L'actu du Vendredi 4 Mai

Aulas saute de joie devant la qualification de l'OM

Foot01.com

Sa réaction était attendue, et Jean-Michel Aulas n’a pas tardé. Peu après le coup de sifflet final et la qualification de Marseille pour la finale de l’Europa League, qui aura lieu dans son stade à Lyon, le président de l’OL a fait suivre sur les réseaux sociaux les félicitations du Groupama Stadium, vers lequel se dirigent l’Atlético Madrid et l’Olympique de Marseille. Il a ensuite pris la parole sur La Chaine L'Equipe.

« Je suis ravi de la qualification de l’OM. Oui, tout à fait. En plus, ça a été une qualification disputée, difficile, et il faut retenir la formidable envie de gagner de cette équipe. Cela fait des points à toutes les équipes françaises, donc bravo à l’OM. Et je suis convaincu qu’il n’y aura aucun incident à Lyon », a expliqué le président de l’OL. De façade ou pas, Aulas a en tout cas toujours affiché son soutien envers le club provençal. En effet, selon les circonstances de la fin de saison, l’OM pourrait bien aider Lyon à aller chercher sa place dans la très lucrative Ligue des Champions, même si pour le moment l’OL est chaudement calé à la troisième place de Ligue 1.

 


 

OL, OM, Bordeaux, c'est la folie pour Khazri

Foot01.com

Si jamais le Stade Rennais devait valider en fin de saison son billet pour une place européenne, il devra clairement remercier Wahbi Khazri.

Dans tous les coups, l’attaquant tunisien fait preuve d’une rage de vaincre contagieuse, et est très certainement la bonne pioche de cette saison, puisqu’il a été prêté par Sunderland. L’attaquant ne retournera pas chez les Black Cats la saison prochaine, étant donné que ces derniers sont tombés jusqu’en D3 anglaise. Son avenir se situe en France, où les intérêts se multiplient à son égard. Sa bonne saison a ainsi mis en appétit l’Olympique Lyonnais, qui surveille de près son avenir à court terme au cas où un joueur offensif majeur devait partir cet été.

Mais Marseille a aussi le Tunisien dans son viseur, tant l’OM n’est pas vraiment satisfait par les performances de ses attaquants axiaux. Bordeaux aimerait aussi faire revenir celui qui fut l’un de ses joueurs offensifs majeurs il y a quelques années de cela, avant son départ pour Sunderland. Et enfin, Rennes ne se fait pas beaucoup d’illusions, mais rêve de le conserver de manière définitive. Autant dire que Khazri ne devrait pas manquer de destinations cet été, surtout que son club anglais, vue sa situation, ne pourra pas faire la fine bouche en ce qui concerne l’indemnité de transfert. De quoi en faire l’une des bonnes affaires de l’été.

 


 

Ndombele ou Tousart ? L’Inter prépare ses courses à Lyon

Foot01.com

Comme chaque année, l’Olympique Lyonnais ne manquera pas de sollicitations pour ses jeunes talents au mercato estival.

Certains joueurs sont déjà très convoités à l’image de Tanguy Ndombele (21 ans) dont le transfert au club rhodanien sera probablement conclu dans les prochaines semaines. Rappelons que l’OL possède une option d’achat fixée à 8 M€ pour le milieu prêté par Amiens. Une fois la clause activée, le président Jean-Michel Aulas pourra décider de conserver l’international Espoirs français, ou de le vendre à l’un de ses prétendants comme le Paris Saint-Germain ou l’Inter Milan, toujours sur le coup depuis l’été dernier.

Le Corriere dello Sport confirme que Ndombele mais aussi Lucas Tousart (21 ans) font partie des cibles potentielles des Nerazzurri, qui auraient une petite préférence pour l’ancien Valenciennois. Rien de concret pour le moment puisque l’actuel cinquième de Serie A patiente avant de savoir s’il disputera la Ligue des Champions, une compétition qui inciterait l’Inter à viser des joueurs plus renommés tels que le Merengue Mateo Kovacic (23 ans).

 


 

L’OL invite l’OM à calmer le jeu avec ses supporters

Footmercato.net

Battu par le RB Salzbourg hier soir en demi-finale retour de la Ligue Europa (2-1), l’Olympique de Marseille est tout de même parvenu à se qualifier pour la finale de l’épreuve grâce au but inscrit par Rolando en toute fin de rencontre. Une victoire qui a déclenché une liesse collective dans la cité phocéenne, mais qui a également lancé les hostilités envers Jean-Michel Aulas et l’OL. La raison ? Dans un contexte de conflit ouvert entre l’OM et les Gones, nombreux ont été les fans phocéens à déclarer vouloir saccager le Groupama Stadium où se jouera la finale de la Ligue Europa. Et si Adil Rami a pris hier soir les devants pour résonner les supporters marseillais, l’OL a également appelé au calme en publiant un communiqué ce midi.

« L’Olympique Lyonnais se réjouit qu’un club français se soit qualifié pour disputer la finale de l’Europa League qui opposera donc l’Olympique de Marseille à l’Atlético Madrid le mercredi 16 mai au Groupama Stadium. Le club regrette certains excès verbaux qui pourraient laisser craindre des débordements lors de cette finale, mais il est certain que les dirigeants de l’Olympique de Marseille mettront dès aujourd’hui tout en œuvre pour que cette finale soit une grande fête du football au Groupama Stadium. L’Olympique Lyonnais est fier que l’UEFA ait choisi le Groupama Stadium pour organiser un tel événement ce qui démontre une fois de plus la qualité des installations du Groupama Stadium qui permettront d’accueillir dans des conditions optimales les supporters de l’Olympique de Marseille et de l’Atlético de Madrid dans le cadre d’une finale qui doit faire honneur au football français. L’Olympique Lyonnais souhaite d’ores et déjà bonne chance aux deux équipes pour cette finale dont le vainqueur permettra la présence de 3, et peut-être 4 clubs français en phase finale de Champions League la saison prochaine, démontrant ainsi que la réforme des compétitions européennes peut être aussi favorable à la France ».

 


 

L’OM fêté à Lyon, Duluc voit une occasion d’être « moins con »

Foot01.com

Qualifié pour la finale de l’Europa League, l’Olympique de Marseille retrouve le chemin d'un grand rendez-vous européen.

Pas de chance pour Lyon, c’était justement cette année le rêve de Jean-Michel Aulas de voir son équipe disputer le titre européen dans son Groupama Stadium. La rivalité entre les deux Olympiques met en doute le côté festif de cette rencontre de prestige face à l’Atlético Madrid, et c’est bien ce qui chagrine Vincent Duluc. La plume de L’Equipe reconnaît que le supporter de base peut très bien ne pas soutenir son rival en championnat, mais cet événement doit néanmoins rester un beau rendez-vous et pas un règlement de compte franco-français alors que la présence d’un club tricolore en finale est extrêmement rare.

« Quatorze ans après la double présence de Monaco en finale de la Ligue des champions et de l’OM, déjà, en Ligue Europa, la qualification de l’OM vient remplir un vide et nous combler. Quatorze ans, dans le football moderne, c’est un siècle, et l’idée que le football français ait parfois eu un siècle de retard, sur ce plan là, a pu nous effleurer, à l’occasion. Il a fallu tout ce temps, ce long tunnel traversé de quelques lueurs qui s’éteignaient au printemps, pour passer de deux finales européennes à une autre. La mesure du temps, et de cette absence, est spectaculaire : de 2004 à 2018, pendant que la France restait à la porte, huit nations ont atteint la finale de la C 3, alors que la finale de C 1 est confisquée, depuis l’épopée du Monaco de Deschamps, par les quatre Championnats majeurs (Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne). L’OM va jouer une finale à Lyon, ce qui sera pour lui une merveilleuse occasion de la gagner, et pour tout le monde une lumineuse raison d’être moins con. La rivalité est l’essence du foot, et les supporters du PSG comme ceux de Lyon auront évidemment le droit, sur leur canapé, de souhaiter la victoire de l’Atlético de Griezmann. Le schéma n’est pas différent à l’étranger. Mais si les responsables se décident à l’être et à montrer la voie plutôt qu’à montrer du doigt, il y a sûrement moyen que cette finale doublement française s’entoure de l’atmosphère de fête qu’elle mérite. En dehors d’une finale en été, tous les quatre ans, il n’y a rien de plus beau, dans ce jeu, qu’une finale au printemps. L’OM s’avance vers des jours magiques », a expliqué Vincent Duluc dans son édito pour L’Equipe.

 


 

14 ME pour cet ailier en feu ? Lyon est dessus

Foot01.com

Quel sera le visage de l’attaque de Lyon la saison prochaine ? Cela dépendra de beaucoup de choses, et notamment du classement final en fin de saison et des offres que pourrait recevoir le club rhodanien. Memphis Depay, intenable en cette fin de saison, intéresse du beau monde et son départ n’est pas exclu si une proposition difficile à refuser venait à tomber. Lyon s’y prépare en tout cas car le club rhodanien a envoyé un scout récemment pour superviser Garry Rodrigues. L’observateur de l’OL a, selon Fotomac, effectué un rapport très positif sur l’ailier international du Cap-Vert, qui possède également la nationalité néerlandaise.

A 27 ans, le natif de Rotterdam retrouve le devant de la scène avec Galatasaray, après un parcours chaotique qui l’a vu passer par le championnat des Pays-Bas, puis par la Bulgarie, l’Espagne et la Grèce. Recruté il y a un de cela par le club d’Istanbul pour 4,5 ME, Rodrigues a vu sa valeur grimper de manière vertigineuse pour atteindre 13 ME. Newcastle est également intéressé par sa venue, et la presse turque affirme ainsi que Galatasaray est à l’écoute des offres pour son ailier, et espère même récupérer une somme proche de 20 ME pour celui qui a inscrit 7 buts et délivré 9 passes décisives dans le championnat turc.

 


 

Ndombélé plaît beaucoup au PSG !

Maxifoot.fr

Prêté cette saison avec une option d'achat par Amiens, le milieu de terrain Tanguy Ndombélé (21 ans, 29 matchs en L1 cette saison) va bien évidemment être définitivement acheté par l'Olympique Lyonnais. Auteur de belles performances, le jeune espoir a impressionné son monde pour son premier exercice en Ligue 1 et même le Paris Saint-Germain a été séduit !

En effet, d'après les informations du média France Football, le club de la capitale a ainsi multiplié les approches auprès de l'entourage de Ndombélé ces dernières semaines. Très intéressé par son profil, le PSG ne souhaiterait pas laisser filer cette opportunité et considérerait le Lyonnais comme le futur N'Golo Kanté, qui brille du côté de Chelsea. Mais pour l'instant, Paris va tout de même avoir du mal à convaincre l'OL de se séparer du Tricolore.

 

Last modified on vendredi, 04 mai 2018 19:22