L'actu du Jeudi 11 Janvier

Aulas : "Grenier trouvera un club d’ici fin janvier"

Goal.com

Le président de l’Olympique Lyonnais s’est penché sur le cas Clément Grenier qui souhaite gagner du temps de jeu.

Clément Grenier l’a fait savoir, il veut jouer davantage. L’Olympique Lyonnais ne semble pas en mesure de lui donner satisfaction et n’est donc pas contre le voir partir cet hiver. Jean-Michel Aulas s’est exprimé sur la suite de la carrière de son milieu de terrain.

"C’est un professionnel, qui est allé à Rome l’année dernière. Je suppose que, comme il revendique de jouer et qu’il a lui-même ouvert la porte en disant qu’il était prêt à faire des sacrifices financiers, je pense que ça va se déboucler rapidement parce que c’est un bon joueur, il a été international. Il est maintenant complètement guéri. À partir du moment où la porte est entrouverte, non pas parce qu’on souhaite qu’il parte mais parce qu’il souhaite jouer régulièrement, je suis persuadé qu’il va trouver des clubs. Il a des gens autour de lui qui l’aident à trouver et ce sont des gens compétents donc je n’ai pas de doutes du le fait qu’il trouve une solution avant le 31 janvier."

Barré par l’éclosion d’Houssem Aouar, Clément Grenier s’est fait une raison. «  J'irai là où on me voudra le plus et où on me fera confiance. Le reste, c'est secondaire. Parce que j'ai besoin de fouler à nouveau les pelouses", avait-il expliqué dans les colonnes de France Football ajoutant qu’il était également prêt à rejoindre un club moins huppé.

 


 

Coupet : « prolonger l'aventure à l’OL est une chose forte pour moi

Olweb.fr

En présence de Jean-Michel Aulas et Bruno Genesio, Grégory Coupet a officiellement été intronisé comme entraîneur des gardiens de but de l'effectif professionnel lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi en début d'après-midi.

Jean-Michel Aulas

« Grégory Coupet a retrouvé l'OL en janvier 2016 pour préparer ses diplômes et commencer à entraîner les jeunes gardiens. Il succède aujourd'hui à Joël Bats. Je suis évidemment très heureux. Tous les joueurs charismatiques comme lui et qui ont participé à l’avènement de l’OL sont les bienvenus. Je veux féliciter Bruno Genesio de ce qui a été fait en première partie de saison également. On n’a pas de certitudes qu’il faille recruter pour le mercato d’hiver. On n’a pas eu de pépins de longue durée jusqu’à présent ».

Grégory Coupet

« J’ai toqué la porte de la maison et cela s’est fait simplement. Les choses se sont faites naturellement et de prolonger l'aventure à l’Olympique Lyonnais est une chose forte pour moi. J’espère avoir marqué les gens et pas mal de gardiens. Mathieu Gorgelin et Anthony Lopes me prouvent au quotidien qu’il y a une volonté de donner le maximum et de prendre du plaisir sous ma houlette. Pour Antho, j’aimerais prolonger son état de forme actuel. L’objectif c’est aussi qu’il devienne numéro 1 avec le Portugal. Ce poste c'est d’abord un travail d’accompagnement. Je vais apporter mon enthousiasme, mettre beaucoup de vie dans les séances. J’ai besoin que les entraînements soient interactifs, que mes gardiens répondent à ma folie. Je vais profiter de ce que Jo a déjà mis en place. C’est une équipe dans l’équipe ».

Bruno Genesio

« Le club a toujours eu la volonté de faire revenir les anciens joueurs dans le staff professionnel ou chez les jeunes. C’est une stratégie qui est une des grandes raisons de la réussite du club. Greg s’inscrit complètement dans la logique de cette stratégie par ses compétences d’abord et par son passé de très grand joueur du club et français. Il a choisi de transmettre son expérience et ses aptitudes. Il était tout naturel de l’intégrer dans un premier temps à la formation et puis dans une suite logique avec nous. On se connaît depuis bientôt 11 ans, cela facilite les rapports. C’est du temps de gagner par rapport à un habituel changement dans le staff. Il a cette volonté de transmettre, de vivre avec un staff ».

 


 

La réponse foudroyante de l'OL à l'attaque de la LFP

Foot01.com

Après la victoire de l'OL contre l'OM, en décembre dernier, et pour fêter les 30 ans des Bad Gones, le club rhodanien avait donné son accord pour l'utilisation de fumigènes en grosse quantité. Mais visiblement le feu vert donné par Jean-Michel Aulas a cette manifestation n'a pas été suffisante pour calmer la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel laquelle a convoqué l'Olympique Lyonnais le 25 janvier prochain.

Pour le président de l'OL, cette convocation est aberrante et Jean-Michel Aulas a tenu à remettre les pendules à l'heure de manière très directe. « J’ai l’habitude bien sur de prendre les décisions en toute connaissance de cause et d’assumer les responsabilités que j’ai. En l’occurrence, j’avais d’ailleurs prévenu la Ligue de ce qu’il pourrait se passer dans l’environnement de droit que l’on connaît en France. Cela a été une réussite, les Bad Gones, le KVN et les autres groupes ont montré à la France entière qu’on pouvait en dehors du jeu faire ce qui leur permet de retrouver leur identité. Toutes les mesures de sécurité étaient prises. Donc non, je ne crains absolument pas grande-chose et en tout cas, on assumera (...) Il y a d’un côté des groupes de supporters qui ont fêté normalement leurs 30 ans. Et de l’autre côté, pas de conséquence, pas de blessés. Ce serait vraiment étonnant qu’on puisse aller au-delà. Le match était terminé, on est dans un stade privé, donc j’étais chez moi. On en reparlera si les choses évoluent », a lancé, avec un grand sourire le patron de l'Olympique Lyonnais visiblement convaincu de son bon droit et pas du tout affolé concernant d'éventuelles sanctions, y compris contre certains membres de l'OL qui ont utilisé des fumigènes.

 


 

Aulas dévoile sa stratégie, Laval pourrait lui faire payer

Foot01.com

Cette semaine, Jean-Michel Aulas a effectué quelques annonces de taille en ce qui concerne l’avenir de son club.

Le président lyonnais a reconnu que ses recruteurs travaillaient à l’heure actuelle sur des signatures à boucler au mois de janvier, afin de renforcer le club rhodanien sur le long terme. Une méthode plébiscitée notamment par Chelsea, qui achète énormément de jeunes joueurs à grosse réputation, et les prête ensuite jusqu’à leur éclosion (ou pas). Parmi les cibles de l’OL dans cette catégorie, on retrouve Oumar Solet, défenseur central de 17 ans qui évolue au Stade Lavallois. Le joueur de National intéresse déjà du beau monde, et Lyon est en très bonne position. Mais cet appétit grandissant a forcément éveillé les soupçons du club mayennais, qui ne compte pas brader son international français U18.

« Des clubs sont intéressés, nous avons des propositions. On ne le laissera pas partir à des tarifs trop bas par rapport à son niveau, et à son potentiel. Est-ce que ce sera cet hiver, ou cet été…  », a affirmé à Ouest-France le directeur sportif de Laval, Jean Costa. Des premières offres, des clubs prestigieux, la pression monte sur ce dossier que les recruteurs lyonnais suivent depuis l’été dernier. Pour un prix qui dépassera la barre des 2 ME selon le pensionnaire de National.

 


 

Aulas adresse un petit tacle à Jordy Gaspar

Madeingones.com

Jean-Michel Aulas a profité d'une conférence de presse, ce mercredi, pour faire un point sur le centre de formation de l'OL et sa réussite depuis de nombreuses années maintenant. Au passage, le patron de Lyon a adressé un tacle à Jordy Gaspar (20 ans), qui a quitté le Rhône l'été dernier pour l'AS Monaco. Il a signé son premier contrat professionnel sur le Rocher.

"On sait bien que lorsqu'on sort du centre de formation, c'est plus facile de réussir à Lyon qu'ailleurs. D'ailleurs, je demandais des nouvelles hier du petit Gaspar qui était parti l'année dernière. Il devait jouer à Monaco, je ne sais pas s'il joue régulièrement. En tout cas, je ne l'ai pas vu jouer très régulièrement...", a-t-il déclaré. Pour rappel, Gaspar est prêté toute la saison au Cercle Brügge, où il a disputé 12 matchs, toutes compétitions confondues.

 

Last modified on jeudi, 11 janvier 2018 14:01