Infos du Jeudi 14 Septembre

Tousart : «Si on est sérieux, on peut ramener un résultat de Limassol»

Lequipe.fr

«Dans quel état d'esprit êtes-vous sachant que la finale se déroule au Groupama Stadium à Lyon ?
Forcément, on a très envie de démarrer cette nouvelle compétition. La finale chez nous, ça peut être un bon moyen de se motiver. On sait à quoi s'attendre. On va être attendu après notre parcours l'an passé (demi-finale). On fera le maximum car une finale à Lyon devant nos supporters, ça fait rêver...

Êtes-vous le favori de ce groupe comme le juge l'entraîneur de l'Apollon Limassol ?
C'est flatteur mais on verra au fil de la compétition pour juger. On verra déjà demain. Nous sommes tombés dans un groupe qui n'est pas facile. A nous de faire le maximum pour nous qualifier.


«À nous de chasser la bête noire dans le stade»


Avez-vous la pression après avoir été éliminés ici en 8e de finale de la Ligue des champions contre l'Apoel Nicosie ?
C'est du passé. Cette histoire, je l'ai apprise il n'y a pas longtemps. Je n'y étais pas en 2012. Je suis au courant mais ça ne met pas de pression supplémentaire. L'effectif a beaucoup changé. À nous de chasser la bête noire dans le stade (sourire).

À quoi vous attendez-vous ?
On a vu à la vidéo que c'était une équipe joueuse. Ça devrait être un bon match et on aura à cœur de bien commencer. Ce ne sera pas facile. A nous de bien faire les choses. Si on est sérieux, si on travaille en équipe, on peut ramener un résultat d'ici.

Tout autre résultat qu'une victoire serait-il une contre-performance et problématique en vue de la qualification ?
Problématique, non. C'est le premier match, on a envie de bien démarrer car ça peut nous mettre dans les meilleures conditions. On doit confirmer notre début de saison en L1 dans cette Ligue Europa. L'objectif, c'est une victoire mais ce n'est pas une obligation.»

 


 

Les compos probables d’Apollon Limassol – Lyon

Football365.fr

Apollon Limassol : Bruno Vale (cap) – Joao Pedro, Yuste, Roberge, Jander – Alex, Sachetti – Maglica, Alef, Sardinero – Schembri

Lyon : A.Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal – Ferri, Tousart – Cornet, Fekir (cap), Depay – Mariano

 


 

Bruno Genesio n’a plus d’excuse

Football365.fr

Le temps où Jean-Michel Aulas défendait son coach bec et ongles n’est pas tout à fait révolu. Mais il pourrait l’être un peu plus tard dans la saison, au fil du parcours européen de l’Olympique Lyonnais, qui débute ce jeudi soir (19h00) à Limassol pour affronter l’Apollon. Le président des Gones a d’ailleurs déjà averti son technicien, ce mercredi, dans les colonnes du Progrès, via l’instrument qu’il maîtrise le mieux, la communication. « L’avantage cette année, c’est que l’équipe pourra tourner car notre effectif correspond enfin à l’ambition du coach », a-t-il affirmé.


Un recrutement orienté vers la Ligue Europa


Cet été, le président a rempli la part du marché qu’il avait conclu en fin de saison dernière, juste après l’élimination en demi-finale de Ligue Europa face à l’Ajax Amsterdam. « On a la capacité économique de développer et prolonger l’aventure et l’année prochaine, Lyon sera présent avec la volonté de s’approcher des trois premiers en Championnat et aller loin en Coupe d’Europe », avait-il lâché. Quelques semaines plus tard, le patron du club a investi massivement sur le marché des transferts, à hauteur de 50,5 millions, tant pour combler la vague de départs que pour s’offrir des joueurs expérimentés, de Bertrand Traoré à Kenny Tete en passant par Marcelo, qui avaient tous croisé le chemin de l’OL en Ligue Europa.


« Objectif n°1 »


En début de saison, le coach lyonnais s’était plié aux exigences de son dirigeant, faisant de la C3 son « objectif n°1 ». Le discours a quelque peu changé depuis, Genesio plaçant la rencontre de ce jeudi sur le même échelon que le déplacement des Gones à Paris pour le compte de la sixième journée de L1, ce dimanche, alors que « JMA », bien décidé à conserver sa ligne de pensée sur la supériorité acquise du PSG, a pris soin de rappeler que le voyage chypriote demeurait « le match le plus important de la semaine ». Hasard du tirage au sort, l’aventure européenne des Gones débute face à l’adversaire supposé le plus faible du groupe, réduisant encore un peu plus la marge d’erreur autorisée à Genesio. « Il faut bien débuter, et cela semble plus propice de le faire à Limassol qu’à Everton ou Bergame », rappelait justement Aulas.


Finale au Groupama Stadium


Les choix forts du technicien de 51 ans seront donc épiés d’entrée, alors qu’il a déjà choisi d’écarter du groupe Christopher Martins Pereira, titulaire lors de la dernière journée de L1 face à Guingamp (2-1, et de rappeler Clément Grenier, cantonné à la CFA ces dernières semaines. Aucune excuse ne sera donc acceptée, d’autant que le Groupama Stadium accueillera la finale de la Ligue Europa en mai prochain. Alors Genesio se donne du temps. « Ce n’est pas parce que la finale a lieu chez nous qu’on est favoris. On a le temps de voir plus loin… », a-t-il rappelé en conférence de presse. Par chance, il ne lui est pas encore compté.

 


 

Coup de poker, pseudo-supporter, Morel a été marqué

Foot01.com

Désormais bien installé en défense centrale, Jérémy Morel n’a plus envie d’être considéré comme un arrière gauche.

S’il peut encore rendre des services à ce poste, il se voit bien continuer sa carrière dans l’axe, où ses qualités lui permettent d’être solide au poste. Les supporters l’apprécient d’ailleurs beaucoup plus en charnière que sur les côtés, où il était souvent critiqué par le passé. Mais s’il y a une confrontation où Morel a su faire peser la balance dans le bon sens, c’est celle face à Besiktas la saison passée en quart de finale de l’Europa League. Malgré un climat très lourd en raison des incidents, l’ancien marseillais a marqué le seul but de son histoire sous le maillot lyonnais pour donner la victoire à son équipe à l'aller, prenant cela comme une revanche personnelle. Il a ensuite vu du banc de touche la qualification de son équipe lors du retour à Istanbul, ayant cédé sa place à Rybus juste avant les tirs au but dans un coup de poker payant signé Bruno Genesio.

« Ce que je retiens ? En premier lieu, les incidents. C’était choquant et énervant. Il y avait dans les tribunes des gens avec leurs enfants, qui venaient pour passer un bon moment au stade, et je pensais à eux. Ensuite, je retiens la qualification au retour dans un stade très chaud, mais sans animosité. C’était un moment fort aussi avec cette séance de tirs au but à laquelle je n’ai pas participé, car j’étais sorti une minute avant la fin de la prolongation pour permettre à Maciej Rybus, un spécialiste, de pouvoir tirer. Moi, ce n’est pas l’exercice que j’affectionne le plus. Mon but à l’aller ? D’autant plus que c’est le seul que j’ai marqué avec l’OL ! Il nous a offert une courte victoire (2-1) avant le retour en Turquie. Plein de choses me sont passées par la tête, je me souviens que je l’ai vécu comme une petite revanche à l’égard de tous ces pseudo-supporters. Sur l’action, j’ai senti que le gardien pouvait faire une erreur, j’étais obligé d’y aller, ça m’a souri », a expliqué dans Le Progrès le défenseur lyonnais, qui avait tout simplement piqué le ballon dans les pieds du gardien adverse dans les six mètres, à l’issue d’un énorme pressing.

 


 

100 à Chypre, 800 face au PSG, les fans on the road

Foot01.com

Avec le retour de la Coupe d’Europe et des matchs le jeudi puis donc le dimanche, les supporters lyonnais vont voir du pays. Ce sera le cas en cette fin de semaine, puisqu’une centaine de fans ont fait le déplacement depuis Lyon jusqu’à Nicosie, où ils sont arrivés par un temps estival puisque le thermomètre frôlait les 40°c dans l’après-midi, raconte Le Progrès.

Pour les plus courageux d’entre eux, il faudra ensuite faire l’enchainement avec le déplacement certes beaucoup moins lointain à Paris. Pour aller défier le PSG, la délégation rhodanienne a répondu présente puisque c’est un parcage à 800 personnes qui est annoncé par le club lyonnais.

 


 

Une petite surprise de Bruno Genesio face à Limassol

Butfootballclub.fr

Anthony Lopes touché à l’entraînement, l’OL pourrait miser sur Mathieu Gorgelin ce jeudi soir à Limassol.

Ce jeudi soir (19 h), l’Olympique Lyonnais rentre en scène en Ligue Europa sur la pelouse de l’APOEL Limassol. Un match que pourrait ne pas disputer Anthony Lopes. En effet, si Bruno Genesio n’a pas spécialement prévu de faire tourner ses gardiens en Coupe d’Europe pour permettre à Mathieu Gorgelin de jouer, l’international portugais a été touché lors du dernier entraînement à Chypre. Avec le match du PSG arrivant dimanche, Lopes pourrait être ménagé selon le Progrès, l’OL ayant pris soin de se déplacer à Limassol avec trois gardiens (Dorian Grange étant le dernier). Réponse aux alentours de 18 heures…

 


 

Aulas a la conscience tranquille vis-à-vis du PSG

Football.fr

Choc de clôture de la 6e journée de Ligue 1, la confrontation entre le PSG et l’Olympique Lyonnais est d’autant plus attendue que Jean-Michel Aulas s’est montré régulièrement virulent avec le PSG suite au mercato pharaonique du club de la capitale.

Mais à en croire le président de l’OL, il se rendra au Parc des Princes "avec la conscience tranquille", a-t-il assuré dans une interview au Progrès. "Je ne suis pas jaloux et je n’ai pas la volonté de rabaisser le PSG. J’ai toujours dit que c’était le PSG de Michel Denisot qui m’avait donné envie d’être un président moderne et un président qui gagne et dure", a-t-il ajouté.