L'actu du Vendredi 17 Novembre

Cornet : «Ce n'est pas ma meilleure saison»

Lequipe.fr

Peu utilisé cette saison, Maxwell Cornet a livré son sentiment en conférence de presse ce vendredi avant Lyon - Montpellier (dimanche, 17h) et a parlé de la concurrence en attaque chez les Gones. Le joueur de l'OL qui n'a pas encore marqué cette saison, pourrait profiter de la suspension de Nabil Fekir contre Montpellier pour être aligné d'entrée.

L'ancien Messin, lucide sur son début de saison chaotique, reste optimiste : «Ce n'est pas ma meilleure saison, mais je ne baisse pas les bras, je continue de bosser. Il ne faut pas que je reste focalisé sur le fait que je n'ai pas ouvert mon compteur, mais plutôt sur l'équipe. Je n'ai pas la réussite devant le but, mais je ne suis pas inquiet, ça va venir. Et même si je ne marque pas, le contenu (de ses matches) n'est pas mauvais».

 


 

Une offre à 67 ME pour Fékir, Aulas répond avant le mercato

Foot01.com

Fortement courtisé à l'étranger après son très bon début de saison à l'Olympique Lyonnais, Nabil Fekir ne quittera pas son club formateur en janvier, et sûrement pas l'été prochain, selon Jean-Michel Aulas.

Malgré le fait qu'il n'a pas pu montrer son talent sous le maillot de l'équipe de France, Fekir réalise le meilleur début de saison de sa carrière. Déjà auteur de onze buts et de trois passes décisives en douze journées de Ligue 1, l'attaquant lyonnais affole les compteurs. Pas étonnant donc de le retrouver dans le viseur de grands clubs européens. À commencer par le Barça, qui l'a supervisé à plusieurs reprises depuis la reprise. Mais Fekir figure aussi dans les petits papiers d'Arsenal, qui envisagerait de faire une offre de 67 ME pour le recruter en janvier prochain. Une rumeur que Jean-Michel Aulas vient tout bonnement de balayer.

« Oui, bien sûr, Nabil va finir la saison chez nous. Et rien ne dit qu'il partira en fin de saison. Il se plaît à Lyon, il est sous contrat, et c’est le capitaine de l’OL. Il a une réussite footballistique très intéressante, mais aussi une réussite de management parce qu’il est capitaine d’un OL qui, après une période difficile, a su se remettre en question et c’est aussi grâce à lui. Il a de fortes chances d’être Lyonnais la saison prochaine. C’est un symbole de notre club. Entre temps, il y aura la Coupe du Monde. Si la France est en finale, ce que je souhaite, et que Nabil marque le but de la victoire qui enverrait l'équipe de France sur le toit du monde, évidemment qu’il y aura des sollicitations. Mais on va tout faire pour qu’il reste. Et je crois qu'il a envie de rester », a lancé, sur SFR Sport, Aulas, qui sait pourtant qu'il aura du mal à résister aux sirènes étrangères, surtout si comme Umtiti, Tolisso ou Lacazette avant lui, Fekir reçoit une offre irrefusable d'un très grand club européen.

 


 

Genesio : « Il faut se reconcentrer et retrouver toutes les valeurs d'avant trêve »

Olweb.fr

Quelques minutes après la séance du jour au Groupama OL Training Center, le coach lyonnais s'est présenté en salle de presse à 48 heures du match face à Montpellier.

POINT SANTÉ

« Jordan Ferri, victime d’une entorse, et Clément Grenier, sont forfait. Leur reprise est prévue lundi avec le groupe. Kenny Tete va bien. Rafael et Marçal se sont contentés de courir. Jérémy Morel est resté en soins pour une petite douleur à la cuisse, mais rien de grave. Bertrand Traoré est encore fatigué. On fera un point demain avec lui pour savoir s’il peut débuter... Cheikh Diop a enchaîné de petites blessures. Il a de grandes chances d’être dans le groupe de Montpellier. Il faut être patient avec lui. Il faut se servir des expériences avec Darder, Mammana. Il ne faut pas en demander trop et trop vite. ».

LA TRÊVE INTERNATIONALE

« Il faut se reconcentrer et retrouver toutes les valeurs d’avant la trêve pour aborder la série de 10 matchs. La trêve paraît un peu longue, avec beaucoup de joueurs absents. On a eu très peu de temps pour préparer le match de Montpellier. On s’est fixés des objectifs dans toutes les compétitions qu’on va jouer jusqu’à la fin de l’année. On a fait un retour en vidéo ce matin sur le derby. Il fallait se replonger dès aujourd’hui dans le championnat ».

UNE ATTAQUE EFFICACE ET UNE DÉFENSE SOLIDE

« L’animation offensive a changé. On a trouvé des complicités, quel que soit les joueurs qui jouent. Il y a une relation qui se créé avec des jeux à 3. Je veux aussi mettre en avant les 4 matchs sans prendre de but. Les joueurs offensifs font un gros travail à la perte de balle. C’est ce qui nous avait pénalisé en début de saison. L’attitude a changé. Les deux secteurs sont lités. Ce n’est qu’une question de phase de transitions ».

LA SUSPENSION DE NABIL FEKIR

« On aurait préféré l’avoir surtout contre une équipe très bien en place. Il a la faculté de percer des lignes. C’est à nous de montrer que l’effectif est conséquent en quantité et en qualité. J’ai confiance en nos joueurs. On a la chance d’avoir des joueurs capables d’évoluer dans plusieurs systèmes… Son peu temps de jeu en sélection ? Ce n’est pas une bonne nouvelle. Il voulait plus se mettre en évidence. L’important est qu’il se reconcentre sur ses objectifs à l’OL. »

L’ABSENCE DE LOUIS NICOLLIN

« J’ai pensé à lui ce matin. Je sais que c’était des matchs qu’il adorait vivre. Lyon est sa ville. On aura une forte pensée pour lui. C’’était quelqu’un d’attachant. Il marqué l’histoire du foot, Lyon et Montpellier ».

LE DÉPART DE JOËL BATS

« J’ai eu un coup de fil de Rémi Garde il y a une quinzaine de jours. Joël Bats mérite une sortie, à l’image de tout ce qu’il a fait pour le club. La décision a été prise d’un commun accord. J’ai une relation particulière avec lui, qui dépasse le cadre professionnel. Ça fait 10 ans que je travaille tous les jours avec lui. Il est plus qu’un entraîneur de gardiens. Il a un rôle d’adjoint, notamment dans l’analyse du jeu des adversaires. Son analyse était très importante pour nous. Je vais profiter de ce dernier mois avec lui. Il faut respecter. C’était une opportunité exceptionnelle pour lui. Grégory Coupet a les compétences pour assumer la succession. Je veux qu’il nous apporte tout son enthousiasme ».

MAXWEL CORNET

« Il doit retrouver de la confiance. Il a eu un peu de mal à gérer l’intersaison. Il a besoin de remarquer. Il ne lâche pas, il s’entraîne bien et a le bon état d’esprit. Il faut juste un déclic pour revoir le Maxwel à son meilleur niveau ».

 


 

Aulas révèle le nom du joueur qu’il regrette de ne pas avoir fait venir à l’OL

RMC.fr

Invité sur le plateau de Breaking Foot jeudi sur SFR Sport, le président de l’Olympique Lyonnais est revenu sur les bonnes pioches dans l’histoire du mercato des Gones. Mais aussi sur les loupés…

Durant ses années fastes marquées par sept titres de champion de France entre 2002 et 2008, l’Olympique Lyonnais a souvent vu juste en matière de mercato. Mais si Jean-Michel Aulas et sa cellule de recrutement ont su attirer de grands joueurs, ils sont aussi passés à côté de certains d’entre eux.  "Il y a eu beaucoup de joueurs qu’on aurait aimé faire signer à l’OL", a confirmé le président de l’OL, jeudi sur le plateau de Breaking Foot sur SFR Sport.


"Il aurait dû venir avec Flo Malouda"


Et Aulas de se faire plus précis : "Le joueur qu’on n’a pas séduit suffisamment tôt, c’est Didier Drogba. Il aurait dû venir à l’époque avec Flo Malouda (les deux joueurs évoluaient à Guingamp, ndlr). Ça ne s’est pas fait au dernier moment mais ça a été grand regret. Il a eu une carrière tellement immense après… ça aurait été très bien." Si le Guyanais a fait les beaux jours du l'OL, l'Ivoirien, lui, a filé à l'OM avant de marquer l'histoire de Chelsea.

 


 

Le Barça voudrait Fekir et Tousart

RMC.fr

D’après Sport et Mundo Deportivo, le FC Barcelone suivrait de très près les lyonnais Nabil Fekir et Lucas Tousart et envisagerait de recruter les deux joueurs.

Et si le Barça refaisait son marché du côté de Lyon? D’après Sport et Mundo Deportivo, le FC Barcelone suivraient de très près les performances de Nabil Fekir et Lucas Tousart à l’Olympique lyonnais. Sport rapporte que le meneur de jeu de l’OL est observé depuis le début de la saison par la direction catalane. Si un transfert au mercato d’hiver paraît compliqué, voire impossible, les Blaugranas envisageraient sérieusement de faire une offre pour l’été prochain si la piste Coutinho, qui reste l’option numéro 1 sans ce secteur de jeu, n’aboutissait pas. Invité jeudi dans l’émission Breaking Foot, le président des septuples champions de France, a indiqué qu’il souhaitait garder à tout prix son protégé la saison prochaine et qu’il ferait tout pour le conserver.

De son côté, Mundo Deportivo croit savoir que le Barça surveillerait également le coéquipier de Nabil Fekir, Lucas Tousart. Le milieu de terrain de l’équipe de France espoirs serait dans le viseur des recruteurs catalans et compteraient bien refaire un coup à la Umtiti : le défenseur français, qui évoluait alors à l'OL, avait été acheté 25 millions d’euros à l’époque, et est aujourd’hui un titulaire indiscutable dans l’équipe de Ernesto Valverde.

 


 

Le PSG et l’OL, ces très chères billetteries de L1

Foot01.com

Cette saison, le Paris Saint-Germain est tout simplement indétrônable en Ligue 1. Et l’on ne parle pas seulement de l’aspect sportif.

En billetterie aussi, le club de la capitale atteint un niveau largement supérieur aux autres ! En ce qui concerne les abonnements par exemple, le tarif le moins cher est de 420€ du côté du Parc des Princes. C’est plus du double par rapport au plus petit pass annuel de l’Olympique de Marseille, fixé à 195€. Tandis que l’abonnement le moins onéreux coûte 252€ à Lyon, deuxième de ce classement devant… Dijon (230€) et Angers (215€).

Et bien évidemment, le PSG reste en tête si l’on prend en compte le billet le moins cher constaté pour un simple match de championnat cette saison. En effet, Paris n’est jamais descendu en dessous de 25€, pendant que l’AS Monaco, le moins cher pour une rencontre de L1, a proposé des tarifs à 7€. Contre 20€ pour Marseille et 15€ pour Bordeaux. Bien sûr, les prix varient en fonction des effectifs, des statuts et des publics des clubs, qui n’ont pas tous les mêmes obligations financières.