L'actu du Mercredi 11 Avril

Lacombe envoie un message aux joueurs

Maxifoot.fr

Après une série de 4 victoires consécutives, l'Olympique Lyonnais a dépassé l'Olympique de Marseille au classement de la Ligue 1 pour récupérer la 3e place. A l'approche du sprint final, le conseiller du président Jean-Michel Aulas, Bernard Lacombe, a mis la pression sur les joueurs lyonnais.

"On a connu des temps forts et des temps faibles, comme toutes les équipes, mais maintenant on doit être intransigeant. On a gagné six points sur six contre Marseille, finir derrière, ce serait anormal. Notre équipe a du potentiel, mais est imprévisible. Elle peut t'emballer ou t'énerver. Il m'est arrivé d'appeler nos joueurs 'les intermittents du spectacle'", a confié le dirigeant de l'OL pour le quotidien régional Le Progrès.

Une manière de maintenir la pression sur les jeunes joueurs de Lyon.

 


 

Mise au point d’ Aulas sur Blanc, Ranieri et Favre

Foot-sur7.fr

Jean-Michel Aulas compte bien boucler la saison d’abord avant de prendre une décision sur l’avenir de Bruno Genesio. La rumeur sur les potentiels successeurs du coach de l’Olympique Lyonnais prend pourtant de l’épaisseur. Une donne qui a fait réagir le président des Gones.

« J’ai d’excellentes relations avec Laurent Blanc, avec son agent. Mais je connais aussi beaucoup d’autres agents qui ont beaucoup d’autres entraineurs », a-t-il répondu.

Outre le nom de l’ancien coach du PSG, celui de l’actuel patron du staff technique du FC Nantes circule également entre Rhône et Saône. « Je n’ai pas approché Claudio Ranieri », a démenti Aulas.

Concernant l’entraineur de l’OGC Nice, le boss de Lyon avait songé à lui avant d’engager Genesio, mais depuis il n’a plus de contact avec Lucien Favre. « Je l’avais rencontré avant de choisir Bruno, c’est un profil qui me plaisait. Mais il n’y a pas eu de contacts récents », a indiqué le dirigeant lyonnais.


 

Lopes et Marcelo épargnés après les incidents de l’OM… pour l’instant

Butfootballclub.fr

Anthony Lopes et Marcelo, les deux joueurs de l’OL, pourraient être sanctionnés pour les échauffourées après le match contre l’OM.

Pour avoir été les principaux acteurs, en compagnie notamment d’Adil Rami ou Diakhaby, de la chaude explication dans le tunnel du Vélodrome avec OM – OL (2-3), Anthony Lopes et Marcelo risquent d’être suspendus prochainement par la commission de discipline de la LFP. Néanmoins, celle-ci semble décidée à prendre son temps pour prendre ces décisions. Selon le journaliste de Radio Scoop Gaël Berger, les deux joueurs, initialement convoqués jeudi, seront finalement convoqués à une date ultérieure.


 

Dugarry calme les « fanfarons » de l’OL

Foot01.com

Lyon a beau être 3e de Ligue 1, tous les observateurs ne sont pas encore convaincus par l’équipe de Bruno Genesio.

Et pour cause, certains consultants comme Christophe Dugarry ont bien du mal à imaginer l’Olympique Lyonnais réaliser un sans-faute jusqu’à la fin du championnat. Sur les ondes de RMC dans l’émission Team Duga, l’ancien attaquant des Bleus a lancé un message à l’OL : « ça ne sert à rien de fanfaronner » car il va encore « se passer des choses ». On ne pourra pas dire qu’ils n’ont pas été prévenus…

« Les Lyonnais, ça ne sert à rien de fanfaronner. Il va se passer des choses, les Lyonnais ont déjà montré qu’ils n’avaient pas les nerfs solides. Ça va être moins facile pour les Lyonnais. Lyon ne gagnera pas leurs 6 matchs ! Rien qu’à Dijon ils peuvent perdre des points. Ils sont capables de faire un nul face aux petites équipes. Chassé et chasseur ce n’est pas la même chose » a lancé Christophe Dugarry, qui n’enterre donc pas l’Olympique de Marseille dans la course au podium. A n’en pas douter, cette lutte acharnée sera passionnante jusqu’à la fin de la saison.

 


 

Aulas dévoile son prochain projet d’envergure

Butfootballclub.fr

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, n’a pas fini de vouloir développer son club, et notamment le Groupama Stadium.

En finançant son stade par des fonds privés qui permettent à l’OL d’être propriétaire de son enceinte, Jean-Michel Aulas a sans aucun doute un coup d’avance sur la concurrence. Et le patron de l’OL n’a pas l’intention que cela s’arrête.

Dans les colonnes de France Football, le président de l’OL a confié son projet pour créer un vrai lieu de vie autour de son enceinte, précisant son coût total au passage. « On est à 500 M€, environ. Mais tous ces investissements correspondent à des actifs corporels. On prolonge ces engagements avec notre Smart City, qui est dans la droite ligne du projet initial du Parc OL. On veut monter un ensemble de loisirs et de services sur le modèle de Disney, qui ne tournerait pas seulement autour du foot. Il doit y avoir une cohérence pour faire venir les gens et les retenir jusqu’au match ».

 




Lyon a un atout à 410ME au mercato

Foot01.com

Inauguré en janvier 2016, le Groupama Stadium a changé la vie financière de l’Olympique Lyonnais et pas uniquement parce qu'il a coûté 410ME. Car désormais c'est un gros atout pour convaincre des joueurs de signer à l'OL.

En battant des records d’affluence et en augmentant les recettes de sa billetterie de 58%, c’est un véritable bond en avant qu’ont réalisé les dirigeants rhodaniens. Et bien évidemment, Jean-Michel Aulas est fier de son nouveau stade. Surtout, il vante régulièrement les bienfaits de ce dernier, qui appartient à l’Olympique Lyonnais. Dans les colonnes de France Football, le patron de l’OL a notamment expliqué que le Groupama Stadium avait joué un rôle déterminant dans certains transferts estivaux, comme celui de Bertrand Traoré, recruté en provenance de Chelsea.

« J’avais annoncé au début de sa construction qu’il devait nous rapporter autour de 70ME de recettes en plus à l’horizon 2020. On est sur ces bases-là. Pour certains, ça pèse. Je pense à Bertrand Traoré, par exemple. Il venait pourtant de Chelsea, mais il nous a dit avoir été impressionné quand il est venu jouer chez nous, avec l’Ajax en demi-finales de la Ligue Europa. Ces infrastructures donnent des obligations à tout le monde. Entre autres, celle de retrouver rapidement la Ligue des champions » a prévenu Jean-Michel Aulas dans les colonnes du magazine France Football. Un objectif réalisable pour l’équipe de Bruno Genesio. A condition de ne pas baisser de pied lors des six dernières journées de Ligue 1…