L'actu du Samedi 18 Novembre

Ce geste de seigneur de Fekir et des Lyonnais à Sainté on en parle ?

Foot01.com

L'attitude de Nabil Fekir en fin de match il y a deux semaines lors du derby ASSE-OL vaut au capitaine de l'Olympique Lyonnais d'être convoqué devant la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Mais ce que l'on sait moins, c'est que dans les vestiaires de Geoffroy-Guichard, Nabil Fekir a eu un comportement qui l'honore, et ses coéquipiers n'ont pas hésité à le suivre.

Comme l'explique la radio rhodanienne Radio Scoop, le capitaine de l'OL a en effet décidé en accord avec les autres joueurs que la prime de victoire des joueurs dans le derby face à l'AS Saint-Etienne allait être versée à OL Fondation, qui oeuvre en soutenant différents projets qui vont du médical à l'insertion. Que Nabil Fekir profite de l'intimité du vestiaire stéphanois pour prendre cette décision a comblé la responsable d'OL Fondation. « On a exposé le projet aux garçons le mardi 31 octobre, dans les vestiaires. Le dimanche soir, seulement 5 jours après, juste après la victoire dans le derby, Nabil Fekir en tant que capitaine a fait savoir que la prime de match des joueurs serait intégralement reversée à la Fondation. Certains ajouteront même une enveloppe supplémentaire », a expliqué Maëlle Trarieux, secrétaire générale d’OL Fondation, à Radio Scoop. Evidemment, certains toujours prompts à dégainer diront que les footballeurs gagnent bien leur vie, blabla blabla, mais rien n'obligeait Nabil Fekir et ses coéquipiers à faire cela.

 


 

Aulas a une stratégie rodée pour garder son futur crack

Butfootballclub.fr

Invité de l’émission Breaking Foot sur SFR Sport 1, Jean-Michel Aulas a expliqué comment il allait s’y prendre pour conserver sa nouvelle pépite Willem Geubbels à l’OL aussi longtemps que possible. C’est que le joueur de 16 ans, qui a débuté en L1 contre Dijon (3-3), est déjà convoité par des pointures continentales comme le Bayern Munich et Manchester City…
 

“On va discuter avec son papa et sa maman parce qu’il est mineur, mais aussi mettre directement en relation Willem et Bruno Genesio, ce que nous faisons régulièrement. Et voir comment il pourrait assez vite intégrer l’équipe. Sur le plan de l’entraînement, il s’entraîne déjà avec l’équipe première, mais il pourrait aussi avoir la possibilité de jouer un certain nombre de matches.”

“Houssem Aouar avait pratiquement signé à LiverpoolL. Il est là et il est très heureux. Il explique à tous ses collègues que s’il était parti, il aurait fait une erreur. Il faut trouver les solutions et on a maintenant, je pense, les moyens de retenir nos meilleurs joueurs.”

 


 

Et si le secret de l'OL n'était pas celui qu'on croit ?

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais était dans une forme éblouissante avant la trêve internationale, enchaînant les victoires en Ligue 1 et en Europa League, avec en point d'orgue le carnage 0-5 à Saint-Etienne. Bien évidemment, ce sont les joueurs de Bruno Genesio qui sont en premier lieu à féliciter pour ces superbes performances. Mais, comme le souligne ce samedi Le Progrès, le secret de cette forme étincelante est peut-être aussi du côté du staff médical. Car souvent moqué pour le nombre de ses blessés, l'OL réalise de ce côté là aussi une première partie de saison impeccable.

Le quotidien régional rappelle que l'an passé, à la même époque, l'infirmerie de l'Olympique Lyonnais comptait neuf blessés, qu'il y a deux ans ils étaient douze et qu'en 2014 treize footballeurs de l'OL étaient out. En 2017, seul Jordan Ferri n'est pas en état de jouer, ce dernier souffrant d'une entorse. « On voit les effets d’un gros travail du staff médical. De nouvelles méthodes ont été mises en place, avec un grand suivi des préparateurs. Les méthodes sont bien appliquées par les joueurs. C’est très important car les séries où il y a des matches à répétition favorisent les blessures », explique, dans Le Progrès, Bruno Genesio.

 


 

Diaz ouvert à un retour au Real

Foot-sur7.fr

Mariano Diaz a signé à l’OL jusqu’en juin 2022, en provenance du Real Madrid. Néanmoins, il songe à un possible retour dans son club formateur.
 
Grâce à son début de saison flamboyant, Mariano Diaz suscite déjà la convoitise de nombreux clubs. Ceux qui l’ont raté, lors du mercato estival dont l’AS Saint-Étienne, regrettent également. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais a déjà inscrit 9 buts et délivré 2 passes décisives en 12 apparitions en Ligue 1.

Deuxième meilleur buteur des Gones derrière Nabil Fekir, le Dominicain est bien parti pour faire une excellente saison. Du coup, la question de son éventuel retour au Real Madrid circule en Espagne. Face à ces bruits de couloir, Mariano a réagi.
« Madrid est un très grand club et je ne fermerais jamais la porte », a-t-il ouvertement déclaré sur Radio Marca, dans des propos relayés par Top Mercato. « Maintenant, je l'ai déjà dit : j'ai un contrat de cinq ans avec Lyon, je viens de commencer et je suis très content ici », a ajouté Mariano Diaz.

 


 

Lyon a tout prévu pour remplir le Groupama Stadium

Foot01.com

Difficile de remplir un stade de 60 000 places pour une équipe de Ligue 1. Surtout lorsque l’affiche n’est pas la plus séduisante de la saison.

C’est pourtant l’exploit réalisé par l’Olympique Lyonnais le 29 octobre dernier. A l’occasion de la venue de Metz, les Gones, vainqueurs 2-0, avaient joué à guichets fermés. Une sacrée performance quand on affronte la lanterne rouge un dimanche après-midi. Il faut dire que le club rhodanien avait tenté un pari audacieux avec un tarif unique à 10€ dans tout le stade. Le genre d’expérience que l’OL retentera à l’avenir pour remplir son Groupama Stadium.

« On a été ravis que l'opération se soit bien déroulée, s’est réjoui le stadium manager lyonnais, Xavier Pierrot, contacté par Eurosport. Nous avions aussi un autre test contre Everton avec des places à 15€ sur la volée haute et, malgré des restrictions de vente très fortes, cela nous avait permis de remplir les trois-quarts de celle-ci. A l'OL, le principe est maintenant d'essayer de remplir le plus souvent et le plus possible cette volée haute. Avec une nouvelle opération à 15€, on espère approcher les 50 000 spectateurs dimanche contre Montpellier, ce qui est un très bon chiffre. Tout ceci signifie que la demande est au rendez-vous quand le prix est attractif. »


Le match, mais pas seulement


Et la grille des tarifs n’est pas la seule stratégie du club. « Quand les résultats sont bons, c'est plus facile de faire venir du monde, a reconnu le dirigeant. Mais le noyau dur des supporters viendra toujours si la tarification est adaptée. Et il faut un accueil de top niveau, un confort maximal et un vrai sentiment de spectacle autour du stade : les animations d'avant-match avec de la musique au virage nord et le village famille au sud, le spectacle dans les gradins... (...) Nous ne sommes pas à l'abri d'un mauvais match ou d'un mauvais résultat, notre rôle est donc de développer tout ce qu'il y a autour de la rencontre. » Autrement dit, tout ce qui concerne les services, les sanitaires ou les animations...