Infos du Mercredi 20 Septembre

Aucun doute, Lyon a recruté un crack avec Ndombele

Foot01.com

Face au Paris Saint-Germain dimanche, les supporters de l’Olympique Lyonnais ont découvert Tanguy Ndombele.

Titularisé au côté de Lucas Tousart, le nouveau milieu de terrain du club rhodanien a éclaboussé le match de sa classe. Puissant, technique et doté d’un volume de jeu impressionnant, l’ancien joueur d’Amiens a surpris tout son monde. Ou presque… Ancien joueur du FC Nantes actuellement à Bursaspor en Turquie, Ricardo Faty connaît bien l’international espoir français puisqu’il habitait juste à côté de chez lui il y a quelques années à Epinay-sous-Sénart.

« J’avais encore l’image d’un petit garçon assez frêle qui réalisait ses premiers dribbles sur la place du marché d’Epinay-sous-Sénart. Tout Epinay m’a toujours dit que c’était un gros morceau. Ça peut être un sacré facteur X en L1. Même si je m’attendais à le voir connaître une saison d’acclimatation dans l’élite avec Amiens, Lyon a eu raison de vouloir devancer la concurrence. Il fallait parier dès maintenant sur lui car vous allez voir qu’il n’était pas encore à 100 % physiquement contre Paris. Il peut passer un palier supplémentaire » a expliqué l’international sénégalais à 20 Minutes, absolument convaincu que Lyon tient un crack avec Tanguy Ndombele. Confirmation attendue dès samedi face à Dijon au Groupama Stadium…

 


 

Mariano Diaz fait son auto-critique

Butfootballclub.fr

Recruté au Real Madrid pendant le mercato, l’attaquant de l’OL Mariano Diaz est critiqué pour sa propension à ne pas assez combiner avec ses coéquipiers. Il assume.

S’il a déjà trouvé le chemin des filets à plusieurs reprises depuis le début de la saison, Mariano Diaz ne brille pas dans le jeu pour autant. Pierre Ménès le tacle d’ailleurs assez régulièrement sur ce point précis depuis qu’il porte le maillot de l’OL. L’intéressé a conscience de ce point faible handicapant pour le bien-être collectif de son équipe mais il assume.


« Les critiques ? Je peux plus ou moins les comprendre »


« Les critiques ? Je peux plus ou moins les comprendre, car je n’étais pas le joueur le plus important du Real Madrid. Mais maintenant je suis venu ici pour remplacer Alexandre Lacazette et faire aussi bien que lui. J’espère laisser une aussi bonne impression que lui, assure-t-il dans Lyon Capitale. Je considère aussi que je peux jouer avec les autres, apprendre à combiner et en faire plus pour le collectif. Sachez que je travaille pour m’améliorer. Je considère que j’ai des failles dans tous les aspects de mon jeu. Je suis encore très perfectible. »

 


 

Ndombele et Tete, tops d'un mercato réussi à Lyon ?

Foot01.com

Cet été, Jean-Michel Aulas a surpris son monde en réalisant un mercato ambitieux porté sur l’acquisition de jeunes talents, étrangers pour la plupart, afin de remplacer Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso ou encore Maxime Gonalons. Pour l’instant, le pari est à moitié gagnant puisque l’OL est dans les temps de passage attendus au classement avec une quatrième place satisfaisante malgré une qualité de jeu qui laisse à désirer.  Dans son édition du jour, L’Equipe fait le bilan du mercato et classe le club rhodanien comme la troisième écurie de Ligue 1 ayant réussi le meilleur marché des transferts derrière le PSG et Bordeaux.

Pour le quotidien national, les arrivées de Tanguy Ndombele et de Kenny Tete sont notamment pleines de promesses et d’espoir. « Même si les arrivants n’ont pas forcément tous autant de talent que les nombreux partants, leur apport est plutôt positif. On peut estimer que l’OL a plus tenté de remplacer les partants qu’il ne s’est renforcé, sinon en défense. Les performances de Tete et surtout de Ndombele face au PSG sont pleines de promesses » écrit le journal, qui aurait également pu citer Marcelo ou encore Bertrand Traoré et Ferland Mendy, également très bons depuis le début de la saison. Une chose est sûre : il y a eu des bonnes, voire des très bonnes pioches lors de ce mercato à Lyon et le duo Aulas-Génésio en récoltera forcément les fruits à un moment ou un autre…

 


 

Lyon se plaint de l'arbitrage

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais n'a pas digéré sa défaite contre le Paris Saint-Germain (0-2) dimanche dernier lors de la 6e journée de Ligue 1. Sur les réseaux sociaux, le club rhodanien a pointé du doigt l'arbitrage de Rudy Buquet.

Dans un premier temps, les Gones comparent une faute de Neymar sur Fekir, non sanctionnée d'un carton jaune, et une faute du milieu offensif lyonnais contre Nice la saison passée qui lui avait valu une expulsion. "Deux fautes semblables, un même arbitre, deux poids deux mesures...", peut-on lire sur le compte Twitter de l'OL, vidéo à l'appui.

Ensuite, Lyon revient sur une action litigieuse dans la surface lorsque Tanguy Ndombélé est tombé après un contact avec Layvin Kurzawa. "La réussite sourit aux puissants... #PasDePenaltyPourLyon", lancé le club rhodanien, qui concédera un penalty non transformé par Edinson Cavani ensuite. Un penalty dont le PSG se serait peut-être bien passé...

 


 

Ces deux joueurs qui mettent en danger l'attaque de Lyon

Foot01.com

Depuis le début de la saison, les recrues sont très performantes à Lyon. C’est notamment le cas de Bertrand Traoré, impressionnant sur son aile droite.

Doté d’une réelle capacité d’élimination, l’ancien attaquant de Chelsea présente d’ailleurs l’avantage de ne pas abuser des actions individuelles, au contraire de Memphis Depay ou encore Mariano Diaz. En effet, l’ailier gauche du club rhodanien et l’ancien buteur du Real Madrid ont la fâcheuse tendance à privilégier la solution individuelle, ce qui met forcément en danger l’animation collective de l’équipe de Bruno Génésio. Dans ses colonnes, Le Progrès évoque ce problème au sein de l’attaque de l’OL.

« Le profil individuel des joueurs lyonnais à vocation offensive est au moins aussi parlant que les chiffres. Si Memphis Depay ou Mariano Diaz ont une vraie capacité à des exploits individuels, cela ne suffit pas pour l’instant à compenser les lacunes collectives. Cornet est plus séduisant dans l’implication défensive que dans l’efficacité offensive, et d’autres comme Grenier et le large vivier des jeunes n’ont pas encore de véritable temps de jeu » explique le quotidien rhodanien. Reste à voir maintenant ce que Bruno Génésio changera pour gommer ces problèmes. L’intégration de Grenier, d’un jeune ou un changement de système en intégrant Diop pour sacrifier un élément offensif… Les solutions ne manquent pas. Au coach de l’OL de trouver la bonne.

 


 

Un procès pour le coût de la sécurité d'un match

Lequipe.fr

En février 2012, le commissaire divisionnaire Michel Garnier avait accusé son supérieur hiérarchique d'avoir minimisé les factures adressées à l'Olympique Lyonnais dans une longue lettre au procureur de la République comportant de nombreux autres griefs.

Après enquête de l'IGPN et classement sans suite, il a été poursuivi pour dénonciation calomnieuse par son ancien patron, Albert Doutre, qu'il accusait d'avoir reçu des cadeaux, comme des bouteilles de vin, en contrepartie de ses sous-facturations.

Le parquet a requis à l'encontre de Michel Garnier 18 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve de trois ans comportant une obligation de soins, ainsi que 15 000 euros d'amende afin de «rembourser à l'État l'enquête déclenchée par son courrier».

Parmi de nombreuses assertions, M. Garnier y affirmait que la direction départementale de sécurité publique (DDSP) ne respectait pas le décret sur la mise à disposition de policiers dans le cadre d'un périmètre d'accès protégé (PAP) comme le stade de l'OL.

Le jugement sera rendu le 21 novembre.

Last modified on mercredi, 20 septembre 2017 14:49