L'actu du Vendredi 30 Mars

Genesio explique comment Aulas l'a reboosté entre Moscou et Marseille

RMC.fr

Eliminé de la Ligue Europa par le CSKA Moscou, Lyon s'était immédiatement repris en allant s'imposer à Marseille (3-2). Un rebond notamment dû au discours de Jean-Michel Aulas, comme l'a expliqué Bruno Genesio en conférence de presse.

L'OL a failli tout gâcher en moins d'une semaine. Le 15 mars, les Lyonnais se faisaient éliminer à domicile en 8es de finale de la Ligue Europa par le CSKA Moscou (2-3), malgré un succès 1-0 en Russie. Mais trois jours plus tard, Memphis Depay et ses coéquipiers décrochaient à Marseille (3-2) une victoire qui leur a permis de revenir à deux points de l'OM et donc de continuer à croire au podium. Et Jean-Michel Aulas est pour beaucoup dans ce rapide rebond, comme l'a expliqué Bruno Genesio en conférence de presse ce vendredi.


"L'expérience et la personnalité du président y sont pour beaucoup"


"Je crois que la grande force de l'OL, c'est dans les moments difficiles, les moments de crise, d'avoir suffisamment de recul, a souligné l'entraîneur lyonnais. L'expérience et la personnalité du président y sont pour beaucoup. Sans vous révéler tout ce qui s'est passé après Moscou, on a déjeuné ensemble et la teneur de son discours m'a fait switcher tout de suite d'un état où j'étais en colère à un état où j'avais la certitude qu'on pouvait gagner à Marseille."


 

Nourriture, repos, séries TV… Comment l’ex-médecin gérait les jeunes

Foot01.com

Ousmane Dembélé pourra confirmer, une mauvaise hygiène de vie peut coûter très cher. Blessé en début de saison, l’ailier français est désormais surveillé par le FC Barcelone.

Et le Barça est loin d’être le seul club touché par ces mauvaises habitudes. En France aussi, certaines formations comme l’Olympique Lyonnais sont obligées de suivre leurs jeunes de près. C’était notamment le rôle d’Emmanuel Orhant, particulièrement attentif au poids des Gones et à un joueur en particulier.

« C’était pesée quotidienne et calcul de leur masse grasse très régulièrement, a raconté l’ancien médecin de l’OL (2008-2017) à Sud-Ouest. Je me souviens du cas d’un joueur qui est parti à Lille depuis. Il faisait n’importe quoi. Pour lui faire comprendre les choses, il était retiré de l’entraînement pendant une semaine, il ne faisait que du footing avec un préparateur physique et plus de foot. » Aucun nom n’est cité, mais Farès Bahlouli peut se sentir visé.


L’addiction de certains joueurs


Autre moyen de contrôler l’alimentation des joueurs : leur imposer deux repas par jour, petit-déjeuner et déjeuner, au centre d’entraînement. Ainsi, les clubs limitent les excès. En revanche, ils n’ont aucun moyen de contrôler le temps de sommeil des joueurs victimes « d’addiction aux séries TV » selon Emmanuel Orhant, le directeur du centre médical de Clairefontaine qui assure que certains « bouffent quatre ou cinq épisodes de 50 minutes dans la nuit. Et puis, les tweets et les réseaux sociaux sur les portables. Il y en a toujours un qui ne dort pas. » Un cauchemar pour les médecins des clubs...

 


 

Mendy : « Il ne faut pas que les résultats de l'OM conditionnent nos prestations »

Olweb.fr

Surfer sur la victoire face à l'OM

" On a fait un bon match là-bas, en étant soudé. Mais le plus dur reste à venir. On doit rester solidaire, garder la tête sur les épaules et tout donner. Cette victoire nous a fait du bien car elle nous a aidé à recoller sur le podium. Il ne s'est rien passé de spécial au sein du groupe, on ne peut pas gagner à chaque fois dans le football. Evidemment, on a un oeil sur les résultats de l'OM. Mais il ne faut pas que ça conditionne nos prestations. On doit faire abstraction de Marseille et se concentrer sur nous. "

Son début de saison

" C'est à l'image du club, on ne peut pas être bon sur toute une saison. En revanche, je sens vraiment que j'ai progressé en arrivant à l'OL. Le fait de ne pas enchaîner les matches, c'est vrai que ça peut ne pas donner de la confiance. Mais ce sont les choix du coach et on doit les respecter. Mon style de jeu, c'est d'apporter un maximum offensivement mais je dois aussi gérer mon travail défensif. J'ai de la complicité avec tout le monde, c'est l'avantage d'avoir un groupe assez jeune. "

Ses ambitions personnelles

" On a tous des ambitions. Le joueur qui n'en n'a pas n'ira pas loin. Je vous vois venir avec vos questions (rires). Oui, je vise le plus haut possible mais, pour le moment, je suis bien là (rires). "


 

Le bizutage extrême d’un joueur de l’OL, qui aimait porter du vert

RMC.fr

Invité de l’émission Le Vestiaire sur SFR Sport 1 ce jeudi soir, l’ancien Lyonnais Philippe Violeau a raconté une surprenante anecdote sur le bizutage de Jean-Marc Chanelet qui aimait porter du vert, une couleur loin d'être appréciée à l’OL.

Le défenseur Jean-Marc Chanelet a évolué cinq ans au FC Nantes avant d’être transféré à l’Olympique lyonnais en 2000. Son ancien coéquipier chez les Gones Philippe Violeau, invité du Vestiaire ce jeudi, a raconté une anecdote sur le traitement qui lui a été réservé à son arrivée. "Il avait son caleçon fétiche qui était vert, et à Lyon le vert ce n’est pas bien vu" a-t-il commencé à expliquer.


Un bizutage un brin extrême


Le quadruple champion de France avec Auxerre et l’OL poursuit ainsi son histoire: "Un jour il s’est absenté, et à son retour il n’avait plus d’affaires vertes dans son casier, tout avait été coupé en mille morceaux à cause de la couleur".

Malgré la rivalité entre Lyon et les Verts de Saint-Etienne, E.Petit a trouvé ridicule d’aller jusqu’à interdire une couleur. "On va tondre la pelouse en rouge aussi maintenant?"


 

Voilà pourquoi Lyon tremble devant Toulouse

Foot01.com

Pour la reprise du championnat, Lyon recevra Toulouse ce dimanche soir. Pas vraiment une affiche de rêve mais un match ô combien important pour confirmer le succès à Marseille et accrocher l’espoir de terminer sur le podium. Face à une équipe du TFC qui lutte pour se maintenir et ne possède, à l’heure actuelle, qu’un point d’avance sur le barragiste Troyes, Bruno Genesio ne pourra pas compter sur un effectif au complet. Notamment devant. En effet, Nabil Fékir est toujours blessé et son retour n’est même pas certain pour le week-end suivant. Son compère d’attaque, Mariano Diaz, sera suspendu pour cette rencontre.

Jamais en championnat les deux joueurs n’ont été absents en même temps, note ainsi Le Progrès, qui sort une autre statistique plus dérangeante. En effet, les deux seules fois où l’OL a joué sans le Français et l’Espagnol, cela s’est soldé par deux défaites, en Coupe de la Ligue 4-1 face à Montpellier, et en Coupe de France 1-0 à Caen. Une nouvelle fois, les très jeunes auront la lourde tache d’essayer de faire oublier les titulaires, puisque Myziane Maolida ou Amine Gouiri devraient avoir la responsabilité de guider l’attaque de l’OL. Mais cette fois-ci, Lyon ne peut plus se permettre de perdre des points en route.

 


 

Genesio : « On doit apprendre à gagner nos matches sur la durée »

Olweb.fr

Le point santé

" Tous les internationaux sont rentrés en forme et en bon état physique. Nabil (Fekir) poursuit sa réathlétisation, Mariano (Diaz) est suspendu. Nabil a recouru mais on suivra son évolution. À lui de nous dire comment il se sent, le plus important ce sont les sensations du joueur. Je me fierai à ce qu'il ressent avant de le faire jouer. "

Le podium en ligne de mire

" Le match à Marseille était très important dans l'optique du podium. On a relancé le championnat mais on doit faire attention à notre parcours, qui a tendance à être en dents de scie. Je n'aime pas parler d'élan après chaque match. Il reste 8 matches, l'OM et l'OL sont deux bonnes équipes... ça se jouera avant tout dans les têtes. On compte sur nous avant de compter sur Marseille. On va travailler sur l'aspect mental dans la préparation de nos matches. Sur la globalité, notre parcours est satisfaisant car on est encore en cours pour accrocher le podium. "

La réception de Toulouse

" J'attends de mes joueurs d'être plus intelligents pour faire courir Toulouse et gagner notre match sur la durée, sans se précipiter, ce qui nous a souvent fait défaut cette saison. On doit être patient et vigilant sur chaque détail. En fin de championnat, les équipes qui luttent pour le maintien montrent plus de force pour assurer leur survie, c'est pourquoi il faudra être patient. Toulouse est une formation bien organisée, athlétique, capable de jouer vite en contre. Ils vont venir avec un bloc assez bas, qui essayera d'exploiter les ballons de contre qu'ils auront. On devra faire attention à ne pas être en danger à la perte. "

La progression d'Aouar et de Ndombele

" On fait notre travail d'entraîneur. C'est presque de la post-formation avec ces joueurs là. Quand on a des joueurs de leur talent, c'est plus facile de les faire évoluer. Tanguy a gagné en volume de jeu tout en gardant cette faculté à jouer vers l'avant. Il doit mieux gérer ses temps faible, à l'image de l'équipe. Il doit simplifier, épurer son jeu. Il est à l'écoute, c'est un bel avenir qui s'annonce pour le club. Nos trois milieu (avec Lucas Tousart) ont été très bons cette saison, comme face à l'OM, où on a gagné la bataille du milieu grâce à eux. Houssem en est là grâce à lui. Il a encore une marge de progression et peut aller plus haut. Il doit continuer avec cette humilité pour voir plus loin. "

Un calendrier moins chargé

" Le gros changement, c'est qu'on a suffisamment de séances et de temps pour préparer ces rendez-vous. C'est un avantage pour préparer les matches qu'il nous reste, même si on aurait préféré être encore en course en Ligue Europa. "

 


 

Lopez a été épargné par les Lyonnais

Maxifoot.fr

Durant la trêve internationale, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille Maxime Lopez (20 ans, 18 matchs en L1 cette saison) était convoqué en équipe de France espoirs. Au lendemain de son équipe dans un match chaud face à l'Olympique Lyonnais (2-3) en Ligue 1, le Marseillais a donc retrouvé les Lyonnais Mouctar Diakhaby, Lucas Tousart et Tanguy N'Dombélé.

"Le lendemain, on en a parlé pas mal. Puis après on est passé à autre chose. Mais ça va, ils ont été sympathiques avec moi, ils ne m'ont pas trop chambré toute la semaine. Oui, cette défaite a été très dur mentalement", a reconnu Lopez devant les médias ce jeudi.
Pour rebondir, Marseille devra s'imposer samedi à Dijon dans le cadre de la 31e journée.

 


 

Ben Arfa refuse trois destinations, mais ne dit pas non à Lyon

Foot01.com

En pleine trêve internationale, Hatem Ben Arfa a réussi à faire parler de lui, alors que cela fait désormais un an qu’il ne joue plus sous le maillot du PSG. Il a carrément anticipé les prochaines semaines en annonçant la fin de son aventure à Paris, pour ce qui restera tout de même un énorme gâchis. Après ces deux ans dans la capitale, le natif de Clamart va donc devoir se trouver un nouveau point de chute, et il va falloir oublier toutes les destinations exotiques. Interrogé par Eurosport, le conseiller de toujours de Ben Arfa, Michel Ouazine, a donné quelques indications sur l’avenir de son poulain.

« Il ne partira pas ni en Turquie, ni en Grèce, ni en Chine. Ce n’est pas une question d’argent. Il veut retrouver du plaisir. Nice c’est non, Lyon, pourquoi pas ? », a lancé le conseiller du joueur, pour qui un retour à l’OL, club où il a été formé, n’est donc pas à exclure. De même qu’une nouvelle pige dans un championnat étranger, sachant que Ben Arfa a encore régulièrement des touches en Espagne et en Angleterre notamment. Néanmoins, Jean-Michel Aulas, qui a longtemps espéré un retour à Lyon de son ancien joueur avant qu’il ne signe au PSG, peut rallumer son téléphone portable…

 

Last modified on vendredi, 30 mars 2018 21:08