L'actu du Samedi 6 Janvier

Voir aussi : Nancy - OL : L'Avant Match

L’OL et les risques d’une préparation physique appuyée

Football365.fr

L’Olympique Lyonnais se déplace à Nancy samedi (21h00) au bout d’une semaine marquée par une préparation physique acharnée. Le 32eme de finale de Coupe de France donnera un premier indice de l’état de forme des joueurs, pour lesquels ce stage pourrait être bénéfique… ou dangereux.


Le déplacement de l’Olympique Lyonnais à Nancy sera un premier révélateur. Pas pour son jeu, ni pour ses ambitions : les Gones ont bouclé une première partie de saison aboutie et Bruno Genesio a déjà répété que l’institution s’était fixée la Coupe de France comme objectif, contrairement à la Coupe de la Ligue, qu’elle a laissé filer au bout d’un match sans envie à Montpellier (4-1). Si le 32eme de finale que l’OL dispute ce samedi (21h00) à Marcel-Picot doit livrer des enseignements, ils concerneront probablement le bon (ou mauvais) bilan à dresser d’une semaine de préparation physique intense puisqu’il pourrait s’étirer jusqu’à la fin de saison. Avec des conséquences heureuses. Ou désastreuses.


Mariano Diaz, première victime ?


La première a peut-être déjà pointé le bout de son nez. En conférence de presse, le coach des Gones a annoncé le forfait de Mariano Diaz, opéré vendredi d’une « petite hernie », pour les « huit à dix prochains jours ». Même si le lien de cause à effet ne peut être clairement établi, l’OL avait programmé ces trois jours de stage à Murcie, en Espagne, à la fois pour gommer les écarts des fêtes, mais aussi pour obtenir des indices sur l’état de forme de chaque homme, avant une deuxième partie de saison où les Lyonnais disputeront un championnat de France et une Ligue Europa relevés. « On voulait mobiliser les joueurs avec deux entraînements par jour pour un rappel d’endurance. Le programme a été chargé, ne cachait pas le technicien lyonnais. Il y a eu une dose de travail très importante avec beaucoup d’intensité ».


Lyon et l’exemple du Real Madrid


Préconisée par Antonin Da Fonseca, le préparateur physique de l’OL, la méthode n’est pas nouvelle. A vrai dire, elle a même fait la renommée d’Antonio Pintus, son ancien responsable au pôle performance du club, et aujourd’hui rouage essentiel de la machine qu’est le Real Madrid. Aussi passé par la Juventus Turin ou Chelsea, l’Italien a développé un programme exigeant comme peu d’autres, aussi réputé pour ses bienfaits à long-terme que pour ses effets indésirables sur le moment. C’est probablement la raison pour laquelle la Casa Blanca a traversé une première moitié de saison décevante sans que cela ne l’écarte du statut de favori en Ligue des Champions. Les Merengue étaient sur les rotules en automne, mais devraient être en pleine forme au printemps.


Genesio : « On ne sera peut-être pas à 100% physiquement »


Si elle n’est probablement qu’une part de la méthode « pintusienne », la préparation physique bouclée par les Lyonnais laisse d’autres interrogations en suspens. D’abord parce qu’elle a été effectuée au cœur de la saison, et non pas en préambule. Ensuite parce que les bénéfices à en tirer pourraient se faire attendre. Et le risque de voir une équipe époumonée, ce samedi, à Nancy, existe. Même si Bruno Genesio a voulu maintenir ses joueurs sous pression. « On ne sera peut-être pas à 100% physiquement, mais on sera à un niveau suffisant pour réaliser une prestation solide, a-t-il confié. Il n’est pas question d’être battu par les Nancéiens dans l’engagement ». Les Lyonnais vont déjà tirer sur la corde. Reste à savoir si elle sera assez solide pour ne pas rompre avant le sprint du mois de mai.

 


 

Le groupe à Nancy, avec Gouiri et Myziane

Foot01.com

Bruno Genesio a annoncé son groupe pour affronter Nancy, ce samedi en 32e de finale de la Coupe de France :

Gardiens de but : Gorgelin, Lopes.

Défenseurs : Diakhaby, Marçal, Marcelo, Mendy, Morel, Rafael, Tete.

Milieux de terrain : Aouar, Ferri, Ndombele, Tousart.

Attaquants : Cornet, Fekir, Gouiri, Memphis, Myziane.

Soins : Mariano et Traoré.

 


 

Genesio donne le ton pour le mercato

Footmercato.net

Le mercato a ouvert ses portes le 1er janvier. Du côté de l’OL, un milieu de terrain, servant de doublure à Lucas Tousart, devrait arriver. En revanche, malgré le petit pépin physique de Mariano Diaz et le fait que Lyon ne possède pas un autre pur numéro 9, un attaquant ne sera pas forcément recruter comme l’a expliqué Bruno Genesio en conférence de presse. « Je pense que ça peut-être surtout le bon moment (la blessure de Mariano) pour certains (Gouiri, Maolida) pour se montrer à ce poste et repousser cette interrogation. Je le vois comme ça ».

Puis sur le mercato en général il a ajouté. « C’est le début. On sait très bien que le mercato dure un mois mais que tout s’accélère en fin de mercato. On a un effectif qui nous convient. On peut aviser selon d’éventuels départs qui peuvent arriver d’ici là (...) Pour l’instant, il y a des joueurs qui ont eu peu de temps de jeu. Je comprends qu’il veuillent aller chercher ce temps de jeu. Quand on est un compétiteur, c’est normal. On sera à l’écoute d’éventuels souhaits des joueurs. Il y aura des arrivées s’il y a des départs ».

 


 

Cornet a fait son choix

Football365.fr

Si Mapou Yanga-Mbiwa, Jordan Ferri et Clément Grenier apparaissent effectivement susceptibles de bouger lors du Mercato d’hiver, l’attaquant international ivoirien Maxwell Cornet (21 ans) devrait, quant à lui, prolonger l’aventure avec l’OL. Sous contrat jusqu’en juin 2021 avec les Gones, l’ancien Messin n’a pas l’intention de bouger durant le mois de janvier. Et ceci malgré une concurrence des plus importantes sous les ordres de Bruno Genesio (Fekir, B.Traoré, Depay, Aouar). Comme l’été dernier, le natif de Bregbo compte s’accrocher pour essayer de gagner sa place. « Je peux vouloir rester et le président ne pas le souhaiter, a-t-il expliqué à nos confrères du Progrès. Sérieusement, je suis Lyonnais jusqu’en 2021, et content d’être ici, dans le projet du club. (…) C’était un intérêt réel, mais je n’ai pas été perturbé. Dortmund s’est renseigné (ndlr : après le départ d’Ousmane Dembélé au Barça), mais j’ai émis le souhait de continuer ma progression à Lyon, tout simplement. »

 


 

Genesio n’affiche qu’un seul regret à la mi-saison

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Bruno Genesio a fait un premier bilan à la mi-saison et n’a qu’un regret : la piteuse élimination en 8es de finale de la Coupe de la Ligue.

Bruno Genesio n’est pas du genre à plier. Critiqué ces derniers mois pour la gestion de son groupe et son projet de jeu, l’entraîneur de l’OL a su faire face et peut aujourd’hui se targuer d’avoir mis sur pied une équipe très compétitive. Qui aurait pu aussi faire mieux en Coupe de la Ligue…


« En dehors de la défaite, l’image renvoyée n’était pas la bonne »


« Nous virons avec 41 points, comme Monaco, l’un des meilleurs totaux de l’histoire de l’OL. Ça s’est très bien passé dans l’ensemble, avec ce succès à Saint-Étienne (5-0), même s’il y a eu différentes phases. Si on a lâché des points un peu bêtement sur certains matches, d’autres rencontres nous ont été favorables.Nous avons été très performants à l’extérieur en L 1 avec une série en cours de six succès d’affilée. Ça veut dire quelque chose. Le mauvais point, c’est l’élimination en Coupe de la Ligue à Montpellier (1-4). En dehors de la défaite, l’image renvoyée n’était pas la bonne », affirme-t-il dans L’Équipe. En déplacement à Nancy ce soir en Coupe de France (21h), les Gones sont prévenus.

Voir aussi : Nancy - OL : L'Avant Match

Last modified on samedi, 06 janvier 2018 14:38