L'actu du Dimanche 25 Février

Voir aussi... OL - ASSE : L'Avant Match

Lopes forfait pour le derby

Football.fr

Anthony Lopes ne disputera pas le 116e derby de l'histoire entre Lyon et Saint-Étienne (dimanche, 17 heures). Le gardien de l'Olympique Lyonnais a ressenti une douleur au triceps qui l'empêche de s'entraîner depuis le 16e de finale retour de Ligue Europa remporté jeudi par l'OL à Villarreal (1-0). Lopes sera suppléé dans le but rhodanien par Mathieu Gorgelin qui n'a disputé qu'une rencontre cette saison, à Montpellier, lors des 8es de finale de Coupe de la Ligue, Lyon avait perdu 4-1.


Le groupe lyonnais

Gorgelin, Grange - Marçal, Mendy, Marcelo, Diakhaby, Morel, Rafael, Tete - Aouar, Ndombele, Tousart, Diop - Cornet, Memphis, Fekir, Traoré, Mariano, Maolida.


Les équipes probables

Lyon : Gorgelin – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal – Tousart, Ndombele – B. Traoré, Fekir (cap), Aouar – Mariano Diaz.

Saint Etienne : Ruffier – Debuchy, Subotic, Perrin (cap), Gabriel Silva – M’vila, Selnaes – J. Bamba, Cabella, Monnet-Paquet – Beric.

 


 

Govou salue Fekir et sa célébration

Madeingones.com

Ce dimanche (17 heures), l'OL reçoit l'ASSE pour le retour d'un derby historique. Ce 5-0 lyonnais à Geoffroy-Guichard "restera dans les livres", assure Sydney Govou dans Le Progrès. Pourtant, l'ancien ailier n'est pas forcément confiant pour son ancien club : "l'OL est à domicile, mais je ne sais pas trop (...) dans le jeu, ce n'est pas forcément folichon. Je n'arrive pas à voir un jeu vraiment identifié." La somme d'individualités à Lyon semble le déranger : "il y a des joueurs qui aiment garder le ballon, d'autres qui ne pense qu'à frapper, marquer..."

"Franchement, Bruno Genesio est un magicien, reconnaît l'ancien Lyonnais. Il doit avoir mal à la tête tous les jours, c'est certain. Mais il y a le métronome Nabil. Quand l'équipe ne tourne pas rond, il peut aussi donner le sentiment d'être individualiste, mais il sait tout faire. Il porte l'équipe." Le consultant de Canal + est impressionné par le capitaine rhonadien, qui s'était distingué à l'aller en brandissant son maillot... Un geste apprécié par Sydney Govou ? "Bien sûr ! Moi, j'avais enlevé mon maillot après mon but à Geoffroy-Guichard, en 2004, se souvient le septuple champion de France. Il faut laisser le droit aux footballeurs de s'exprimer, de rendre le foot amusant." Il invite même un des vingt-deux acteurs à enflammer le derby : "ce sera peut-être un autre joueur, lyonnais ou stéphanois, qui sortira du lot et qui aura raison de vouloir célébrer sa joie."

 


 

Le clash entre Mariano et Memphis est terminé

Foot01.com

Mariano Diaz et Memphis Depay ont-ils réglé le différent qui semble les opposer depuis quelques matches ? A cette question, Bruno Genesio répond de manière positive. Pour l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, ses deux attaquants vedettes ont compris qu'ils n'avaient aucun intérêt à vouloir passer chacun de leur côté pour le sauveur de l'OL. Avant le derby face à l'ASSE, Bruno Genesio est confiant, et il estime que Mariano et Memphis vont désormais pouvoir travailler efficacement pour Lyon.

« Il n’y a jamais eu de mauvaise atmosphère. L’ambiance est plutôt bonne dans le groupe. Parfois, il y a des résultats et des comportements qui agacent mais c’est à nous, membres du staff, de corriger tout ça. Contre Villarreal, l’important c’était de jouer en équipe. Je suis satisfait globalement de la prestation de mes joueurs. Il fallait montrer qu’on avait un projet de jeu commun. C’est vrai qu’il y a plein de choses à améliorer mais sur les aspects mental et athlétique, Mariano et Memphis ont fait ce que j’attendais d’eux. Ils ont chacun leurs qualités et les défauts de leurs qualités. À nous de faire en sorte qu’ils aient une meilleure connexion. Il faut exploiter leurs points forts mais, sur ce que j’ai vu contre Villarreal, je suis confiant. Maintenant, l’historique de notre saison me pousse à rester prudent. Il faut toujours se remettre en question et aller de l’avant », a prévenu le technicien de l'Olympique Lyonnais, conscient qu'il a besoin de ces deux joueurs pour réussir à relancer la machine en Ligue 1, surtout avec ce derby contre l'AS Saint-Etienne.

 


 

Aulas, Romeyer et les supporters verts absents

Lequipe.fr

Déjà absent à l'aller à cause d'une opération du pied, Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, manquera de nouveau le derby ce dimanche après-midi (17h00), en raison d'une opération au genou cette fois-ci. Il ne sera pas le seul : parti à Courchevel avec une quarantaine d'amis, Roland Romeyer, le président du directoire de Saint-Étienne, n'aura pas le temps de venir à Décines.

Il laissera le soin à Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance, de représenter les Verts, dont les supporters ne seront pas présents. En raison principalement des incidents qui avaient émaillé le match aller, ils ont été interdits de déplacement par un arrêté ministériel publié vendredi, ce que regrette Bruno Genesio : «Le derby doit être une fête pour nos supporters comme pour les leurs.» Malgré leur absence, le stade de l'OL devrait battre son record d'affluence en L1.

 


 

Un record d'affluence pour le derby !

Topmercato.com

Le Groupama Stadium va battre son record d'affluence pour le derby entre l'OL et l'ASSE, programmé ce dimanche.

L'enceinte des Gones accueillera au moins 57 921 personnes pour la réception du voisin stéphanois. Du jamais vu depuis son inauguration !

 


 

Diakhaby attend une chance pour s’imposer de nouveau

Goal.com

Cantonné à un statut de remplaçant cette saison, Mouctar Diakhaby s’accroche et attend une occasion d’enchaîner pour retrouver sa place.

Lancé en Ligue 1 à la fin du mois d’octobre la saison dernière, Mouctar Diakhaby avait été propulsé sans transition de la défense centrale de l’ équipe réserve à celle en grande difficulté de l’équipe première. Dans une situation délicate, le jeune joueur qui à l’époque n’avait pas encore 20 ans s’était imposé devant Nicolas Nkoulou et Mapou Yanga Mbiwa, deux internationaux confirmés qui n’auront jamais réussi à l’OL. Titularisé jusqu’à la fin de l’exercice (22 titularisations en autant de rencontres), Diakhaby s’était montré à la hauteur de la tâche mais les orientations de la politique sportive voulues l’été dernier l’ont depuis poussé sur le banc. Jusqu’à quand ?


Il représente l’avenir du poste à l’OL


Alors qu’il n’était qu’une promesse du centre de formation, Mouctar Diakhaby avait donc réussi le pari de se révéler avec l’équipe première. "C’est toujours particulier d’être un jeune issu du centre. C’est plus compliqué de s’imposer parce qu’il faut d’abord retirer cette étiquette", témoigne un proche du joueur qui analyse son évolution avec recul pour expliquer une mise en retrait dans l’ordre des choses. Alors qu’il aurait dû être incorporé progressivement au groupe professionnel la saison passée, le natif de Vandôme poursuit aujourd’hui son apprentissage accéléré par les défaillances de la saison dernière. "Un club de cette dimension donne rarement les clés à un jeune joueur. L’OL cherchait un patron au poste et Bruno Génésio voulait une charnière plus expérimentée", explique-t-on en privé. Relégué sur le banc avec l’arrivée de Marcelo et surtout le replacement axial de Jérémy Morel, Mouctar Diakhaby n’a disputé que 10 matches de Ligue 1 cette saison pour 7 titularisations.

Déterminé à réussir et à s’imposer dans son club formateur, le défenseur central d’1m89 n’entend pas que son statut de remplaçant vienne perturber son évolution et redouble d’exigence au quotidien. "C’est un jeune avec un super sens de l’autocritique. Il n’y a jamais besoin de lui dire s’il a fait un bon ou un mauvais match", reprend un membre de son entourage. Titularisé en Ligue 1 pour la première fois depuis début décembre la semaine passée à Lille, l’impression générale et ses statistiques personnelles avaient laissé entrevoir une suite favorable. En interne, le discours n’a d’ailleurs jamais varié concernant un joueur lancé par Bruno Génésio et qui tient une place de choix dans les plans d’avenir du club. Alors que l'OL ne possède actuellement que la huitième défense de Ligue 1 (32 buts encaissés, ndlr), l'avenir n'est peut-être plus très loin.

 


 

Lyon-ASSE : qui mène dans le derby ?

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Etienne s'affrontent dans un derby toujours bouillant ce dimanche (17h) dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Il s'agira de la 116e confrontation toutes compétitions confondues entre les deux rivaux. Pour le moment, avantage aux Verts. Sur les 115 derbies disputés, Saint-Etienne en a remporté 43, Lyon totalise 40 victoires, et les deux camps se sont séparés sur un match nul à 32 reprises.

Au match aller, l'OL s'était très largement imposé dans le Forez (5-0). Les Gones l'avaient aussi remporté à domicile (2-0) la saison passée.

 

Voir aussi... OL - ASSE : L'Avant Match

 

Last modified on dimanche, 25 février 2018 14:50