Infos du Lundi 11 Septembre

Aulas ravi du Mercato de son équipe

Football365.fr

Si le jeu n’est toujours pas au rendez-vous en cé début de saison, l’Olympique Lyonnais pointe à la troisième place du classement de Ligue 1 après cinq journées. Les recrues commencent à trouver leur marque dans le sillage de Mariano Diaz déjà auteur de quatre buts. Après un Mercato estival agité avec les arrivées entre autres de Fernando Marçal, Bertrand Traoré, Cheick Diop, Marcelo ou encore Kenny Tete, l’OL s’est offert les moyens de ses ambitions, c’est à dire se mêler à la course à la Ligue des Champions. Un marché des transferts visiblement réussi pour le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas.


Aulas : « On voit qu’on ne s’est pas trompé »


« Il faut retenir le positif. On voit qu’on ne s’est pas trompé concernant les joueurs qui nous ont rejoint cet été. Le début de saison est réussi. Après cinq matches nous sommes troisièmes, on poursuit notre trajectoire. Les nouveaux ont fait un match de grande qualité. A tous les postes », a ainsi confié Jean-Michel Aulas en zone mixte après la victoire de ses joueurs face à l’En-Avant de Guingamp (2-1). Une victoire acquise dans la douleur mais obtenue grâce à un nouveau but de l’ancien joueur du Real Madrid Mariano Diaz. « Si la mayonnaise prend… » a-t-on pour habitude d’entendre dans le jargon footballistique. Cela semble bien parti pour l’OL.

 


 

Genesio sait pourquoi son équipe a galéré contre Guingamp

Butfootballclub.fr

Après la courte victoire de son équipe sur Guingamp, Bruno Genesio a mis les difficultés de l’OL sur le compte de la coupure des deux dernières semaines.

Après deux résultats nuls, l’OL a retrouvé le chemin de la victoire dimanche après-midi contre Guingamp (2-1, 6e journée de Ligue 1). C’est tout ce qu’on retiendra de la prestation des hommes de Bruno Genesio, ballottés par une équipe bretonne sans complexe et qui, avec davantage de concentration en défense, aurait pu ramener au moins un point de son déplacement.


L’OL handicapé par la trêve, selon Genesio


Pour expliquer ces difficultés, le technicien lyonnais a souligné après la rencontre la difficulté de préparer un match après une trêve internationale.

« Il n’y a pas de victoire inquiétante, juste des jours où on est moins bien. Avoir eu, ces quinze derniers jours, dix internationaux dispersés aux quatre coins du monde peut expliquer le manque de lucidité ou de fraîcheur physique et mentale. La saison dernière, c’est certainement le genre de match qu’on aurait perdu. Cela montre qu’on a progressé dans certains domaines tels que l’état d’esprit et la solidité défensive. »

Tant mieux car il en faudra, de la solidité, pour résister aux assauts du PSG dimanche prochain lors du choc de la 7e journée de Ligue 1.

 


 

Ménès sait dans quel domaine ça a cloché contre Guingamp

Butfootballclub.fr

La prestation médiocre des milieux de terrain explique selon Pierre Ménès les difficultés de l’OL à battre Guingamp (2-1) dimanche.

La victoire et rien d’autre ; c’est ce qu’on retiendra du match de l’OL face à Guingamp (2-1) dimanche pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Les hommes de Bruno Genesio n’ont en effet pas franchement brillé dans le jeu, ce que le consultant Pierre Ménès ne manque pas de relever sur son blog, insistant particulièrement sur la faiblesse de l’entrejeu lyonnais.

« À Lyon, les Guingampais ont vécu ce qu’ils avaient fait vivre aux Strasbourgeois il y a quinze jours. Clairement, les Bretons auraient dû l’emporter au Groupama Stadium. Ils se sont créé de grosses occasions mais ont été victimes de deux fautes d’étourderie en défense. La première en laissant Mariano s’avancer et enrouler tranquillement sa frappe à 20 mètres, la seconde – après avoir égalisé de la tête par Thuram – en laissant trop de liberté d’action à Fekir. C’est une victoire assez heureuse pour une équipe de Lyon qui n’est toujours pas bien convaincante, surtout au milieu. »

Lucas Tousart et Bertrand Traoré ont évolué un ton en-dessous de leurs prestations du début de saison, tandis que le jeune Christopher Martins-Pereira a paru un peu tendre pour ses débuts en Ligue 1.

 


 

Génésio avoue que Martins-Pereira a galéré contre l'EAG

Foot01.com

En l’absence de Tanguy Ndombele et de Pape Cheikh Diop face à Guingamp, c’est Jordan Ferri qui était pressenti pour débuter au côté de Lucas Tousart dans le 4-2-3-1 de Bruno Génésio. Finalement, le coach de l’OL a surpris son monde en titularisant Christopher Martins-Pereira, qui avait brillé avec le Luxembourg contre l’Equipe de France à Toulouse. Jeune joueur (20 ans) doté d’un gros potentiel, le milieu de terrain de l’OL a souffert face à Guingamp au Groupama Stadium.

Après la rencontre, Bruno Génésio a confirmé les difficultés de Martins-Pereira sur cette rencontre, sans pour autant le condamner, loin de là. « C’était difficile pour lui. Ce n’est pas son meilleur match. Il a évolué dans un contexte difficile. Et oui, on peut dire qu’il a réalisé une prestation en demi-teinte. J’ai décidé de le sortir par rapport à ce carton jaune. Pour moi, ce match ne change rien : je compte sur lui. Il est vraiment sur le bon chemin, il doit continuer à travailler » a confié le coach rhodanien, qui sait qu’il aura besoin de son jeune numéro 25 cette saison avec l’arrivée de la Ligue Europa cette semaine.

 


 

Au départ, Lyon ne croyait pas du tout en Lacazette !

Foot01.com

Buteur d’Arsenal, Alexandre Lacazette réussit un début de saison plutôt convaincant avec le club londonien.

Cela ne surprendra pas les observateurs français, qui ont bien vu que l’attaquant formé à Lyon était devenu avec le temps une véritable machine à buts, capable aussi d’avoir son rôle dans le jeu offensif. Une conséquence logique d’une longue période de progression, puisqu’au départ, le jeune Alexandre Lacazette ne faisait pas vraiment partie des plans sur le long terme concernant l’avenir du club rhodanien.

« C’est un joueur sur lequel nous n’avions pas misé au départ. Il a finalement toujours grandi dans l’adversité. Par exemple, il a signé son premier contrat professionnel bien après tous les coéquipiers de son âge, il n’en a que plus de mérite », explique ainsi Bruno Genesio au magazine anglais Four Four Two, qui a fait un portrait de l’international français. Et même chez une légende d’Arsenal, l’attitude et l’efficacité de Lacazette ont convaincu.

« Comme buteur, vous devez avoir cet orgueil, et il parait très confiant en lui-même. Les trois dernières saisons, il a inscrit plus de 20 buts en championnat, pourquoi ne le serait-il pas ? Les gens disent, « ce n’est qu’en Ligue 1 ». Mais la régularité est la régularité, peu importe dans quel championnat vous jouez », confié Ian Wright, persuadé que le nouvel attaquant d’Arsenal peut mettre tout le monde d’accord. C’est d’ailleurs pour le moment son efficacité maximale qui fait parler, puisque Lacazette a cadré 80 % de ses tirs, et a marqué un but sur son seul tir de l’extérieur de la surface cette saison.