L'actu du Dimanche 6 Mai

Voir aussi... OL - Troyes : L'Avant Match

Le départ de Fekir déjà acté ?

Maxifoot.fr

Auteur d'une très belle saison, malgré une absence d'un peu plus d'un mois sur blessure, Nabil Fekir (24 ans, 27 matchs et 17 buts en L1 cette saison) sera-t-il encore un joueur de l'Olympique Lyonnais la saison prochaine ? Selon L'Equipe, la réponse est non ! Le quotidien sportif assure que le meneur de jeu va quitter l'OL lors du prochain mercato.

Reste à savoir quelle sera la destination du Gone. Ces derniers mois, son nom a notamment circulé du côté d'Arsenal et du FC Barcelone. Un éventuel départ vers Londres semble plus probable étant donné que le Barça songe surtout à Antoine Griezmann pour renforcer un secteur offensif déjà bien fourni. Il faudra sans doute débourser plus de 60 millions d'euros pour s'attacher les services de l'international français.

 



Les compos probables de Lyon – Troyes

Football365.fr

Lyon : Gorgelin – Rafael, Marcelo, Morel, Fer.Mendy – Ndombele, Tousart, Fekir (cap), Aouar – Depay, B.Traoré

Troyes : Zelazny – Deplagne, Giraudon, Hérelle, Cha.Traoré – Bellugou – Grandsir, Azamoum (cap), Walter, B.Pelé – A.Niane

 


 

Mathieu Gorgelin dans la lumière

Football365.fr

18eme de Ligue 1 et 19eme attaque. Sur le papier, il y a pire que Troyes pour débuter un intérim. Ça tombe bien, car Mathieu Gorgelin débute sa mission ce dimanche après-midi contre l’ESTAC (16h30). Avec la suspension d’Anthony Lopes jusqu’à la fin de la saison, l’habituelle doublure va prendre place dans le but de l’OL pour les trois dernières journées de championnat. Des journées non sans importance, l’OL jouant sa place en Ligue des Champions la saison prochaine. « Je le sens comme il est d’habitude : très concerné et impliqué dans ses entraînements. On a tous confiance en lui. Ce n’est pas la peine de lui répéter. Il le sait », a confié Bruno Genesio en conférence de presse. « Mathieu est là pour ça. J’ai confiance en lui. C’est le cas de tout le groupe », avait quant à lui soufflé Rafael la semaine dernière.

Aucune défaite en Ligue 1

Si tout le monde a confiance en Mathieu Gorgelin, c’est parce que le gardien de 27 ans, formé au club et professionnel depuis 2011, a déjà vécu des matchs à fort enjeu dans le but lyonnais. S’il ne compte que dix matchs à son actif avec l’OL, il a déjà vécu deux derbies… et n’a jamais perdu en Ligue 1. Des symboles, mais des symboles qui comptent. Qui doivent en tout cas plus compter que ce revers 4-1 en Coupe de la Ligue, à Montpellier, en fin d’année dernière, avec une équipe largement remaniée devant lui. « Il faut qu’il se détache de la notion de résultat en se concentrant sur sa performance, a confié Nicolas Puydebois au Progrès. Il a déjà joué quelques matchs, il connaît le stade, ce qui peut un peu lui manquer c’est juste le rythme de la compétition, les repères, mais il a aussi tout à gagner avec ces trois matchs pour marquer les esprits et consolider son statut de doublure », estime l’ancien gardien remplaçant de l’OL.

Nouveau titulaire… et nouvelle doublure

« Il bosse toute l’année pour pallier ce genre d’événements. Il fera le travail, je n’ai aucun doute là-dessus », a rassuré Anthony Lopes la semaine dernière au micro d’OL TV, au sujet de son partenaire d’entraînement. Formé par Joël Bats et désormais pris en main par Grégory Coupet, Mathieu Gorgelin est un pur produit de l’école lyonnaise. Un gardien actif et offensif, qui n’hésite pas à sortir loin de sa ligne de but pour aller au charbon. Avec parfois un peu trop d’entrain et quelques frayeurs à la clé. Décrit comme placide, capable d’entrer dans sa bulle facilement, celui qui est aussi un passionné de pêche ne prendra pas seul la lumière contre l’ESTAC. Pendant quelques instants, il en partagera un peu avec Anthony Racioppi. Le Suisse de 19 ans, préféré à Grange et Mocio pour être numéro 2 d’ici la fin de la saison, va vivre sa grande première dans le groupe professionnel ce dimanche après-midi.

 


 

Le clan Ndombele a secrètement rencontré le PSG

Foot01.com

Un an après avoir rejoint l'Olympique Lyonnais en provenance d'Amiens pour 8ME plus un bonus en cas de revente avec plus-value, Tanguy Ndombele suscite l'intérêt du Paris Saint-Germain, mais également de nombreux autres gros clubs européens, preuve que sa saison à l'OL a été une totale réussite. Et si l'on en croit les dernières révélations de Paris United, le PSG a décidé de prendre les devants dans ce dossier et a même déjà entamé les discussions avec l'entourage du milieu de terrain.

« Nous pouvons aujourd’hui vous confirmer qu’une rencontre a déjà eu lieu il y a une dizaine de jours, entre les représentants du joueur et les dirigeants parisiens. Capable d’occuper plusieurs postes au milieu, le PSG lui a fait part à cette occasion qu’il souhaiterait le recruter au poste de relayeur. Fait rare, Tanguy Ndombele fait l’unanimité au sein du club. Pour l’anecdote, le joueur avait été approché il y a deux ans par le Borussia Dortmund de… Thomas Tuchel », précise le média généralement très bien informé sur les transferts du Paris Saint-Germain. Reste tout de même que Tanguy Ndombele est encore lié contractuellement pour plusieurs saisons avec l'Olympique Lyonnais et que Jean-Michel Aulas n'a pas pour habitude de vendre au bout d'une saison un joueur dont il flaire l'énorme potentiel.

 


 

Simeone à Lyon, c'est possible ?

Football.fr

Pourtant déjà bien fourni en éléments offensifs de qualité, l'Olympique Lyonnais suivrait avec intérêt la progression de Giovanni Simeone sous les couleurs de la Fiorentina. La presse italienne évoque un réel intérêt du club présidé par Jean-Michel Aulas pour le fils du coach de l'Atlético de Madrid.

Il n'a que 22 ans mais suit depuis quelques mois une progression assez linéaire. Giovanni Simeone figure aujourd'hui parmi les jeunes talents de Serie A qui intéressent le plus les recruteurs. Révélé sous les couleurs du Genoa au cours du précédent exercice avec ses 12 réalisations en championnat, l'attaquant argentin a confirmé depuis le début de saison avec la Fiorentina, inscrivant pour l'heure 13 buts en Serie A, dont un triplé récemment face au SSC Naples au stade Artemio-Franchi. Forcément, ça marque les esprits...

Le natif de Madrid, sous contrat jusqu'en 2022 avec la Viola, se retrouve désormais dans le collimateur de plusieurs formations ambitieuses, notamment le FC Valence, Villarreal, le FC Séville ou même le Hotspur de Tottenham. La Gazzetta dello Sport avait déjà évoqué le sujet il y a quelques jours, et Tuttosport confirme que cet élément offensif polyvalent a séduit de nombreux scouts, y compris ceux de l'Olympique Lyonnais selon toute vraisemblance. En réponse, les Florentins estimeraient leur joyau à 30 millions d'euros, eux qui en avaient déboursé moitié moins il y a un an pour l'enrôler.

Cette somme ne devrait pas forcément refroidir les ardeurs de Jean-Michel Aulas s'il estime que le jeu en vaut la chandelle. Désormais, l'OL a les reins plus solides d'un point de vue financier, et une qualification en Ligue des champions au terme de l'exercice en cours fera gonfler un peu plus le compte en banque du club. Reste que, en l'état, avec Nabil Fekir, Mariano Diaz, Bertrand Traoré et Memphis Depay, sans oublier Maxwel Cornet ou les prêtés Jean-Philippe Mateta et Martin Terrier, le secteur offensif des Gones affiche complet. Mais si Fekir ou Depay, courtisés avec insistance et susceptibles d'offrir de belles plus-values aux pensionnaires du Groupama Stadium, devaient partir, Giovanni Simeone représenterait alors une belle solution de remplacement.

 


 

L'OL et Aulas se déchaînent (encore) sur l'OM et Garcia sur Twitter

RMC.fr

Nouvel accrochage entre l'OL et l'OM: en réaction aux propos de Rudi Garcia en conférence de presse, l'Olympique Lyonnais s'en est pris au technicien marseillais via son compte Twitter. Son président Jean-Michel Aulas en a lui aussi remis une couche.

Un conflit interminable. Entamé par les présidents, le conflit qui oppose l'OM et l'OL n'en finit plus de durer. Après les propos véhéments de Jean-Michel Aulas au sujet de l'attitude de Rudi Garcia sur l'arbitrage et Bruno Genesio samedi après-midi, le compte officiel de l'OL s'est lui aussi lancé dans la bataille. A la clé, un "Drôle de calcul que celui de Rudy Garcia !" au sujet des supposées décisions arbitrales avantageuses pour l'OL.
 
Aulas relance l'offensive

En deux tweets, l'OL a pris soin de décortiquer tous les moments où le club rhôdanien s'est estimé lésé alors que "(Garcia) oublie que son équipe a eu 6 décisions favorables" dans la saison.

Une prise de bec digitale évidemment commentée par Jean-Michel Aulas, très prompt à s'engager dans ce conflit actuel. Après avoir écrit que "Coach disjonctait aussi", JMA en a remis une couche sur l'entraîneur phocéen. "Mais quand coach Garcia arrêtera-t-il d'accuser stupidement les arbitres d'avantager l'OL ? Surtout quand l'analyse objective des situations infirme ces accusations politiques..." Quoi qu'il en soit, le conflit semble loin d'être terminé. Au risque de définitivement mettre le feu au poudre alors que l'OM briguera une victoire en Ligue Europa au Groupama Stadium face à l'Atlético Madrid.

 


 

Tapie tente de calmer Aulas

Foot01.com

La tension ne cesse de monter entre les deux Olympiques. Surtout maintenant que Marseille prépare sa finale de l’Europa League contre l’Atlético Madrid à Lyon.

Après l’épisode du passage devant la commission de discipline, suite aux échauffourées de l’Olympico, cette rencontre européenne alimente encore l’hostilité. Notamment à cause du célèbre « on va tout casser chez toi ! » des supporters marseillais adressé à Jean-Michel Aulas. Pas de quoi inquiéter Bernard Tapie, persuadé que le président lyonnais prendra les bonnes décisions.

« Aulas est mon ami et c'est un garçon très intelligent. On le connaît. Il va donner une leçon à tous ceux qui n'ont pas compris comment il fonctionne : je vous parie qu'il va tout faire pour que le stade soit rempli et que les gens encouragent Marseille, a annoncé l’ancien patron de l’OM dans L’Equipe. Moi, c'est ce que je ferais... Et je pense qu'il va le faire. » Quant au chant des supporters phocéens qui a provoqué la plainte de l’OL, Tapie encourage Aulas à ignorer cette provocation.

Tapie tente de calmer Aulas

« Écoutez, ma petite fille avait trois ans et demi quand elle a fait ses premiers pas au Vélodrome, a-t-il raconté. À l'époque, la tradition, c'était de crier "Ho, hisse, enculé !" sur les dégagements du gardien. Elle me demandait : "Papa, mais qu'est-ce qu'ils disent ?" Je lui répondais : "Ho, hisse, reculez !" Il ne faut pas prêter attention à ce que les supporters disent ou chantent dans l'exaltation. C'est ridicule et ça ne mérite ni qu'on les condamne ni qu'on les soutienne. » Rien de grave pour Tapie, même lorsqu’il s’agit des propos forts du président marseillais Jacques-Henri Eyraud sur son homologue lyonnais.

« Un comportement "eyraud-ïque" »

« Il a fait comme il l'a senti. Merde, on est vivants, humains, on réagit à nos pulsions et à nos colères, a expliqué le natif de Paris, qui se retrouverait presque dans le comportement d’Eyraud. Ce n’est pas "tapiesque", mais "eyraud-ïque" ! Il a voulu dire à Aulas : "Écoute, mon pote : je suis le taulier et tu ne vas pas m'en montrer." Les affrontements de patrons importants, c'est bien. Sinon, ça pionce... » Entre toutes les déclarations, les poursuites judiciaires et la lutte pour le podium de Ligue 1, la rivalité entre Marseille et Lyon ne risque pas de s’endormir.

 


 

Lyon et Liverpool d'accord pour le transfert de Fekir

RMC.fr

Nabil Fekir est sur le point de franchir un cap. L'attaquant lyonnais s'apprête à quitter son club formateur. Selon une information de Canal+, confirmée par RMC Sport, le club lyonnais et Liverpool sont tombés d'accord pour le transfert de l'international français. Montant estimé de la transaction: 70 millions d'euros, bonus compris. Et les Reds ne comptent pas s'arrêter là, car ils veulent aussi Ousmane Dembélé (FC Barcelone).

C’est une information Canal+ dont RMC Sport a eu la confirmation. Nabil Fekir devrait être un joueur de Liverpool la saison prochaine. L’Olympique Lyonnais a trouvé un accord avec les Reds à hauteur de 70 millions d’euros, bonus compris, pour le transfert de l’international français. Gérard Houllier, le conseiller du président Jean-Michel Aulas, a joué un rôle majeur dans cet accord. C’est lui qui a été en Angleterre il y a quelques semaines pour finaliser les négociations.

Liverpool veut aussi Ousmane Dembélé

Nabil Fekir s’est déjà mis d’accord avec les Anglais autour d’un contrat de 5 ans, et Liverpool devrait faire coup double en faisant signer le frère du Lyonnais, Yassin Fekir, qui s’est entraîné pour la première fois avec le groupe de Bruno Génésio il y a peu.

L’arrivée très probable de Nabil Fekir ne va pas arrêter Liverpool. Selon nos informations, les Reds se sont aussi concrètement positionnés pour faire venir Ousmane Dembélé. En difficulté à Barcelone, le Français réfléchit à cette opportunité. Jürgen Klopp est un grand fan du joueur depuis son époque rennaise. Avant que le milieu offensif ne prenne la direction de Dortmund, Klopp s’était personnellement déplacé à Paris pour tenter de le faire signer. Sans réussite. L’Allemand ne désespère pas et va de nouveau s’impliquer dans cette transaction. Des recherches offensives du côté de Liverpool qui laisse à penser à un gros départ l’été prochain.

 

Voir aussi... OL - Troyes : L'Avant Match

 

Last modified on dimanche, 06 mai 2018 19:07