L'actu du Lundi 9 Avril

Voir aussi... Metz 0-5 OL : L'After

Qui va gagner le sprint pour la 3e place ? Une tendance forte se dégage...

RMC.fr

Si Lyon a profité du faux pas de l’OM contre Montpellier (0-0)  pour chiper la 3e place aux Phocéens, la course au podium est loin d’être terminée pour les deux clubs "olympiques". Alors qu’il reste encore six journées à disputer en Ligue 1, qui gagnera le droit de participer à la Ligue des champions ?

Le titre et la deuxième place étant promis au PSG et à Monaco, la course à la 3e place du podium sera l’un des enjeux majeurs de cette fin de championnat. Depuis dimanche soir, c’est l’OL, victorieux de Metz (0-5) qui est sur le strapontin qualificatif pour le barrage de la  Ligue des champions. L’OM, relégué en 4e position après son match nul contre Montpellier (0-0), est devancé à la différence de buts. Autant dire que la bagarre promet d’être très très chaude entre les deux clubs.


Le calendrier


Très légèrement favorable aux Lyonnais qui défieront successivement Amiens, Dijon, Nantes, Troyes, Strasbourg et Nice. L’OM a aussi un calendrier qui devrait lui permettre de glaner des points puisque les Phocéens affronteront Troyes, Lille, Angers, Nice, Guingamp et enfin Amiens au stade Vélodrome. Mais ils se déplaceront quatre fois contre trois pour les Lyonnais. A cela, il faut aussi ajouter la Ligue Europa puisque les joueurs de Rudi Garcia tenteront jeudi de se qualifier pour les demi-finale face au RB Leipzig. Cette fatigue physique et mentale pourrait avoir des répercussions en championnat.
Avantage OL


La dynamique


Elle est du côté des Gones qui viennent d’aligner trois succès de rang face à l'OM, Toulouse et Metz. Depuis sa victoire au Vélodrome, l’OL s’est remis sur de bons rails et vient donc de s’approprier la 3e place. A l’inverse, l’OM, en dépit d’un succès il y a une semaine à Dijon, semble marquer le pas depuis qu’il doit composer sans ses cadres, blessés.
Avantage OL


L'état de santé de l'effectif


Le gros point noir des Marseillais qui devront composer encore plusieurs semaines sans leur gardien Steve Mandanda. Si Rudi Garcia espère retrouver dès jeudi contre Leipzig Rami, Rolando et surtout Thauvin, rien n’indique qu’ils seront rétablis ou qu'ils seront à 100%. Côté lyonnais, l’équipe de Genesio semble plutôt bien s’accommoder de la blessure de Nabil Fekir, à l'image de la forme étincelante de Memphis Depay.
Avantage OL


La différence de buts


Et si les deux équipes terminaient le championnat avec le même nombre de points, comme à l’issue de cette 33e journée ? Cette hypothèse n’est pas à exclure. Elle pourrait faire les affaires des Lyonnais qui devancent aujourd’hui leur rival grâce à une meilleure attaque, une meilleure défense et donc un meilleur goal average (+33 contre +26).
Avantage OL


 

Ndombele, Mariano, Traoré… Le carnet de notes des recrues

Football365.fr

Lyon avait multiplié les paris à dix millions d’euros ou moins l’été dernier. A six semaines de la fin de la saison, il est l’heure de tirer un premier bilan de ce Mercato estival. Avec des réussites et des échecs.


Tanguy Ndombele : A

Son transfert : Prêté avec une option d’achat automatique à 8 millions d’euros par Amiens

Ses stats en L1 : 29 matchs (dont 25 comme titulaire), 5 passes décisives

Ses stats TCC : 44 matchs (dont 35 comme titulaire), 1 but et 6 passes décisives

Tanguy Ndombele, c’est l’excellent coup du dernier Mercato estival de l’OL. Brillant en L2 la saison passée, il a franchi un nouveau cap, devenant international Espoirs et s’imposant au fil des mois comme un titulaire indiscutable à Lyon. Un profil box-to-box avec du caractère, pour preuve sa faculté à hausser son niveau dans les grandes affiches, comme lors de la double confrontation contre le PSG. Un trou d’air à l’automne avant de relancer la machine : rien de plus normal pour un joueur qui découvrait les exigences de la L1 en même temps que celles de la Ligue Europa.


Mariano Diaz : B+

Son transfert : 8 millions d’euros en provenance du Real Madrid

Ses stats en L1 : 30 matchs (dont 29 comme titulaire), 17 buts et 5 passes décisives

Ses stats TCC : 41 matchs (dont 38 comme titulaire), 20 buts et 7 passes décisives

Mariano a beau frustrer parfois par son individualisme et son immobilisme à la pointe de l’attaque, ses statistiques parlent pour lui. 19 buts toutes compétitions confondues, dont 16 en L1, pour sa première saison au haut niveau : il a globalement rendu la confiance de l’OL, qui avait aligné 8 millions d’euros l’été dernier pour le recruter. Surtout qu’il a encore une belle marge de progression à tout juste 24 ans. A moins que les dirigeants lyonnais capitalisent sur sa belle saison pour réaliser une belle plus-value dès l’été prochain.


Marcelo Guedes : B

Son transfert : 7 millions d’euros en provenance de Besiktas

Ses stats en L1 : 30 matchs (tous comme titulaire), 3 buts et 1 passe décisive

Ses stats TCC : 44 matchs (tous comme titulaire), 3 buts et 1 passe décisive

Après un début de saison probant, Marcelo est rentré dans le rang. Moins serein dans la relance, moins souverain aux duels : le défenseur brésilien ne dégage plus la même autorité naturelle et le rendement de toute la défense lyonnaise s’en est ressentie pendant l’hiver. Son bilan n’en reste pas moins positif pour sa première saison entre Rhône et Saône. Mais il y a clairement une réflexion à mener sur la défense de l’OL, qui devrait s’imposer comme le chantier prioritaire des dirigeants à l’intersaison.


Ferland Mendy : B

Son transfert : 4 millions d’euros en provenance du Havre

Ses stats en L1 : 21 matchs (dont 18 comme titulaire), 3 passes décisives

Ses stats TCC : 29 matchs (dont 23 comme titulaire), 3 passes décisives

Ferland Mendy est une promesse plus qu’une assurance tous risques à ce jour. Mais le potentiel qu’a affiché par instants le latéral gauche français donne des raisons de croire que l’OL ne regrette pas son investissement à moyen terme. Parce que s’il est encore très irrégulier et moyen en phase défensive, l’ancien Havrais a du feu dans les jambes et son apport offensif est déjà fort intéressant, même s’il ne se concrétise pas suffisamment par des gestes décisifs. Il monte en puissance ces dernières semaines, ce qui laisse à penser qu’il est vraiment sur la bonne voie.


Bertrand Traoré : B-

Son transfert : 10 millions d’euros en provenance de l’Ajax Amsterdam

Ses stats en L1 : 25 matchs (dont 21 comme titulaire), 8 buts et 2 passes décisives

Ses stats TCC : 37 matchs (dont 28 comme titulaire), 13 buts et 5 passes décisives

Plus gros transfert de l’OL l’été dernier, Bertrand Traoré n’a pas toujours justifié cette somme. Il a fonctionné sur courant alternatif, en particulier en L1 (seulement 7 buts en 24 matchs), et traversé certaines rencontres comme une ombre. Il a montré les mêmes qualités et les mêmes défauts qu’avec l’Ajax Amsterdam, à savoir une vraie capacité à faire des différences par sa technique et sa vitesse qui ne se met pas toujours au service du collectif. A seulement 22 ans, Traoré a encore le temps d’être la hauteur des attentes placées en lui.


Kenny Tete : C+

Son transfert : 4 millions d’euros en provenance de l’Ajax Amsterdam

Ses stats en L1 : 21 matchs (dont 16 comme titulaire), 1 but et 4 passes décisives

Ses stats TCC : 30 matchs (dont 25 comme titulaire), 1 but et 5 passes décisives

Kenny Tete devait s’imposer comme le successeur de Rafael, qui n’avait jamais pleinement convaincu sous le maillot lyonnais. Mais l’international néerlandais a perdu sa place à force de prestations insuffisantes, surtout défensivement. Ce qu’il ne compense plus par son apport offensif, la dernière de ses quatre passes décisives en L1 remontant à la fin novembre. Lui aussi a tout l’avenir devant lui (22 ans). Mais il va devoir vite se remettre à l’endroit pour reprendre sa progression.


Marçal : C-

Son transfert : 4,5 millions d’euros en provenance de Guingamp

Ses stats en L1 : 17 matchs (dont 14 comme titulaire), 3 passes décisives

Ses stats TCC : 27 matchs (dont 24 comme titulaire), 4 passes décisives

Son arrivée avait tout de la bonne pioche et son début de saison avait confirmé cette impression. Déjà acclimaté à la L1, Marçal s’était vite installé sur le côté gauche de la défense lyonnaise. Mais ça, c’était avant une année 2018 catastrophique, où il a fini par perdre sa place au profit de Ferland Mendy et squatté le banc des remplaçants. Une nouvelle donne qui a mené à son craquage avec Bruno Genesio à sa sortie lors du huitième de finale retour de Ligue Europa contre le CSKA Moscou (2-3). Il n’est pas certain qu’il reporte le maillot de l’OL cette saison.


Pape Cheikh Diop : Non noté

Son transfert : 10 millions d’euros en provenance du Celta Vigo

Ses stats en L1 : 1 match (0 comme titulaire)

Ses stats TCC : 2 matchs (dont 1 comme titulaire)

C’est l’inconnue de la liste. Annoncé comme une future pépite à son poste, Pape Cheikh Diop n’avait pourtant que 562 minutes de jeu en Liga quand l’OL a aligné 10 millions d’euros pour le recruter. Et pour ne pas le faire jouer… Le milieu hispano-sénégalais n’a fait qu’une apparition d’une heure, pour une lourde défaite en Coupe de la Ligue à Montpellier (4-1). Le reste de son temps, il l’a partagé entre l’infirmerie, quelques apparitions en réserve et des présences sur la feuille de match des pros. Une bizarrerie du Mercato lyonnais.

N.B. : Les montants des mutations sont hors bonus.


 

VIDEO : Depay surpris par une déclaration d’Aulas

RMC.fr

Après son superbe match à Metz, ce dimanche en Ligue 1 (0-5), Memphis Depay a reçu les félicitations de Jean-Michel Aulas. Tout sourire, le président de l’OL s’est même permis une petite déclaration qui a semblé étonner son buteur néerlandais.

Shakespeare aurait certainement saigné du nez devant cette scène. Dans un très mauvais anglais, Laurent Paganelli a interviewé Memphis Depay après son récital sur la pelouse de Metz, ce dimanche, en clôture de la 32e journée de Ligue 1 (0-5).

L’animateur de Canal + a interrogé l’attaquant de l’OL, auteur d’un but et de quatre passes décisives à Saint-Symphorien. Avant que Jean-Michel Aulas n’intervienne. Avec un anglais un peu plus compréhensible.

Les yeux écarquillés de Memphis

"Il restera tout le temps ici", glisse le président des Gones, tout sourire, en réponse à une possible approche du Real Madrid. Sauf qu’au même moment, le buteur néerlandais se tourne vers la caméra en écarquillant les yeux, l’air très surpris. Les caméras de J+1, l’émission de Canal +, ont immortalisé ce moment original.


 

L1 : La Chine achète les droits TV pour 4 ans

Foot01.com

Quelques semaines après la diffusion du match Nice-PSG en Chine, la Ligue de Football Professionnel annonce ce lundi matin la signature d'un accord de quatre avec CCTV, la télé publique chinoise. On ne connaît pas le montant du contrat, mais c'est évidemment une belle victoire pour le football français, CCTV étant une chaîne majeure en Chine et pas un diffuseur confidentiel.

« La Ligue de Football Professionnel (LFP) et beIN SPORTS, en charge de la distribution exclusive des droits audiovisuels de la Ligue à l’international, sont très heureux d’annoncer un accord majeur de diffusion de la Ligue 1 Conforama en Chine avec le groupe audiovisuel de télévision publique CCTV. Grâce à cet accord de quatre saisons (2017/2018 à 2020/2021), la Ligue 1 Conforama sera notamment diffusée sur CCTV5, la chaîne dédiée au sport du grand réseau national CCTV, et sera donc accessible à plus d’un milliard de personnes en Chine. A partir de la saison 2018/2019, deux matchs seront diffusés en direct à chaque journée de championnat sur les antennes sportives du groupe : CCTV5, CCTV5+, Feng Yun HD, CCTV5 app et CNTV. Les magazines « Ligue 1 Show » et « Ligue 1 Highlights », produits par beIN SPORTS, seront également repris en intégralité. Enfin, des résumés de la Ligue 1 Conforama seront diffusés dans “Total Soccer” et “Champion’s Euro“, les deux émissions phares de football de CCTV5. Dans le cadre de cet accord, plusieurs matchs de Ligue 1 Conforama seront d’ores et déjà repris par les chaînes du groupe dès cette fin de saison. Par ailleurs, l’édition 2018 du Trophée des Champions sera diffusée en direct sur CCTV5 », précise la Ligue de Football Professionnel dans un communiqué.

 


Genesio explique son coup de maître à la Pep

Foot01.com

Suite à la victoire de son Olympique Lyonnais contre Metz (5-0), Bruno Genesio s'est expliqué sur son changement tactique.

Pour mettre la pression sur l'OM dans la course au podium en Ligue 1, Bruno Genesio a tenté un coup de poker à Metz. En changeant de système de jeu, du 4-3-3 habituel au 4-4-2 en losange aligné sur la pelouse de Saint-Symphorien, l'entraîneur rhodanien avait pris un risque. Mais au final, celui-ci a été payant puisque Lyon a atomisé la lanterne rouge, grâce notamment à un grand Memphis Depay, auteur d'un but et de quatre passes décisives à la pointe de l'attaque lyonnaise aux côtés de Traoré. Une grande performance qui ravit Genesio.

« Avant ce match, on a travaillé un nouveau système de jeu pendant la semaine. J'avais pris cette décision de changement après la victoire contre Toulouse. Vu que l'on a des semaines pleines pour travailler, on a bien bossé tactiquement. J'essaie de m'adapter aux qualités de mes joueurs et de les positionner là où ils se sentent le plus à l'aise. Et j'ai choisi ma composition d'équipe samedi soir. Et elle a marché. Après, on ouvre le score rapidement, donc ça nous a facilité la tâche. Faire une entame de match idéale contre le dernier, c'était parfait. Mais la première période n'a pas été suffisamment accomplie à cause d'un manque de rythme et de technique. La deuxième mi-temps a été meilleure. Aouar, un problème en 10 ? Non. Certains joueurs ont eu du mal à répéter les efforts. Mais il faut d'abord mettre cela sur le compte des premières chaleurs, et du terrain, qui ne favorisait pas les bonnes passes avec son herbe haute... », a lâché, en conférence de presse, le coach de l'OL, qui n'exclut donc pas de reconduire ce schéma tactique lors des six dernières journées du championnat. Une manière aussi de préparer le retour du blessé Nabil Fekir, qui préfère jouer dans l'axe derrière les attaquants...

 


 

Dave Appadoo révèle pourquoi l'OL va griller l'OM

Foot01.com

Après avoir été dans la position du chasseur pendant de longues semaine, Lyon est enfin sur le podium après le match nul de l’OM contre Montpellier dimanche soir.

Mais selon Dave Appadoo, c’est la victoire lyonnaise au Stade Vélodrome qui a été le tournant de la saison. Selon le journaliste de France Football, le succès arraché dans les dernières minutes grâce à Memphis Deay permet à l’OL d’être porté par un « élan » favorable. Surtout, Marseille commence à caler physiquement avec plusieurs blessures importantes, ce qui n’est pas le cas de l’OL.

« Il y a vraiment un élan en faveur de l’OL depuis quelques semaines. La victoire de Lyon au Stade Vélodrome a été absolument fondamentale dans le renouveau du club rhodanien. Surtout, l’OL est désormais le grand favori pour le podium car l’OM est très usé physiquement, avec beaucoup de blessures de joueurs majeurs comme Mandanda et Thauvin » a expliqué le journaliste sur la Chaîne L’Equipe. Reste désormais à savoir si l’OL parviendra à conserver son avance qui reste relativement faible puisque les deux équipes sont à égalité de point. Seule la différence de but permet aux Gones de devancer l’OM…



Ndombélé a un message pour Aulas

Maxifoot.fr

Auteur d'une saison très consistante avec l'Olympique Lyonnais, le milieu de terrain Tanguy Ndombélé (21 ans, 26 matchs en L1 avec Lyon cette saison) appartient toujours à Amiens, qui l'a prêté contre une somme de 2 millions d'euros. Alors que l'actuel 3e de Ligue 1 dispose d'une clause d'achat fixée à 8 millions d'euros, le solide roc rhodanien espère bien évidemment que celle-ci sera levée.

"Oh, il faut voir ça avec le président et mes agents. J’espère qu’elle sera levée, mais ça ne me travaille pas", a estimé Ndombélé pour le quotidien régional Le Progrès. Sans aucun doute, le président Jean-Michel Aulas n'hésitera pas une seule seconde au moment de signer le chèque !


Voir aussi... Metz 0-5 OL : L'After


Last modified on lundi, 09 avril 2018 17:09