L'actu du Vendredi 8 Décembre

Aulas : "Lyon préfère les gros"

Goal.com

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a publié un tweet après la défaite des Gones jeudi contre l'Atalanta (1-0), se prononçant sur le tirage.

Terminer à la deuxième place serait-il un mal pour un bien pour l'Olympique Lyonnais ? C'est ce qu'a laissé entendre Jean-Michel Aulas, le président du club rhodanien, par le biais d'un tweet posté dans la nuit.

"Petite prestation très inégale de nos joueurs : un mal pour un bien pour le tirage de lundi ? L'OL préfère les gros et veut aller très loin en Europe League au Groupama Stadium. J'y crois, j'ai confiance dans le groupe", a écrit Jean-Michel Aulas qui espère très certainement une meilleure prestation de son équipe dimanche en championnat, à Amiens (15h).

 


 

Ligue Europa : les adversaires potentiels de Lyon

Lequipe.fr

En terminant chacun deuxième de leur groupe à l'issue de la phase de poules, l'Olympique Lyonnais, l'Olympique de Marseille et l'OGC Nice peuvent hériter d'un gros morceau en seizièmes de finale de la Ligue Europa.

Dante et Nice ont perdu ce jeudi soir à Arnhem. (Reuters)
Si Lyon, Marseille et Nice ont chacun réussi à se qualifier pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, ils peuvent tomber sur un adversaire de renom au prochain stade de la compétition. En effet, en terminant tous deuxièmes, les représentants français doivent se préparer à affronter une tête de série. Ce sera soit une équipe qui a fini à la première place de son groupe, à savoir Villarreal, l'AC Milan ou Arsenal (entre autres), soit un club reversé de la Ligue des champions.

La répartition de ces derniers s'effectue selon le nombre de points engrangés à l'issue de la phase de poules. L'OL, l'OM et l'OGCN peuvent ainsi hériter du CSKA Moscou, de l'Atlético de Madrid, du RB Leipzig ou du Sporting Portugal. En guise de consolation, ils éviteront de redoutables prétendants comme Naples, le Spartak Moscou, le Celtic et Dortmund. À noter, également, que les qualifiés ne peuvent pas tomber contre un adversaire rencontré au cours de la phase de poules. Le tirage au sort aura lieu ce lundi 11 décembre, dans la foulée de celui de la C 1.

Les adversaires potentiels de l'OL :
AC Milan (Italie)
Arsenal (Angleterre)
Athletic Bilbao (Espagne)
Atlético de Madrid (Espagne)
CSKA Moscou (Russie)
Dynamo Kiev (Ukraine)
Lazio Rome (Italie)
Lokomotiv Moscou (Russie)
RB Leipzig (Allemagne)
Red Bull Salzbourg (Autriche)
Sporting Braga (Portugal)
Sporting Portugal (Portugal)
Viktoria Plzen (Rép. Tchèque)
Villarreal (Espagne)
Zénith Saint-Pétersbourg (Russie)

Lyon, Marseille et Nice recevront au match aller, le jeudi 15 février 2018, tandis qu'ils évolueront à l'extérieur au retour, une semaine plus tard.

 


 

Genesio : « Je réfléchis à toutes les éventualités, notamment à un changement de système contre Amiens »

Olweb.fr

Bruno Genesio s'est présenté face aux médias au lendemain de la défaite face à l'Atalanta et à l'approche du déplacement des Lyonnais à Amiens, pour le compte de la 17e journée de Ligue 1 Conforama.

LE POINT SANTÉ

« Jérémy (Morel) est opérationnel pour dimanche. Quant à Maxwel (Cornet), ça allait mieux ce matin donc on fera le temps dans les prochains jours. Ce n'était qu'un coup. Il y a une éventualité pour que Clément (Grenier), blessé depuis deux mois, joue avec la réserve ce week-end. Ça fait un petit moment qu'il n'a pas joué, ça serait bien de le revoir sur un terrain ce week-end. »

LA DÉFAITE FACE À L'ATALANTA

« En première période, on a manqué d'agressivité. On ne s'est pas crée assez d'occasions pour espérer quoique ce soit. On a eu du mal à entrer dans le match et notre adversaire a marqué très tôt, ce qui lui a permis de faire ce qu'il adore : attendre et procéder en contres. Quand on a moins d'espace, c'est difficile de faire le jeu. On a manqué de mouvements en première période et on n'a pas su se mettre en bonne position. »

LES ADVERSAIRES À ÉVITER EN 1/16 DE FINALE DE LIGUE EUROPA

« On avait jeté un oeil sur nos potentiels adversaires. Même en terminant 2e, on aurait pu affronter un gros. On verra ce que nous réserve le tirage lundi mais on a montré l'an passé qu'on pouvait sortir de grandes équipes. Il faut se préparer pour ça. Cette année, je pense que la Ligue Europa est beaucoup plus relevée que la saison dernière. On prendra ce que le sort nous réservera. »

LE DÉPLACEMENT À AMIENS

« C'est une équipe qui est sur une bonne dynamique et qui pose beaucoup de problèmes aux équipes qu'elle reçoit. Elle a des joueurs rapides devant, ce sera un match compliqué, comme face à Caen. Mais on a aussi nos forces, nos convictions et on va essayer de bien se préparer, notamment en vue du match contre Marseille (J18), qui devrait être décisif pour la suite de la saison. C'est important d'essayer de terminer 2e à la trêve car ça viendrait récompenser notre bonne première partie de saison. On va tout faire pour y arriver. »

LA DYNAMIQUE ACTUELLE

« Ce qui m'inquiète aujourd'hui, c'est de voir le nombre de blessures que l'on a au même poste. Bertrand (Traoré) et Maxwel (Cornet) dernièrement... c'est problématique car on enchaîne des matches tous les trois jours en décembre. Je réfléchis à toutes les éventualités, dont Willem (Geubbels), que j'ai fait entrer hier, ou Myziane (Maolida), qui n'était pas présent dans le groupe contre l'Atalanta. Mais il y a d'autres solutions, comme une adaptation de système et le retour au 4-4-2 losange. Concernant notre efficacité, on ne peut pas marquer à chaque fois trois buts par match, à l'image de Nabil (Fekir). Ce qui m'importe, c'est son investissement. Il retrouvera de l'efficacité, de la confiance. Le rythme des matches lui fera du bien et je sais qu'il répondra présent. Il était sur une très bonne dynamique et il a besoin d'enchaîner pour revenir. »

LE SOUTIEN DES SUPPORTERS

« Ils sont importants pour nous. Ils ont un vrai rôle dans nos performances, dans les moments forts. C'est important d'avoir un Kop aussi bruyant que les Bad Gones. On l'a vu l'an passé en Coupe d'Europe ou cette année, face à Monaco par exemple (3-2), où ils nous ont donné la force de faire de belles choses. On a besoin d'eux et ils doivent répondre présents dans les bons comme dans les mauvais moments. »

 


 

Un Lyonnais accusé de plomber l’équipe

Foot01.com

Cette deuxième place pourrait coûter cher au moment du tirage au sort, lundi, des 16e de finale. En attendant que le sort s’en mêle, l’heure est au constat après ce premier revers européen de la saison, alors que Bruno Genesio avait tenté de redonner sa chance à quelques joueurs décevants ces derniers temps. C’est notamment le cas de Rafael, qui n’a encore une fois pas donné satisfaction. Toujours aussi brouillon dans la relance, peu décisif offensivement, le Brésilien a connu toutes les peines du monde à verrouiller son couloir défensivement. Dans Le Progrès comme dans L’Equipe, il a hérité de la pire note de sa formation : 3/10. Dans son commentaire, le quotidien national ne l’épargne clairement pas.

« Les Italiens de l'Atalanta n'ont pas mis longtemps à comprendre que les portes allaient s'ouvrir sur le côté droit de la défense lyonnaise. Spinazzola éliminait avec une facilité déconcertante l'ancien Mancunien avant que son centre au second poteau profite à Petagna. L'unique but de la partie, mais seulement le début du calvaire pour un Rafael toujours mal placé et qui refusait systématiquement les duels. Dès lors, les Bergamasques forçaient systématiquement le passage sur leur gauche et s'amusaient presque au contact de ce joueur qui n'a visiblement pas digéré sa mise à l'écart de l'équipe type », a fait savoir L’Equipe, pour qui il ne fait désormais aucun doute que la hiérarchie favorise Kenny Tete à la place de l’ancien de Manchester United.

 


 

Geubbels s'offre un record de précocité

Topmercato.com

Entré en jeu jeudi soir contre l'Atalanta Bergame (0-1), Willem Geubbels est entré dans l'histoire des compétitions européennes. L'attaquant de l'Olympique Lyonnais est devenu, à 16 ans et 4 mois, le plus jeune joueur à disputer une rencontre de Coupe d'Europe depuis dix ans, selon les statisticiens d'Opta.

 


 

Rothen rappelle une évidence aux Lyonnais

Foot01.com

Dans une poule où Everton et Lyon bénéficiaient du statut de favori, c’est l’Atalanta Bergame qui a mis tout le monde d’accord.

L’OL a de son côté évité le camouflet en terminant à la deuxième place. Mais à l’aller comme au retour, la formation rhodanienne n’a pas réussi à prendre le meilleur sur le club italien, se contenant d’un nul 1-1 à l’aller, puis d’une défaite 1-0 au retour ce jeudi soir. Intervenant sur cette rencontre, Jérôme Rothen a fait savoir que Lyon n’avait pas pris ce match par-dessus la jambe et que l’ambition en venant en Italie était bien de s’imposer pour se donner les meilleures chances d’aborder les 16e de finale dans de bonnes conditions. Cela n’a pas été le cas, et le consultant de RMC a souligné que la première place revenait donc à la formation qui la méritait le plus.

« Mine de rien, il avait mis presque sa meilleure équipe, Genesio était parti pour aller gagner là-bas. La première période est ratée, mais la seconde est bonne. Ils ont beaucoup d’occasions. Cela laisse quelques regrets, mais sur la globalité du groupe, l’Atalanta mérite sa première place », a livré l’ancien joueur du PSG et de Monaco, pour qui le club de Bergame a remporté sa double confrontation avec l’OL, mais a également passé un 8-1 sur les deux matchs à Everton.

 


 

Morel est rétabli pour le déplacement de Lyon à Amiens

Lequipe.fr

Absent depuis le 5 novembre, Jérémy Morel va retrouver le groupe à l'occasion du déplacement à Amiens, prévu dimanche. Lyon pourra normalement compter sur Marçal, qui était sorti sur blessure la semaine dernière contre Caen. Touché à un genou jeudi soir contre l'Atalanta Bergame, Cornet est incertain.

 

Last modified on vendredi, 08 décembre 2017 17:22