L'actu du Mardi 5 Décembre

Le Barça en contact avec l'agent d'Aouar

Foot-sur7.fr

Lancé en Ligue 1 pour la première fois le 16 avril 2017, Houssem Aouar est déjà en train de s’éloigner de Lyon. Le FC Barcelone, selon l’Equipe, serait sur les rangs pour engager le jeune milieu de terrain de 19 ans.
 
Houssem Aouar a déjà disputé 11 matchs de Ligue 1 cette saison, sa véritable première saison à l’ Olympique Lyonnais où il avait déjà disputé 3 matchs la saison 2016-2017. Bruno Génesio lui a fait confiance en le titularisant 9 fois sur les 11 matchs qu’il totalise à son compteur.

Lors de ses apparitions, le natif de la ville de Lyon a montré de belles choses, allant jusqu’à marquer son premier but face à Dijon le 23 septembre dernier en match de la 7e journée de Ligue 1 (3-3). Ces belles prestations ne sont pas passées inaperçues puisque le FC Barcelone, après l’avoir observé à plusieurs reprises, se serait déjà activé de façon sérieuse pour l’avoir.

Le club catalan, selon des rumeurs venues d’Espagne et relayées par le quotidien l’Equipe, aurait approché l’agent du joueur pour enclencher le processus de son transfert sous ses couleurs à moyen terme.
Jean-Michel Aulas qui est le président du jeune milieu offensif Houssem Aouar pourrait ne pas songer à sa vente puisqu’il n’a pas encore l’aperçu sur l’étendue de son talent. Comme sur les cas Karim Benzema et Alexandre Lacazette, le président de l’ Olympique Lyonnais pourrait retenir son joueur pour mieux le vendre dans les prochaines années.

 


 

L'OL ira affronter l'as Nancy-Lorraine en 1/32 de Coupe de France

Olweb.fr

Le tirage au sort des 1/32 de finale de la Coupe de France a désigné l'AS Nancy-Lorraine comme adversaire de l'OL. Le match aura lieu au stade Marcel-Picot, le samedi 6 ou le dimanche 7 janvier 2018.

Le tirage au sort des 1/32 de finale de la Coupe de France avait lieu ce lundi soir à Paris. Placé au sein du groupe A, l'OL a hérité de l'AS Nancy-Lorraine, pensionnaire de Domino's Ligue 2. Une équipe que les Lyonnais affronteront au stade Marcel-Picot, le samedi 6 ou le dimanche 7 janvier 2018, pour leur entrée en lice dans la compétition. L'an passé, les joueurs de Bruno Genesio s'étaient inclinés dès les 1/16 de finale, face à l'Olympique de Marseille (2-1 a.p.). Pour rappel, l'OL a remporté la Coupe de France à cinq reprises au cours de son histoire, ce qui en fait le sixième club le plus titré de l'épreuve.

 


 

Marçal ne devrait pas être sanctionné

Footmercato.net

L’incident impliquant Marçal et l’arbitre Laurent Stein ne devrait pas se muer en Affaire Marçal. L’image était pourtant frappante : dans une sorte de corps à corps, le défenseur lyonnais avait touché le visage du juge de touche lors de la rencontre Caen-Lyon (1-2) de dimanche. Mais les choses n’ont pas évolué, indique Le Progrès.

« Je le touche mais je ne le pousse pas. Je lui ai dit pardon car on ne peut pas toucher un arbitre. Mais je n’avais aucune intention agressive » avait détaillé Marçal après la rencontre. Après la rencontre, Amaury Delerue, l’arbitre central, n’avait pas du tout évoqué l’incident. Quant à la commission de discipline de la LFP, elle ne s’est, pour l’instant, pas manifestée. L’affaire semble donc classée.

 


 

« du panache », « un truc en plus », l’OL emballe un journaliste de L’Equipe

Foot01.com

Après la 16e journée de Ligue 1, l'OL et l'AS Monaco ont fait la belle affaire en reprenant trois points au PSG, mais surtout en repassant devant l'OM au profit du nul concédé par Marseille à Montpellier. Spectateur attentif de ce week-end de Ligue 1, Régis Testelin avoue dans son édito pour L'Equipe qu'il a vraiment apprécié le jeu et le style de l'Olympique Lyonnais, et ce n'est pas la première fois de la saison.

« L’ASM danse sur un fil, et son mérite est de ne pas en tomber, mais un jour, quand les anciens seront au bout de l'histoire, et leur coach avec eux, ça ne passera plus. En attendant, le jeu et la confiance s'effritent. Face à Montpellier, l'OM n'a pas fait mieux que Paris, Lyon et Monaco, il a même failli faire pire et n'a surtout rien montré (...) Et puis il y a l'OL, son inconstance et sa jeunesse, aperçus ici là, et notamment contre Lille, mercredi, mais son équilibre et sa défense aussi, et son enthousiasme surtout. Des trois deuxièmes, Lyon a fait la meilleure impression ce week-end, à Caen, dans le meilleur match de ce dimanche, ce n'est qu'un instantané mais ce n'est pas la première fois. Le vainqueur de la 16e journée c'est lui, avec un truc en plus, quelque chose entre le panache et le piquant et l'envie d'ouvrir le jeu », écrit Régis Testelin, qui s'est régalé du spectacle proposé par l'Olympique Lyonnais version 2017-2018.

 


 

Sélections : Geubbels convoqué avec les U17

Olweb.fr

Le sélectionneur national Patrick Gonfalone a convoqué Willem Geubbels dans sa liste de 20 joueurs en vue d'une rencontre amicale prévue le mercredi 13 décembre à 15h00 au CNF Clairefontaine.

L'attaquant lyonnais de la génération 2001, apparu une fois en Ligue 1 Conforama cette saison, va participer au rassemblement de l'équipe de France U17 du lundi 11 au jeudi 14 décembre 2017 avec en point d'orgue le match amical contre l'Italie.

 


 

Cornet n'en veut pas aux supporters qui l'ont sifflé

RMC.fr

Interrogé dans Breaking Foot, sur SFR Sport, Maxwell Cornet a affirmé ne pas en vouloir aux supporters lyonnais l'ayant régulièrement sifflé depuis le début de la saison.

Maxwell Cornet traverse une période faste à l'OL. Buteur et passeur décisif contre Nice (5-0), auteur d'une entrée convaincante face à Lille (un penalty provoqué, 2-1) et une nouvelle fois buteur à Caen, dimanche (2-1), l'ailier ivoirien tire progressivement un trait sur un début de saison où il était devenu la cible d'une partie du public du Groupama Stadium.


"Les aléas du football"


Régulièrement sifflé par ses propres supporters, l'Ivoirien a préféré calmer le jeu, lundi soir, dans l'émission Breaking Foot diffusée sur SFR Sport. "Ce sont les aléas du football, a-t-il relativisé. La vérité, c’est le terrain. À moi de retourner cette situation en étant décisif pour l’équipe et en étant efficace. Je ne suis pas inquiet. Je ne leur en veux pas. Ce sont des supporters. Ils sont là pour voir du spectacle. Le plus important, c’est que l’équipe tourne bien. Quand ça va un peu moins bien, ils expriment leur mécontentement."

 


 

Tolisso était inquiet pour le club

Maxifoot.fr

Cet été, le président Jean-Michel Aulas a autorisé plusieurs joueurs majeurs à quitter l’Olympique Lyonnais. Une bonne nouvelle pour Corentin Tolisso (23 ans, 12 matchs et 2 buts en Bundesliga cette saison) qui en a profité pour signer au Bayern Munich. Mais l’international français était quand même inquiet pour son club formateur.

"Je ne m’attendais pas à ce qu’ils laissent partir autant de monde, a confié le Bavarois à Onze Mondial. Moi, j’avais l’intention de partir. Alex (Lacazette) avait l’intention de partir. On savait qu’il allait partir à 98%. Moi, je ne savais pas mais j’avais l’envie de connaître une nouvelle aventure. Mais que Maxime Gonalons, Mathieu Valbuena, Christophe Jallet, Rachid Ghezzal, Nicolas Nkoulou et Sergi Darder quittent le club, je ne m’y attendais vraiment pas. Huit ont quitté le club dont six titulaires. Quand j’ai vu ça, je me suis dit: 'Ça va être compliqué'."

"Mais j’ai vu les joueurs qu’ils ont pris, ils ont réussi de bonnes recrues. Très bonnes recrues même, a-t-il souligné. Avec Bertrand Traoré, Ndombele, Mariano qui marque beaucoup. Mais je pense que la meilleure recrue enfin, non, ce n’est pas une recrue. En gros, le retour de Nabil Fekir est exceptionnel. Sans lui, le club ne serait pas là." En effet, le capitaine de l’OL impressionne depuis le début de la saison.

 


 

Ménès souligne le point fort de l’OL !

Le10sport.com

Alors que l’OL s’est une nouvelle fois imposé à l’extérieur, Pierre Ménès explique pourquoi les Lyonnais sont plus performants hors de leurs bases.

Après trois victoires consécutives écrasantes et sur le même score à l’extérieur (5-0), l’Olympique Lyonnais a poursuivi sur sa lancée en s’imposant à Caen bien que le Normands aient stoppé l’hémorragie ne s’inclinant que d’un but d’écart (1-2). Toutefois, cela confirme que les Lyonnais sont plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile. Et pour cause, hors de leur base les Gones peuvent profiter des espaces laissés par leurs adversaires comme le souligne Pierre Ménès.


« L’OL a confirmé que les espaces à l’extérieur lui vont bien »


« Lyon s’est imposé assez difficilement à Caen. Même si la maîtrise globale a été lyonnaise, avec deux buts signés Cornet à la suite d’un cafouillage dans la surface normande et Mariano d’une frappe spontanée, les Caennais ont tapé deux fois les montants et Santini a eu une très belle occasion avant de réduire la marque dans les arrêts de jeu. L’OL a confirmé que les espaces à l’extérieur lui vont bien et Caen que sa confortable place dans les dix premiers n’est en rien usurpée », écrit le journaliste sur son blog.

 


 

Nganioni a des touches

Footmercato.net

Sous contrat jusqu’en juin 2018 à l’Olympique Lyonnais, Louis Nganioni va vivre un moment charnière de sa carrière. Sur le départ cet été, il était finalement resté. Remis d’une blessure au ménisque, le latéral gauche s’entraîne sans problème depuis un mois avec la réserve olympienne avec l’objectif de vite retrouver la compétition.

Selon nos informations, plusieurs écuries de Ligue 2 sont venues aux renseignements dont Bourg-en-Bresse. À l’étranger aussi son profil plaît. L’AEK Athènes, le New York City FC de Patrick Vieira ainsi que deux clubs suisses sont sur les rangs.

 

Last modified on mardi, 05 décembre 2017 13:11