L'actu du Mardi 21 Novembre

"J’ai peur que le foot soit devenu trop sérieux", Ben Arfa défend Fekir et sa célébration

RMC.fr

Hatem Ben Arfa revient dans France Football sur la célébration polémique de Nabil Fekir contre l’AS Saint-Etienne le 5 novembre (0-5). Pour le milieu de terrain du PSG, l’attitude du capitaine de l’OL n’est pas à blâmer.

Pour avoir exhibé son maillot face aux fans des Verts à Geoffroy-Guichard après avoir clos la marque contre Saint-Etienne (0-5) le 5 novembre, Nabil Fekir s’est attiré les foudres de nombre d’observateurs.

Dans France Football, Hatem Ben Arfa a tenu à monter au créneau pour défendre le capitaine de l’OL.


"Ce n'était pas méchant"


"Je pense sincèrement qu’il l’a fait sans arrière-pensée, emporté par le jeu, lance le joueur du PSG. Le problème, c’est qu’en face ils n’étaient pas forcément très réceptifs. C’est ce qui a entraîné ce raffut pour un geste qui n’était ni violent, ni méchant, ni vulgaire."


"J'ai peur que le chambrage soit de plus en plus mal vu"


"A la limite, là où Fekir a le plus chambré, c’est quelques secondes plus tôt face à Ruffier sur ses feintes avant de tirer, poursuit Ben Arfa. Mais j’en reviens à ma thèse: “Peut-on encore rire sur un terrain sans passer forcément pour un provocateur ?” J’ai peur que le foot soit devenu trop sérieux et que le chambrage soit de plus en plus mal vu."

 


 

Diakhaby, c'est très cher

Maxifoot.fr

Devenu numéro trois dans la hiérarchie des défenseurs centraux lyonnais, Mouctar Diakhaby (20 ans, 5 matchs et 1 but en L1 cette saison) intéresse néanmoins quelques clubs prestigieux, notamment en Italie où l'on dit l'Inter Milan et l'AS Roma susceptibles de passer à l'action dès cet hiver.

Mais à en croire la presse transalpine, l'OL réclamerait 25 millions d'euros pour céder son solide défenseur central en janvier. De quoi refroidir les Nerazzurri et le club de la Louve ?

 


 

Pourquoi le Barça hésite à recruter Fekir au mercato

Foot01.com

Il va se passer des choses au mercato hivernal du côté du FC Barcelone. Ces dernières heures, la presse catalane s’emballe en affirmant qu’Ernesto Valverde souhaite ajuster son effectif avec une ou deux arrivées en janvier afin de rafler la Liga et la Ligue des Champions en 2018. Avec la blessure d’Ousmane Dembélé en tout début de saison, le coach du Barça ne dispose pas de quarante solutions en attaque. Et c’est principalement ce secteur de jeu que l’ancien homme fort de Bilbao souhaite renforcer. Ces derniers jours, plusieurs noms ont filtré pour renforcer l’attaque du Barça, de Mesut Özil à Angel Di Maria en passant par Max Meyer... Mais ce n’est un secret pour personne : la priorité s’appelle Philippe Coutinho.


Coutinho trop cher, Fekir pas assez expérimenté ?


Assurément, l’international brésilien de Liverpool ne sera pas bradé et finalement, Barcelone ne devrait pas tomber dans le jeu de la surenchère cet hiver. Du coup, un nom revient avec insistance selon Marca : celui de Nabil Fekir. Auteur d’un début de saison tonitruant (11 buts et 3 passes décisives en 11 matchs de L1), le capitaine rhodanien plaît énormément aux décideurs du FC Barcelone. Mais pour l’heure, l’actuel leader de la Liga hésite toujours selon le quotidien espagnol. Pourquoi ? Le manque d’expérience de l’international français au plus haut niveau (6 matchs de Ligue des Champions) est un frein aux yeux des dirigeants catalans. D’un autre côté, le natif de Lyon coûterait quasiment deux fois moins cher que Philippe Coutinho, d’où le dilemme compliqué des pensionnaires du Camp Nou. Une chose est sûre, l’attaquant français de 24 ans est très surveillé et ses prochaines prestations pourraient bien être décisives aux yeux du géant espagnol.

 


 

« Tu vas marquer... », Gouiri raconte sa grande première

Foot01.com

Après avoir été lancé chez les professionnels à l'Olympique Lyonnais contre Montpellier dimanche (0-0), Amine Gouiri a livré ses impressions, entre émotion et fierté.

Ce 19 novembre 2017 restera un grand jour dans la carrière d'Amine Gouiri. Auteur de sa première apparition chez les pros lors du match nul de l'OL contre le MHSC au Groupama Stadium, le jeune attaquant de 17 ans a donc été lancé dans le grand bain de la Ligue 1 pendant dix-huit minutes. Une entrée en jeu que le joueur de la génération 2000 attendait avec impatience depuis la signature de son premier contrat pro l'été dernier. Présenté comme un crack en devenir, depuis qu'il brille en équipe de France chez les jeunes, Gouiri a maintenant à cœur de prouver que sa réputation de goleador n'est pas usurpée à Lyon.

« Ça reste un grand moment, surtout à 17 ans et devant plus de 40 000 personnes. C’est un moment que je n’oublierai jamais. Le coach, Gérald Baticle m’a dit : "C’est toi qui va nous faire gagner. Tu vas marquer...". Moi, je voulais marquer ce but. Mais malheureusement, je n’ai pas marqué. J’attendais avec impatience ma première, oui bien sûr. Je travaille aux entraînements pour en arriver là. C’est chose faite et j’espère continuer comme ça. C’est un rêve d’enfant qui se réalise. Depuis tout petit, je venais au stade de Gerland à l’époque. Et aujourd’hui, c’est moi qui suis sur le terrain. Ça fait toujours plaisir. Je me sens très bien dans le groupe. Je parle bien avec tout le monde. Vous savez, c’est un groupe jeune. On s’entend bien les uns avec les autres. On a une bonne solidarité. J’ai repris avec le groupe dès la préparation. Ils m’ont bien intégré. Les plus âgés me donnent des conseils. J’apprends d’eux », a lancé, sur Foot Mercato, Gouiri, qui veut désormais faire pleinement sa place au sein de l'effectif de Bruno Genesio, comme l'a déjà fait le jeune Myziane Maolida en début de saison. Avec ce très jeune duo offensif, auquel Willem Geubbels peut être ajouté, Lyon a de quoi voir venir...

 


 

Aulas aurait mis la main sur une nouvelle star

Butfootballclub.fr

Après l’attaquante Alex Morgan, une autre joueuse des États-Unis devrait débarquer à l’OL au mercato : la milieu de terrain Morgan Brian.

Sans mettre la formation de côté, l’OL a recruté l’été dernier davantage de joueurs étrangers que d’habitude. Mariano Diaz, Marcelo ou encore Bertrand Traoré ont ainsi rejoint l’effectif entraîné par Bruno Genesio. Mais c’est bien chez les femmes que le club rhodanien réalise ses plus jolis coups.


Morgan Brian, une nouvelle américaine à l’OL


Un an après avoir accueilli la star américaine Alex Morgan, le président Jean-Michel Aulas serait sur le point de réaliser un autre joli coup. Le site de RMC croit en effet savoir qu’un accord a été trouvé avec Morgan Brian (24 ans), sélectionnée à 69 reprises en équipe des États-Unis, autour d’un contrat de deux saisons et demi.

La venue de la milieu défensive des Chicago Red Stars, vainqueur de la Coupe du monde 2015, ne serait plus soumise qu’à sa visite médicale.

 


 

OL – Limassol : La qualification en ligne de mire

Olweb.fr

Jeudi soir, sur la pelouse du Groupama Stadium, l’OL recevra l’Apollon Limassol, pour le compte de la 5e journée de Ligue Europa, avec une place en 1/16 dans le viseur.

La double confrontation face à Everton pourrait s’être avérée décisive. En battant les Toffees par deux fois, à Liverpool (1-2) puis à Lyon (3-0), les joueurs de l’OL ont fait un grand pas vers une qualification pour les 1/16 de finale de Ligue Europa. Deuxièmes d’un groupe E dont la tête est occupée par l’Atalanta, les Rhodaniens comptent huit unités au compteur, soit autant que l’écurie italienne, qui les devance grâce à une différence de buts légèrement favorable (+1). Surtout, les hommes de Bruno Genesio ont éliminé des Anglais pourtant annoncés comme favoris de la poule au moment du tirage au sort.

Désormais bien positionnés au classement, les Olympiens ont l’occasion d’assurer une place pour le prochain tour dès jeudi, en venant à bout de l’Apollon Limassol au Groupama Stadium. L’équipe chypriote, qui les aura accrochés à l’aller (1-1) à la surprise générale, devra réaliser un exploit pour espérer voir plus loin dans cette compétition. En effet, les protégés de Sofronis Angousti devront impérativement l’emporter face à l’OL s’ils veulent encore croire à la qualification, puisqu’un nul suffirait aux Lyonnais pour poursuivre l’aventure. Quatrièmes de leur championnat avec sept points de retard sur le leader mais avec trois matches en moins, les Thrylos (= les Légendes) ont posé des problèmes aux trois membres du groupe E, en arrachant le partage des points face à chacune d’elles.

 


 

Gonalons a un grand respect pour Aulas

Maxifoot.fr

Formé à l'Olympique Lyonnais, le milieu de terrain Maxime Gonalons (28 ans, 3 matchs en Serie A cette saison) a quitté l'été dernier son club de cœur pour l'AS Roma. Malgré des échanges tendues avec Jean-Michel Aulas avant son départ, l'international français conserve un grand respect pour son ancien président.

"Des nouvelles de Jean-Michel Aulas ? Non, pas spécialement. On s'est séparés en bons termes, malgré tout, même si ses mots m'avaient touché. Cela fait partie du métier, je ne suis pas rancunier. C'est un président qui m'a beaucoup soutenu, qui m'a très bien payé pendant de nombreuses années. Il faut avoir du respect pour le personnage, il a emmené le club très haut", a rappelé Gonalons pour L'Equipe.

Aulas devrait apprécier les propos de son ex-capitaine.


Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:46