L'actu du Mercredi 2 Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

Ce défenseur de l'OL fait rêver la Turquie au mercato

Foot01.com

En Ligue 1, certaines formations ont du mal à doubler les postes, notamment dans le secteur défensif.

Par exemple, l’OM a bricolé toute la saison avec Bouna Sarr latéral droit et Hiroki Sakaï en doublure de Jordan Amavi à gauche. Ce problème, Bruno Génésio ne risque pas de le rencontrer à Lyon. Et pour cause, le technicien rhodanien compte actuellement trois latéraux droits professionnels avec Rafael, Kenny Tete et le jeune Zachary Brault-Guillard. Et dès juin, il faudra ajouter Léo Dubois à cette liste, le capitaine du FC Nantes s’étant déjà engagé en faveur de l’OL. Autant dire que le mercato devrait permettre à Jean-Michel Aulas de faire le tri à ce poste.

Et selon les informations de But Football Club, c’est le titulaire actuel qui devrait être sacrifié. En effet, Rafael pourrait faire ses valises, à un an de la fin de son contrat. L’ancien latéral de Manchester United pourrait rebondir dans une équipe prestigieuse au mercato puisque Fenerbahçe serait très intéressé par ses services. L’équipe de Mathieu Valbuena, actuellement 3e de Super Lig, aurait déjà noué des contacts avec l’entourage du principal intéressé. Reste à savoir si ce dernier souhaitera poursuivre à Lyon pour conserver sa place, malgré la concurrence XXL à son poste. « Avec trois latéraux droits, il faut qu’un des trois parte » avait récemment confié le Brésilien dans les colonnes de Planète Lyon. Ce sera peut-être à lui de faire ses adieux à Décines…

 


 

Pour Kita, Léo Dubois « n’a pas été honnête » en jouant contre Lyon

Football365.fr

Dans une interview accordée à L’Equipe et qui paraîtra mercredi, Waldemar Kita s’est montré très dur envers Léo Dubois. Selon le président du FCN, le défenseur latéral des Canaris a « triché » en jouant samedi contre l’OL – qu’il rejoindra la saison prochaine – et « n’en a rien à faire de personne ».

Voilà une situation qui est en train de sérieusement s’envenimer. Déjà largement évoquée avant et dans la foulée de la rencontre entre Lyon et Nantes samedi, pour le compte de la 35eme journée de Ligue 1, la titularisation de Léo Dubois contre l’OL, dont il portera les couleurs la saison prochaine, fait de nouveau débat. Mais cette fois-ci, il n’est pas question d’observateurs plus ou moins objectifs ou déçus de la défaite des Canaris. Non, il s’agit bien de Waldemar Kita, qui n’y est pas allé de main morte au moment d’évoquer le cas de son joueur dans les colonnes de L’Equipe. « À mes yeux, il s’est caché, il n’a même pas fait son devoir professionnel, il n’a pas joué le jeu et il est le premier responsable. S’il était pro et correct vis-à-vis de Lyon et surtout vis-à-vis de Nantes, il aurait dû lui dire (à Ranieri) : “Écoutez, je pense qu’il ne vaut mieux pas que je joue.” » a déclaré le président des Canaris dans une interview à paraître mercredi.

Kita : « Si Dubois peut nous emmerder, il nous emmerdera »

Très agressif, l’homme d’affaires de 64 ans n’a pas hésité à remettre en question la performance du latéral droit contre ses futurs coéquipiers : « C’est un gamin, il n’a pas de bons conseillers autour de lui, et puis il pense qu’il a fait un bon match alors que, sur le premier but, il tourne le dos sur la frappe (de Depay), il n’a pas fait un seul centre, un seul débordement comme il en a l’habitude, il a laissé faire les choses », a-t-il lâché dans le quotidien. Visiblement particulièrement remonté contre le joueur de 23 ans – au point de mettre totalement de côté les supposées tensions avec Claudio Ranieri durant l’interview – Kita a fait part d’une rancœur qui dépasse largement le cadre de la défaite nantaise au Groupama Stadium : « Derrière, tu as un ou deux jeunes qui ne jouent pas à cause de lui parce qu’il veut montrer quoi ? Qu’il est le plus fort ? C’est pourtant un gamin que j’ai toujours défendu, mais on paie toujours cash. Donc, Ranieri n’y est pour rien, il lui a posé la question : “Te sens-tu capable ?” Il a répondu oui, mais il a triché, il n’en a rien à faire de personne et au contraire, s’il peut nous emmerder, il nous emmerdera ». Révélateur d’un président qui en veut énormément à son joueur de partir libre en fin de saison.

Dubois : « J’ai envie de bien finir »

La tendance était pourtant à l’apaisement du côté de Dubois lundi soir. Invité sur SFR Sport, le capitaine des Canaris avait assuré avoir « joué toutes ces saisons avec l’amour du maillot du FC Nantes ». En justifiant sa volonté de vouloir prendre part au match contre l’OL : « J’ai envie de bien finir pour essayer de continuer à rendre tout ce que le club m’a donné. Au contraire, si je n’avais pas disputé ce match, ça aurait ouvert je ne sais quel débat. Aujourd’hui, je suis encore au FC Nantes, je dois honorer mon contrat. Je dois terminer avec Nantes comme il faut ». Une version visiblement loin de convaincre le patron du FCN. La fin de saison risque d’être longue pour Dubois…

 


 

OM-OL : L’appel examiné jeudi par la FFF

Football365.fr

La Commission d’appel de la FFF se penchera sur les incidents à la fin de Marseille-Lyon (2-3) ce jeudi, d’après L’Equipe. Si Jean-Michel Aulas ne sera pas présent, Jacques-Henri Eyraud pourrait l’être avant de s’envoler pour Salzbourg.

Après une semaine passe d’armes via médias et réseaux sociaux interposés, Marseille et Lyon vont se retrouver dans l’intimité d’une audition devant une Commission. Ce sera celle d’appel de la FFF, qui examinera jeudi à partir de 10h00 la réclamation de l’OM suite à la suspension d’Adil Rami pour trois matchs ferme la semaine passée. La Fédération reprendra le dossier du début, en entendant tous les acteurs concernés et examinant toutes les pièces du dossier auquel a eu accès la Commission de Discipline de la LFP. Membre du Comité exécutif de la Fédération, Jean-Michel Aulas ne sera pas présent, « pour éviter tout malentendu », selon L’Equipe. En revanche, Jacques-Henri Eyraud pourrait être du voyage, même s’il devra s’envoler rapidement pour Salzbourg, pour assister à la demi-finale retour de l’OM en Ligue Europa. L’Equipe révèle aussi qu’Aulas et Eyraud ont échangé par téléphone ce lundi, sans révéler la teneur de leur discussion.

 


 

Genesio oublié comme coach de l'année ? Passi crie à l'injustice

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais réussit une fin de saison exceptionnelle puisque le club rhodanien est passé de la quatrième place à la deuxième, et l'OL est désormais favori pour obtenir le deuxième ticket en Ligue des champions, ce qui était loin d'être gagné il y a encore un mois. Mais il n'empêche, Bruno Genesio ne semble pas profiter de ce come-back de Lyon, l'entraîneur de l'OL ne figurant pas dans la liste des nominés pour être le coach de la saison.

Cette absence étonne Franck Passi, ancien entraîneur de l'OM et du LOSC, lequel s'est justifié sur Canal+ Sport. « Si c’est injuste ? Oui ça l’est ! Il est second au classement avec l’OL, alors la saison n’a pas été rose tout le temps, mais finalement son équipe termine bien, on voit une certaine progression. Donc je ne vois pas pourquoi il n’est pas nommé. Peut-être parce que c’est un entraîneur français, ou qu’il était adjoint avant, je ne sais pas. Je ne trouve pas ça logique (...) Les statistiques et les chiffres doivent être respectés. Son charisme on s’en fout, il gagne et cela mérite le respect », a confié Franck Passi, qui a précisé que n'ayant pas dirigé de club cette saison il n'avait pas voté pour les trophées UNFP.

 


 

Paquet hausse le ton avec Cabella après ses propos sur le Parc OL

RMC.fr

Prêté par l'OM à Saint-Etienne, Rémy Cabella s'est récemment emballé à propos d'une éventuelle finale de Ligue Europa des Marseillais au Parc OL. Directeur général des Verts, Frédéric Paquet a réagi à ces propos ce mardi dans Team Duga.

"Je sais qu’ils ont envie de casser le stade en finale. Même les supporters stéphanois sont d’accord, que Marseille retourne le Parc OL. Et j’y serai." Voilà ce qu’avait déclaré Rémy Cabella en conférence de presse, avec le sourire, avant la demi-finale aller de Ligue Europa entre l’OM et le Red Bull Salzbourg.

Invité ce mardi de Team Duga sur RMC, Frédéric Paquet, directeur général de Saint-Etienne, est revenu sur les propos du milieu stéphanois, qui est prêté cette saison par Marseille. "Il est important que chacun s’occupe de son club. C’est beaucoup plus simple et au moins, on sait de quoi on parle", a réagi Paquet, alors que l’OM et l’OL sont lancés dans une guerre des mots depuis plusieurs jours.

"On ne peut pas promouvoir ça"

"Il est clair qu’il n’est jamais bon, et c’est même très mauvais, d’inciter à une quelconque violence. Je le dis et je l’assume. On ne peut pas accepter la violence", a ajouté Paquet, qui a expliqué avoir eu une discussion avec Cabella après ses déclarations.

"Oui, bien sûr. Pour moi, la violence n’est pas une solution. On ne peut pas promouvoir ça, même en rigolant ou au second degré. Toutes les personnes publiques doivent prendre la mesure de ce qu’ils disent ou écrivent. Je l’ai dit en interne et je le dis en externe", a complété le directeur général de l’ASSE.



Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

 

 

Last modified on mercredi, 02 mai 2018 13:27