L'actu du Samedi 24 Février

Voir aussi... OL - ASSE : L'Avant Match

Lyon en ordre de marche et les Verts au complet pour le derby

Lequipe.fr

Revenu dans la nuit de jeudi à vendredi d'Espagne, où il s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa à Villarreal (1-0, 3-1 à l'aller), l'Olympique lyonnais s'est contenté d'une séance d'entraînement très légère vendredi. Seuls les remplaçants et les joueurs non retenus la veille ont foulé la pelouse.

À l'exception de Jordan Ferri, suspendu pour une accumulation d'avertissements, l'ensemble du groupe devrait être disponible pour le derby, même si le gardien Anthony Lopes a ressenti une petite douleur au triceps. Après avoir débuté les deux dernières rencontres sur le banc, Houssem Aouar pourrait retrouver une place de titulaire, au poste de milieu ou d'ailier gauche. 

Saint-Étienne n'a plus à déplorer aucun blessé ni suspendu. Remis de sa béquille reçue à Angers samedi dernier (1-0), l'international norvégien Ole Selnaes a pu courir normalement vendredi après-midi, lors de la séance ouverte aux supporters. Ces derniers ont prévu de revenir à L'Étrat dimanche en fin de matinée, pour accompagner le départ du bus des joueurs à Lyon.

Les équipes probables

Lyon : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal ou Fer. Mendy – Aouar ou Ndombele, Tousart – B. Traoré, Fekir (cap.), Depay ou Aouar – Mariano Diaz.

Saint-Etienne : Ruffier – Debuchy, Subotic, L. Perrin (cap.), Gabriel Silva – M'vila, Selnaes – Ntep, Cabella, Monnet-Paquet – J. Bamba.

 


 

Benzema : « Que des très bons souvenirs car je n’ai jamais perdu un derby »

Olweb.fr

Quadruple champion de France avec l’OL, Karim Benzema a poursuivi sa moisson de trophées du côté du Real Madrid avec notamment 3 Champions League et 2 Liga dans son riche palmarès, tout en pulvérisant quelques records. Autant de titres collectifs et individuels qui ont fait de lui l’un des meilleurs attaquants de la planète. 9 années ont passé depuis son départ mais le Gone de 30 ans, pur produit de la formation lyonnaise, continue de suivre l’actualité de son club de cœur. Il a accordé une interview exclusive pour Tribune OL juste avant une affiche qui lui a tant réussie par le passé. Entretien.

Karim, tu as quitté l’OL en 2009 pour rejoindre le Real… Est-ce que tu continues de suivre l’actualité du club depuis l’Espagne ?
« Oui, bien sûr. Depuis que j’ai quitté l’OL pour Madrid il y a maintenant 9 ans, j’ai toujours suivi l’actualité de mon club de formation. J’essaie de rester aux nouvelles. Si je le peux, je suivrais certainement le derby de dimanche devant ma télévision. Je suis derrière eux. Allez l’OL ! »

Tu as joué beaucoup de derbies quand tu portais les couleurs lyonnaises. Quels souvenirs gardes-tu de ces matches-là ?
« Ce sont évidemment de très bons souvenirs car ce n’est pas un match comme les autres pour nous. Surtout, je ne peux avoir que des très bons souvenirs de ces matchs-là car je n’en ai jamais perdus un seul dans ma carrière, que ce soit dans les équipes de jeunes ou avec l’équipe professionnelle, sur tous ceux que j’ai disputés. Et j’en ai disputés pas mal ! »

Comment as-tu vécu la dernière victoire 5 à 0 à Geoffroy-Guichard ?
« J’ai vécu le derby du match aller comme tous les autres matches face à Saint-Etienne. C’était un grand match de la part des Lyonnais avec une victoire incroyable. La célébration de Nabil Fekir sur le 5ème but à Geoffroy-Guichard est normale. On en voit des similaires sur pas mal de terrains. »

Quel regard portes-tu sur l’équipe lyonnaise cette saison ?
« C’est un OL encore en construction cette saison car il y a eu beaucoup de changements à l’intersaison et un recrutement important. Il y a beaucoup de jeunes joueurs talentueux et prometteurs pour le futur mais qui manquent encore un peu d’expérience ».

Tu as aussi disputé de nombreux clasico avec le Real. Comment pourrais-tu comparer le derby et le clasico ?
« Le derby et le clasico entre le Real et le Barça sont incomparables. Le derby est un très grand match pour le championnat de France et un grand moment dans une saison mais il reste avant tout un rendez-vous régional. Le clasico est d’une toute autre dimension. Ça va au-delà de tout ça, des deux villes et même de l’Espagne. C’est quelque chose de planétaire, qui est suivi partout dans le monde. C’est LE grand match du football mondial. »

 


 

Genesio a un énorme doute sur son avenir à Lyon

Foot01.com

Distancé par ses concurrents dans la course au podium, l’Olympique Lyonnais n’a quasiment plus le droit à l’erreur.

A cause de ses quatre matchs consécutifs sans victoire, dont trois défaites, le club rhodanien se retrouve à sept points de l’AS Monaco et possède six longueurs de retard sur l’Olympique de Marseille. De quoi mettre une sacrée pression sur les épaules de Bruno Genesio. Même s’il reçoit régulièrement le soutien de son président Jean-Michel Aulas, l’entraîneur de l’OL, peu épargné par les critiques, sait pertinemment que cette fin de saison pourrait influencer son avenir.

« Depuis que j’ai commencé ma carrière d’entraîneur, je me sens très bien. Le début a été un peu difficile à vivre. Personnellement, je ne me trouve pas forcément marqué mais c’est à vous de me le dire (rires). Concernant mon avenir, ça sera plus simple si on parvient à atteindre nos objectifs, a reconnu le technicien. Mais je pense avant tout à bien préparer les matchs qui viennent, dont ce derby qui nous attend. » Tout autre résultat qu’un succès face à l’AS Saint-Etienne dimanche (17h) serait mal accueilli du côté de l'OL, où l'on rêve aussi d'atteindre la finale de l'Europa League au Groupama Stadium.

 


 

Maurice craque pour cet international espoir français

Foot01.com

Les derniers matchs l’ont confirmé, l’Olympique Lyonnais cherche toujours la bonne carburation en défense.

Et si Marcelo a récemment gaffé à plusieurs reprises, Jérémy Morel s’impose comme un central très fiable et attentif. Mais les deux joueurs ont dépassé la trentaine, et l’ancien marseillais aura même 34 ans dans un peu plus d’un mois. Pour la suite, le club rhodanien possède déjà un espoir très suivi en la personne de Mouctar Diakhaby, et en a recruté un autre avec Oumar Solet de Laval. Il y a aussi le côté droit, où malgré son activité, Rafael ne rassure pas totalement et devrait quitter le club en fin de saison. Mais Florian Maurice ne manque pas de pistes et a déjà ciblé un autre grand espoir défensif, considéré comme un latéral droit, mais qui peut aussi évoluer dans l’axe.

Il s’agit de Nordi Mukiele, ancien Lavallois, comme Solet, et qui explose cette saison avec Montpellier. Le club héraultais a déjà subi plusieurs assauts hivernaux de la part de la Roma et de Leipzig, repoussant ces clubs européens pour conserver le joueur acheté 1,5 ME l’hiver dernier. A 20 ans, le défenseur déjà international espoir va être difficile à conserver l’été prochain, même si son prix va grimper en conséquence. En effet, L’Equipe souligne qu’outre Lyon, Marseille suit également ce joueur dont la rapidité et la polyvalence sont très appréciés.

 


 

Ménès a du mal à suivre le mercato de l'OL

Foot01.com

L’Olympique Lyonnais s’est montré particulièrement offensif dans le dossier des arrières latéraux l’été dernier, renouvelant complètement son stock en dehors de Rafael.

Résultat, un arrière droit et deux à gauche ont posé leurs valises, pour une concurrence clairement accrue. Et ce n’est pas fini car l’été prochain, Léo Dubois rejoindra l’Olympique Lyonnais, le capitaine nantais s’étant déjà engagé gratuitement pour la fin de saison, qui correspondra également à la fin de son contrat avec le FCN. Mais cette semaine, une nouvelle piste à ce poste est apparue avec l’intérêt des recruteurs rhodaniens pour Nordi Mukiele, qui explose cette saison sous le maillot de Montpellier. Très jeune, l’international espoir pourrait rejoindre la prometteuse armada de l’OL, qui va très probablement laisser filer Rafael cet été. Mais cela commence à faire beaucoup de monde à ce poste ne peut s’empêcher de remarquer Pierre Ménès, pour qui les dirigeants doivent faire tout de même attention à l’accumulation de biens.

« Tete, Rafael, Dubois, Mukiele. Ils vont prendre combien d’arrière droit à l’OL ???? », a lancé le consultant de Canal+, pour qui la situation pourrait tout de même être compliquée à gérer si jamais l’OL venait à réaliser cette opération.

 


 

Modèle économique en péril, vente de Fekir… Aulas s’agace du scénario de L’Equipe !

Butfootballclub.fr

Jean-Michel Aulas n’a pas apprécié l’article de L’Equipe sur les finances de l’OL en cas d’absence de Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive et l’a fait savoir.

A l’occasion d’un article sur l’OL à la veille du derby face à l’ASSE, L’Equipe explique que le club rhodanien – s’il rate la Ligue des Champions deux années de suite – verrait son « modèle économique » en péril.

Le quotidien explique notamment que les comptes de l’OL cette saison ne sont équilibrés que grâce à la vente d’Alexandre Lacazette à Arsenal et que, sans le trading joueurs, les autres revenus de l’OL, liés à la C1, baissent de plus de 30 M€ cette saison. Un calcul qui imposerait à Lyon de « sacrifier » Nabil Fekir à l’été 2018 pour rééquilibrer ses comptes.

Des écrits qui n’ont pas plu à Jean-Michel Aulas, lequel a chargé Vincent Duluc, auteur de l’article. Pour sa défense, JMA ne manque d’ailleurs pas de rappeler qu’OL Groupe avant intérêts, impôts et taxes (EBITDA) affiche 50 M€ de bénéfices d’exploitation.



Voir aussi... OL - ASSE : L'Avant Match


Last modified on samedi, 24 février 2018 13:50