L'actu du Mercredi 29 Novembre

Le nouveau maillot third dévoilé

RMC.fr

L'OL a dévoilé ce mercredi son nouveau maillot third. Une tunique conçue "en collaboration avec les joueurs".

L'OL reste dans le sombre. Comme l'année dernière, le nouveau maillot third du club, dévoilé ce mercredi, sera noir. Petite nouveauté tout de même, de fines rayures grises horizontales, comme on peut le voir sur celui porté par la pépite lyonnaise Houssem Aouar. Déjà en vente sur le site du club (à partir de 89,95 euros pour les adultes), ce maillot a été "conçu en collaboration avec les joueurs".

 

 


 

Aulas dément pour Grenier et Ferri

Footmercato.net

Dans l’effectif lyonnais, deux joueurs formés au club sont désormais appelés à quitter le navire : Clément Grenier et Jordan Ferri. Hier, France Football a affirmé que les deux milieux défensifs pourraient rejoindre les Girondins de Bordeaux lors du prochain mercato. Aulas en personne aurait proposé sa paire aux Girondins. Ce à quoi JMA en personne a démenti sur son compte twitter :

« Mercato OL : Aulas propose deux indésirables à Bordeaux : Complètement faux bien sûr : arrêtez de dire des inepties ! » pouvait-on lire. Une chose est sûre, avec Lucas Tousart, Houssem Aouar, Tanguy Ndombele et peut-être Pape Cheikh Diop, les deux milieux que sont Grenier et Ferri devront trouver du temps de jeu ailleurs cet hiver.

 


 

Aouar n'était pas loin de partir cet été

Foot-sur7.fr

Houssem Aouar aurait tenté de se faire prêter l’été dernier, afin de se donner du temps de jeu loin de l’OL. Il aurait été finalement dissuadé par Bruno Genesio et son staff.


Houssem Aouar bloqué à Lyon par Genesio et Capaça


Selon L’Équipe, Houssem Aouar avait envisagé de quitter l’Olympique Lyonnais sous forme de prêt, afin de se donner les moyens de jouer régulièrement en Ligue 1. Ce qui n’était pas le cas avec l’équipe pro de son club formateur. Mais, cette idée du jeune milieu offensif prometteur, a été vite étouffée dans l’oeuf par l’entraineur Bruno Genesio et son adjoint Claudio Capaça, à en croire le quotidien de sport.

« Cette idée a été fermement rejetée par Genesio et son entourage tandis que Capaça, l’entraineur adjoint en charge des défenseurs, l’incite à s’accrocher. Le coach lyonnais n’hésite pas à aborder la situation du joueur avec sa famille… », a révélé la source sur les actions menées par le staff technique des Gones pour dissuader Aouar.

Finalement, la pépite de 19 ans a eu droit à sa chance avec l’équipe pro. Il a déjà fait 9 apparitions pour 7 titularisations en championnat. Mieux, Houssem Aouar a même inscrit un but et offert 2 passes décisives, confirmant ainsi son immense talent. Sous contrat avec le club rhodanien jusqu'en juin 2020, le natif de Lyon était visé par Liverpool lors du mercato estival.

 


 

Fortement remis en question depuis sa nomination, Bruno Genesio a fait taire les critiques

Football365.fr

L’Olympique Lyonnais reçoit Lille, ce mercredi (19h00), dans le cadre de la 15eme journée de L1. Alors que les Gones n’ont plus perdu la moindre rencontre, toutes compétitions confondues, depuis le 17 septembre dernier, Bruno Genesio, largement remis en cause depuis son arrivée sur le banc de l’OL, a fait taire les critiques.
 
Huit victoires, quatre nuls soit douze matchs sans défaite. Depuis le 17 septembre dernier et un dernier revers contre le PSG (2-0), l’Olympique Lyonnais ne cesse d’impressionner. Et si un homme en ressort vainqueur, c’est bien l’entraîneur des Gones, Bruno Genesio. Vivement remis en question depuis sa nomination il y a presque deux ans, le technicien lyonnais ne s’en est pourtant pas particulièrement offusqué en conférence de presse, à la veille de recevoir Lille, ce mercredi (19h00), pour le compte de la 15eme journée de L1 : « Ça fait bientôt deux ans de critique. Il n’y a d’amertume envers personne. C’est le droit de chacun de s’exprimer. Je suis content aujourd’hui d’avoir plus de compliments que de critiques. Mais il n’y a pas d’amertume ni de revanche. Les compliments me font sourire car c’est éphémère comme peuvent l’être les critiques. Je savourerais si on atteint l’objectif à la fin de la saison ».


GENESIO : « PLUS CONFORTABLE DE TRAVAILLER DANS CE CLIMAT QUE CELUI D’IL Y A DEUX MOIS »


Depuis le début du nouvel exercice, l’OL affole tous les compteurs sur le plan offensif (avec notamment trois 5-0 consécutifs à l’extérieur contre Troyes, Saint-Étienne et Nice) et possède un redoutable trio d’attaquants, composé de Nabil Fekir, Mariano Diaz et Memphis Depay, auteur déjà de 29 buts en L1. Des joueurs que Genesio connaît désormais parfaitement bien : « Le domaine où j’ai le plus avancé ? Le management de certains joueurs comme Nabil Fekir, Memphis… et dans la gestion du groupe avec l’intégration des jeunes joueurs. C’est important de discuter. Il y a une remise en question chaque jour, elle est perpétuelle. » tout en reconnaissant préférer l’atmosphère actuelle dans laquelle évolue son groupe : « C’est plus confortable de travailler dans ce climat que celui d’il y a deux mois. Mais il faut se rappeler de ces moins bons moments pour éviter de nouveaux accidents ».


FOURNIER : « GENESIO CONNAÎT TOUS LES ROUAGES DU CLUB »


L’entraîneur lyonnais suscite donc aujourd’hui l’admiration et notamment celle de son prédécesseur, Hubert Fournier. Limogé à la trêve de Noël en 2015, l’actuel Directeur Technique National (DTN) avait à l’époque comme adjoint… Bruno Genesio. Un ex-collaborateur dont l’ancien coach du Stade de Reims loue désormais les mérites, d’après des propos rapportés par Le Parisien : « Bruno, je le connais bien. Il connaît tous les rouages du club et il a une vision d’ensemble de ce qui va et de ce qui ne va pas. Comme n’importe quel entraîneur, il a fait des essais pour trouver la bonne formule. Et ses rotations d’effectif se révèlent aujourd’hui cohérentes. Son démarrage a été poussif car il y a eu énormément de nouveaux joueurs qui sont arrivés. En défense, trois titulaires sur quatre sont nouveaux : Marçal, Tete et Marcelo. Il faut du temps pour les automatismes. Et c’est pareil en attaque avec les arrivées de Traoré et Mariano. L’équipe ne pouvait pas se construire en cinq matchs ».

 


 

Fekir ailier droit, la nouvelle idée de Génésio va faire du bruit

Foot01.com

Malade, Nabil Fekir a déclaré forfait à la dernière minute avant le match contre l’OGC Nice dimanche après-midi, obligeant Bruno Génésio à revoir ses plans.

Comme lors du déplacement à Troyes il y a quelques semaines, le coach rhodanien a alors sorti un 4-3-3 de son chapeau avec un milieu de terrain composé de Ndombélé, Aouar et Tousart. Au vu de la prestation rhodanienne sur la Côte d’Azur, il pourrait être tentant pour Bruno Génésio de reconduire ce dispositif tactique contre Lille mercredi. Mais alors, quid de Nabil Fekir, de retour ? Interrogé à ce sujet en conférence de presse, le coach de l’OL a avoué qu’il pensait sérieusement à repositionner son capitaine sur un côté en l’absence de Bertrand Traoré, out pour au moins 6 semaines.

« Je continue de penser que Nabil a les qualités pour jouer sur un côté même je sais qu'il est plus à l'aise dans l'axe quand il est libre derrière un attaquant de pointe comme Mariano. Quand je vois ses courses, je crois qu'il pourrait jouer à droite dans un 4-3-3 » a-t-il expliqué avant de parler du remplaçant naturel de Bertrand Traoré, à savoir Maxwel Cornet. « Maxwel a des qualités, il l'a déjà démontré. C'est un joueur qui ne lâche pas et qui fait beaucoup d'efforts pour le collectif. C'est quelqu'un de très apprécié dans le vestiaire. Siffler Maxwel c'est siffler toute l'équipe ». Autant dire qu’un retour de Nabil Fekir sur le côté serait très commenté. Ce choix tactique pourrait même être mal vu par les supporters rhodaniens, qui retrouvent à peine confiance en leur coach. Ce dernier prendra-t-il tout de même le risque ? Réponse mercredi soir, puisque Lyon affronte le LOSC au Groupama Stadium…

 


 

Marçal : « il n’y a pas d’euphorie, on garde les pieds sur terre »

Olweb.fr

Malgré une blessure et un temps de jeu partagé avec Ferland Mendy, Fernando Marçal savoure le début de l’aventure sous ses nouvelles couleurs. Le latéral brésilien de 28 ans a pris ses marques et monte en puissance, à l’image de l’équipe dont le potentiel l’impressionne.

COMMENT JUGES-TU TON DÉBUT DE SAISON ?
« Je pense que c’est plutôt positif. On avait débuté avec une belle victoire face à Strasbourg. J’ai ensuite enchaîné pas mal de matchs avec de bonnes prestations. Je me suis malheureusement blessé contre Bordeaux. Il y a donc eu un coup d’arrêt pour moi. Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu à mon retour de blessure, je n’ai pas pu enchaîner normalement. Je suis bien revenu après le match à Everton. Je me suis senti enfin à 100% et j’ai pu enchaîner les rencontres. Cette série me donne de la confiance. C’est très important pour un joueur. C’est pour cela qu’on a l’impression que je monte en puissance. C’est aussi grâce à l’équipe qui a beaucoup progressé depuis le début de saison. C’est plus simple pour un joueur de se sentir bien quand tout le monde est en forme.

IL Y A BEAUCOUP DE TURN-OVER À TON POSTE ALORS QUE TU AVAIS L’HABITUDE D’ÊTRE UN TITULAIRE INDISCUTABLE À GUINGAMP. COMMENT APPRÉHENDES-TU CETTE ROTATION ?
Je n’avais pas l’habitude de cette concurrence à Guingamp, je jouais presque tous les matchs la saison passée. On est dans une autre dimension à l’OL, c’est différent. C’est un autre club avec de grands joueurs et à chaque poste, il y a au moins deux joueurs de qualité qui postulent pour être titulaire. Il y a donc forcément une rotation qui se met en place. L’important est que malgré ça, l’équipe tourne bien et que les remplaçants l’aident à gagner lorsqu’ils rentrent sur le terrain.

COMMENT SE PASSE TA RELATION SUR LE CÔTÉ GAUCHE AVEC MEMPHIS ?
C’est beaucoup mieux qu’au début. On échange beaucoup ensemble en dehors et sur le terrain. Je sais comment il pense, je sais comment il va jouer. C’est donc de plus en plus simple de jouer à ses côtés et ça se traduit sur le terrain.

TU AS ÉTÉ UNE RÉVÉLATION LA SAISON PASSÉE À TON POSTE, À 28 ANS. QUELLES SONT TES AMBITIONS AVEC CETTE ARRIVÉE À L’OL CETTE SAISON ?
Je veux confirmer ma belle saison avec Guingamp. Je veux être à nouveau le meilleur joueur à mon poste de latéral gauche. Mon ambition est aussi de vaincre, gagner des titres avec l’OL, qui a l’habitude de le faire.

ON A L’IMPRESSION QUE TOUT RÉUSSIT À L’ÉQUIPE EN CE MOMENT. QUEL SENTIMENT DOMINE DANS LE VESTIAIRE ?
Il n’y a pas d’euphorie. On est vraiment conscients que le championnat est encore très long, qu’il y a encore beaucoup de matchs à enchaîner. On joue tous les trois jours donc il faut faire attention. On est conscients de nos qualités mais on garde les pieds sur terre.

COMMENT JUGES-TU L’ÉQUIPE EN CE MOMENT PAR RAPPORT AUX AUTRES GROSSES ÉCURIES COMME MONACO, MARSEILLE OU MÊME PARIS ?
Paris a de très grands joueurs. Je pense qu’à chaque poste, il y a un joueur qui est titulaire avec sa sélection et qui est donc au niveau international. Le PSG a vraiment une très grosse équipe. Mais je pense qu’on mérite d’être deuxièmes, derrière cette équipe. On montre en ce moment qu’on a toutes les qualités pour lutter jusqu’au bout contre cette équipe parisienne. Le potentiel pour faire quelque chose de grand cette saison ? Sans aucun doute. On a le potentiel pour répondre présent. On a un groupe de jeunes joueurs mais avec beaucoup de talent. Je pense que ce mélange entre joueurs expérimentés et éléments plus jeunes fait notre force.

ES-TU SURPRIS PAR LE DÉBUT DE SAISON DE LILLE ?
Oui, bien sûr. A la fin de la saison passée et durant l’intersaison, on avait beaucoup parlé de ce club et de cette équipe, notamment au sujet de toutes les nouvelles choses mises en place. Je pensais qu’ils seraient à la lutte pour les premières places du championnat. Je ne les voyais pas du tout faire un tel début de saison.

LILLE EST EN GRANDE DIFFICULTÉ ET L’OL IMPRESSIONNANT DEPUIS QUELQUES SEMAINES, EST-CE QUE CE MATCH PEUT-ÊTRE UN PIÈGE ?
J’en ai justement parlé avec Rafael il y a quelques jours. Quand on ne joue pas, je regarde beaucoup les autres matchs et les autres équipes de Ligue 1. J’analyse. J’ai vu que cette formation de Lille avait beaucoup de qualités, avait de très bons joueurs. Si on n’a pas le bon état d’esprit ou si on ne se prépare pas à jouer un match difficile, on peut effectivement tomber dans un piège.

QUEL HOMME ES-TU DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS ?
La famille est très importante pour moi. J’aime être à la maison avec ma femme et mes enfants. Je suis très casanier. Je suis aussi amateur de pêche. Mais en ce moment, avec le froid, je ne sors pas trop (sourire). Je suis vraiment quelqu’un de tranquille.

QU’EST-CE QU’IL T’A LE PLUS MARQUÉ DEPUIS TON ARRIVÉE À L’OL ?
L’OL est un grand club avec des fans qui supportent beaucoup ses joueurs. J’ai encore en mémoire cette veille de derby où les supporters sont venus en nombre nous soutenir au Groupama OL Training Center. C’était vraiment impressionnant. Ma famille se sent bien ici. Lyon est une belle ville. Pour le moment, il n’y a que du positif. »

 


 

Fekir annoncé proche d’Arsenal pour 68 M€

Foot-sur7.fr
 
Nabil Fekir fait l’objet d’une convoitise réelle d’ Arsenal. Les Gunners pourraient passer à l’offensive pour ravir le capitaine de l'Olympique Lyonnais aux autres prétendants, notamment le FC Barcelone, l’Atlético Madrid ou encore la Juventus.

C’est en effet ce que croit savoir TMW qui fait cas d’un possible futur accord autour de 68 millions d’euros entre Lyon et la formation de Premier League, pour Fekir.

D'après toujours la source, le manager du club londonien, Arsène Wenger est très intéressé par les services de l’international Tricolore, afin de remplacer Alexis Sanchez, qui n’a toujours pas prolongé son contrat qui expire en juin 2018, et qui est lorgné par Manchester City ou encore le Paris Saint-Germain.

Actuel meilleur buteur des Gones (13 buts), Nabil Fekir est sous contrat avec son club formateur jusqu'en juin 2020.

Last modified on mercredi, 29 novembre 2017 14:53