L'actu du Vendredi 27 Avril

Voir aussi... OL - Nantes : L'Avant Match

Aouar et Ndombélé en lice pour le titre de meilleur espoir

Olweb.fr

Les deux milieux de terrain lyonnais sont en course pour l'élection du meilleur espoir du championnat organisée par l'UNFP.

Houssem Aouar et Tanguy Ndombélé sont récompensés de la magnifique saison qu'ils ont réalisée avec l'OL. Les jeunes milieux de terrain rhodanien, âgés respectivement de 19 et de 21 ans, ont réalisé leur première saison pleine dans l'élite et sont nommés dans la catégorie "meilleur espoir" des Trophées UNFP, dont le nom du vainqueur sera dévoilé le 13 mai prochain. Face à eux se dressent le Parisien Kylian Mbappé, tenant du titre, et le Bordelais Malcom.

 



Rafael exprime son souhait pour son avenir

Foot-sur7.fr

Déjà en concurrence avec Kenny Tete recruté l’été dernier, Rafael va devoir batailler avec un 2e concurrent à son poste à l’Olympique Lyonnais. Il s’agit de Léo Dubois recruté en janvier 2018, mais qui va débarquer dans la capitale des Gaules à la fin de son contrat, fin juin prochain. Malgré tout, le Brésilien n’a pas l’intention de quitter le club rhodanien systématiquement. Bien au contraire, il souhaite rester entre Rhône et Saône.

« Je veux rester, mais je ne pense pas encore à la prolongation de contrat. Je suis en confiance et je me sens bien. Je veux accrocher la Ligue des Champions avec l’OL », a balancé Rafael en conférence de presse, ce jeudi.

Cependant, il s’attend à tout, puisqu’il ne sait pas encore les intentions des responsables de Lyon. « On ne sait jamais ce qu’il se passe dans le football. On verra », a-t-il laissé ouvert, avant d’évoquer la concurrence avec Dubois.

« C’est un bon joueur, mais je ne le connais pas encore. On va se parler samedi (lors du match OL - FC Nantes, ndlr). Son arrivée m’a peut-être un peu boosté. Je suis un compétiteur. Parfois, la concurrence est bonne », a commenté l’ancien arrière droit de Manchester United.

À noter que Rafael, sous contrat jusqu’en juin 2019, est de plus en plus titulaire dans l’équipe de Bruno Genesio depuis 2018. La semaine dernière, il a même été passeur décisif lors de la victoire des Gones contre Dijon FCO (5-2).

 


 

Mariano : « Une équipe déterminée et animée par de grandes ambitions »

Olweb.fr

Avec déjà 18 réalisations au compteur, Mariano est le meilleur buteur de l’OL en Ligue 1. Arrivé cet été en provenance du Real Madrid, l’attaquant espagnol de 24 ans se dit étonné de cette réussite pour une première expérience à l’étranger et des grands progrès réalisés dans son jeu. Il espère bien que tout cela n’a pas échappé au sélectionneur de la Roja en vue du Mondial…

« Mariano, comment juges-tu cette première année à l’OL ?

J’ai été très bien accueilli puis intégré dans ce club et dans l’équipe. Mes coéquipiers ont été top avec moi. Cette saison s’est donc bien passée. J’espère que tout cela va continuer dans ce sens et qu’on va poursuivre sur notre lancée pour cette fin de saison, et faire encore mieux la saison prochaine. Je suis très heureux à Lyon. Je me suis très vite adapté à ce nouvel environnement. La ville de Lyon est très belle. Je m’y sens très bien. Je suis quelqu’un de tranquille, de calme dans la vie de tous les jours. J’aime regardes des films, passer du temps avec mes amis et ma famille.

Et sur le terrain ?

Tout se passe très bien sur le terrain. Je prends beaucoup de plaisir avec mes coéquipiers. Je suis plutôt étonné, mon adaptation a été plus rapide que ce que je pouvais penser avant d’arriver à l’OL car c’est ma première expérience à l’étranger. La Ligue 1 était un championnat nouveau pour moi mais j’ai réussi à m’adapter à ses exigences. Je suis heureux de cette saison.

En tant que « goleador », t’attendais-tu à autant marquer dès ta première saison. As-tu atteint tes objectifs ?

Je suis très content de tous ces buts marqués. J’ai pris l’habitude de ne jamais me fixer d’objectifs en termes comptable quand je débute une saison. Et je ne veux pas le faire. Des progrès dans mon jeu cette saison ? Oui, je pense avoir progressé dans tous les domaines de mon jeu, que ce soit sur le plan individuel, sur le plan collectif, en attaque ou en défense. J’essaie d’avoir un jeu plus complet.

D’où te vient cette rage, cette envie de te battre sur tous les ballons, de presser, d’harceler le gardien ?

De naissance et de famille je crois. Mon passé et mon histoire font que j’ai toujours eu cette volonté, cette envie de gagner et d’être présent sur tous les duels. C’est quelque chose qui est en moi et qui se reflète dans mon jeu et dans mon envie de toujours tout donner.

Il y a une réelle complicité qui se dégage depuis quelques semaines avec Bertrand Traoré, Nabil Fekir, Memphis...Comment avez-vous réussi à construire cette relation alors que c’était un point où vous aviez reçu beaucoup de critiques ?

On s’est toujours bien entendus, que ce soit sur les terrains et en dehors. Il n’y a pas de souci entre nous. Mais je pense que le fait d’enchaîner les victoires et d’accumuler de la confiance donne plus de visibilité à notre entente sur le terrain. Avec les victoires, tout est plus vu en rose et c’est le contraire lorsqu’on traverse une période un peu plus compliquée. Quand ça ne gagne pas, les gens essaient de trouver des raisons et peuvent dire qu’il y a des mésententes sur le terrain entre les joueurs et une mauvaise ambiance. Cette union entre nous existait déjà, bien avant notre série de victoires actuelle. On arrive en fin de saison, c’est logique qu’il y ait davantage d’automatismes entre nous. On se connaît davantage, on connaît mutuellement les qualités des uns et des autres. Cela joue forcément sur les résultats du moment.

Comment te sens-tu dans ce nouveau système, le 4-4-2 en losange, aux côtés d’un autre attaquant ?

C’est un « grand » système. Il a très bien correspondu à l’équipe lors de ces derniers matches. On a réussi à s’adapter à cette nouvelle mise en place, c’est une bonne chose. Personnellement, je n’ai pas de préférence. Je peux m’adapter à n’importe quel système. Que je sois accompagné d’un autre attaquant ou seul en pointe, je m’adapte. Ce n’est pas important pour moi.

Quel est l’état d’esprit dans cette course au podium avec la 2ème place qui s’est rapprochée ?

On est déjà très heureux d’avoir retrouvé notre place sur le podium et satisfait de nos derniers résultats. On est très motivés pour la suite. Il reste encore de beaux matches à jouer mais aussi des objectifs à atteindre. On sent l’équipe heureuse, déterminée et animée par de grandes ambitions, comme la conquête de la 2ème place.

Il y a ce match face à Troyes, une équipe à la lutte pour le maintien. Dans cette période de la saison, est-ce plus compliqué d’affronter ce genre de formations plutôt que des équipes un peu mieux classées ?

Toutes les équipes peuvent nous surprendre, peu importe leur classement et leur objectif dans cette fin de saison. Il faut donc rester concentré face à n’importe quel adversaire à ce stade de la compétition.

Que signifient tes célébrations après un but marqué ?

Chaque but que je marque est dédié à des personnes qui m’aident, qui me soutiennent et qui sont toujours là au quotidien pour moi pour m’encourager dans ce que je fais sur le terrain ou en dehors.

La Coupe du Monde avec l’Espagne est-elle dans un coin de ta tête ?

Oui bien sûr. En tout cas, je fais tout de mon possible avec l’OL. Il me reste quelques matches pour encore prouver. Je travaille tous les jours pour participer à cette compétition et Dieu décidera. »

 


 

Dubois jouera bien contre Lyon, son futur club

Football.fr

Suspendu le week-end dernier face à Rennes, Léo Dubois sera bien de retour avec le FC Nantes ce samedi pour affronter l'Olympique Lyonnais, le club qu'il rejoindra la saison prochaine.

"Léo Dubois jouera face à l'OL. J'ai parlé avec lui, il m'a dit que ça ne lui poserait aucun problème de jouer. C'est un grand professionnel", a assuré son entraîneur, Claudio Ranieri, qui n'avait pas souhaité retirer au latéral droit le brassard de capitaine.


 

Il y a peut-être un problème Aulas dans le foot français suggère Riolo

Foot01.com

Une semaine après la lourde défaite de Dijon contre l'Olympique Lyonnais (2-5), Olivier Dall'Oglio a encore attaqué Jean-Michel Aulas. Pas étonnant pour Riolo.

« Dans un immeuble, quand ton voisin emmerde tout le monde, il faut le dire. Certains jouets ne peuvent pas être mis entre toutes les mains. Il n'y a pas que les jeunes qui sont trop sur leur smartphone ». Jeudi, en conférence de presse avant le déplacement du DFCO à Bordeaux, Olivier Dall'Oglio a une nouvelle fois envoyé une pique à Jean-Michel Aulas. Alors qu'il estime avoir été lésé par l'arbitrage de Monsieur Schneider, coupable d'avoir oublié un penalty pour Dijon vendredi dernier selon lui, le coach a donc répondu au président rhodanien, qui réclamait sa suspension. Une joute verbale de trop pour Daniel Riolo.

« Dall Oglio s’en prend à Aulas. Après Eyraud et l’OM, le PSG, l’ASSE, Vasilyev, Desplat de l’EAG... Donc en fait, il est en train de fatiguer un peu tout le monde non ? Me rends pas compte... », a lancé, sur Twitter, le journaliste, qui pense donc qu'Aulas devrait tenter pour une fois de faire profil bas, s'il ne veut pas se mettre tout le monde à dos d'ici à la fin de saison. Si ce n'est pas déjà le cas...

 


 

Trois lyonnaises nommées pour le titre de meilleure joueuse

Olweb.fr

L'UNFP a dévoilé, ce vendredi, la liste des quatre nommées dans la course au titre de meilleure joueuse de D1.

Solide leader de Division 1 et bien parti pour remporter un 12e sacre d'affilée dans l'élite, l'OL Féminin place trois de ses joueuses parmi quatre les nommées pour le Trophée UNFP de la meilleure joueuse du championnat. Une joueuse à chaque poste puisque parmi les prétendantes figurent la défenseur Amel Majri, la milieu de terrain Dzsenifer Marozsan, couronnée l'an passé, et l'attaquante Eugénie Le Sommer. Qui succèdera à l'Allemande ? Verdict le dimanche 13 mai.

 


 

Trophées UNFP : quel meilleur gardien en L1 ?

Maxifoot.fr

Le syndicat des joueurs professionnels du championnat de France (UNFP) a dévoilé ce vendredi la liste des quatre joueurs nommés pour le titre de meilleur gardien de la saison en Ligue 1. Et autant dire que le choix risque d'être difficile...

Auteur d'une belle saison avec Montpellier, le portier Benjamin Lecomte (27 ans, 34 matchs en L1 cette saison) sera opposé au Lyonnais Anthony Lopes (27 ans, 33 matchs en L1 cette saison), au Marseillais Steve Mandanda (33 ans, 28 matchs en L1 cette saison) et au Parisien Alphonse Areola (25 ans, 31 matchs en L1 cette saison) ? Qui succédera au Monégasque Danijel Subasic ?

 


 

Trophées UNFP : les nommés à l'étranger !

Maxifoot.fr

Ce vendredi, le syndicat des joueurs professionnels du championnat de France (UNFP) dévoile les joueurs nommés dans les différentes catégories des Trophées UNFP. Après Antoine Griezmann (27 ans, 30 matchs et 19 buts en Liga cette saison) et N'Golo Kanté (27 ans, 30 matchs et 1 but en Premier League cette saison) lors des deux dernières éditions, qui remportera le trophée du meilleur joueur français évoluant à l'étranger cette saison ?

Sans surprise, l'attaquant de l'Atletico Madrid et le milieu de terrain de Chelsea figurent parmi les joueurs nommés en compagnie du défenseur central du FC Barcelone Samuel Umtiti (24 ans, 23 matchs et 1 but en Liga cette saison) et de l'attaquant du Real Madrid Karim Benzema (30 ans, 27 matchs et 5 buts en Liga cette saison). La lutte risque d'être serrée...

 

 Voir aussi... OL - Nantes : L'Avant Match

 

Last modified on vendredi, 27 avril 2018 14:50