L'actu du Mercredi 7 Février

Voir aussi... Montpellier - OL : L'Avant Match

Le jeune Maolida revient sur l’intérêt du Barça

Butfootballclub.fr

Myziana Maolida est la toute nouvelle pépite sortie du centre de formation de l’Olympique Lyonnais. Cependant, à l’image de certains de ses partenaires de sélection, le jeune joueur aurait pu rallier l’étranger dès l’été dernier. En effet, le FC Barcelone avait longtemps insisté pour le faire venir.


Un désir de s’imposer avec Lyon


Or, le natif de Paris a préféré décliner cette proposition pourtant alléchante. Et pour cause, il avait pour ambition de s’imposer dans son club formateur. Il s’est confié à ce sujet à Onze Mondial dans sa rubrique « Turfu ».

« J’essaie de ne pas trop penser à ça parce que ça peut te ralentir dans ton football. Ce n’est pas bien pour un footballeur de penser aux clubs et aux sollicitations. Ça perturbe un peu. Aujourd’hui, je suis à Lyon, je suis bien. Après, il est certain que l’intérêt du Barça m’a flatté »

 


 

Fekir est dans le dur, devinez qui est le fautif...

Foot01.com

Auteur d’un début de saison exceptionnelle à l’Olympique Lyonnais, Nabil Fekir est moins inspiré ces dernières semaines. Positionné en relayeur depuis le passage en 4-3-3 de Bruno Genesio, l’international français souffre-t-il du changement tactique de l’entraîneur de l’OL ? Dans un dossier consacré au capitaine rhodanien, Europe 1 a en tout cas avancé cette hypothèse. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la radio n’épargne pas le coach de l’OL, jugé comme responsable de la mauvaise forme de l’international français…

« La discrétion de Nabil Fekir coïncide au léger changement tactique opéré par Bruno Genesio. Afin d’intégrer Tanguy Ndombele dans le onze, le coach lyonnais est passé au 4-3-3, réclamant soudainement des efforts défensifs supplémentaires à Fekir. Dans la difficulté, Genesio n’est pas le technicien le plus perspicace tactiquement. A 11 contre 10 face à Monaco, dimanche dernier, il a demandé à Fekir de rester haut, aux côtés de Mariano Diaz, alors que le dribbleur gaucher aurait justement fait du bien dans le cœur du jeu afin de créer des brèches » explique Europe 1 dans son dossier. Reste désormais à voir si Nabil Fekir retrouvera son niveau du début de saison afin de ramener l’Olympique Lyonnais sur le podium. Cela sera évidemment capital pour la suite du championnat des Gones.

 


 

Génésio monte au créneau pour Nabil Fékir !

Le10sport.com

Muet depuis maintenant deux matches avec l’OL, Nabil Fékir subit la mauvaise période traversée par les Gones. Et Bruno Génésio refuse d’ailleurs d’accabler son meneur de jeu…

Depuis sa belle victoire face au PSG (2-1, le 21 janvier dernier), l’OL peine à avancer en Ligue 1 et reste sur deux défaites de rang contre Bordeaux (1-3) et l’AS Monaco (2-3). Nabil Fékir, muet face au but depuis la rencontre face au club parisien, peine à porter son équipe aussi bien qu’il le faisait depuis le début de la saison. Interrogé à ce sujet en conférence de presse mardi, Bruno Génésio a tenu à assurer la défense de Fékir.


« Il n’y a pas que lui »


« Fékir qui n’a pas marqué depuis deux matchs ? Nabil est dépendant de l’équipe, il n’est pas tout seul. A Bordeaux, on est tous passés au travers. Et à Monaco, on n’a pas su trouver la solution en seconde période. Il n’y a pas que lui, tout le monde », explique l’entraîneur de l’OL.

 


 

Dugarry n'y arrive pas avec Depay

Maxifoot.fr

Très irrégulier depuis son arrivée à l'Olympique Lyonnais, l'ailier Memphis Depay (23 ans, 22 matchs et 9 buts en L1 cette saison) peine à s'imposer malgré plusieurs buts décisifs. De son côté, le consultant de la radio RMC Christophe Dugarry dénonce la nonchalance du Néerlandais.

"Il doit apporter cette expérience, ce haut niveau, mais il n'est pas concerné. Depay, je n'y arrive pas, désolé. Il peut marquer un but de 40 mètres de temps en temps, mais la carrière de ce garçon se résume à ça. Il n'élimine personne, n'est pas combatif, n'est pas généreux", a déploré l'ancien avant-centre.

Un constat sévère, même si l'Olympique Lyonnais attend forcément plus de la part de l'ancien joueur de Manchester United.

 


 

Genesio accuse l'OM d'avoir réussi son complot anti-OL !

Foot01.com

Cela fait bien longtemps que l’arbitrage n’avait pas été, à ce point, au cœur des débats en Ligue 1. Il faut dire que les enjeux sont colossaux cette saison et la lutte pour le podium est acharnée en Ligue des Champions. Dans ce sprint à trois entre l’OM, l’OL et Monaco, tous les coups semblent permis. Ainsi, Jacques-Henri Eyraud n’avait pas hésité à confier certains doutes sur l’arbitrage français il y a quelques semaines. « Si on prend les chiffres depuis la saison 2016-2017, l'OM a bénéficié de cinq penalties, et Lyon en a bénéficié de dix-neuf. Dix-neuf ! » avait lancé le président phocéen. Des déclarations qui sont à l’origine des pénaltys concédés par… l’Olympique Lyonnais, depuis quelques matchs, selon Bruno Genesio.

En conférence de presse, l’entraîneur rhodanien a (indirectement) accusé le président de l’Olympique de Marseille pour ce qu’il qualifie ironiquement de très bonne campagne de presse. « C'est le résultat d'une très bonne campagne de presse lancée par nos concurrents directs. Le penalty sifflé pour Malcom à Bordeaux (1-3) était un gag, et si celui sifflé pour Monaco (2-3), dimanche, doit être accordé, les matches finiront à 7-7. Soit on siffle ces fautes tout le temps, soit on ne les siffle pas. Regardez les autres matches, et regardez comment ces duels sont arbitrés » a expliqué Bruno Genesio avant de conclure, amère. « Quand on nomme pour Bordeaux-Lyon l'arbitre que la commission de discipline avait déjugé, trois jours plus tôt (M. Letexier), à propos de l'affaire de simulation de Mariano à Toulouse, comment voulez-vous qu'il soit dans les meilleures dispositions pour arbitrer ? On ne leur rend pas service, on ne les aide pas ». L’arbitrage n’a pas fini d’être au cœur des débats…

 


 

L'OL refuse une première offre anglaise pour une pépite

Foot01.com

Pépite du centre de formation de l’Olympique Lyonnais, Myziane Maolida (18 ans) a signé son premier contrat professionnel dans la capitale des Gaules cet été. Désormais membre à part entière du groupe de Bruno Genesio, l’international U19 a déjà tapé dans l’œil de certaines écuries européennes, malgré son temps de jeu famélique depuis le début de la saison (108 minutes). Selon les informations de RMC, un club de Premier League était notamment très intéressé…

En effet, Newcastle a fait une offre à l’Olympique Lyonnais pour recruter Myziane Maolida cet hiver, selon la radio. Une offre rejetée par Jean-Michel Aulas, le président rhodanien et le staff de l’OL considérant le joueur comme la doublure de Mariano Diaz à l’OL. Il aurait en effet été assez incompréhensible que Lyon se sépare de son jeune attaquant, dans la mesure où Bruno Genesio avait déclaré dès le début du mercato hivernal que le secteur offensif n’était pas la priorité du mercato hivernal, car des jeunes pouvaient prendre le relai de Mariano Diaz. La donne pourrait, en revanche, être différente cet été. Pour rappel, Martin Terrier rejoindra l’OL dès le mois de juin.

 


 

Depuis son départ de Lyon, Junior Sambia a fait du chemin

Goal.com

Passé par l'OL, qu'il a quitté en 2011, Junior Sambia (21 ans) retrouve les Gones ce mardi à l'occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France.

Son entrée en jeu samedi contre Angers (2-1) a fait bouger les choses. Junior Sambia, 21 ans, s'affirme match après match comme un élément fort de Montpellier. Une courbe ascendante pour le milieu de terrain polyvalent, prêté par Niort avec obligation d'achat, et qui découvre la Ligue 1 cette saison. "Au départ, il a quand même fait quelques bancs, rappelle Teddy Morinière, le coordinateur de la cellule de recrutement des Chamois Niortais. Il a fallu quelques semaines pour qu'il se remette de son départ. Son mois de septembre a été moyen, puis il a connu plusieurs titularisations. Et là, il joue, il est performant." Des prestations en accord avec les attentes de son entraîneur, Michel Der Zakarian. "Il possède un gros potentiel. Il doit encore étoffer son volume de jeu et être plus costaud dans les duels. Mais il est en nette progression", disait le coach montpelliérain en conférence de presse.

Rafik Guitane dans les pas d'Ousmane Dembélé

Junior Sambia se révèle en Ligue 1 plusieurs années après son départ de l'Olympique Lyonnais, à 15 ans. "J'étais déçu de partir, j'ai grandi là-bas, c'est ma ville, mon club, confait-il devant les journalistes avant la réception de Lorient en Coupe de France. Ce fut une étape difficile à franchir, mais cela m'a permis de rebondir ailleurs. Si je peux leur montrer qu'ils se sont trompés, tant mieux, mais je veux d'abord réussir pour moi-même." Avant de rejoindre Niort en 2013, c'est à Caluire en U15, puis à Mâcon qu'il a fait ses gammes, devenant l'un des cadres de l'équipe entraînée par Jérémy Chavany en U17 nationaux. "J'ai été frappé par sa polyvalence, aussi bien en terme de postes que de pieds. C'était déjà un joueur complet, avec des qualités athlétiques et de vitesse. Je le faisais jouer en relayeur, dans un rôle de box-to-box", rappelait son ancien entraîneur sur Goal le 25 août dernier.

"Junior, c'est un peu un couteau suisse"

À Niort, et maintenant à Montpellier, sa polyvalence a toujours été un atout. "Junior, c'est un peu un couteau suisse. Chez nous, il a joué au milieu, latéral gauche et latéral droit. À Montpellier, il joue dans un système atypique à trois milieux. On le retrouve même parfois totalement dans le couloir", analyse Teddy Morinière. Une capacité à s'adapter à plusieurs systèmes et à plusieurs postes qui en dit long sur son état d'esprit au sein d'un groupe. "On en a déjà parlé ensemble, reprend Teddy Morinière. Peu importe le poste, il se mettra au service de l'équipe." S'ajoute à cela sa capacité à frapper les coups de pied arrêtés, à l'image de son premier but en Ligue 1 d'un coup-franc direct contre Toulouse (2-1).



Voir aussi... Montpellier - OL : L'Avant Match

Last modified on mercredi, 07 février 2018 12:55