L'actu du Samedi 23 Décembre

Lyon ne lâchera pas Fekir et Aouar

Goal.com

Bruno Genesio évoque le mercato lyonais dans les colonnes du Progrès et notamment ses deux joyaux.

Le coach de l'OL Bruno Genesio évoque le mercato lyonais dans les colonnes du Progrès et notamment  les deux joyaux rhodaniens Nabil Fekir et Houssem Aouar, qu'il espère pouvoir garder non seulement au mercato hivernal prochain, mais aussi lors de la fenêtre estivale :

"Quand on est ambitieux, on doit pouvoir garder ses meilleurs joueurs même l’été prochain", a estimé le tacticien lyonnais dans un entretien accordé au Progrès vendredi, lui qui s'était exprimé il y a quelques jours sur sa volonté de recruter un certain type de joueurs dès janvier.

"Je pense que Lucas Tousart est pratiquement le seul joueur à vocation défensive que l'on a. Dans notre système, avec tous les joueurs offensifs qu'on aligne pratiquement à chaque match, on a besoin d'avoir quelqu'un qui soit capable de suppléer Lucas par moment", avait estimé le coach de l'OL sur les ondes de l'émission "Team Duga" sur RMC Sport lundi soir.

 


 

L’Inter Milan se renseigne sur Clément Grenier

Foot-sur7.fr

Clément Grenier n’est visiblement pas un élément important du système Genesio. Mais le joueur de l’OL pourrait l’être à l’Inter Milan, où Luciano Spalletti souhaiterait le voir signer.

Bruno Genesio n’a accordé que 31 minutes à Clément Grenier cette saison. Autant dire qu’il est grand temps pour le joueur de s’en aller de l’OL, où son contrat prend fin cette saison. Une réalité bien comprise par le milieu offensif lyonnais qui ne cache pas ses envies d’ailleurs.

Sa prochaine porte de sortie pourrait être l’Inter Milan. Selon Tuttosport, les recruteurs milanais se seraient renseignés auprès des Gones sur la situation de Clément Grenier. Luciano Spalletti serait très désireux de retrouver le Français après leur première collaboration à l’AS Roma la saison dernière.

Reste que les Intéristes pourraient être concurrencés par les Girondins de Bordeaux, dont le président Stéphane Martin a clairement déclaré que le meneur de jeu rhodanien pourrait être une priorité pour sa formation.

Rendez-vous est donc pris en fin de saison, voire cet hiver.

 


 

Rennes craque sur un remplaçant lyonnais au mercato

Foot01.com

Le Stade Rennais a défini depuis longtemps sa priorité pour le mercato hivernal. Il s’agit de dégraisser son effectif copieux, mais surtout de faire venir un numéro 9. Avec la blessure de Sarr, Khazri tient à bout de bras l’attaque des Rouges et Noirs, et cela commence à sérieusement se voir, comme lorsque le Tunisien était au repos au coup d’envoi face au PSG samedi dernier. Néanmoins, Sabri Lamouchi, récemment arrivé, a aussi changé les habitudes tactiques du club breton, et avec cela un manque a été créé au poste de milieu de terrain défensif.

C’est pourquoi Rennes cherche désormais un numéro 6 et pense à Jordan Ferri selon L’Equipe. Parmi les remplaçants lyonnais, Ferri est encore l’un de ceux que Bruno Genesio sollicite, à l’image de son entrée en jeu ce mercredi face à Toulouse, avec une passe décisive à la clé en fin de rencontre. Bien conscient qu’il aurait du mal à se faire sa place à l’OL cette saison, le natif de Cavaillon pourrait attendre de voir si son club formateur va recruter dans l’entrejeu, ce qui est à l’étude actuellement. Si cela devait être le cas, alors le feu pourrait passer au vert en ce qui concerne son départ, et Rennes deviendrait alors sa destination privilégiée pour le mois de janvier.

 


 

Un front commun PSG-OM contre l'OL et ses supporters ?

Foot01.com

Ce samedi matin, l'Olympique Lyonnais voit deux attaques arriver concernant ses supporters. La première est signée du président de l'OM qui s'en est pris à une banane apparue dans les tribunes du Groupama Stadium lors de l'échauffement de Steve Mandanda, et la deuxième aurait été émise par le Paris Saint-Germain, suite au show fumant des Bad Gones et de certains membres du staff de l'OL après la victoire contre l'OM. Car du côté du Paris SG, on estime que la commission de discipline doit sanctionner le club rhodanien pour l'agissement des fans avec les fumigènes.

« Sanctionné d’un match à huis clos pour le virage Auteuil face à Troyes à la suite de l’utilisation massive d’engins pyrotechniques le soir de PSG-Nice, le club parisien attend autant de sévérité contre l’OL. C’est en tout cas le message que ses dirigeants ont fait passer ces derniers jours, affirme, ce samedi, L’Equipe, qui affirme qu’en réponse l’OL a déjà tout prévu. Pour leur défense, les Lyonnais évoquent l’utilisation de fumigènes dans « un cadre festif », une fois le match terminé et les joueurs et arbitres rentrés aux vestiaires donc sans incidence sur les acteurs du jeu et la rencontre. » On aura la réponse à ce duel au mois de janvier, lors de la commission de discipline.

 


 

Genesio n'a pas vécu la sortie d'Aulas comme un ultimatum

Topmercato.com

Bruno Genesio ne ressent pas les sorties de Jean-Michel Aulas comme des mises sous pression. Le technicien appréhende bien le contexte dans lequel il travaille.

"Pour moi, il n'y avait pas d'ultimatum. La sortie du président, je l'ai prise comme une marque de confiance. Il se laissait le temps. Ce sont des moments difficiles quand on est coach, a-t-il expliqué dans les colonnes du Parisien. Je ne vais pas le cacher. On reste combatif, on s'accroche. Est-ce que je me suis senti fragilisé ? Non. J'ai peut-être été fragilisé par l'environnement extérieur, par les médias, mais en interne, non. Je n'ai jamais senti de la part de mon président, de mon staff, de mes joueurs, une fragilité. Au contraire. Et on s'en est sortis car on a fait bloc."