), entrée en jeu à la 76e à la place de Camille Abily.

Grâce à ce large succès, l'OL, champion en titre, est co-leader de la D1 avec Montpellier qui a battu Albi sur le même score (7-0). À noter le faux pas du PSG, accroché par Soyaux sur son terrain du Camp des Loges (1-1).

 

Last modified on dimanche, 03 septembre 2017 18:17