Infos du Dimanche 10 Septembre

Retrouvez aussi OL - Guingamp : L'Avant Match

Les compos probables de Lyon – Guingamp

Football365.fr

Lyon : A.Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal – Tousart, Ferri – B.Traoré, Fekir (cap), Depay – Mariano Diaz

Guingamp : Johnsson – Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Rebocho – Mo.Diallo, Phiri, Deaux – A.Camara, Briand (cap), Coco

 


 

Lyon-Guingamp, et si on passait au (vrai) match ?

Football365.fr

Ont-ils commencé à se chamailler dans la perspective du match qui les oppose ce dimanche après-midi au Groupama Stadium (17h00) ? Nul ne le sait. Mais le calendrier fait que l’Olympique Lyonnais et Guingamp s’affrontent pour le compte de la 5eme journée quelques jours à peine après les échanges très tendus de leurs deux présidents. Toute la semaine, Bertrand Desplat et Jean-Michel Aulas se sont invectivé par voie de presse. Le premier traitant l’autre de « vilain personnage », quand le second évoquait un « mauvais perdant » et un « dirigeant dépassé ». Le conflit entre les deux hommes ne date pas d’hier et est tenace. C’est au moment où a éclaté la crise entre les « gros clubs » et les « petits clubs » de Ligue 1, sur fond de gouvernance de la LFP, il y a quelques mois, que le divorce a été consommé entre Aulas et Desplat.


Guingamp reste sur trois victoires contre Lyon


Mais ce dimanche, c’est sur le terrain que la rencontre se disputera. Les deux présidents l’ont bien compris, acceptant même de mettre leurs divergences entre parenthèses le temps d’un dîner de veille de match auquel le boss de l’EAG a accepté de participer. « Il n’y a pas de guerre. Ce sont des mots trop graves. Nous avons nos points de vue, souvent différents et quand je ne suis pas d’accord, je ne fais pas semblant de l’être. Cela n’enlève en rien mon estime pour lui. Jean-Michel a eu l’intelligence de calmer le jeu en m’invitant, ce que j’ai accepté », a expliqué Bertrand Desplat. D’autant que son club est devenu la bête noire de l’OL ces derniers mois. Trois confrontations pour autant de défaites des hommes de Bruno Genesio la saison dernière. « C’est une équipe bien rodée qui a un bloc assez bas et des arguments offensifs avec des joueurs qui vont vites vers l’avant soit par leurs courses ou avec le ballon. On a été pris souvent par des contres et ce sera un bon test pour savoir si on a progressé dans ce domaine », a déclaré l’entraîneur lyonnais en conférence de presse vendredi.


Les retrouvailles de Marçal


L’En Avant, qui reste sur une victoire poussive contre Strasbourg, se rend dans le Rhône sans pression grâce à son succès contre le Racing. « On sera attendu », prévient Antoine Kombouaré, qui devra composer sans Tabanou, Martins Pereira et surtout Salibur, tous absents. Forfait à Nantes avant la trêve internationale, Fernando Marçal est lui de retour côté lyonnais pour affronter son ancien club, celui qui l’a révélé en Europe. « Guingamp est le club qui m’a ouvert les portes de la France et de la Ligue 1, a rappelé le Brésilien cette semaine. C’est un club spécial pour moi, Guingamp est dans mon cœur. Ma famille a beaucoup aimé la Bretagne, je remercie tous les gens de là-bas qui m’ont aidé. » Preuve, aussi, que Guingamp et Lyon peuvent partager des choses…

 


 

#Genesiodémission ? Genesio ne démissionnera JAMAIS !

Foot01.com

Les matches passent et certains supporters de l'Olympique Lyonnais ne lâchent pas l'affaire, réclamant toujours le départ de Bruno Genesio de son poste d'entraîneur. Ce dimanche, sur BeInSports, le technicien de l'OL a répondu à toutes ces critiques et à la campagne menée contre lui. Et il ne faut pas compter sur lui pour envisager un départ de Lyon cet hiver ou plus tard.

Car pour le coach lyonnais, tout cela ne repose sur rien du tout. « Les critiques durant l'été ? Je pense que mon président a fait un gros travail pour me soulager de tout cela, même s’il y a eu une grosse pression c’est vrai. J’ai entendu de tout, que je suis l’entraîneur qui a le plus perdu, sans dire que je suis celui qui a le plus gagné ces dernières années, on a fait une demi-finale d’Europa League. Il y a des choses qui ont été dévalorisées, même s’il y a eu aussi des critiques fondées qui ont été dites. Il y a eu un acharnement que je n’accepte pas. Je n’ai plus rien à dire aux gens qui m'attaquent, c’est leur avis. Un ancien joueur qui était là cette semaine m’a dit que la meilleure reconnaissance c’était celle de mon effectif (...) #Genesiodémission ? Ils ont le droit de s’exprimer, et ils le font. Mais il faut que cela reste tout de même avec les formes et le respect de chacun. Démissionner cet hiver en cas de mauvais résultats ? Non je n’ai pas envie de démissionner, démissionner c’est renoncer. Dans ce milieu là, il faut être tenace et celui qui renonce n’a pas sa place dans ce milieu », a prévenu Bruno Genesio, visiblement droit dans ses bottes.

 


 

Marçal bosse pour former un duo d'enfer avec Depay

Foot01.com

Memphis Depay a été au coeur des préoccupations cette semaine à Lyon, du moins dans les discours, l'attaquant néerlandais ayant du mal à trouver les bons réglages, au point de faire douter Bruno Genesio. Si l'entraîneur de l'OL ne se fait pas des cheveux blancs sur le réel niveau de l'attaquant néerlandais, il attend beaucoup plus d'un joueur comme Memphis Depay et ne le cache plus. Du côté des joueurs de l'Olympique Lyonnais, Fernando Marçal se sent directement impliqué dans cette situation, car il oeuvre du même côté quand l'ancien mancunien.

Mais Marçal, qui croisera ce dimanche ses anciens coéquipiers de Guingamp, avoue qu'avec Memphis Depay ils font tout pour que les choses changent. « On n'est pas encore en osmose. On parle beaucoup avant l'entraînement et après, pour s'améliorer. Il nous manque encore des choses pour que le public vibre avec le niveau d'un Marçal et d'un Memphis », explique le défenseur brésilien, arrivé lors du dernier mercato à l'Olympique Lyonnais et qui compte sur le temps pour améliorer les choses. On verra ce qu'il en est ce dimanche au Groupama Stadium, du moins si Bruno Genesio aligne Memphis Depay.

 


 

L’OL s’indigne des suspicions sur sa nouvelle recrue

Footmercato.net

Pape Cheikh Diop (20 ans) a brillamment bouclé le mercato estival lyonnais en s’engageant pour cinq saisons avec l’OL. Le club rhodanien aura déboursé 10 millions d’euros plus quatre millions de bonus pour s’attacher les services du milieu né à Dakar. Alors qu’il n’a pas encore débuté en Ligue 1 avec son nouveau club, Diop doit déjà affronter des suspicions liées à son âge. Accusations prononcées par un journaliste espagnol sur le site de l’Equipe. Une démarche malveillante qui a fait jaser du côté de l’Olympique Lyonnais.

Les pensionnaires du Groupama Stadium ont publié un communiqué ce samedi pour défendre leur nouveau joueur. « L’Olympique Lyonnais s’indigne des propos tenus par un journaliste espagnol sur l’Equipe.fr faisant référence à des sujets du ressort médical et au demeurant erronés sur Pape Cheikh Diop après des tests de croissance réalisés sur l’articulation du poignet lors d’un essai au Real Madrid en 2013 », précise notamment le communiqué. Lyon envisagerait également de porter plainte pour le préjudice subi.

 


 

Darder l'avoue, la Liga c'est plus facile que la L1

Foot01.com

Désireux de quitter Lyon, Sergi Darder a obtenu gain de cause en rejoignant sous la forme de prêt l’Espanyol Barcelone. Son départ ne pouvait se faire que pour un club de Liga, tant le milieu de terrain lyonnais avait compris qu’il n’avait pas vraiment sa place en Ligue 1.

Comme beaucoup de joueurs hispaniques ou sud-américains avant lui, l’ancien de Malaga a fait le constat que le championnat de France faisait la part belle aux joueurs physiques, et qu’il était très difficile d’y imposer sa technique, notamment au milieu de terrain. La preuve avec cette aveu dans un entretien au quotidien AS, où l’ex-lyonnais reconnaît qu’en Espagne, il a tout de même plus le temps de faire le jeu. « En France, il y a des joueurs très physiques. Je ne pouvais pas rivaliser avec eux, alors j'ai appris à utiliser mes armes. Je crois que c'est plus facile de jouer en Espagne qu'en France », a reconnu Sergi Darder, qui même à Lyon n’a jamais vraiment su s’imposer, malgré ses qualités techniques incontestables. Un aveu qui a le mérite d'être franc et honnête.

Retrouvez aussi OL - Guingamp : L'Avant Match


Last modified on dimanche, 10 septembre 2017 14:33