L'actu du Jeudi 15 Mars

Voir aussi... OL - CSKA Moscou : L'Avant Match

Ferri devrait débuter contre le CSKA Moscou

Lequipe.fr

Même s'il estime que «le danger serait de penser au match de Marseille» au moment d'aborder le huitième de finale retour de Ligue Europa face au CSKA Moscou, jeudi soir (21h05), l'entraîneur lyonnais, Bruno Genesio, pourrait procéder à une certaine gestion de son effectif dans cette semaine cruciale.

Déjà privé de Nabil Fekir (genou) et du latéral droit Rafael (cuisse), le technicien rhodanien pourrait préserver au coup d'envoi son milieu relayeur Houssem Aouar, amoindri par une angine ces derniers jours. Cela profiterait à Jordan Ferri, qui s'est mis en valeur contre Caen dimanche (1-0). En défense centrale, Mouctar Diakhaby pourrait permettre à Jérémy Morel de souffler, tout comme Myziane Maolida, intéressant par séquences face aux Normands avant d'être remplacé par Memphis Depay (66e), pourrait être préféré à Mariano Diaz en pointe de l'attaque dans la même idée.

Les compos probables :

OL : A.Lopes (cap) – Tete, Marcelo, Diakhaby, Fer.Mendy – Ferri, Tousart, Ndombele – Cornet, Maolida, Depay

CSKA : Akinfeïev (cap) – Ignachevitch, Berezoutski, Wernbloom – Nababkine, Golovine, Natcho, Dzagoïev, Schennikov – Vitinho, Musa

 


 

Lyon doit se racheter une conduite avec ses supporters

Football365.fr

Une simple victoire contre Caen a semblé être l’exploit du siècle pour les joueurs de l’Olympique Lyonnais. Incapable de gagner depuis six matchs en Ligue 1, l’OL a vaincu le signe indien au Groupama Stadium dimanche dernier (1-0). Un succès qui lui permet d’être encore en course pour les places qualificatives pour la Ligue des Champions. Surtout que se profile ce dimanche un Olympico qui pourrait déterminer la fin de saison domestique des Lyonnais. Mais la victoire contre les Caennais est loin d’avoir dissipé les doutes sur la forme actuelle des hommes de Bruno Genesio. Et surtout la fracture avec une partie de son public.

L’Europe comme cache misère

Une semaine après un début de fronde de la part des grands groupes de supporters à Montpellier, les irréductibles fans lyonnais ont remis ça face à Caen. Le Virage Sud a suivi le pas de ses homologues du nord en déployant une banderole lourde de sens. « L’Europe comme cache misère une année… pas deux ! » pouvait-on lire dimanche dernier. Une qualification en quart de finale ce jeudi face à CSKA Moscou n’effacera pas tout auprès de la communauté lyonnaise. « L’Europe est un plus mais on ne peut pas miser notre saison sur la Ligue Europa surtout quand on voit les équipes encore présentes », nous concède Sébastien, membre des Bad Gones.

Du caractère mais pas qu’en Europe

Le groupe phare de l’OL n’a d’ailleurs pas hésité à alerter les joueurs et le club lors du nul à Montpellier. « Méfiez-vous, notre patience a des limites ». Pourris gâtés par les années folles au début du nouveau millénaire, les supporters se montrent nostalgiques de la grande époque. « Le problème actuellement, c’est qu’on ne gagne pas de matchs mais surtout qu’on ne produit pas de jeu. On se fait chier devant les rencontres, on ne va pas se mentir », assène Thierry, abonné depuis presque 30 ans. Et il semble bien qu’entre Rhône et Saône, le verre soit déjà bien rempli face aux choix du toujours contesté Bruno Genesio, si bien que les éclaircies européennes ne lui laissent pas de répits. Malgré son label « made in Lyon », le coach est toujours dans l’œil du cyclone et la mauvaise passe actuelle l’a ramené quelques mois en arrière où son statut était mis à mal par une bonne partie des supporters avant la fessé dans le derby (5-0).

L’union sacrée avant l’Olympico

Mais, « Pep » Genesio, comme aime l’appeler Jean-Michel Aulas, ne s’en formalise pas même si sa réaction sur le but de Bertrand Traoré dimanche contre Caen – « Enc* va » à l’attention des supporters – laisse paraître un malaise. Malgré tout, celui qui peut se targuer d’avoir amené Lyon en demi-finale de la Ligue Europa la saison dernière aimerait bien refaire le coup une seconde année de suite. On en appelle donc à l’union sacrée autour du groupe emmené par Anthony Lopes ce jeudi afin de rêver plus grand pour reprendre l’expression d’un certain club de la Capitale. « Il faut aller chercher cette victoire et cette qualification qui est importante pour le club surtout devant nos supporters. On doit réaliser un grand match », a assuré Jordan Ferri en conférence de presse mercredi. Si les supporters ne sont pas sur le terrain, Genesio sait très bien qu’une partie de son avenir se joue sur ce match contre le CSKA Moscou, mais surtout contre l’Olympique de Marseille dimanche. Et là, les différentes excuses entendues en coulisses, JMA en tête, depuis des semaines, ne passeront plus auprès de toute une communauté qui n’est pas loin de craquer face à l’enfantillage de son président.

 


 

Aulas soutient à 100% Genesio et clashe les brebis galeuses

Foot01.com

Avant le match retour d'Europa League contre le CSKA Moscou, Jean-Michel Aulas est monté une nouvelle fois au créneau afin de soutenir Bruno Genesio. Conscient que ce dernier était toujours aussi sévèrement critiqué, notamment sur les réseaux sociaux, le président de l'OL a fait savoir que pour lui son entraîneur était l'homme de la situation. Et Jean-Michel Aulas a attaqué frontalement ceux qui essaient, selon lui, de déstabiliser l'OL en donnant la parole aux supporters réfractaires.

Via le site officiel de l'Olympique Lyonnais, le patron de l'OL a dégainé. « J’ai une grande confiance en Bruno et en tout son groupe constitué principalement de jeunes joueurs, conformément à une stratégie misant sur l’Academy et sur des investissements importants qui permet de travailler sur le moyen terme. Le groupe de Bruno est aujourd’hui 4ème de la Ligue 1 et il disputera demain contre le CSKA Moscou un 1/8ème de finale retour d’Europa League qui peut permettre au club de participer pour la 8ème fois à un ¼ de finale européen depuis 1999. Tout doit être fait pour se qualifier et je sais que nous pourrons compter sur la grande majorité de nos supporters pour nous aider à décrocher cette qualification, même si certains ont manifesté un mécontentement sous une forme inappropriée, et je regrette d’ailleurs fortement la publication dans L’Equipe de cette banderole menaçante déployée par quelques supporters il y a 10 jours à Montpellier (...) Je dénonce cette incitation à la violence, même de seulement quelques supporters, et je déplore tout ce qui peut concourir à en faire la promotion. Nous avons toujours entretenu des relations d’échanges et de confiance avec nos supporters et nous continuerons ainsi, en appelant à l’unité et en dénonçant la violence, avec comme seul objectif partagé par tous, dirigeants staff, joueurs et supporters : défendre et faire gagner l’Institution OL, en valorisant les acteurs pour optimiser leurs performances individuelles et collectives », indique Jean-Michel Aulas, qui n’assistera pas au match entre Lyon et le CSKA Moscou, ayant encore besoin de récupérer de sa récente opération.

 


 

Ferri tient beaucoup à l’Europa League

Footmercato.net

Présent en conférence de presse ce mercredi, à la veille d’Olympique Lyonnais-CSKA Moscou (8e de finale retour d’Europa League), Jordan Ferri (26 ans), dans le flou au sujet de son avenir malgré un contrat jusqu’en juin 2020, souhaite tout donner pour aller au bout en C3.

« On ne se met pas une pression, mais c’est vrai que c’est une compétition très importante pour le club, une compétition qui m’a vu débuter plus jeune, qui m’a permis d’avoir du temps de jeu. Elle me tient à cœur. C’est vraiment quelque chose d’important pour les joueurs, le club, les supporters. En plus, la finale est ici. C’est forcément une motivation pour aller loin dans cette compétition », a-t-il lancé. Il n’y a plus qu’à !

 


 

Mariano vise le Mondial avec l’Espagne et n’écarte pas un retour au Real Madrid

RMC.fr

Auteur d’une très belle saison avec l’OL, Mariano Diaz espère pouvoir intégrer l’équipe d’Espagne et pourquoi pas disputer la Coupe du monde 2018 en Russie. L’attaquant de 24 ans, qui s’est confié à la Cadena Ser, envisage également avec un possible retour au Real Madrid dans le futur.

En passant de la réserve du Real Madrid à une place de titulaire à l’OL, Mariano Diaz s’est fait un nom cette saison. L’attaquant de 24 ans, auteur de 18 buts (toutes compétitions confondues), enchaîne les sorties convaincantes sous le maillot des Gones, qui accueillent le CSKA Moscou ce jeudi en 8e de finale retour de la Ligue Europa (21h05). De quoi aiguiser son appétit. Interrogé par la Cadena Ser, le natif de Barcelone ne cache pas son envie de porter le maillot de la Roja.

Et pourquoi pas disputer la Coupe du monde 2018 cet été en Russie. "Je suis venu en France pour devenir important et ce serait pour moi un rêve d’être convoqué avec l’Espagne. Bien sûr que j’ai de l’espoir", confie-t-il dans des propos repris par AS.


Un contrat de cinq ans à l’OL


Un an après avoir quitté la Maison Blanche, où il achevé sa formation avant d’être mis à disposition de la Castilla, Mariano se verrait bien faire son come-back dans le futur: "J’ai un contrat de cinq ans avec Lyon. Mais revenir à Madrid, ce serait incroyable, même si à l’époque, j’ai décidé qu’il valait mieux quitter le club".

Voir aussi... OL - CSKA Moscou : L'Avant Match