L'actu du Vendredi 15 Décembre

Trois clubs préparent la planche à billets pour Fékir au mercato

Foot01.com

Bien parti pour réaliser la meilleure saison de sa carrière avec déjà 11 buts en 14 matchs de Ligue 1, Nabil Fékir affole les compteurs et prouve qu’il est bien revenu à son meilleur niveau.

L’autre preuve si besoin en était, c’est que les grands clubs européens reviennent au portillon pour prendre de ses nouvelles. A la fin de la saison 2013-14 où il avait explosé, l’attaquant lyonnais était suivi par plusieurs ténors européens. En vue de l’été prochain, c’est déjà le cas comme le souligne le Daily Star, qui évoque la décision du Board d’Arsenal de faire le forcing pour recruter le capitaine rhodanien afin de tenter de faire oublier le départ désormais inévitable d’Alexis Sanchez.

Mais les Gunners ne sont pas les seuls sur le coup, car la Juventus Turin et l’Atlético Madrid, qui veut en faire le remplaçant d’Antoine Griezmann, sont aussi sur le coup. Même si Nabil Fékir n’a jamais ouvertement parlé d’un départ à la fin de la saison, son rêve de jouer pour un grand club européen n’est pas nouveau, et pourrait bien se concrétiser s’il continue d’affoler les compteurs, et d’enregistrer de prestigieux prétendants capables de faire craquer l’OL et son joueur vedette.

 


 

Genesio : «Un match déterminant mais pas décisif»

Lequipe.fr

«Dans quelle mesure ce choc peut compter pour la suite ?

Pour l'aspect comptable, ça serait déjà important d'avoir un peu d'avance avant la trêve hivernale. Pour la confiance, c'est aussi toujours important de battre un concurrent direct. C'est un match déterminant, important mais pas décisif car il restera encore vingt journées derrière et il se passera certainement encore beaucoup de choses pour l'attribution de la deuxième et de la troisième place.


«Les Marseillais ont parfois de la réussite mais ils la provoquent»


Estimez-vous ce match particulier, à l'image du derby face à Saint-Etienne ?

Oui, comme le derby ou les matchs contre le Paris Saint-Germain. Je le dis souvent, c'est pour disputer ce genre de matches qu'on fait ce métier. Ce sont des grands moments à vivre en tant que joueurs ou en tant qu'entraîneurs. Mais aussi pour le public et pour tout l'environnement.

Quel regard portez-vous sur la saison de l'Olympique de Marseille ?

On les a enterrés un peu tôt après qu'ils aient enregistré deux défaites consécutives face à Rennes et Monaco. On entendait dire que c'était la crise pour eux, qu'ils allaient presque jouer le maintien. Mais la suite est la preuve qu'il faut toujours rester mesuré. Là, ils restent sur douze matches sans défaite. Ils ont parfois de la réussite mais ils la provoquent. Et il y a une progression dans le jeu grâce à la confiance acquise à travers les résultats.»

 


 

Fekir : « J’espère que toute l’équipe sera concernée et concentrée »

Football365.fr

Nabil Fekir, comment abordez-vous le choc contre l’OM ?
C’est un match très important. On est à égalité de points. Prendre de l’avance sur un concurrent direct avant la trêve, cela nous ferait du bien. On a un très bon public qui, comme nous, va tout donner pour ce match. On est prêt.

Que pensez-vous de cette équipe marseillaise ?
C’est une bonne équipe. On aime ces matchs engagés avec beaucoup d’intensité et de rivalité. Tous les joueurs veulent jouer ces matchs. J’espère que toute l’équipe sera concernée et concentrée de la première à la dernière minute. C’est vrai que les dernières rencontres à domicile ne se sont pas passées comme on l’aurait espéré mais on aura le soutien de notre public et on aura à cœur de faire un gros match.


Fekir : « On ne manque pas d’un plan B »


Vous risquez de vous trouver dans la même zone que Luiz Gustavo…
C’est un grand joueur. J’aime jouer contre des joueurs de ce niveau.

Pourriez-vous changer de positionnement en fonction du système choisi par Bruno Genesio ?
On ne manque pas d’un plan B au niveau tactique. Face à des défenses regroupées, on parvient tout de même à se créer des occasions, même si on a manqué d’efficacité. Toutes les grandes équipes savent s’adapter à n’importe quel système adverse et Bruno (Genesio) a raison d’essayer de changer de dispositif parfois. Le sujet de mon positionnement sur le côté revient souvent. Je suis au service de l’équipe et du coach.


Fekir : « Je suis au service du collectif »


Cela ne vous embête pas ?

Je ne vais pas rechigner, comme j’ai pu l’entendre. Si le coach a besoin de moi sur le côté, alors j’y évoluerais. Je suis prêt à faire les efforts. J’en ai les capacités physiques et je suis au service du collectif. C’est important d’être polyvalent, notamment en vue de l’équipe de France, où il y a beaucoup de joueurs offensifs. Le sélectionneur regarde tous les matchs et il fait ses choix. J’ai été énormément déçu de ne pas jouer lors du dernier rassemblement, mais je respecte ses choix et je continue à travailler.

Que vous inspire la montée en puissance d’Houssem Aouar ?
Il est très mature pour son âge. Je ne suis pas surpris de ses qualités. Il a eu la patience d’attendre son tour. Je l’aide au maximum. Il est récompensé.

 


 

Källström prend sa retraite

Foot01.com

A 35 ans, Kim Kallström a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Le milieu de terrain suédois s’est fait remarquer en France du côté de Rennes, où il avait réalisé trois somptueuses saisons avant d’être recruté par Lyon, où il est resté six ans avant de rejoindre le Spartak Moscou, puis Arsenal, Zurich et une ultime saison dans son pays à Djurgardens, l'un de ses premiers clubs. Gaucher au jeu précis et doté d’une grosse frappe de balle, l’international suédois a totalité 131 sélections dans sa carrière.

 


 

Genesio ne sait plus quoi faire avec Ndombélé

Foot01.com

L’élimination en Coupe de la Ligue a permis de faire le tri, et certains remplaçants habituels ne sont certainement pas proche de rejouer dans les prochaines semaines. Néanmoins, en ce qui concerne les joueurs régulièrement utilisés, des questions tactiques majeures se posent pour Bruno Genesio. L’entraineur lyonnais hésite énormément sur la tactique à employer ce dimanche face à Marseille, et plus généralement sur le reste de la saison. Il l’avait récemment confié en conférence de presse, son envie de changer de système est toujours d’actualité, surtout avec la blessure de Bertrand Traoré. L’entraineur lyonnais, plutôt satisfait des prestations de Tanguy Ndombélé, peine toutefois à l’inclure dans son futur système, où il fait confiance à Houssem Aouar et Lucas Tousart.

Selon L’Equipe, Genesio songerait à revenir à un 4-4-2 en losange, qui permettrait aux trois milieux de prendre place et à Fékir de jouer en numéro 10, même si le duo offensif Memphis-Mariano laisse quelques doutes. Un autre retour, celui au 4-3-3, pourrait aussi permettre d’aligner les trois milieux, mais décalerait Fékir sur la droite, ce qu’il n’apprécie pas du tout. Reste la conservation du 4-2-3-1, qui obligerait Genesio à se priver de Ndombele pour garder Aouar dans le sens du jeu en milieu défensif, ou bien un 4-2-3-1 avec Aouar en faux ailier, ce qui libérerait une place pour Ndombele dans l’axe. Un petit casse-tête pour l’entraineur lyonnais, dont les choix sont très attendus pour ce choc face à l’OM.

 


 

Fekir calme le jeu avec les arbitres

RMC.fr

Bruno Genesio s’est ouvertement ému cette semaine d’un contexte arbitral "bizarre" autour de Nabil Fekir, notamment à Amiens où il avait été victime de fautes répétées. L’intéressé lui, n’a pas souhaité alimenter cette polémique.

Avant le déplacement de l’OL en Coupe de la Ligue cette semaine, Bruno Genesio a signifié son agacement quant au traitement réservé sur les pelouses de Ligue 1 à Nabil Fekir. Un état déjà aperçu dimanche à Amiens (2-1) où il a été expulsé pour ses contestations auprès des arbitres. "Le contexte est difficile pour Nabil Fekir en ce moment, jugeait Genesio. On l’a encore vu dimanche… Depuis le derby, le traitement qui lui est réservé est bizarre. Des fautes qui devraient être sifflées et sanctionnées, car elles mettent son intégrité physique en danger, ne le sont pas. Et des fautes sont régulièrement sifflées contre lui alors qu’il n’y a rien."


"Je ne demande pas de protection particulière"


Nabil Fekir lui aussi s’est présenté en conférence de presse cette semaine. Ce vendredi avant la réception dimanche (21h) de l’OM. Le capitaine de l’OL n’a pas alimenté la polémique naissante avec les arbitres. "Je ne pense pas faire l’objet de traitement particulier (de la part des autres joueurs), assure l’international français. Quand il y a des joueurs qui aiment dribbler, qui ont de la technique, d’autres font un peu plus de fautes sur eux. C’est le foot. Il faut faire avec. Je ne demande pas de protection particulière, simplement que l’arbitre soit juste. Contrairement à Amiens, où selon moi il n’a pas été juste. Cela m’a énervé un peu mais j’essaye de faire abstraction de ça. C’est à l’arbitre de faire correctement son boulot." Un message tout de même envoyé finalement.

 


 

Pierre Kalulu signe pour une saison

Foot-sur7.fr

Pierre Kalulu a paraphé un nouveau bail avec l’Olympique Lyonnais, son club formateur. Il s’agit d’un contrat aspirant d’un an.

Pierre Kalulu a intégré l’Academy de l’OL en 2010. Après 7 années, le jeune défenseur a franchi progressivement les paliers. Joueur de l’équipe U19 des Gones, il vient de signer un contrat aspirant. La nouvelle a été officialisée par le club rhodanien.

« Le défenseur de la génération 2000 a paraphé un contrat aspirant stagiaire d'une saison avec son club formateur », a indiqué Lyon. Le joueur de 17 ans est le troisième des Kalulu « à l'honneur ».

Il a déjà deux frères ainés : Aldo Kalulu (21 ans) et Gédéon Kalulu (20 ans) qui sont tous les deux professionnels avec le club rhodanien où ils ont été formés. Le premier est un attaquant. Il est prêté au FC Sochaux, en Ligue 2, pour la saison (2017-2018). Quant au deuxième, il a signé son premier contrat pro en avril 2017 et évolue avec la réserve lyonnaise.

« Je suis très heureux de signer dans mon club. Je suis ici depuis longtemps et cela récompense beaucoup d'efforts effectués durant ces longues années. Cette signature m'encourage à faire plus maintenant pour arriver encore plus haut.

Mes frères m'ont montré la voie et j'ai su la prendre. Ce n'est que le début et avec leurs conseils j'espère réussir à faire au moins aussi bien qu'eux, voire plus », a confié Pierre Kalulu.