Infos du Lundi 18 Septembre

Voir aussi... PSG 0-2 OL : L'After

Ménès cartonne Mariano !

Maxifoot.fr

Si l'Olympique Lyonnais n'a pas démérité face au Paris Saint-Germain (0-2) dimanche en Ligue 1, l'attaquant rhodanien Mariano (24 ans, 6 matchs et 4 buts en L1 cette saison) a déçu. Noté 2/10 par la rédaction de Maxifoot (voir débrief et notes ici), l'ancien joueur du Real Madrid a été découpé par le consultant de Canal + Pierre Ménès.

"Le problème, c’est que tu ne peux pas espérer gagner un match face à une équipe du niveau du PSG avec Mariano devant. À chaque fois que l’attaquant dominicain a touché le ballon, il l’a gâché. Alors il marquera certainement une douzaine de buts cette saison contre des équipes de seconde partie de tableau, mais dans les gros matchs, ça ne passe pas", a estimé le journaliste sur son blog.

Efficace dans la zone de vérité, Mariano éprouve effectivement de grosses difficultés dans la construction du jeu.

 


 

Tete a mangé Neymar, c'est fort s'enflamme Puydebois

Foot01.com

Remplaçants à Limassol jeudi soir en Europa League, Kenny Tete et Ferland Mendy étaient titulaires dimanche au Parc des Princes pour le choc de la 6e journée face au Paris Saint-Germain (2-0). Opposés à Neymar et à Kylian Mbappé, les deux latéraux de l’OL ont tenu le choc. Mieux, ils ont muselé les deux stars parisiennes, réduisant ainsi considérablement leur impact sur le jeu offensif du vice-champion de France en titre. Ancien gardien de Lyon et désormais consultant pour le site Olympique-et-Lyonnais, Nicolas Puydebois estime que les deux joueurs ont marqué des points aux yeux de Bruno Génésio pour la suite de la saison.

« Mention spéciale pour Kenny Tete qui a très bien muselé Neymar. Défensivement, les latéraux ont été très propres. Ils n’ont pas hésité non plus à se projeter vers l’avant et à essayer d’apporter offensivement. Ferland Mendy a été un peu facile par moment, avec des pertes de balles dangereuses. Mais dans l’ensemble, c’est très intéressant. Dans l’esprit, c’est bien. Il y a de la qualité. Ils ont marqué des points à leurs postes pour la suite de la saison » a confié l’ancien gardien de Nîmes avant de féliciter l’ensemble du bloc défensif rhodanien. « On a vu un bloc lyonnais bien en place, bien rapproché les uns des autres, ce qui nous a permis de bien défendre ensemble. Ça nous a aussi permis de réussir plus de passes qu’à l’accoutumer, d’avoir moins de déchets » a-t-il conclu. En difficulté dans le jeu depuis le début de la saison, Lyon peut néanmoins s’appuyer sur une défense très solide depuis l’entame du championnat, symbolisée par la recrue Marcelo, encore très rassurant au Parc des Princes dimanche soir.

 


 

La banderole, Aulas remercie Al-Khelaïfi

Maxifoot.fr

Ce n’est pas un secret, Jean-Michel Aulas et Nasser Al-Khelaïfi ne sont pas les meilleurs amis du monde. La faute aux propos très virulents du président de l’Olympique Lyonnais à l’encontre du Paris-Saint Germain au cours des derniers mois. Pourtant, le boss francilien a réalisé un geste fort dimanche en interdisant aux ultras du PSG de déployer une banderole "Aulas not welcome" avant le match entre les deux clubs (2-0 pour Paris). Une décision évidemment saluée par "JMA".

"C’est courageux, a souligné le dirigeant lyonnais devant la presse. J’avais dit que Nasser était quelqu’un de courtois, d’intelligent et d’élégant, il est aussi courageux. Bravo au PSG d’avoir une très belle équipe, qui j’espère gagnera la Ligue des Champions, et aussi des dirigeants qui savent assumer leurs responsabilités. C’est une très bonne nouvelle pour le dirigeant historique que je suis."

Il y a pourtant fort à parier que le discours d'Aulas à l’égard des dirigeants parisiens sera nettement moins élogieux d'ici quelques semaines...

 


 

1,9 million devant PSG-Lyon sur Canal+

Lequipe.fr

Le premier gros test du Paris-SG a été très suivi dimanche soir. Proposé sur Canal+, Paris-SG-Lyon (2-0) a réalisé une bonne audience avec 1,9 million de téléspectateurs France entière (incluant le clair et les promotions ponctuelles). En abonnés, on compte 1,6 million de téléspectateurs.

Ce score place la chaîne en cinquième position des audiences de la soirée derrière le film de TF1 Diversion (4,1 M), Les Enquêtes de Murdoch sur France 3 (3,5 M), Paulette sur France 2 (3,1 M)et le magazine de M6 Zone Interdite (2,4 M).

 


 

Cristiano Ronaldo aurait pu jouer à l’OL, selon Tony Vairelles

RMC.fr

Dans le cadre de l'émission J+1 dimanche soir sur Canal Plus, l'ancien attaquant international de l'OL Tony Vairelles a dévoilé une anecdote qui va donner bien des regrets aux supporters lyonnais.

Interrogé à l'occasion d'un reportage sur GirondinsTV, Tony Vairelles a dévoilé une information inédite dimanche soir sur Canal Plus. Même s'il y a prescription, quinze ans après les faits, l'ancien attaquant français passé notamment par Nancy, Lens, Lyon ou encore Bastia a en effet révélé que Cristiano Ronaldo avait été proposé aux dirigeants de l'OL dans le cadre d'un prêt.


"Ils avaient proposé un échange avec Ronaldo"


"Ils avaient proposé un échange avec Ronaldo et un autre joueur, qui venaient en prêt à Lyon, contre mon arrivée au Sporting Lisbonne, a raconté le joueur aux 8 sélections avec les Bleus.  C’était en 2002. Il était encore jeune (17 ans, ndlr). C’est Lyon aujourd’hui qui doit être dégoûté d’avoir refusé. C’est comme ça. C’est une petite anecdote rigolote."

Rigolote ? Certains supporters lyonnais vont probablement rire jaune en apprenant que CR7, quadruple Ballon d'Or, aurait pu s'engager avec leur club préféré et ainsi, probablement, changer le cours de l'histoire de l'OL.

 


 

Ndombele en mode patron, Génésio n'est pas surpris

Foot01.com

Aligné d’entrée de jeu face au Paris Saint-Germain dimanche soir (2-0), Tanguy Ndombele a livré une prestation XXL au côté de Lucas Tousart. Doté d’un volume de jeu incroyable et d’une technique très sûre, l’ancien milieu de terrain d’Amiens a déjà séduit tout le monde dans le Rhône. A commencer par son entraîneur, Bruno Génésio. Ce dernier était très satisfait de la prestation de l’international espoir français (20 ans) après la rencontre.

« Il a montré toutes les qualités qu'on lui connaissait au moment de le recruter. On sait que c'est un joueur qui peut faire le lien entre la défense et l'attaque dans un milieu à deux, soit avec le ballon soit par la passe » a expliqué le coach de l’OL avant de conclure. « C'est difficile parce que c'était son premier match et il est sorti sur crampes, il y a toujours une part d'inconnu mais si je l'ai fait débuter c'est que j'ai confiance et qu'on sait qu'il peut faire ce genre de performance ». La confirmation est attendue dès samedi prochain face à Dijon. Les supporters rhodaniens, déjà séduits par le talent du joueur, n’attendent que ça…


Voir aussi... PSG 0-2 OL : L'After

 

Last modified on lundi, 18 septembre 2017 11:49