L'actu du Samedi 17 Février

L'OL demande qu'on "rende justice à Fekir" avec un tweet sanglant

RMC.fr

L'OL a publié un tweet assez énigmatique, ce samedi, dans lequel il demande qu'on "rende justice à Nabil Fekir", accompagné d'une photo assez sanglante.

A la veille du déplacement à Lille, ce dimanche (17h), l'OL a posté un tweet assez inattendu. Le club sept fois champion de France a publié une photo de la cheville de Nabil Fekir, ensanglantée et avec un trou dans la chaussette. Sans préciser à quelle date ce cliché avait été pris.


Fekir "maltraité" à tous les matchs


Au-dessus de cette photo, l'OL a écrit: "SVP rendez justice à Nabil Fekir qui tous les matchs est maltraité !". Les hashtags #lequipe et #fff sont ensuite mentionnés, tout comme le compte Twitter de Jean-Michel Aulas. Assez énigmatique, tout comme le tweet du président lyonnais quelques minutes plus tard.

"Il ne faudrait pas que le lobby anti OL nous pénalise encore plus, a tweeté Aulas en référence à un article paru ce samedi dans L'Equipe. J'ai confiance et suis corporate FFF mais il ne faudrait que cela se retourne contre l'OL... et nos meilleurs joueurs qui sont injustement montrés du doigt..."

 

 


 

Sans Tete ni Cornet à Lille

Lequipe.fr

L'entraîneur lyonnais Bruno Genesio devra se passer des services de Kenny Tete et de Maxwel Cornet à Lille dimanche (17h00) en Ligue 1. Le latéral n'est pas rétabli de sa gêne au genou, tandis que l'ailier est touché à la cheville. Le jeune Gouiri est, lui, du voyage.


Le groupe de l'OL


Lopes, Gorgelin - Diakhaby, Marçal, Marcelo, Mendy, Morel, Rafael - Aouar, Cheikh Diop, Ferri, Ndombele, Tousart - Depay, Mariano, Fekir, Gouiri, Traoré.

 


 

Marçal remet déjà en cause les choix de Genesio !

Butfootballclub.fr

Débarqué cet été, Fernando Marçal ne semble pas satisfait de ne pas avoir de continuité dans le couloir gauche de la défense depuis son arrivée à l’OL.

Présent devant la presse pour évoquer le choc contre le LOSC dimanche (17h), Fernando Marçal en a profité pour évoquer sa situation personnelle à l’OL, lui qui partage le temps de jeu au poste le poste de latéral gauche avec Ferland Mendy. S’il comprend Bruno Genesio, cela ne l’a pas empêché de lui faire un cours de morale.


« Ce n’est pas normal de changer beaucoup de latéral »


« C’est un peu difficile parce que je n’ai jamais été dans cette situation. Au club, nous avons 4 bons latéraux. C’est difficile pour Bruno aussi. Mais pour moi, particulièrement, c’est dur car c’est important de jouer pour la confiance et les automatismes, a-t-il fait savoir. Ce n’est pas normal de changer beaucoup de latéral. C’est important de jouer à 100%. Quand tu joues tous les matches, tu es fatigué. C’est important de beaucoup jouer pour la confiance. Moi, je sens que je n’ai pas 100% de confiance quand tu joues une semaine et une autre non. À Guingamp, je jouais tous les matches. Je pense que les performances étaient meilleures car j’avais plus de confiance. »

 


 

Un petit jackpot inattendu au mercato ?

Foot01.com

Si l’été dernier, il a surtout été question des ventes majeures d’éléments comme Lacazette, Tolisso ou Gonalons, d’autres joueurs ont quitté le navire sur la pointe des pieds.

C’était notamment le cas de Nicolas Nkoulou, qui n’avait pas convaincu dans le Rhône, et s’est vu indiquer la sortie. Le Camerounais a ainsi rejoint le Torino sous la forme de prêt avec option d’achat. Auteur d’une saison très réussie, l’ancien marseillais a vu son club commencer les négociations pour sa vente définitive au Toro. L’option d’achat fixée à 3,5 ME ne semblait pas insurmontable, mais les dirigeants piémontais se montrent récalcitrants à monter aussi haut, et aimeraient boucler l’affaire pour 2 ME.

Toutefois, c’est dans l’autre sens que le curseur pourrait se déplacer dans les mois à venir si les négociations ne devaient pas aboutir. En effet, les performances de Nkoulou avec le Torino ont attiré l’œil de l’Inter Milan selon la presse italienne. Et même si le club actuel du Camerounais est prioritaire, l’Inter pourrait faire miroiter une offre à 5 ME afin de mettre tout le monde d’accord. Autant dire que l’OL ne devrait pas être perdant dans l’affaire, et n’aura donc aucune intention de négocier l’option d’achat à la baisse, quand une somme plus intéressante pourrait arriver pendant l’été.

 


 

Arsenal: Fekir, objectif prioritaire du prochain mercato?

RMC.fr

Nabil Fekir serait la cible numéro un d'Arsenal pour le prochain mercato estival, selon le Daily Mail. Le club londonien serait prêt à mettre 50 millions d'euros pour l'arracher à l'OL.

Le duo Lacazette-Fekir bientôt reformé? Arsène Wenger aimerait apparemment beaucoup. Selon le Daily Mail, Arsenal a fait du meneur de jeu de l'OL sa priorité pour le prochain mercato estival. Le club londonien serait prêt à verser 50 millions pour le joueur de 24 ans, auteur de 16 buts en L1 cette saison.


Pas de Ligue des champions la saison prochaine?


Pas sûr que cette somme suffise à convaincre Jean-Michel Aulas de lâcher son meilleur joueur. Il faudra aussi convaincre Fekir de rejoindre un club qui n'a plus gagné le championnat depuis 2004 et qui pourrait ne pas disputer la prochaine Ligue des champions. Après 27 journées, les Gunners pointent à la 6e place, à huit point de Chelsea (4e).

 


 

Raggi déclare la guerre à l'OL et l'OM !

Foot01.com

L'AS Monaco a envoyé un message à l'OM et l'OL en balayant Dijon vendredi soir à Louis II. Avec ce large succès, les champions de France en titre confirment qu'ils ont retrouvé leur meilleur niveau, et forcément du côté de Marseille et de Lyon on sait qu'il faudra réussir un parcours parfait jusqu'à la 38e journée pour espérer repasser devant les joueurs de Leonardo Jardim. Et comme si la réalité du terrain ne suffisait pas, Andrea Raggi a été très clair après la victoire face au DFCO.

« On s'est bien défendu. Cette fois, c'est Lyon et Marseille qui ont la pression. En ce moment, on joue avec beaucoup de confiance car on sait qu'on peut marquer n'importe quand. Mais il faudra rester concentré jusqu'à la fin. Tout est important dans le foot d'aujourd'hui à commencer par le goal-average. Surtout que le championnat est magnifique cette année. Le PSG est tout là-haut mais derrière, c'est la guerre pour la deuxième place », a lancé le capitaine de l'AS Monaco, histoire de ne pas laisser le moindre doute sur l'énorme motivation qui habite le club de la Principauté, longtemps donné comme distancé par l'OM et l'OL et qui désormais a pris les devants. Face à Bordeaux et Lille, Marseille et Lyon n'auront pas le droit à l'erreur.

Last modified on samedi, 17 février 2018 14:28